Publié le 9 Novembre 2016

Programmes tv du 12 au 25 novembre 2016 :

 

Arte

Samedi 12 à 18h45

Reportage (doc)

FRANCE : N’ÊTRE NI FILLE NI GARÇON

Ni fille, ni garçon, ou un peu des deux. Les intersexes forment une communauté invisible qui ne bénéficie d’aucun véritable statut légal, social, voire médical. S’agit-il d’une pathologie, d’une anomalie, ou bien d’une différence parmi tant d’autres ? A l’état civil, on ne peut cocher que deux cases : masculin ou féminin. Alors, doit-on assigner un sexe à ces bébés en les opérant dès la naissance ? C’est encore le cas en France où, chaque année, sur deux mille enfants sont pratiquées des chirurgies irréversibles. Chance ou malédiction ?  Une équipe d’ARTE Reportage a suivi Vincent Guillot dans son combat contre les opérations non consenties, dont il a été lui-même victime.

C8

Dimanche 13 à 21h

4 mariages et un enterrement (comédie)

Charles est célibataire. Seul compte son petit cercle d'amis, composé de Fiona, Gareth, Tom, Matthew et Scarlett, sa co-locataire. L'amour ne le tente pas et quand il fait la connaissance de Carrie lors d'un mariage où il officie en tant que témoin, il n'imagine en rien la passion qui va l'envahir. Car Charles tombe amoureux de Carrie. Et ses retrouvailles quelques mois plus tard avec la demoiselle, sur le point de se marier avec un riche Ecossais, ne vont que confirmer les sentiments qu'il éprouve pour elle...

Ciné+club

à 22h45

Je suis à toi (drame)

Lucas, un jeune argentin démuni, fait tout ce qu’il peut pour survivre à Buenos Aires. Sur internet, il rencontre Henry, un boulanger belge qui souffre de solitude et qui rêve de le sauver de la prostitution. Lucas traverse l’Atlantique et arrive dans un petit village de Belgique pour devenir l’apprenti de Henry, mais il se sent vite prisonnier… Audrey, la vendeuse de la boulangerie, a quant à elle tout pour lui plaire, mais elle se refuse à lui…

 

Ciné+club

Lundi 14 à 20h45

Une nouvelle amie (drame)

À la suite du décès de sa meilleure amie, Claire fait une profonde dépression, mais une découverte surprenante au sujet du mari de son amie va lui redonner goût à la vie.

Arte

Mercredi 16 à 20h55

Truman Capote (drame)

1959. Au sommet de sa gloire, l’écrivain Truman Capote découvre dans la presse un fait divers qui le fascine. Au Kansas, une famille de fermiers a été froidement assassinée sans mobile apparent. Avec son amie Nelle Harper Lee (l’auteure du beau Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur), il décide de se rendre sur place pour tenter de comprendre, et, peut-être, y trouver la matière d’un livre. Quand les deux meurtriers sont arrêtés, il se prend alors d’une trouble amitié pour l’un d’eux, Perry Smith, jeune homme perdu et attachant, dont il s’emploie à appuyer la défense. Mais bientôt, entre sentiments et ambition littéraire dévorante – qui produira le best-seller De sang-froid –, l’écrivain, déchiré, sombre dans l’alcool.

à 22h40

Truman  Capote (doc)

Une évocation passionnée de la vie et de l’œuvre de Truman Capote, auteur flamboyant et incorrigible mondain. Aux documents d'archives se mêlent des extraits des nouvelles et des romans de l'auteur, depuis "Les domaines hantés", son premier roman publié, jusqu'à son testament littéraire, l'œuvre inachevée "Prières exaucées".

 

Ciné+club

Jeudi 17 à 23h35

Au premier regard (drame)

C’est la fin de l’été à São Paulo. Leonardo, 15 ans, est aveugle. Il aimerait être plus indépendant, étudier à l’étranger, mais aussi tomber amoureux. Un jour, Gabriel, un nouvel élève, débarque dans sa classe. Les deux adolescents se rapprochent et progressivement, leur amitié semble évoluer vers autre chose. Mais comment Leonardo pourrait-il séduire Gabriel et savoir s’il lui plait puisqu’il ne peut pas le voir ?

