Publié le 12 Septembre 2016

Mort d'Alexis Arquette

Le décès à 47 ans de l'actrice transgenre a choqué bon nombre de personnalités, à commencer par sa fratrie.

En deuil, la fratrie d'Alexis Arquette,actrice transgenre décédée dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 septembre à l'âge de 47 ans, a publié un communiqué bouleversant, quelques heures après la mort de la comédienne. C'est Richmond Arquette, l'un des cinq membres de la fratrie d'Alexis, qui avait annoncé dans un post Facebook la mauvaise nouvelle.

Ses quatre frères et soeurs, Patricia, Rosanna, David et Richmond, ont partagé leur douleur mais aussi des souvenirs. "Notre soeur, Alexis Arquette, est décédée ce matin, le 11 septembre 2016, débute le communiqué signé des quatre. Alexis était une peintre et artiste brillante, une chanteuse, une show girl et une actrice. Elle a joué dans des films tels que Dernière sortie pour Brooklyn, Pulp Fiction, Jumpin' at the Boneyard, Des souris et des hommes, Wedding Singer et La Fiancée de Chucky. Sa carrière fut courte, non pas à cause de sa disparition, mais parce qu'elle a pris la décision de vivre sa vérité et sa vie en tant que femme transgenre. Outre le fait qu'il n'y a que peu rôles pour les acteurs trans, elle a refusé de jouer des rôles qui étaient dégradants ou stéréoptypés. C'était une avant-gardiste dans son combat pour la compréhension et l'acceptation de tous les trans."

Les quatre Arquette dépeignent une femme au courage sans borne qui a "fièrement vécu sa réalité dans un monde où il est dangereux d'être une trans". "Alexis est né Robert, notre frère. Nous l'avons adoré dès l'instant de sa venue au monde. Mais il est devenu plus que notre frère, il est devenu notre professeur. Alors qu'Alexis faisait sa transition pour devenir une femme, elle nous a appris la tolérance et la reconnaissance, écrivent-ils, admiratifs.Elle est devenue notre soeur nous a appris ce qu'est l'amour, le vrai. Nous avons appris ce qu'est le véritable courage en la regardant vivre en tant que trans. Nous avons découvert la seule vérité : l'amour fait tout."

Si les causes du décès d'Alexis Arquette demeurent pour l'heure inconnues, ses frères et soeurs sous-entendent que la regrettée comédienne pensait déjà à la mort et s'y était préparée. "Dans les jours qui ont précédé sa mort, elle nous avait dit qu'elle était déjà allée rendre visite à l'autre côté, que là où elle allait, il n'y avait qu'un seul genre. Que dans l'autre monde, nous sommes affranchis de tout ce qui nous sépare dans cette vie, et que nous ne faisons qu'un", écrivent-ils, ajoutant qu'elle "s'en est allée entourée d'amour" au son du fameux Starman de David Bowie. "Elle est partie avant que nous soyons prêts à la laisser s'en aller. Nous avons tous le coeur brisé qu'elle ne soit plus des nôtres. (...) On t'aimera toujours Alexis. Nous savons que nous avons eu de la chance de t'avoir", conclut le quatuor, demandant qu'au lieu d'envoyer des fleurs et des cadeaux, les admirateurs et proches fassent des dons à des organisations de la communauté LGBTQ.

Quelques minutes après l'annonce de la mort, Boy George était la première personnalité à réagir. "R.I.P ma soeur Alexis Arquette. Encore une lumière brillante partie trop tôt. De l'amour à sa famille et à ceux qui ont aimé Alexis", a écrit le chanteur britannique et icône gay, célébré autant pour sa musique que son style. Pour l'anecdote, l'actrice américaine avait parodié Boy George dans la comédie Wedding Singer : Demain, on se marie !

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #transexualité

Repost0

Publié le 8 Septembre 2016

Sortie ciné « Frantz »

Frantz est le nouveau film de François Ozon. A la fin de la Première Guerre mondiale, il met en scène une sorte de triangle amoureux entre l’Allemand Frantz, mort à la guerre, Anna, sa fiancée, et le Français Adrien, qui a connu Frantz au front.

