Publié le 28 Février 2018

 

 

La Bataille des sexes

Jonathan Dayton (réalisateur), Valerie Faris (réalisateur)Avec Emma StoneSteve CarellSarah Silverman

  • Blu Ray - film - 20th Century Fox - mars 2018

1972. La championne de tennis Billie Jean King remporte trois titres du Grand Chelem. Mais loin de se satisfaire de son palmarès, elle s'engage dans un combat pour que les femmes soient aussi respectées que les hommes sur les courts de tennis. C'est alors que l'ancien numéro un mondial Bobby Riggs, profondément misogyne et provocateur, met Billie Jean au défi de l'affronter en match simple…

 

 

Epouse-moi mon pote Blu-ray

Tarek Boudali (réalisateur)Avec Tarek BoudaliPhilippe LacheauCharlotte Gabris

  • Blu Ray - film - Studio Canal - mars 2018

Yassine est marocain et rêve de venir étudier l'architecture en France. Lorsque tout son village se cotise pour l'y envoyer, il donne le meilleur de lui-même , mais rate l'examen final pour cause de première beuverie de sa vie ! Impossible de décevoir sa famille... dans l'urgence il décide d'épouser son meilleur pote, Fred afin de récupérer un visa !Mais entre un inspecteur bien décidé à démasquer ce mariage blanc, une mère poule invasive qui débarque à l¿improviste et Claire, son amour de jeunesse qu'il n'a jamais oublié, rien ne va se passer comme prévu ! Yassine va vite découvrir qu'il n'est pas si facile de mentir... et encore moins sur son orientation sexuelle !

  •  

 

Marvin ou la belle éducation Blu-ray(Visuel provisoire)

Anne Fontaine (réalisateur)Avec Finnegan OldfieldGrégory GadeboisVincent Macaigne

  • Blu Ray - film - TF1 - mars 2018

Martin Clément, né Marvin Bijou, a fui. Il a fui son petit village des Vosges. Il a fui sa famille, la tyrannie de son père, la résignation de sa mère. Il a fui l’intolérance et le rejet, les brimades auxquelles l’exposait tout ce qui faisait de lui un garçon «différent?». Envers et contre tout, il s’est quand même trouvé des alliés. D’abord, Madeleine Clément, la principale du collège qui lui a fait découvrir le théâtre, et dont il empruntera le nom pour symbole de son salut. Et puis Abel Pinto, le modèle bienveillant qui l’encouragera à raconter sur scène toute son histoire. Marvin devenu Martin va prendre tous les risques pour créer ce spectacle qui, au-delà du succès, achèvera de le transformer.

 

D'après une histoire vraie DVD

Roman Polanski (réalisateur)Avec Emmanuelle SeignerEva GreenVincent Perez

 

  • DVD Zone 2 - film - Studio Canal - mars 2018

Après la parution de son dernier roman, immense succès, Delphine a cessé d'écrire. Ce mutisme vient d'un sentiment d'usurpation qui se trouve amplifiée par des lettres anonymes l'accusant d'avoir fait beaucoup de mal à sa famille dans son précédent roman.
Une femme qu'elle nomme Elle surgit dans sa vie. Très vite, Elle devient sa confidente. Et très vite, Delphine en devient dépendante au point de l'héberger. Elle, qui cultive une ressemblance de plus en plus troublante avec Delphine, abuse de son pouvoir et devient intrusive. Mais qui est cette mystérieuse Elle ? Un ange protecteur ? Une fan ? Ou plus simplement une pure invention de l'esprit de Delphine ?

 

Closet Monster DVD

Stephen Dunn (réalisateur)Avec Connor JessupAaron AbramsJoanne Kelly

  • DVD Zone 2 - film - Optimale - Accord parental souhaité - mars 2018
  • Jeune garçon solitaire et créatif, Oscar est témoin d’un meurtre à caractère homophobe dans le cimetière de la petite bourgade où il vit. Les années passent et il grandit dans le souvenir de cette expérience traumatisante et un sentiment d’abandon...