C8

Samedi 19 à 21h

Le placard (théatre)

François Pignon, modeste comptable dans une usine spécialisée dans la fabrique de préservatifs, très ignoré des autres, apprend qu’il va être licencié. Voulant se jeter de son balcon, il est arrêté dans son élan par son nouveau voisin, qui lui conseille de se faire passer pour homosexuel afin de ne pas perdre sa place. Le stratagème fonctionne si bien que François garde sa place et que le regard des autres change.

 

C+cinéma

Dimanche 20 à 20h50

The Danish girl (drame)

The Danish Girl retrace la remarquable histoire d'amour de Gerda Wegener et Lili Elbe, née Einar Wegener, l'artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930. Le mariage et le travail de Lili et Gerda évoluent alors qu’ils s’embarquent sur les territoires encore inconnus du transgenre.

 

RTL9

Jeudi 24 à 21h

Philadelphia (drame)

Andrew Beckett, brillant avocat, est appelé à une carriere fulgurante. Adulé par son milieu, rien ne semble pouvoir ralentir son ascension. Mais, le jour où ses associés apprennent qu'Andrew est atteint du sida, ils n'hésitent pas à pretexter une faute professionnelle pour justifier son renvoi. Andrew décide de ne pas se laisser faire et attaque le cabinet pour licenciement abusif.

du coté des rediffs :

Ma vie avec Liberace le 12 sur ciné+émotion

Showgirls le 13 sur ciné+émotion

Pride le 14 sur ciné+premier

Bon rétablissement le 15 sur ciné+premier

Xavier Dolan : à l'impossible je suis tenu le 15 sur ciné+club

Respire le 18 sur ciné+émotion

Gazon maudit le 23 sur ciné+émotion

Hairspray le 23 sur cinéfamiz

 

Du coté des séries

Flash (saison 1) sur TMC

Supergirl (saison 1) sur série club

Black sail (saison 3) sur ocs max

American horror story : hotel (saison 5) sur ciné+émotion

Empire (saison 1 ) sur M6

Mr Robot (saison 2 ) sur France 2

Girls (saison 5) sur OCS max

Arrow (saison 4) sur Tf1

Master of sex sur OCS city

Transparent sur OCS max

Sex and the city sur téva

Ugly betty sur téva

The 100 (saison 2) sur Syfy

Nashville sur série club

Jane the virgin (saison 2) sur 6ter

Kingdom (saison 2 ) en replay

Scandal (saison 4) sur téva

Shameless (saison 7) sur c+

Brooklyn nine-nine (saison 3) sur c+séries

Une famille formidable sur Hd1

Plus belle la vie sur France 3

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 8 Novembre 2016

 

Si Wonder Woman devait entretenir une relation amoureuse avec une femme, son interprète l'a déjà chois

En septembre dernier, l'un des dessinateurs de la mythique série de DC Comics, Wonder Woman, confiait bel et bien que cette dernière était bisexuelle. Il faut dire que l'iconique héroïne est née sur une île uniquement peuplée d'Amazones, un indice évident pour les lecteurs mais cependant souvent oublié.

 

À quelques mois de la sortie en salles de Wonder Woman – où celle-ci tombe amoureuse d'un naufragé incarné par Chris Pine  Gal Gadot, l'interprète de la super-héroïne, s'est interrogée sur la bisexualité de son personnage. Et si histoire d'amour entre les deux femmes il y a, cela ne posera pas de problème pour l'ex-miss israélienne. Invitée sur le talk-show Good Night with Guy Pines, la belle brune a même glissé un nom sur la potentielle partenaire sexuelle et romantique de Wonder Woman. "J'ai vu Halle Berry l'autre jour. Elle est tellement belle. Wow ! Elle est sublime. Donc... ouais, je pourrais le faire avec elle", a confié la jeune femme par ailleurs enceinte de son deuxième enfant.

