Publié le 31 Janvier 2017

Trois instants dans la vie d’un homme, de l’enfance à l’âge adulte. Une épopée intime qui veut bousculer les représentations traditionnelles (des Noirs, des pauvres, des gays). Mais en douceur.

Il y a au cœur de Moonlight une séquence très belle, vraiment attendrissante. Un personnage a donné rendez-vous dans un diner à son amour de jeunesse. La nuit tombe, une jolie mélodie s’échappe du jukebox. On frissonne. Si cette scène était interprétée par Tom Hanks et Meg Ryan, elle serait terriblement ringarde, atrocement datée. Mais comme les protagonistes sont ici deux Noirs gays (dont l’un est de surcroît un dealer très baraqué refoulant son homosexualité), disons que ça lui donne une autre dimension. C’est l’effet Moonlight, un film qui veut questionner votre regard, mais dans le cadre rassurant d’une jolie romance façon Sundance. De fait, on se frotte réellement les yeux lorsqu’on réalise qu’il n’y a ici quasiment aucun personnage blanc – et que ce genre de choses n’arrive jamais. Et combien de fois a-t-on été ému au cinéma par un doux baiser échangé au clair de lune entre deux ados black ? Pas assez souvent, sans doute, puisqu’on s’en étonne encore.

Une odyssée identitaire

Politiquement, sociologiquement, Moonlight est un film important. Cinématographiquement, tographiquement ? C’est plus compliqué. Barry Jenkins a un talent indéniable pour capter la lumière caressante des soirs de Floride, mais le dispositif de son film (trois moments d’une vie, trois acteurs différents) ne provoque jamais le vertige de Boyhood, son évident modèle, qui avait pour lui la magie du « temps réel ». Cette odyssée identitaire cernée par la misère, le crack, les tabous raciaux et sexuels, serait-elle plus puissante si elle était plus âpre, plus agressive ? Moonlight a choisi la révolution de velours.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #Oscars 2017

Repost 0

Publié le 31 Janvier 2017

C'est un grand cinéaste espagnol habitué de la Croisette qui a été choisi.

Cinq fois en compétition - pour Tout sur ma mère, Volver, Etreintes brisées, La Piel que habito et Julieta l'an dernier -, Pedro Almodovar, figure de proue de la Movida espagnole, n'a jamais remporté la Palme d'or. Il se console avec une belle annonce : il sera le président du jury de la 70e édition du Festival de Cannes. Il succède au réalisateur australien George Miller (Mad Max) qui avait récompensé l'an dernier Moi, Daniel Blake de Ken Loach.

"Le Festival de Cannes est heureux d'accueillir un artiste unique qui jouit d'une immense popularité. Son oeuvre s'est déjà inscrite pour toujours dans l'histoire du cinéma. Une longue fidélité unit Pedro Almodovar au festival", ont déclaré le président du Festival, Pierre Lescure, et son délégué général, Thierry Frémaux. La composition du jury à la mi-avril.

 

"Je suis très heureux de fêter le 70e anniversaire du Festival du film de Cannes dans cette fonction si privilégiée. Je suis reconnaissant et honoré et j'ai le trac !", a déclaré Pedro Almodovar, 67 ans, cité dans le communiqué. "Etre président du jury est une lourde responsabilité et j'espère être à la hauteur des circonstances. Je peux vous dire que je vais me dévouer corps et âme à cette tâche, qui est à la fois un plaisir et un privilège", a ajouté celui qui a déjà été membre du jury du Festival de Cannes en 1992, sous la présidence de Gérard Depardieu.

 

Metteur en scène connu dans le monde entier, il a été également récompensé par deux Oscars, pour Tout sur ma mère et Parle avec elle. Auteur de portraits de femmes audacieux, cultes et bouleversants, Pedro Almodovar a fait briller de grandes actrices devant sa caméra, telles que Marisa Paredes, Penélope Cruz, Carmen Maura, Victoria Abril et Rossy de Palma. Les hommes ont aussi une belle place chez Almodovar, avec les performances d'Antonio Banderas et Javier Bardem, l'époux de Penélope.

Source purepople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival, #Cannes 2017

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2017

Kevin Chomat, jeune auteur-compositeur interprète, sort son nouveau clip gay-friendly "Un homme à terre".

Une chanson qui raconte une histoire d’amour entre deux garçons. Une histoire vécue par le chanteur, mais où de nombreuses personnes pourront se retrouver dans ses paroles, la trahison et le mensonge n'ayant pas de sexe. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

Je viens de regarder La La Land. Après tout ce battage médiatique  je me suis laissé tenté. En plus je suis un grand fan de comédie musicale (oui j'avoue).