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties dvd, #dvd gay

Repost0

Publié le 28 Février 2018

 

Mme Mills, une voisine si parfaite

Un film de  avec  et .
Nationalité : France
Distributeur : UGC
Sortie en salles le 07 Mars 2018
Année de production : 2017
Hélène est éditrice de romans à l’eau de rose et mène une vie rythmée par le travail. Elle se réfugie dans les livres, persuadée que la vie y est plus belle que dans la réalité. Se complaisant dans une certaine routine, son quotidien va être bouleversé par l’installation d’une nouvelle voisine, Madame Mills. 
Cette vieille Américaine excentrique va prendre rapidement une importance insoupçonnée dans la vie d’Hélène. Mais les apparences sont parfois trompeuses…

 

Féminin Plurielles

Un film de .
Nationalité : France
Duree : 1h22 mn
Sortie en salles le 07 Mars 2018
Hafsia, Douce, Delphine et Charlotte : quatre jeunes femmes qui cherchent à s’affranchir des limites qu’on voudrait leur imposer.

 

Pas comme lui

Un film de , avec Theo Galvalisi, Chris Imberdis et Nourit Teboul
Nationalité : France
Sortie en salles le 21 Mars 2018
Année de production : 2017
Leo, un jeune homme d'une vingtaine d'années, quitte sa province natale pour s'installer à Paris.
Il n'a pas vu son père depuis plus de dix ans.
Ce dernier habitant Paris et, après avoir repris contact, Leo s'installe provisoirement chez lui, le temps de trouver du travail.
Ces retrouvailles vont s'avérer difficiles surtout que le père de Leo cache un terrible et lourd secret....

 

Les Bonnes manières

Un film de  et , avec ,  et .
Nationalité : Brésil
Duree : 2h15 mn
Distributeur : Jour2Fête
Sortie en salles le 21 Mars 2018
Année de production : 2015
Clara, une infirmière solitaire de la banlieue de São Paulo, est engagée par la riche et mystérieuse Ana comme la nounou de son enfant à naître. Alors que les deux femmes se rapprochent petit à petit, la future mère est prise de crises de somnambulisme.

 

Occidental

Un film de , avec , Anna Ivacheff et .
Nationalité : France
Duree : 1h13 mn
Distributeur : Vendredi Distribution
Sortie en salles le 28 Mars 2018
Année de production : 2017
Antonio et Giorgio, un couple improbable trouvent refuge à l'Hôtel Occidental qui devient le théâtre d'évènements absurdes. L'équipe de cet hôtel arrivera-t-elle à comprendre ce qui se trame dans un contexte qui mêle racisme, terrorisme et manipulation politique ?

 

Coby

Un film de Christian Sonderegger.
Nationalité : France
Duree : 1h17 mn
Distributeur : Epicentre Films
Sortie en salles le 28 Mars 2018
Année de production : 2018
Dans un village au cœur du Middle-West américain, Suzanna 23 ans change de sexe. Elle devient un garçon : Coby. Cette transformation bouleverse la vie de tous ceux qui l’aiment. En définitive, la chrysalide de Coby devient celle de toute une famille, acculée à s’adapter. Une métamorphose dont l’enjeu dépasse le seul physique s’opère alors sous le regard lumineux et inattendu du réalisateur.
« Changer a des conséquences. Ne pas le faire, en a aussi »

 

 

Jesús

Un film de Fernando Guzzoni, avec Alejandro Goic, Nicolás Durán et Sebastián Ayala.
Nationalité : Etats-Unis
Duree : 1h30 mn
Distributeur : Optimale
Sortie en salles le 28 Mars 2018
Année de production : 2016
Depuis la mort de sa mère, Jesús, 18 ans, vit avec son père souvent absent dans un petit appartement du centre-ville de Santiago. Il aime dessiner des mangas et danse dans un groupe à la façon des pop-stars coréennes. Depuis peu, il ne va plus à l’école et préfère trainer le soir dans les parcs avec son groupe de copains. Il séduit les filles mais aussi les garçons, ce qu’il est obligé de cacher. Lors d’une nuit d’excès, Jesús perd le contrôle.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 27 Février 2018