« Comment pourrais-je l’oublier ? », « Ma seule déchirure, c’est Frantz ». La bande-annonce du nouveauFrançois Ozon installe l’ambiguïté amoureuse qui constitue la trame de fond du film. A la fin de la Grande Guerre, un Français joué par Pierre Niney se rend en Allemagne pour se recueillir sur la tombe de Frantz, tombé au champ d’honneur. Il se fait héberger par la famille de celui-ci et rencontre sa fiancée en deuil. Adrien commence à faire partie de la famille.

Autour de la mémoire de Frantz se nouent et se dénouent les non-dits : Anna semble comprendre qu’Adrien lui cache un pan de sa relation avec Frantz; quant à elle, elle n’éprouve pas que de l’amitié pour Adrien. Les parents vont finir par l’accepter comme leur fils.

Chez Ozon, tout commence par un absent

Presque intégralement filmé en noir et blanc, François Ozon surprend avec ce film d’époque « librement inspiré » du film d’Ernest Lubitsch, Broken Lullaby (1932), lui-même inspiré d’une pièce de Maurice Rostand. Ozon donne plus d’importance au personnage de la fiancée, Anna, et met l’accent sur l’ambiguïté des sentiments qui liaient Adrien et Frantz.

Par ailleurs, comme toujours chez Ozon, on retrouve la thématique de l’absent. Tout est construit autour d’un personnage qui n’est plus là. C’était le cas dans son précédent film, Une Nouvelle amie, dans lequel Romain Duris jouait le rôle d’un homme qui entame sa transition. Il vient de perdre sa femme – point de départ du film, comme dans Frantz – et sa transition est vue par le regard de la meilleure amie de celle-ci, campée par Anaïs Demoustier. Dans 8 femmes aussi, qui réunissait toutes les actrices françaises les plus connues en 2001, l’enquête très Cluedo qui s’ouvre part de l’assassinat du père, le seul homme de la maison.

Source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 7 Septembre 2016

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay

Repost0

Publié le 6 Septembre 2016

Dansez sur plus de 75 séries !

Encore une fois, l'excellente chaîne YouTube "What's the Mashup ?" a fait fort. Elle vient de dévoiler une toute nouvelle vidéo pour la rentrée : un mashup de 75 scènes de danse, issues d'une soixantaine de séries différentes, collées sur la chanson "Can't stop the Feeling" de Justin Timberlake (voir ci-dessous). Un vrai petit régal visuel et sonore, pour se remettre un peu dans l'ambiance des vacances.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique

Repost0

Publié le 6 Septembre 2016

Sia rend hommage à la tuerie d'Orlando

Dans le clip de la chanson « The Greatest », dévoilé ce matin, Sia met de nouveau en scène la jeune prodige de la danse Maddie Ziegler qui contribua grandement au succès de « Chandelier » et qui tisse désormais le fil rouge de sa carrière. Cette fois-ci, elle n’est plus seule à mener la danse : elle est accompagnée de 48 danseurs qui sont censés représenter les morts de la tuerie d’Orlando.

Le clip commence par une évidente référence au drame en montrant la danseuse de 14 ans essuyer des larmes aux couleurs du drapeau rainbow. Les corps sont inanimés avant de se réveiller tels une armée de zombie. La réalisation est parfaite et la chorégraphie expressionniste de Ryan Heffington comme toujours d’une rigueur et d’une inventivité folles. La petite Maddie libère les corps d’une prison, les guide dans une maison abandonnée avant de se retrouver dans un espace qui ressemble fort à celui d’un club. Comme si la référence ne suffisait pas, les murs sont criblés de balles et laissent passer la lumière.

