Publié le 31 Mars 2017

Welcome et bienvenue à mon 100ieme abonné ! 

Champagne c'est ma tournée 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Repost 0

Publié le 31 Mars 2017

 

Nouvelle série française pour France 2. Le lundi 10 avril prochain, à 20h55, la chaîne publique donnera le coup d'envoi de sa création "Zone blanche", dont elle proposera les deux premiers épisodes inédits. Composée de 8 épisodes de 52 minutes, cette nouvelle série est emmenée par Suliane Brahim (vue dans "Libre et assoupi" avec Baptiste Lecaplain, Félix Moati et Charlotte Le Bon), Hubert Delattre ("Glacé"), Laurent Capelluto ("OSS 117, Rio ne répond plus", "L'enquête") ou encore Samuel Jouy ("Ainsi soient-ils").

Cette nouvelle série française s'intéresse à la ville de Villefranche, perdue dans une très grande forêt où les contacts téléphoniques sont difficiles. Surtout, cette commune affiche un taux d'homicide six fois plus important que la moyenne nationale, à cause notamment de zones non cartographiées. Pour protéger cette ville, les habitants peuvent compter sur le Major Laurène Weiss, habituée à parcourir la forêt et à en percer les secrets, notamment celui de son enlèvement vingt ans auparavant.

En projet depuis trois ans, "Zone Blanche" a été sélectionnée dans divers festivals ces derniers mois, qu'il s'agisse de la Berlinale (Festival international du film de Berlin), le FIPA de Biarritz ou encore le Festival des Créations Télévisuelles. La série devra maintenant séduire les téléspectateurs dans une case jusqu'ici réservée aux séries étrangères et qui accueillait les derniers pas de "Castle" et les premiers de "Shades of Blue : une flic entre deux feux".

Avec Hubert Delattre dans le rôle de "Nounours" qui est un personnage gay central. Il est l'assistant de la "shérif" Laurène Weiss.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost 0

Publié le 30 Mars 2017

Programmes tv du 1 au 14 avril 2017 :

TMC

Samedi 1 à 23h

Muriel Robin revient tsoin tsoin (théâtre)

Après huit ans d'absence sur scène, l'humoriste a fait son retour sur les planches avec ce spectacle autobiographique. La « marraine du one-woman-show » abandonne donc le format classique des sketchs où elle incarnait des personnages pour le stand-up où elle s'adresse directement au public ; ce qui lui permet ainsi d'aborder des sujets plus personnels comme son enfance, son rapport à ses parents, son poids, son homosexualité ou encore ses états d'âme... L'artiste comique évoque également la maladie d'Alzheimer dont souffre sa mère ainsi que les raisons qui l'ont poussée à faire une pause dans sa carrière.

Numéro 23

Dimanche 2 à 20h55

Little Miss Sunshine (comédie)

L'histoire des Hoover. Le père, Richard, tente désespérément de vendre son "Parcours vers le succès en 9 étapes". La mère, Sheryl, tente de dissimuler les travers de son frère, spécialiste suicidaire de Proust fraîchement sorti de l'hôpital après avoir été congédié par son amant.
Les enfants Hoover ne sont pas non plus dépourvus de rêves improbables : la fille de 7 ans, Olive, se rêve en reine de beauté, tandis que son frère Dwayne a fait voeu de silence jusqu'à son entrée à l'Air Force Academy.
Quand Olive décroche une invitation à concourir pour le titre très sélectif de Little Miss Sunshine en Californie, toute la famille décide de faire corps derrière elle. Les voilà donc entassés dans leur break Volkswagen rouillé : ils mettent le cap vers l'Ouest et entament un voyage tragi-comique de trois jours qui les mettra aux prises avec des événements inattendus...

Ciné+classic

à 22h35

Une journée particulière (drame)

A Rome le 6 mai 1938. Alors que tous les habitants de l'immeuble assistent au défilé du Duce Mussolini et d'Hitler, une mère de famille nombreuse et un homosexuel se rencontrent.