Alors verdict :

bof bof j'ai pas du tout accroché. L'histoire à mourir d'ennui. Une pure comédie romantique très girly. Les musiques rien qui n'aient retenu mon attention. 

Vraiment déçu. On se console en se perdant dans le regard du beau Ryan Gosling. Très belles images pleines de poésie mais ça s'arrête là. 

Je crois que je viens de rejoindre le club très fermé des personnes qui n'ont pas été emballé par le film :-)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

Shadowhunters : Alec et Magnus

Un autre couple gay favori sur la chaine ABC dans la série Shadowhunters va pouvoir faire une pause romantique pour leur premier rendez-vous en amoureux.

Shadowhunter Alec (Matthew Daddario) et Warlock Magnus (Harry Shum Jr.) ont  finalement fait leur coming out après un baiser explosif échangé à la fin d’un mariage lors du dernier épisode de la première saison.

Selon les premières images ils vont se retrouver autour d'une bière pour faire un billard. En espérant qu'à la fin de la soirée d'autres baisers  agrémentent le show.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

Pour tous les fans de la série Supergirl, il y a de bonnes nouvelles pour le nouveau couple préféré Alex et Maggie. La sœur de Supergirl Alex (Chyler Leigh) va finalement obtenir la Saint-Valentin de ses rêves.

La route a été difficile pour Alex et son amie Maggie (Floriana Lima) Mais l'épisode qui sera diffusée le 13 février sur la chaine CW offrira une belle histoire a Alex et Maggie pour  leur première Saint-Valentin.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

Une quarantaine d'événements, destinés à tous et toutes, quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre,  programmés pendant les trois semaines du Festival, du 27 janvier au 17 février 2017.

 

L'ambition de ce festival est de "mettre en valeur, de visibiliser et de célébrer les artistes et thématiques LGBT, et de permettre aux communautés LGBT de s’exprimer, de se retrouver mais aussi de dialoguer avec la société dans son ensemble", expliquent les organisteurs.

Grâce au soutien de la Ville de Paris et de nombreux lieux participants, ce festival s’adresse à toutes et tous : lesbiennes, gays, bies et bis, personnes trans, mais aussi toutes celles et tous ceux, quelles que soient leur orientation sexuelle et leur identité de genre, qui veulent découvrir et partager ces temps forts, ensemble.

La plupart des événements seront en entrée libre et s’adressent à un large public. Les lieux qui les accueillent sont pour certains déjà des lieux d’expression des cultures LGBT, mais beaucoup d’entre eux s’ouvrent pour l’occasion à ces thématiques et au festival pour célébrer et partager la richesse de la diversité francilienne.

Concerts, expos, conférences, lectures, salon ou projections de films vont se succéder pendant les trois semaines du festival avec une affiche éclectique.

L'événement rassemble les plus important nombre de rendez-vous culturels LGBT variés jamais proposés dans un temps aussi court à Paris.

Source e-llico

 

Vous pouvez retrouver l'ensemble de la programmation sur le site internet : www.festivaldescultureslgbt.org

Dans le cadre de la conférence « Homosexualité communiste 1945-1989 ».

Projection de « Un autre regard » (Egymásra nézve), un film de Károly Makk (Hongrie, 1982, 102 min.), suivie d’une discussion-débat.

Horaires : lun. 30 janvier 2017 à 20h00

Adresse : Le Brady - 39, boulevard de Strasbourg - 75010 Paris

 

Après la disparition de son compagnon Antoine, Paul est convaincu de ne plus pouvoir retrouver l'Amour. Quand il tombe sous le charme de Valentin, un jeune provincial sans complexe, tout son entourage décide de s'en mêler ! Sans compter qu'Antoine semble ne pas l'avoir vraiment quitté...

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

Et c'est sans précédent !

Il est en train d'écrire l'histoire. À 11 ans, Ameko Eks Mass Carroll est un acteur qui s'identifie comme gender fluid, à savoir neutre. Né garçon, il se considère dès fois comme une fille, et parfois ni l'un ni l'autre. Ce jeune acteur canadien a eu le plaisir de découvrir aux Leo Awards qu'il avait été nommé dans deux catégories pour le même rôle, à savoir meilleur acteur et meilleure actrice, pour sa performance dans le court métrage Limina.

Un grand pas pour la communauté LGBT, à l'heure où le débat sur la théorie des genres fait rage. Walter Daroshin, membre de la Motion Picture Arts & Sciences Foundation of British Columbia et président des Leo Awards a affirmé vouloir "reconnaître l'importance de l'inclusivité [l'acceptation de la pluralité au sein des sociétés, NDLR] lorsqu'il s'agit d'honorer l'excellence artistique".