 

Reste à voir si la superbe Halle Berry, ancienne Tornade dans la saga X-Men (de Marvel, le rival de DC), acceptera le rôle si celui-ci lui est un jour proposé. Âgée de 50 ans, l'actrice américaine ne serait peut-être pas contre (ré)écrire l'histoire au détour d'un nouveau personnage féministe.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #lesbien

Repost0

Publié le 7 Novembre 2016

Bryan Singer réalisera Bohemian Rapsody, le film consacré à la vie du chanteur de Queen.

En projet depuis des années, le biopic de Freddie Mercury devait être produit par Sony, écrit par Peter Morgan (The Queen, Rush…), porté par Sacha Baron-Cohen, puis Daniel RadcliffeDominic Cooper et enfin Ben Whishaw. Pendant un temps, Stephen Frears (Les Liaisons dangereuses, Philomena…) était rattaché à sa mise en scène.

Deadline a annoncé ce week-end que le projet, à présent intitulé Bohemian Rapsody, en référence au tube du groupe sorti en 1975, change complètement d’équipe. Ce sera finalement Bryan Singer (Usual Suspects, X-Men, X-Men Days of Future Past…) qui réalisera ce film dédié au leader de Queen pour la 20th Century Fox et New Regency. Il a d’ailleurs confirmé l’info rapidement sur son compte InstagramRami Malek –qui fait sensation en ce moment dans la série Mr. Robot- interprétera le chanteur. Anthony McCarten, qui a adapté l’autobiographie du physicien Stephen Hawking, Une Merveilleuse histoire du temps, a été chargé il y a quelques mois de réécrire le scénario de ce biopic, qui reviendra sur la création du groupe, et en particulier sur le destin mouvementé de son leader. Compositeur inspiré et bête de scène, Freddie Mercury est devenu un artiste incontournable des années 1970/1980, qui a défrayé la chronique pour sa bisexualité, ses prises de position politiques et son silence à propos de sa maladie : il est mort en 1991 à seulement 45 ans, juste après avoir révélé qu’il était porteur du VIH.

Graham King, rattaché au projet depuis déjà huit ans, co-produira Bohemian Rapsody avec Bryan Singer et deux membres de QueenRoger Taylor et Brian May. Le tournage devrait démarrer en début d’année prochaine, soit avant la mise en chantier du prochain blockbuster de Singer, une adaptation libre et moderne de 20 000 Lieues sous les mers.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 7 Novembre 2016

Fede Alvarez adapte Ce qui ne me tue pas, le 4e tome de la saga

Alors que le succès de son thriller horrifique Don’t Breathe est encore tout frais, Fede Alvarez, à qui l’on doit le remake d’Evil Dead de Sam Raimi, vient de décrocher le poste de réalisateur sur le nouvel épisode de la saga Millénium adapté des polars sombres de Stieg Larsson. Après Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher, Sony Pictures vient de confier à Fede Alvarez l’adaptation de The Girl in the spider’s web ("Ce qui ne me tue pas" en VF), le quatrième tome de la saga signé David Lagercrantz, journaliste et auteur suédois chargé de poursuivre les travaux de Larsson décédé en 2004. Une nouvelle relayée par le magazine Variety

Bien que Fincher ait été écarté du projet, Rooney Mara devrait être de retour dans la peau de la hackeuse punk Lisbeth Salander. Quant à Daniel Craig, on ne sait toujours pas s’il campera à nouveau le personnage de Mikael Blomkvist, journaliste et acolyte de Lisbeth. Dans le roman de Lagercrantz, Lisbeth fait équipe avec Mikael pour démanteler un réseau de cybercriminalité.

Sony ayant acquis les droits de Millénium depuis 2015, Steven Knight (Le prodigeLes Promesses de l’ombre) a été choisi pour écrire le script du film avec la complicité de Scott Rudin, Amy Pascal, Elizabeth Cantillon et Eli Bush.Ole Søndberg et Søren Stærmose de Yellow Birds produiront quant à eux le long métrage. 