 

AB1

Dimanche 9 à 20h40

Fame (musicale)

Ils sont nombreux à passer l'examen d'entrée de la célèbre High School of Performing Arts de New York. Très peu y accèdent. A l'issue de ces quatre années de formation, rares sont ceux qui parviennent au firmament du show-biz.

France 2

Lundi 10 à 20h50

Zone blanche (saison 1)

Villefranche est une petite ville isolée au coeur d’une forêt gigantesque, un labyrinthe vert de milliers d’hectares rendant toute télécommunication hasardeuse. Cet endroit pas tout à fait comme les autres a ses zones non cartographiées, ses crimes, ses disparitions et autres mystères à élucider, ainsi qu’un taux d’homicides six fois supérieur à la moyenne nationale… Mais à part ça, tout va bien. Pour veiller sur elle, la ville peut compter sur son « shérif », le major Laurène Weiss, une fille du pays forte en gueule et étrangement connectée à la nature.

Au fur et à mesure de ses enquêtes, Laurène Weiss s’enfonce toujours plus loin parmi les arbres pour percer leurs secrets, notamment et en premier lieu celui de son propre enlèvement vingt ans plus tôt.

Tf1

Mardi 11 à 20h55

On ne choisit pas sa famille (comédie)

Vivant largement au dessus de ses moyens, César Borgnoli, concessionnaire de voitures italiennes, est au bord de la ruine. Sa soeur Alex, qui vit en couple avec sa compagne Kim, lui propose de sauver le garage familial en lui mettant un marché en mains. César doit se faire passer pour le "mari" de Kim afin d’aller adopter légalement en Thaïlande la petite Maï, une adorable fillette de 5 ans, que le couple de femmes désire accueillir plus que tout au monde.
César s’imagine partir pour un week-end joignant l’utile à l’agréable…
Mais, entre lui et Kim, sa "nouvelle femme", le courant ne passe pas vraiment. Ajoutons à cela la police locale, les triades chinoises et quelques têtes de poissons farcis… le week-end prend vite l’allure d’un cauchemar.
D’autant plus qu’à peine arrivé à l’aéroport, le faux couple est accueilli par le docteur Luix, le médecin de l’orphelinat, un veuf neurasthénique et de mauvaise humeur, très attaché au mariage traditionnel ainsi qu’à la petite Maï.
Le scrupuleux médecin va accompagner dans leur périple César et Kim pour s’assurer qu’ils sont bien les parents parfaits pour la petite fille, et surtout pour vérifier qu’ils forment bien un vrai couple…
Devant le spectacle de ce couple improvisé et toujours en désaccord, le docteur Luix va de stupéfaction en étonnement, jusqu’au jour où il tombe en arrêt devant la ravissante Alex qui arrive à Bangkok pour sortir son frère de prison…

Ciné+émotion

à 15h20

Chloé (thriller)

Une femme pensant que son mari est infidèle décide d'embaucher une escort girl afin de prendre son époux en flagrant délit d'adultère.

OCS choc

Mercredi 12 à 20h40

Mulholland drive (thriller)

A Hollywood, durant la nuit, Rita, une jeune femme, devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive. Elle fait la rencontre de Betty Elms, une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.

Ocs City

à 22h20

La religieuse (drame)

XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu’elle aspire à vivre dans « le monde ». Au couvent, elle est confrontée à l’arbitraire de la hiérarchie ecclésiastique : mères supérieures tour à tour bienveillantes, cruelles ou un peu trop aimantes… La passion et la force qui l’animent lui permettent de résister à la barbarie du couvent, poursuivant son unique but : lutter par tous les moyens pour retrouver sa liberté.

