Publié le 2 Octobre 2017

Canal+ pourrait lancer la diffusion en 2018.

Canal+ s'apprête à adapter pour le petit écran le roman best-seller de Virginie Despentes, Vernon Subutex. L'Express rapporte que Romain Duris incarnera le personnage principal de cette série télé dont aucun épisode ne dépassera trente minutes. Pour le moment, la date de diffusion n'a pas encore été annoncée mais nos confrères parlent de 2018. Au scénario, on retrouvera  Cathy Verney (Hard, Fais pas ci, fais pas ça) et Benjamin Dupas (Dix pour cent, Kaboul Kitchen), ainsi que Despentes elle-même pour le pilote.

Pour rappel, Vernon Subutex raconte l'histoire d'un ancien disquaire parisien qui se retrouve à la rue, après la faillite de sa boutique. L'occasion de recroiser plusieurs connaissances de son passé. Les deux premiers tomes se sont vendus respectivement à 300 000 et 200 000 exemplaires. Le troisième est sorti il y a quelques mois.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 1 Octobre 2017

La série  Girls Like Magic de Julia Eringer , suit le personnage de Maggie (surnommé Magic) d'Eringer alors qu'elle emménage à Los Angeles pour vivre avec son petit ami. Après avoir rencontré son voisin Jamie (qui vient de rompt avec sa petite amie), Magic suit son nouvel ami dans le pays merveilleux des personnes queer.

"Bien que Girls Like Magic  soit une comédie, je voulais aborder toutes les difficultés réelles d'être soi-même, face aux préjugés", a déclaré Eringer. "Je voulais également explorer les lignes floues de la sexualité. Ce n'est pas tout noir et blanc, gay ou hétéro. L'amour et l'attraction ne sont pas faciles à définir. À la fin de la journée, peut-êtreque la seule définition dont nous avons besoin est l'amour".

Girls Like Magic  est disponible sur iTunes, Fandango Now, Vudu et  Amazon . Pour plus d'informations, visitez le site officiel,  GirlsLikeMagic.com !

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 1 Octobre 2017

Trois premières minutes qui vont faire plaisir aux fans.

Lorsque Will & Grace ont fait leurs adieux, en 2006, de nombreux fans ont fait part de leur colère, devant le flash-forward concluant la série et révélant le destin futur de Will (Eric McCormack), Grace (Debra Messing), Karen (Megan Mullally) et Jack (Sean Hayes). Mais hier soir, le revival du couple culte de la télé US a fait totalement table rase de la fin de la saison 8. Comme si rien ne s'était passé. Attention spoilers !

Will et Grace vivent de nouveau ensemble après le récent divorce de la jolie rousse avec Leo (Harry Connick Jr.). Will n'est plus avec Vince (Bobby Cannavale). Ni lui ni Grace n'ont d'enfants. Et Karen n'est plus pauvre. Mais alors que s'est-il passé ?

Pour remodeler complètement l'histoire, les auteurs ont décidé de faire du final de la série originale... un mauvais rêve ! Karen se réveille toute confuse, après avoir piqué du nez au beau milieu d'une soirée jeu ! C'est elle qui a - vraisemblablement - imaginé tout ce qui est arrivé dans l'épisode "The Finale" ("Tant qu'il y aura des amis" en Français). "Will était marié à un homme tout bronzé en uniforme et Grace était mariée à un médecin juif", raconte Karen, avant de demander ce qui est arrivé aux enfants. Will lui explique alors qu'aucun d'entre eux n'a jamais eu d'enfant. "Oh, quel soulagement. Personne ne veut vous voir élever des enfants", répond Karen, parlant clairement au nom des fans du show.

Will précise ensuite que Stan est toujours en vie, que Karen est encore très, très riche et ainsi Will & Grace repart comme en quarante, effaçant d'un coup de baguette magique un final controversé pendant plus d'une décennie !

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 1 Octobre 2017

Je suis allé voir la dernière comédie musicale de la rentrée : Grease au théâtre Mogador.

J'ai été très agréablement surpris car ce nouveau spectacle a de nombreux atouts.

Voici les ingrédients d'une bonne réussite :

Un orchestre live et des tubes incontournables,

Une bonne dose d'humour (J'ai bien rigolé),

Une troupe jeune et très talentueuse

Le show ne manque pas de dynamisme. On a très vite envie de se lever de son siège pour danser. 

Alexis Loizon est un Danny Zuko plus vrai que nature avec beaucoup d'auto-dérision.  

Un vrai plaisir pour les yeux avec un décors, des habits et des chorégraphies très sixties . Mais aussi un plaisir pour les oreilles avec de belles voix et des tubes que j'ai eu plaisir à retrouver.

Je leur souhaite beaucoup de succès !

Grease, le musical à Mogador

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture, #Musique

Repost0