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay

Repost0

Publié le 26 Février 2018

Le chemin de l'Australie vers l'égalité LGBT a ses propres faits marquants et ses moments décisifs. Il a même sa propre version des émeutes de Stonewall : Le 24 juin 1978. Lors d’une manifestation commémorant l'anniversaire de Stonewall des actes de violences ont eu lieu alors que les manifestants étaient dispersés par la police et des dizaines de personnes ont été arrêtés, malgré le fait qu'ils avaient eu la permission d’être là. Bien que la plupart des accusations aient été abandonnées, certains des accusés ont été battus dans leurs cellules et le Sydney Morning Herald a publié les noms des personnes arrêtées dans leur intégralité le lendemain dans la presse. Beaucoup ont été rejeté par leur famille et leurs amis, harcelés dans leurs quartiers, et même renvoyés de leur travail.

Diffusé la nuit dernière sur la  chaine ABC en Australie, Riot raconte ce premier Mardi Gras, avec Damon Herriman ( Justified ) dans le rôle de Lance Gowland, un activiste LGBT et l'un des fondateurs de Sydney Mardi Gras.

"Je ne pense pas que trop peu de gens savent à quoi ressemblait la première [marche] et comment cela a commencé", a déclaré Herriman à News.com.au , "C'était évidemment très différent de ce qu'il est fait maintenant. Mais c'est une histoire qui devait être racontée. "

Riot arrive presque exactement un an après que la série When We Rise ait abordé le sujet du mouvement des droits des LGBT aux États-Unis. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #téléfilm gay

Repost0

Publié le 26 Février 2018

Deux meilleurs amis qui tombent amoureux, c’est l’histoire de ce très joli clip accompagnant le morceau « Burn that bridge » de Donovan Woods. 

Le désir retenu, la passion, la complicité, les hauts et les bas : tout est là dans cette vidéo.

Source popandfilms

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay

Repost0

Publié le 26 Février 2018

 

Meilleur film: Tinta Bruta (Hard Paint) de Marco Reolon et Filipe Matzembacher

Hard Paint est une histoire tendre d'un homme explorant son identité sexuelle et sociale, par le biais d'une relation amoureuse enrichissante. Le film dresse également un portrait plus large d'une société homophobe

Meilleur documentaire: Bixa Travesty (Tranny Fag) de Claudia Priscilla et Kiko Goifam


Meilleur court métrage: Three Centimetres (Generation) de Lara Zeidan


Prix du jury: Obscuro Barocco d'Evangelia Kranioti

Obscuro Barroco fait le portrait de Luana Muniz, icône transgenre de Rio de Janeiro qui a disparu l'an passé.


Prix Nouveau Talent: Retablo d'Alvaro Delgado-Aparicio

RETABLO raconte l'histoire de Segundo Paucar, un garçon de 14 ans, qui veut devenir un maître en histoire, tout comme son père pour perpétuer l'héritage familial. Sur le chemin d'une fête communautaire dans les Andes, Segundo observe accidentellement son père dans une situation qui brise tout son monde. Piégé dans un environnement chauvin, Segundo va essayer de faire face en silence à tout ce qui lui arrive. 