La saga littéraire créée par Stieg Larsson avait déjà eu droit à une première adaptation cinématographique en 2009 signée Niels Arden Oplev avec Noomi Rapace et Michael Nyqvist dans les rôles principaux. Cette production scandinave en trois parties avait propulsé les deux acteurs suédois à l’international avec des rôles dans PrometheusSherlock Holmes 2 pour Rapace et Mission : Impossible – Protocole Fantôme et John Wick pour Nyqvist. A noter que la version de Fincher ressemble beaucoup au film d’Oplev. Choisir d’adapter le quatrième tome plutôt que la suite directe des Hommes qui n’aimaient pas les femmes, intitulée La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette,  permet à l’équipe de se détacher de cette première adaptation remarquée en proposant un long métrage tiré d'un roman plus récent, qui n'a pas encore été porté sur grand écran.

En attendant d’en savoir plus sur ce nouveau Millénium, nous vous proposons de revoir le générique d’ouverture très réussi du premier opus :

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 5 Novembre 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #lesbien

Repost0

Publié le 4 Novembre 2016

Vous vous souvenez de N’oublie jamais, le film avec Ryan Gosling qui a fait pleurer toute une génération de spectateurs en 2004 ? Découvrez la suite avec Ryan Reynolds et Conan O’Brien.

Que fait Ryan Reynolds sur le plateau de Conan O’Brien ? Est-il venu présenter une nouvelle marque de sous-vêtements ? Un documentaire contre les dauphins ? Un album de comptines sur les blessures de la guerre de Sécession ? Ou tout simplement un extrait de N’oublie jamais 2 ?

Grâce au succès de Deadpool, début 2016, Ryan Reynolds est devenu l’une des stars de cinéma les plus influentes de la planète. Il peut donc se permettre de venir dans une émission aussi populaire que celle de Conan O’Brien simplement pour distiller quelques blagues.

S’il est aussi drôle à chaque fois, il sera sûrement convié sur tous les plus grands plateaux du monde. C’est désormais certain : Conan O’Brien et lui ont l’air de… beaucoup s’aimer.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 4 Novembre 2016

Il y a maintenant deux ans de cela, le Marais Film Festival faisait ses premiers pas à Paris. Organisé par la très chaleureuse et conviviale équipe d’Outplay (qui édite et sort en salles de nombreux films à thématique LGBT), l’événement valait autant pour sa programmation de films éclectiques que pour son ambiance ultra friendly. La seconde édition aura lieu du 8 au 15 novembre du côté du cinéma Luminor Hotel de Ville.

Pour cette édition 2016, on retrouve tout d’abord une belle sélection de longs-métrages en avant-première et qui nous viennent du monde entier. Les parcours initiatiques et autres portraits de jeunesse, qui constituent un genre cher à Outplay, seront une fois de plus bien representés avec le film brésilien « D’une famille à l’autre » (un mélodrame familial sur fond de crise d’identité sexuelle d’un ado), l’australien « Teenage Kicks » (ou l’éternelle naissance d’un désir contrarié et pas forcément partagé entre garçons), l’argentin « Esteros » (récit d’un premier amour teinté d’érotisme entre adolescence et vie adulte) ou encore l’allemand « Center of my world » (ode au passage à l’âge adulte adapté du best-seller d’Andreas Steinhöfel).

Pas de doute que de belles surprises seront à dénicher parmi les autres films de la sélection comme « Dyke Hard » qui suit un groupe de rock lesbien (un film qui avait fait sensation à la Berlinale), le très attendu et assurément coquin « Taekwondo » (nouveau film de Marco Berger, réalisateur d’Absent) ou encore « Nasty Baby », une « anti-comédie » dans laquelle la toujours géniale Kristen Wiig joue une femme qui propose à un couple d’amis gays de porter leur enfant.

Toujours côté longs-métrages de fiction, le festival proposera une reprise de quelques-uns des meilleurs films à thématique gay de l’année cinéma écoulée parmi lesquels le bouleversant « En la gama », l’implacable « Les amants de Caracas », le subtil et nostalgique « Brooklyn Village » ou encore la version Director’s Cut de Studio 54 (ce dernier ayant été choisi en guise de clôture festive).