 

Du coté des rediffs :

 

l'objet de mon affection le 1 sur ciné+émotion

L'auberge espagnole le 3 sur téva

Xavier Dolan : à l'impossible je suis tenu le 4 sur ciné+émotion

Bienvenue au gîte le 4 sur ocs max

Persécution le 5 sur ciné+premier

Quand on a 17 ans le 6 sur ciné+cinéma

Albert Nobbs le 6 sur ciné+club

Les amants de Caracas le 6 sur ciné+club

Imitation game le 7 sur ciné+club

Les poupées russes le 10 sur téva

8 femmes le 12 sur ciné+émotion

JFK le 13 sur ciné+club

 

 

Du coté des séries

 

Under the dome (saison 1) sur série club

Shameless (saison 7) sur c+séries

Shades of blue (saison 1) sur france 2

The good wife sur M6

The magicians (saison 1) sur Syfy

Versailles (saison 1) sur c+séries

90210 Beverly hills : nouvelle génération sur Elle girl

Grey's anatomy (saison12) sur Tf1

Orange is the new black (saison 1) sur numéro 23

Pretty little liars (saison 7) sur ocs max

Game of thrones (saison 5) sur C+ et sur ciné+premier

Black sail (saison 3) sur ocs max

Girls (saison 5) sur OCS max

Master of sex sur OCS city

Transparent sur OCS city

Sex and the city sur téva

Ugly betty sur téva

Scandal (saison 4) sur téva et saison 6 sur c+séries

Plus belle la vie sur France 3

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost 0

Publié le 30 Mars 2017

Un casting en or pour le biopic sur Oscar Wilde par Rupert Everett


Plus d’un siècle après sa mort, le dandy fascine toujours. Un nouveau biopic – actuellement en préparation – s’intéressera à ses dernières années grâce à un casting ambitieux.

L’acteur britannique Rupert Everett, qui avait critiqué le Hollywood « dominé et dirigé par des hétéros » et qui déconseillait aux acteurs et actrices de faire leur coming-out pour préserver leur carrière, consacrera son tout premier film en tant que réalisateur à l’une des figures du Panthéon LGBT : l’écrivain Oscar Wilde.

Lui qui fut poète, dramaturge, critique d’art et romancier – Le portrait de Dorian Gray est son seul véritable roman – se targuait d’avoir mis tout son génie dans sa vie, et son talent dans ses œuvres. En 1895, il affrontait un série de trois procès pour « actes obscènes » conduit par un Lord, père d’un de ses amants; épisode qui entâche sa flamboyante carrière. Il sera condamné pour « grave immoralité » et emprisonné das la Gêole de Reading qui lui inspirera son dernier texte.

« Le film sera une sorte de road movie du XIXème siècle, racontant l’exil d’Oscar Wilde en France et en Italie, et son voyage de la prison jusqu’à la tombe « , tease Rupert Everett qui a tourné des scènes en Allemagne, en Italie, en Belgique, et bien-sûr en France – puisqu’il repose au cimetière du Père Lachaise à Paris.

Oscar Wilde, « figure christique pour la communauté gay du monde entier »

« Wilde est en quelque sorte une figure christique pour toute personnes LGBT. L’homosexualité n’était pas réellement débattue avant le scandale puis sa mort en 1900 – à l’orée du nouveau siècle où on discutera de modernisme, de féminisme, de communisme », poursuit Rupert Everett pour The Hollywood Reporter, « Oscar a vraiment été crucifié par la société qui l’avait d’abord adoré. Il est comme un saint patron pour moi. »

Le biopic dirigé et produit par Rupert Evertt s’intitulera The Happy Prince en référence au Prince heureux, un conte d’Oscar Wilde relatant l’histoire d’une statue d’or et de joyaux, se délaissant de sa parure pour sauver son peuple de la misère.