Prix des lecteurs (Mannschaft Magazin): Las Herederas (The Heiresses) de Marcelo Martinessi

Asunción, Paraguay, 2013. Chela (60 ans), vit avec Martina (61 ans) depuis plus de trente ans. En tant qu’héritières de familles prospères, elles ont reçu assez d’argent pour vivre confortablement sans avoir besoin de travailler. Comme elles ont toutes les deux passé 60 ans, l’héritage commence à diminuer. Avec le temps qui passe et la situation économique, leur relation s’use et devient une suite de longs silences. Cela se complexifie quand Martina doit faire face à des poursuites judiciaires pour ne pas avoir payé des dettes et doit aller en prison. Chela rend visite à Martina. Elles se rencontrent dans une zone collective et observent les vies des autres détenues. Chela est désespérée, elle n’arrive pas à aider Martina et se sent mal à cause des barreaux qui l’entourent, elle se sent comme une criminelle. Dans le but d’avoir de l’argent pour payer les avocats, Chela organise des vides-greniers et fournit un service de taxis pour personnes âgées. C’est de cette façon qu’elle rencontre Mara, 50 ans, fille de l’un de ses clients, Chela se sent connectée instantanément. Cette nouvelle expérience affecte la vie de Chela qui va changer sa vision du monde, monde qu’elle ne s’était jamais autorisée à découvrir auparavant.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Teddy awards 2018, #festival gay

Repost0

Publié le 26 Février 2018

Extranostro

SYNOPSIS / PITCH :

Bibiche, jeune homme africain, travaille à l'agence de voyage "Rainbow Trip", un call center qui organise des voyages gay friendly. Un jour débarque Alex, qui vient d'être engagé. Bibiche qui tombe immédiatement sous le charme se donne comme mission de le conquérir. Cela fait sourire les autres. Mais Alex est hétéro... paraît-il. 

L'histoire des 5 premiers épisodes - saison 1 :

Alex est le dernier arrivé dans la boîte. Bibiche tombe sous son charme, directement. Mais Alex est hétérosexuel. Bibiche le charrie, en le draguant ouvertement. Cela fait sourire les autres. Alex qui veut être ouvert sur la question, essaie le plus possible d'être sympa, même s'il n'est pas toujours à l'aise. Il évite néanmoins, d'être trop proche de Bibiche et de le voir en dehors du boulot. Un jour, un incident va les faire se rapprocher. Petit à petit, Bibiche va sérieusement tomber amoureux. Et Alex va être de plus en plus troublé.

 

Tournage à partir d'avril 2018 

 

Pour plus de renseignements 

https://www.facebook.com/EXTRANOSTRO.afro.queer.webseries/

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #websérie gay

Repost0

Publié le 24 Février 2018

Cinéma

Call me by your name, un film sur le désir sans idée préconçue

Avec "Call me by your name", l'Italien Luca Guadagnino a voulu "parler du désir d'un jeune homme sans idée préconçue", signant un film délicat et langoureux sur un premier amour.

 

 

 

 

 

Le long-métrage, en salles mercredi, ravit les cinéphiles depuis plus d'un an. Il avait alors été présenté au festival américain de Sundance puis sélectionné dans plusieurs festivals. Il est à présent dans la course aux Oscars dans quatre catégories: meilleur film, meilleur acteur pour le nouveau venu Timothée Chalamet, meilleure adaptation et meilleure musique originale.

En promotion à Paris fin janvier, Luca Guadagnino s'est avoué "surpris" par cet engouement. "C'est assez fantastique de voir comment cette histoire sur des individus dans un petit coin du nord de l'Italie a touché des gens dans le monde entier."

Le film de 2h11 est l'adaptation d'un roman paru en 2007 ("Appelle-moi par ton nom"). Un homme se souvient de son adolescence et de son premier amour, en 1983. James Ivory ("Retour à Howards End", "Les vestiges du jour"), qui signe le scénario, a choisi de raconter l'histoire au présent.

Elio Perlman, 17 ans, passe son été dans la torpeur italienne avec son père, spécialiste de la culture gréco-romaine (Michael Stuhlbarg) et sa mère, traductrice (Amira Casar), dans la demeure familiale, une villa du XVIIe siècle nichée dans un paysage enchanteur. L'adolescent lit, joue de la musique et flirte avec son amie Marzia (Esther Garrel) pour passer le temps.