Cerise sur le gâteau : la découverte d’une mini-série gay brésilienne ,« The nest », en exclusivité française. Il se murmure qu’elle fait songer par ses envolées pop et indé à l’univers de Xavier Dolan…

Et pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincus : le Marais Film Festival a concocté une séance spéciale dédiée au travail génialissime du vidéaste gay Antonio Da Silva. Sexualité, portraits et pornographie s’y entremêlent pour un résultat irrésistible.

Toute la programmation sur le site officiel du Marais Film Festival

Marais Film Festival, du mardi 8 au mardi 15 novembre 2016 au Luminor Hôtel de Ville (20 rue du Temple, 75004 Paris)

Source popandfilms

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay

Repost0

Publié le 4 Novembre 2016

Ému par le témoignage d’un papa gay lors de son émission, Frédéric Lopez a décidé de faire son coming-out à la télévision, comme le rapporte Le Parisien.

Après Alex Goude et Christophe Beaugrand, c’est au tour d’un autre animateur de télévision français de sortir publiquement du placard : Frédéric Lopez. Contrairement à ses confrères, celui-ci a attendu ses 49 ans avant de franchir le pas, et a préféré la caméra aux pages d’un Gala ou d’un Voici.

En effet, ce matin, Le Parisien Aujourd’hui en France a révélé que Frédéric Lopez fera état de son homosexualité dans la prochaine édition de la quotidienne Mille et une vies qui sera diffusée sur France 2 ce lundi 7 novembre. Une personne présente sur le tournage de l’émission – qui a eu lieu il y a quelques jours – a raconté au journal que Frédéric Lopez aurait été ému par le témoignage d’un certain Pascal, papa homosexuel, et qu’il aurait alors abordé sa propre expérience.

« Il s’est senti légitime pour en parler sur le moment » explique ainsi la source du Parisien, avant de préciser que l’animateur télé ne « s’étendra pas davantage sur le sujet ». Actuellement en déplacement, Frédéric Lopez n’a pas encore commenté cette annonce.

« Out » et présent dans les médias

Si cette nouvelle ne constitue pas une grande surprise au sein du milieu gay ou du paysage audiovisuel français, elle permet néanmoins de renforcer la visibilité de l’homosexualité dans l’espace médiatique et public.

Grâce à ses émissions humanistes ou plus intimistes comme Rendez-vous en terre inconnue, La Parenthèse inattendue, Mille et une vies et bien d’autres, Frédéric Lopez s’est effectivement taillé une place dans le cœur des Français, et s’adresse chaque semaine à des centaines de milliers d’auditeurs et de téléspectateurs. Désormais “out”, sa présence médiatique constitue donc autant d’occasions d’œuvrer à une meilleure acceptation de l’homosexualité en France.

Source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 1 Novembre 2016

Mademoiselle

Un film de Park Chan-wook

Titre original : THE HANDMAIDEN (Corée du Sud)

Duree : 2H24 mn

Distributeur : BAC Films/The Jokers

Sortie en salles le 02 Novembre 2016

Année de production : 2016

Corée. Années 1930, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideko… D'après "Du bout des doigts" de Sarah Waters, le nouveau film de Park Chan-wook.

Manille

Un film de Lino Brocka

Titre original : MAYNILA : SA MGA KUKO NG LIWANAG (Philippines)

Duree : 2H07 mn

Distributeur : Carlotta Films

Sortie en salles le 16 Novembre 2016

Année de production : 1975

Présenté en Sélection Officielle, section Cannes Classics au Festival de Cannes le 17 Mai 2013

"Manille" est une descente au premier cercle des enfers [...] celui de l'aliénation sociale, particulièrement dure pour Julio, un pêcheur issu d'un univers pauvre, mais quasi adamique. Dante des faubourgs et des chantiers, Brocka sème le parcours de son héros de cailloux noirs: accidents mortels dans le bâtiment en contruction, rixes qui lui donnent la prescience terrifiante de son désir de tuer, peinture à la pointe sèche des milieux de la prostitution masculine. Et, présente à jamais dans la mémoire, la vision d'un Béatrice de carte postale, enlevée à sa famille par une vieille maquerelle sous le fallacieux prétexte de lui faire suivre des études, en fait vendue au prix fort à un commerçant chinois.