Nous sommes vos enfants

Les 49 danseurs sont jeunes. Ce sont des enfants et des adolescents, peut-être accompagnés de quelques « jeunes adultes » selon l’expression consacrée pour parler de la génération Z. Justement, le hashtag utilisé par Sia sur les réseaux sociaux – qui figure même tel un carton au début du petit film – n’est autre que #WeAreYourChildren (Nous sommes vos enfants). Une manière de dire que cette génération n’oubliera pas…

Source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique

Repost0

Publié le 6 Septembre 2016

The Young Pope avec Jude Law

Le réalisateur italien Paolo Sorrentino réunit Jude Law, Diane Keaton et Cécile de France dans la série The Young Pope.

The Young pope (Le Jeune pape) est une série d’anticipation. Dans un futur incertain sortira du conclave pour la première fois dans l’Histoire un jeune Italo-américain, et il choisira de succéder à Pie XII mort en 1958 en prenant le nom de Pie XIII. Annonçant une « révolution », ce pape-là semble pourtant renouer avec la tradition des Borgia dont les moeurs dissolues ont été utilisées par la culture populaire, et notamment par la série produite par Canal+.

Pie XIII… Le jeune pape n’a sans doute pas choisi son chiffre au hasard. « Je n’ai aucun pêché à confesser, commence-t-il par dire. Je suis une contradiction. Je suis Dieu » : la bande-annonce révèle un homme à la personnalité complexe, à la fois conservateur, heurté par la misère et tiraillé par ses désirs. Sorrentino met en scène un Vatican fantasmé dans lequel les intrigues vont bon train. Comme on peut l’entendre dans le trailer ci-dessus, le pouvoir de Jude attire les convoitises : « Tu n’es qu’un gamin aux yeux bleus. C’est moi qui étais censé devenir pape ! »

Selon le journal BreitBart qui a eu accès à quelques spoilers via des festivaliers de la Mostra de Venise, la série ne contourne pas la question de l’homosexualité dans l’Eglise, qui apparaît notamment via l’outing d’un cardinal… et possiblement via le personnage incarné par Jude Law lui-même.

Tournée en partie l’été dernier à la Villa Médicis, l’Académie de France à Rome, la mini-série de dix épisodes (qui s’apparente plutôt à un long film de dix heures dans l’esprit de son réalisateur) sera diffusée à la fin du mois sur Canal+. C’est la première fois que Paolo Sorrentino se lance dans la confection d’une série après le succès de ses longs-métrages La Grande Bellezza et Youth sorti l’an dernier.

Source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 5 Septembre 2016

Devines ce que tu sens ?

Voici le dernier jeu débile "Nuzzle Whaaa?" (tu mets ton nez sur quoi ?) Avec James Corden pour The Late Late Show .

Dans ce jeu, les participants, qui comprenaient des joueurs Olympiques Nathan Adrian, Conor Dwyer et Gabby Douglas , doivent deviner un objet en le reniflant avec les yeux bandés. Mais dans cette vidéo ils ont eu la bonne idée de ne pas mettre un objet mais un bodybuilder en sueur.

Après un reniflage de très près, aucun des candidats n'a pu deviner où ils mettaint leur nez. Très drôle !

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 5 Septembre 2016

Secret Story 8 – Sacha Buyse agressé

C'est une agression odieuse dont a été victime Sacha Buyse ce lundi 5 septembre au petit matin. Selon ses dires, l'ex-candidat de Secret Story 8 sur TF1 s'est fait agresser en pleine rue en raison de son orientation sexuelle...

Sur Twitter, le jeune homme de 25 ans a posté quelques photos de son visage tuméfié afin de sensibiliser le plus grand nombre aux ravages de l'homophobie. "Agressé sous prétexte que je suis gay, des coups au visage et dans le dos, des menaces de mort, me retrouver à l'hôpital le visage en sang... L'homophobie, je l'ai vécue ce matin alors que j'allais prendre le métro... Triste monde, j'ai peur... nez cassé...", a-t-il tout d'abord tweeté avant de publier une série de photos prouvant ses dires.