Rupert Everett, dans le rôle d’Oscar Wilde, a décidé de s’entourer de Colin Firth (aka Mark Darcy dans la saga Bridget Jones) dont il avait impressionné par la prestation dans A Single Man et qui interprétera Reggie Turner, fidèle ami d’Oscar Wilde. Le comédien britannique Tom Wilkinson sera également à l’affiche, de même qu’Emily Watson, Miranda Richardson et Anna Chancellor. L’actrice française Béatrice Dalle – amante de Emmanuelle Béart dans Bye Bye Blondie, adapté du roman éponyme de Virginie Despentes – fait aussi partie du casting.

Des retrouvailles inattendues

Rupert Everett et l’actrice avaient eu une liaison durant les années 1980, alors qu’elle était mariée avec le boxeur et artiste-peintre Jean-François Dalle. Everett fera son coming-out en 1989.

« Elle avait une beauté plus profonde que les pièces ‘à emporter’ d’aujourd’hui. C’est une jolie laide, mignonne et affreuse » racontait Rupert Everett dans son autobiographie Tapis rouges et autres peaux de bananesparue en 2008.

The Happy Prince est actuellement en post-production mais Rupert Everett promet sa sortie au début de l’été 2017, soit 20 ans après le premier biopic consacré à l’artiste.

Source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #cinéma gay, #sorties cinéma

Repost 0

Publié le 29 Mars 2017

Callie quitte la série, ce soir, sur TF1

Un an après les téléspectateurs américains, les fans français de Grey's Anatomy découvriront ce soir la fin de la saison 12, sur TF1.

Ces deux derniers épisodes sont notamment marqués par le départ de Sara Ramirez, l'une des actrices les plus anciennes du casting. Callie Torres va en effet plaquer le Grey Sloan Memorial, pour suivre Penny à New York, avec sa fille. Et dès la semaine prochaine (dans les premiers épisodes de la saison 13 diffusés par TF1), vous comprendrez qu'elle ne reviendra pas.

Oui, l’actrice de 41 ans a bel et bien quitté la série, comme Katherine Heigl ou Sandra Oh avant elle. Et comme ses ex-camarades de jeu, elle ne devrait pas revenir de sitôt !

En effet, Sara Ramirez a mis sa carrière entre parenthèses ces derniers mois (elle n'a plus rien tourné depuis ce final), pour se consacrer à sa vie privée et la défense des droits des LGBT aux Etats-Unis. La comédienne a ainsi révélé publiquement sa bisexualité (oui, comme Callie), une orientation sexuelle qu'elle défend partout dans les Médias depuis. Quitte à se fâcher avec son ancien employeur !

Au début de l'année, Ramirez a ouvertement pointé du doigt la chaîne ABC (qui produit et diffuse Grey's Anatomy), après la diffusion d'un épisode de la sitcom The Real O’Neals, dans lequel un personnage - ouvertement homosexuel - insinuait que la bisexualité était "pire" que les "pieds palmés" et les "problèmes d’argent". Elle a même relayé une pétition dénonçant la "biphobie".

Quelques semaines plus tard, Sara Ramirez a encore clashé ABC, reprochant à la mini-série When We Rise de Dustin Lance Black - qui raconte la naissance du mouvement LGBT - d'exclure les pionniers bisexuels de l'Histoire.

Bref, il y a de l'eau dans le gaz entre l'actrice et la chaîne américaine et dans ces conditions, il est peu probable que Callie Torres revienne un jour dans Grey's Anatomy.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #bisexualité

Repost 0

Publié le 28 Mars 2017

A voir en avril prochain.

Cela fait un an et demi qu'on attend la saison 2 de 10%. Et notre patience sera bientôt récompensée. France 2 vient de dévoiler que la saison 2 sera diffusée à partir du mercredi 19 avril, à raison de deux épisodes par semaine.

Rappelons que cette année, côté guest stars, on retrouvera Isabelle Adjani, Julien Doré, Ramzy Bedia ou encore Juliette Binoche dans les couloirs de l'Agence ASK.