La nouvelle coqueluche d'Hollywood, Timothée Chalamet, 22 ans, aussi à l'affiche de "Lady Bird" incarne Elio. Il s'est mis à l'italien pour le rôle. "Timothée n'était pas seulement parfait pour le rôle comme je l'imaginais mais il a aussi l'ambition et la capacité de se mettre au défi" pour ce film, estime Luca Guadagnino.

Face à lui, le réalisateur a choisi Armie Hammer ("The social network") pour interpréter Oliver, le doctorant américain au physique de playboy invité à passer quelques semaines dans la maison des parents d'Elio. "Il a la capacité d'introduire de la vulnérabilité dans ses personnages", explique l'Italien.

Prendre son temps

Luca Guadagnino ambitionnait-il de faire un film sur l'homosexualité, sur un premier amour et la déception qui en résulte, ou sur les liens qui unissent une famille? Il refuse de trancher et a juste voulu "être libre d'explorer le désir de ce jeune homme, sans idée préconçue".

Dans le roman, l'histoire se déroule en bord de mer. Mais le cinéaste ("A bigger splash", "Amore") a préféré ancrer l'histoire dans la ville de Crema, en Lombardie, qu'il connait bien, une manière aussi pour lui de rendre hommage à Bernardo Bertolucci, qui avait tourné dans la plaine du Pô ("1900").

Pour raconter l'éclosion du désir entre les deux hommes, le cinéaste avance à petit pas. Il filme l'intimité qui se crée lors de longues balades à vélo à travers la campagne italienne, de baignades dans la rivière, de longues après-midis au bord de la piscine, laissant affleurer la sensualité à travers de petits gestes, de simples regards.

Le film rend compte des "mouvements du coeur et de l'âme d'Elio et d'Oliver", mais leur histoire d'amour va "prendre son temps" avant d'éclore. Sans vouloir parler d'une suite, le réalisateur aimerait accompagner ses personnages dans de prochains épisodes de leur vie et assure avoir "quelque chose de précis en tête".

Luca Guadagnino et le directeur de la photographie Sayombhu Mukdeeprom ont choisi de tourner sur pellicule, avec un seul objectif de 35 mm.

(Source AFP) et e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 24 Février 2018

The Happy Prince

Rupert Everett, un acteur derrière la caméra pour faire écho à son expériences de vie

Les derniers jours d'Oscar Wilde: pour ses débuts derrière la caméra, l'acteur Rupert Everett se saisit d'une histoire résonnant avec sa vie. Son film est présenté à la Berlinale, le festival berlinois qui s'achève ce week-end.

Les derniers jours d'Oscar Wilde: pour ses débuts derrière la caméra, l'acteur Rupert Everett se saisit d'une histoire résonnant avec sa vie.

Pour ce pionner du cinéma gay, très populaire dans les années 90, se pencher sur la vie d'Oscar Wilde est une évidence.

L'acteur de 58 ans ("Le mariage de mon meilleur ami", avec Julia Roberts) a déjà tourné dans deux films sur Wilde et participé à plusieurs pièces de théâtre sur l'écrivain irlandais, avant de se lancer dans la réalisation de "The Happy Prince", avec Colin Firth et Emily Watson.

Dans le film, présenté lors d'une séance spéciale à la Berlinale, il se penche sur l'exil en France et en Italie de Wilde, après une condamnation en 1895 pour indécence liée à son homosexualité. Il passa alors deux ans de prison à Reading, dans le sud-est de l'Angleterre.

Rupert Everett tient le rôle principal dans le film qu'il a également produit. "Il y a de nombreux parallèles entre être un acteur homosexuel et être rejeté ou pas totalement accepté dans un milieu fermé. Je pense que c'est très clairement une des choses qui m'a poussé à essayer de raconter cette histoire", a expliqué le Britannique à Berlin.

Pour Everett, c'est le scandale touchant Oscar Wilde qui constitue le point de départ du mouvement de lutte pour le droit des homosexuels.