Sausage Party

Un film de Greg Tiernan et Conrad Vernon, avec James Franco, Seth Rogen,Jonah Hill, "_blank" href="http://www.commeaucinema.com/personne/kristen-wiig,77196">Kristen Wiig, commeaucinema.com/personne/edward-norton,9609">Edward Norton, mmeaucinema.com/personne/salma-hayek,13277">Salma Hayek, Paul Rudd et Michael Cera.

Nationalité : Etats-Unis

Duree : 1H29 mn

Distributeur : Sony Pictures

Sortie en salles le 30 Novembre 2016

Année de production : 2015

Sausage Party raconte l’histoire déjantée d’une saucisse et de ses amis lorsqu’ils découvrent la terrible vérité sur leurs origines et leur destin tragique !

L'Ornithologue

Un film de , avec 
Nationalité : France
Duree : 1H57 mn
Distributeur : Epicentre Films
Sortie en salles le 30 Novembre 2016
Année de production : 2015
Fernando est ornithologue. Alors qu'il descend une rivière en kayak dans l'espoir d'apercevoir des cigognes noires, spécimens rares, il se laisse surprendre par les rapides. Il s'échoue en contrebas, inconscient, baignant dans son propre sang.

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 1 Novembre 2016

Le coréen Park Chan Wook signe un thriller sadien d'une beauté renversante.

Parmi les nombreuses scènes marquantes de Mademoiselle, il en est une qui retient l'attention pour sa valeur opportuniste : deux très belles actrices asiatiques voluptueusement filmées au format cinémascope dans une position en forme d'hommage au 69ème Festival de Cannes où le film avait été présenté en mai dernier. Sans l'ombre d'un doute, le dernier film du maître coréen Park Chan Wook est un triomphe de cinéma. Dès les premiers plans, qui alternent la pluie et le beau temps dans des images somptueuses, tout est clair : on sait qu'il s'agira d'un thriller rutilant, fortement teinté de mélodrame. L'action se situe en Corée au début du XXème siècle, seule période permettant d'adapter le roman victorien de Sarah Waters et de caser les deux éléments indispensables de son intrigue vénéneuse : le rapport des riches avec leurs domestiques et l'existence d'asiles psychiatriques. Un arnaqueur coréen s'arrange avec une pickpocket pour la faire engager comme servante d'une riche héritière japonaise, afin de la faire interner pour toucher le magot. L'histoire se complique lorsque les deux femmes s'éprennent l'une de l'autre, ce qui donne lieu à une série de coups de théatre, de trahisons et de mensonges sur fond de perversions variées.

Pour son retour en Corée après sa parenthèse hollywoodienne, Park Chan Wook revient à ses fondamentaux : goût de la provocation, référence assumée au cinéma de genre, rigueur hitchcockienne de la mise en scène associée à un style méticuleusement composé. Il y ajoute une touche d'humour sardonique et quelques références à ses propre films. Et il n'a jamais été aussi à l'aise. C'est assez clair dans sa maîtrise de l'intrigue, assez complexe. La structure du film par chapitres rappelle un peu Tarantino, avec cette façon de répéter les mêmes scènes en adoptant le point de vue d'un personnage différent pour leur donner une signification nouvelle. Habilement utilisé, le procédé dynamise le récit et le fait rebondir à des degrés inattendus. Après avoir précédemment joué avec les limites de la représentation de la violence, Park s'amuse ici avec la dimension sexuelle de son histoire en orchestrant des scènes très chaudes, sans pour autant délaisser la cruauté : le scénario multiplie les références à Sade et à cet égard, la séquence finale dans un redoutable "sous-sol" est à la fois allusive et graphique. 

Mademoiselle sort en salles le 1er novembre. Bande-annonce :

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0