 

"J'aimerais envoyer un énorme merci aux Leo Awards pour faire que les gens sous le 'parapluie' transgenre soit mieux accueilli dans le monde", s'est félicité le jeune acteur dans un communiqué. Limina raconte l'aventure d'un gender fluid curieux qui embarque dans un parcours nourri de bienveillance et qui va changer la vie des habitants de son village.

 

DES STARS GENDER FLUID

Etre gender fluid est aujourd'hui popularisé par des visages bien connus du grand public. La dernière star à avoir assumer cette revendication n'est autre que Ruby Rose, l'actrice d'Orange Is The New Black qui est actuellement à l'affiche de xXx - Reactivated. "Je suis une femme. Je veux un jour avoir des enfants et je suis ravie de ne pas avoir franchi le pas [de la chirurgie pour changer de sexe NDLR]", confiait ainsi la jeune femme qui s'est parfois sentie garçon durant son enfance. "J'ai des amis - de genre neutre - qui ne veulent pas qu'on fasse la différence entre 'il' et 'elle'. C'est juste une habitude à prendre, ce n'est pas si compliqué."

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #transexualité

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

La grossesse de la discrète actrice, dans l'actu avec Mozart in the Jungle, n'était pas passée inaperçue.

Aussi discrète soit-elle, l'actrice anglo-américaine Saffron Burrows n'a pu dissimuler au cours des derniers mois l'heureux événement qui se profilait à l'horizon : début décembre lors de la première à Los Angeles de la série Mozart in the Jungle dont elle est - après avoir été vue notamment dans New York Section Criminelle - l'une des protagonistes, puis début janvier sur le tapis rouge des Golden Globes, ses rondeurs de future maman étaient très remarquables. Et bébé est finalement arrivé, lundi 23 janvier 2017 !

A 44 ans, Saffron Burrows a mis au monde une petite fille, Daisy Alice Winnie Balian-Burrows, selon une information de E! News. Il s'agit du second enfant de l'ex-héroïne des films Peur bleue (1999) et Troie (2004) et de son épouse Alison Balian, auteure pour The Ellen DeGeneres Show, mamans depuis 2010 d'un petit garçon.

Encouple depuis près de neuf ans, les deux femmes se sont mariées en août 2011, une union longtemps restée secrète. En 2014, quinze ans après avoir révélé sa bisexualité, Saffron Burrows mettait les choses au clair dans un entretien accordé au quotidien anglais The Guardian : "J'ai décidé de vous parler parce que je ne veux pas mentir par omission et je veux être très franche concernant ma vie, déclarait alors celle qui fut par le passé fiancée à l'acteur Alan Cumming puis en couple avec Mike Figgis, réalisateur des films Mademoiselle Julie et Timecode dans lesquels elle joua. Je ne veux pas hésiter et avoir l'impression d'être entravée par quelque chose que je n'aurai pas dit. Je suis vraiment fière de ma famille et des personnes que sont ces deux êtres à mes côtés. C'est certainement l'accomplissement dont je suis le plus fière. Quant à mon petit garçon, je veux être honnête avec lui parce qu'il le mérite. Et je veux que nous vivions une vie très honnête ensemble. Je crois que, pendant un certain temps, j'évitais la discussion, de peur d'être étiquetée d'une manière que j'aurais ressentie comme réductrice et pas en accord avec qui je suis."

 

Source purepeople

Saffron Burrows maman : L'actrice de 44 ans et sa femme Alison ont eu une fille

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2017

Riverdale

Sous ses airs de petite ville tranquille, Riverdale cache en réalité de sombres secrets. Alors qu'une nouvelle année scolaire débute, le jeune Archie Andrews et ses amis Betty, Jughead, et Kevin voient leur quotidien bouleversé par la mort mystérieuse de Jason Blossom, un de leurs camarades de lycée. Alors que les secrets des uns et des autres menacent de remonter à la surface, et que la belle Veronica, fraîchement débarquée de New York, fait une arrivée remarquée en ville, plus rien ne sera jamais comme avant à Riverdale...

La série adaptée des personnages de l'univers Archie Comics.

Ce qui rend la perspective de ce nouveau spectacle encore meilleur c’est que Kevin Keller, est un personnage gay récurent.

"Il est l'un des seuls personnages qui dit constamment la vérité", a déclaré l'acteur Casey Cott, qui joue Kevin dans la nouvelle série diffusée sur CW. «La plupart du temps, il dit tout haut se que tout le monde pense tout bas »

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost 0