Rappelons que l'intégralité de la saison 2 de 10% sera à voir entre le 13 et le 23 avril, dans le cadre du Festival Séries Mania 2017.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost 0

Publié le 28 Mars 2017

 

Ryan Gosling était il y a quelques heures sur la scène du CinemaCon, à Las Vegas, en compagnie du producteur Tom Rothman pour présenter des images inédites de Blade Runner 2049, la suite très attendue du film de SF de Ridley Scott. Le réalisateur est ici producteur et c’est Denis Villeneuve qui s’est chargé de la mise en scène. On sait que Harrison Ford reviendra, mais malgré une belle bande-annonce remplie d’images intrigantes, l’histoire de cette suite est gardée secrète. "J’avais 2 ans quand Blade Runner est sorti, s’est amusé Gosling, donc j’ai dû attendre un peu. J’avais vu plein d’extraits, puis j’ai véritablement pu découvrir le film vers 13 ou 14 ans. C’était très impressionnant. Surtout de voir à quel point ce film a été une source d’inspiration pour de nombreux autres projets de SF."

Différents extraits ont ensuite été montrés et ils ont surexcité les journalistes présents. "Yeah les images de Blade Runner 2049 correspondent à tout ce que j’attendais, écrit par exemple Steven Weintraub, de Collider, sur TwitterVisuellement cool, mystérieux et ne spoilant rien d’important. Je suis conquis."

 Sony a notamment teasé davantage la rencontre entre le personnage joué par Gosling et Deckard. "On le voit surtout éviter les pièges pour arriver jusqu’à sa cachette", précise The Hollywood Reporter. Le studio a également dévoilé de nouveaux personnages : un "créateur flippant" interprété par Jared Leto, toujours selon THR, et une femme autoritaire jouée par Robin Wright Penn"On voit Jared caresser un Replicant qui vient d’être crée, tout en disant ‘chaque civilisation a été fondée sur de la main d’œuvre. Nous, nous fabriquons des anges, mais je peux en faire si peu... Joyeux anniversaire !’ Puis, dans une autre séquence, Wright dit à l’officier joué par Gosling : ‘Il existe un ordre des choses. C’est ce qu’on fait ici. On maintient l’ordre."

Blade Runner est attendu au cinéma le 4 octobre. D’ici là, ces extraits inédits auront sans doute été dévoilés au grand public. Patience.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost 0

Publié le 28 Mars 2017

Neuf ans après sa mort d'une overdose accidentelle, Heath Ledger continue d'être pleuré par ses fans.

La chemise à carreaux portée par l'acteur australien dans Le Secret de Brokeback Mountain va être vendue aux enchères, et elle devrait trouver preneur pour 20 000 dollars.

Il s'agit de la chemise portée par Heath Ledger quand il se bat avec son amant Jake Gyllenhaal, et qu'on retrouve ensuite dans une scène particulièrement émouvante du drame d'Ang Lee

Si le tissu est taché d'hémoglobine, les fans seront sans doute déçus d'apprendre qu'il s'agit de faux sang.  

La vente aux enchères organisée par Hollywood Legends aura lieu les 28 et 29 avril prochains. De nombreux objets ayant appartenu à des légendes du Septième Art sont en vente.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost 0

Publié le 28 Mars 2017

 

Une réalisatrice de Taïwan narre ses relations tumultueuses avec sa mère lesbienne

Son documentaire "Small talk" a remporté le mois dernier le Teddy Award décerné par le festival interational du film de Berlin, qui récompense des films portant sur la thématique LGBT.

C'est le point culminant de 20 années passées à filmer ses difficiles relations avec sa mère. Le film, qui sort dans les salles en avril, débarque à Taïwan alors que le Parlement s'apprête à voter en dernière lecture une loi sur la légalisation du mariage entre personnes du même sexe.

Parallèlement, la Cour constitutionnelle examine des recours cruciaux, qui, s'ils sont acceptés, pourraient aussi faire de l'île le premier territoire asiatique à autoriser le mariage gay.