Mais pourquoi faire un nouveau film sur ce personnage, surtout après le biopic réalisé en 1997 par Stephen Fry ? Pour montrer cette page moins connue de sa vie et son côté autodestructeur, répond Everett.

Longtemps jugé risqué, ce projet a été monté grâce à des fonds provenant de Belgique, d'Allemagne et d'Italie. Après une telle expérience, Everett se dit prêt à recommencer derrière la caméra, sans évoquer de projets précis.

"Je peux filmer toutes les cultures", affirme l'acteur, jugeant dangereux de ranger les films selon un type de catégories.

(Avec AFP) et e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 22 Février 2018

Loin des clichés.

Après une première saison en 2014, la websérie québecoise est de retour pour une nouvelle fournée de huit courts épisodes. Créée par Chloé Robichaud, cet étendard pour l’égalité vaut largement le coup d’oeil.

Steph, Anne, Alex, Léa, Julie, Emilie, Céline, Maude, Sam… Elles vivent toutes à Montréal, forment une bande d’amies solide et ont en commun d’être lesbiennes ou bisexuelles. La comparaison entre "Féminin/Féminin" et la série "The L Word" est facile et très régulièrement mise en avant, mais il faut reconnaître que les productions télévisuelles traitant d’homosexualité sont peu nombreuses voire confidentielles. Si les séries sur les gays ont fleuri ces dernières années, les lesbiennes, elles, attendent encore leur "Looking" au féminin.

"Féminin/Féminin" pourrait bien s’en approcher avec sa grande diversité dans les parcours présentés. Ce début de deuxième saison voit les personnages construits trois ans plus tôt s’émanciper. Il y a Léa, qui savoure son récent célibat, le couple formé par Céline et Julie malgré leur 15 ans de différence, ou encore Steph et Sam qui rêvent d’un enfant. Chacune d’entre elles vit ses doutes, ses angoisses et ses éclats de joie avec beaucoup de réalisme. Entre pudeur et franc parler, la dizaine de protagonistes imaginés par Chloé Robichaud, également réalisatrice de la websérie, évolue bien loin des stéréotypes de la lesbienne masculine, souvent dépeinte par les fictions.

Liberté, égalité, homosexualité

Les épisodes des deux saisons disponibles, de 10 à 20 minutes, rassemblent ces destins lors d’aventures chorales ou les isolent, pour mieux évoquer leur individualité. La réalisatrice use de moyens inventifs pour diversifier leur prise de parole : entretiens face caméra sous forme d’interviews pour un faux documentaire sur l’homosexualité, insertion d’images sur l’écran…  Chloé Robichaud, avec l’aide de Florence Gagnon (présidente du site Lezspreadtheword, qui promeut la communauté lesbienne), questionne par ce biais la notion de "féminin" et aborde de très graves sujets, du cancer du sein à la procréation assistée, en passant par la peur de l’engagement ou du regard des autres.

Des thèmes finalement universels, incarnés par des comédiennes de talent comme Alexa-Jeanne Dubé (déjà dans "Sarah préfère la course" de la même réalisatrice), Eve Duranceau ("Marche à l’ombre") ou Eliane Gagnon et Macha Limonchik, très connues outre-Atlantique.

Autour d’elles, déjà actives dans la première saison, gravitent de nouveaux personnages comme celui de JP, transgenre et ancienne conquête de Léa et de Lara, qui vit son homosexualité en secret mais est une star des réseaux sociaux.

Après avoir diffusé les huit premiers épisodes en 2014, Studio 4 s’empare à nouveau de cette websérie militante et passionnante pour dévoiler une nouvelle aventure chaque mercredi à 18h, en parallèle de la diffusion sur ICI Tou.tv (Radio-Canada). Et il est encore temps de rattraper la première saison, et de s’attacher à ces femmes libres et inspirantes.

Source : TéléObs et actu.inverti

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #websérie gay, #lesbien

Repost0