Dans la foulée, désireux de répondre aux nombreux messages des internautes inquiets, Sacha a développé : "J'ai vécu ce qu'on appelle l'homophobie... Agressé par derrière avec des coups de pieds dans le dos et des coups de poings au visage avec menaces de mort et insultes... Un policier ne voulant pas prendre ma plainte car, selon lui, je n'ai pas à traîner dans la rue à 6h du matin alors que je sortais d'une soirée avec mes amis... Me retrouver à l'hôpital à attendre 4 heures aux urgences le visage en sang, toute monde s'en foutait sauf les gens qui m'ont vu me faire tabasser et qui m'ont emmené à l'hôpital la tête presque dans les pommes... Et un portier de boîte me disant qu'à l'extérieur du club il ne peut plus rien faire alors que cela s'est passé devant ses yeux... Je me suis senti très seul aujourd'hui, face à ma différence... Au point de m'en vouloir d'être ce que je suis :(... J'ai mal, très peur, pourtant l'amour n'a pas de sexe..."

Nous adressons tout notre soutien à Sacha et lui souhaitons un prompt rétablissement..

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 4 Septembre 2016

Where Horses go to Die par Antony Hickling

La première mondiale du nouveau film d’Antony Hickling Where Horses go to Die aura lieu en présence de l’équipe du film, à l’occasion de L’Étrange Festival – XXIIème édition. C’est un film attendu avec une très grande impatience après l’explosif Little Gay Boy et l’émouvant et labyrinthique One Deep Breath. Where Horses Go To Dieest le troisième long-métrage de l’audacieux réalisateur Antony Hickling. Ce réalisateur anglais revient avec un film plus « tendre » et romantique et confirme Hickling en héritier de Derek Jarman.
Le synopsis: Daniel (joué par Jean-Christophe Bouvet) est un artiste plasticien qui ne trouve plus l’inspiration. Au fil de ses déambulations nocturnes dans un lieu de plaisir, il rencontre trois filles de nuit plus folles les unes que les autres, quand il assiste à un drame…
Au cœur de cette nuit surréaliste, les rêves les plus extravagants, les peurs les plus sombres de Manuela, Divine et de Candice vont se dévoiler. Manuela, (interprété par Manuel Blanc) femme transgenre avec un passé obscur, tient une boîte de nuit. Divine, prostituée transsexuelle, rêve d’une vie dite « normale », de fonder une famille. Candice, femme de petite vertu, rêve de devenir une grande chanteuse, mais la vie ne lui fait pas de cadeaux.
Dans l’esprit de Providence d’Alain Resnais, de la folie kitch de John Waters et des rêves baroques de Fellini, Where Horses go to Die entremêle ces inspirations en proposant un style d’écriture atypique.

L’Etrange Festival se déroule du 7 au 18 Septembre 2016, au Forum des Images, Paris.

Source yagg

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #transexualité

Repost0

Publié le 1 Septembre 2016

Traumatisé par la mort brutale de sa femme, l'inspecteur Yoann Peeters décide de retourner vivre à Heiderfeld, le village ardennais de son enfance. A la recherche de sérénité, il s'y installe avec sa fille Camille (qui est lesbienne), dans l'ancienne maison de son père. A peine arrivé dans sa maison, Yoann reçoit la visite de Sebastian Drummer, un jeune inspecteur. Le corps de Driss Assani, un footballeur togolais de 22 ans jouant dans le club de Heiderfeld, a été retrouvé dans la Semois. Drummer manque d'expérience et sollicite l'aide de Peeters, qui l'accompagne sur les lieux. L'inspecteur est alors confronté au manque d'expérience de la police locale, prête à conclure à un suicide et classer l'affaire sans enquête...

La série : Série policière et radiographie d'un village perdu dans les forêts ardennaises, La Trêve est avant tout l'histoire de cet homme en perte d'équilibre qui va se retrouver face à un vrai casse-tête où la culpabilité d'un seul n'exclut pas la responsabilité des autres.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0