Mais il y a 30 ans, quand Mme Huang était enfant, l'homosexualité était beaucoup moins bien acceptée. Elle se rappelle comme si c'était hier comment, à l'âge de 11 ans, elle avait entendu deux membres âgés de la famille décrire sa mère comme une anormale, une "tongzhi", le terme chinois pour une personne gay.

Jusqu'alors, Mme Huang, qui a aujourd'hui 39 ans, ne s'était pas posé de questions sur les relations de sa mère avec les autres femmes. "Mes impressions quand j'étais petite, c'est qu'elle était toujours entourée d'amies. Qu'elle aimait les filles et était amie avec elles", dit-elle. "Cette phrase a semé le doute dans mon esprit. Pourquoi est-ce anormal?".

La cinéaste raconte qu'elle se sentait comme une étrangère à cause de sa famille non conventionnelle. Dès l'âge de six ans, elle travaillait pour sa mère, tout comme sa soeur, et l'aidait à remplir ses fonctions de prêtresse taoïste.

Avec son documentaire, Huang Hui-chen veut aider les jeunes générations qui se sentent isolées et sous-estimées. "Les enfants qui ne vont pas à l'école, les gens qui 'guident les morts', une fille avec une mère 'tongzhi', tous ceux là valent plus que l'étiquette que leur colle la société", dit-elle.

Sa mère Hung Yue-nu, surnommée Anu, n'a jamais tenté de cacher sa sexualité après sa séparation avec son père. Elle n'a eu ensuite de relations qu'avec des femmes. Mais elle n'en a jamais parlé non plus avec sa fille, qui dit de sa mère qu'elle était distante.

Portrait courageux

"En surface, nos relations étaient paisibles mais des courants violents faisaient rage en profondeur". Elle a commencé à s'intéresser au cinéma à l'âge de 20 ans quand un réalisateur est venue la filmer dans le cadre d'un projet sur les rituels funéraires. Elle a ensuite pris des cours gratuits de cinéma et a commencé à explorer les relations avec sa mère.

"J'ai appris une autre façon d'observer le monde". Le jury de Berlin a qualifié son documentaire de "portrait courageux", qui fait parler sa mère, ses anciennes petites amies et les membres de sa famille.

Anu s'est vue à l'écran pour la première fois lors de la première mondiale du film à Taipei, en vue des Golden Horse Awards de Taïwan de 2016, où il avait été nommé dans la catégorie meilleur documentaire. "Elle était assise à côté de moi et je voyais qu'elle retenait ses larmes", dit Mme Huang.

Devenue mère d'une petite fille de cinq ans, Mme Huang dit que la communication avec sa mère reste difficile. "Ce documentaire, c'était pour mieux comprendre ma mère mais aussi pour qu'elle me comprenne mieux".

Elle espère aussi qu'il favorisera le débat sur les droits des homosexuels, l'éducation et les parents célibataires. Mais Anu ne semble pas s'intéresser plus que ça aux débats en cours sur le mariage gay, dit sa fille.

(Source AFP)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Documentaire, #lesbien

Repost 0

Publié le 27 Mars 2017

  • vendredi 31 mars à 13h00

"ARTE Regards" raconte les Européens dans toute leur diversité. Aux Pays-bas, le petit Quinten passe la moitié de la semaine chez ses deux mères, et l’autre moitié chez ses deux pères. À ce jour, seuls ses parents biologiques exercent l’autorité parentale. Mais cette situation pourrait changer avec l’adoption d’une nouvelle loi.

Quinten a presque 2 ans. Il passe la moitié de la semaine chez ses deux mères, et l’autre moitié chez ses deux pères. Ses parents homosexuels ont lié connaissance grâce à un site de rencontres spécialisé. À ce jour, seuls les parents biologiques de Quinten, Gabriella et Steven, exercent toutefois l’autorité parentale. Mais cette situation pourrait changer avec l’adoption d’une nouvelle loi, car de plus en plus de personnes misent sur ce modèle familial aux Pays-Bas.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost 0