Publié le 14 Novembre 2018

Camille Cottin s'est confiée à notre micro sur la saison 3 de "Dix Pour Cent', la polémique qui avait entachée la saison 2 autour de la sexualité d'Andréa ou encore le succès de la série à l'international...
LA POLÉMIQUE AUTOUR DE LA SEXUALITÉ D'ANDRÉA

 

Souvenez-vous : lors de la saison 2 de Dix Pour Cent, le personnage d'Andréa couchait avec son boss, Hicham, lors d'une soirée trop arrosée, et découvrait plus tard qu'elle était enceinte de lui. Une intrigue qui avait créé une petite polémique et suscité de vives réactions de déception au sein de la communauté LGBTQ à l'époque, estimant dommage que l'un des rares personnages lesbiens de la télévision française couche forcément avec un homme. Nous avons demandé l'avis de son interprète avec du recul :

"En fait il y a eu une petite déception parce qu'Andréa était présentée comme un personnage lesbien assumé, absolument pas remis en question dans sa sexualité, et que tout d'un coup le fait qu'elle ait un rapport sexuel avec un homme ça venait brouiller un discours qui était entier. J'entends cela. C'est le problème quand on nuance quelque chose, ça peut desservir un propos qui a besoin d'être ferme pour faire avancer les mentalités. Mais je pense qu'il n'y avait aucune ambiguïté chez Fanny Herrero, l'auteure et showrunneuse de la série, et la saison 3 permet d'aller au bout d'une nuance, et d'être très transparent sur l'homosexualité d'Andréa et celle de Collette. On ne va pas non plus ranger l'homosexualité dans une case."

"J'étais très heureuse quand le producteur me disait qu'on lui avait rapporté que dans les cours d'école pendant la saison 2, alors qu'il y avait justement des polémiques au sein de la communauté, les enfants disaient 'J'espère qu'Andréa va rester avec Collette parce que vraiment Hicham on l'aime pas; et puis Collette elle est tellement gentille...' Et là on parle d'enfants de 10, 11 ans, qui ne font pas cas de l'orientation sexuelle et qui se fondent uniquement sur les personnalités. En ce sens, je pense qu'une série peut faire évoluer les mentalités. Et notamment la PMA, je suis évidemment pour. Pour les femmes. Et j'espère que ce sera mené à bien, malgré le soulèvements. C'est pour ça que j'étais très heureuse en découvrant le parcours d'Andréa dans la saison 3, dans ce que ça raconte, ce que pour quoi ça milite."
 

 

LE CARTON DE DIX POUR CENT DANS LE MONDE

 

Alors que plusieurs adaptations étrangères de Dix Pour Cent sont en cours de développement, notamment en Angleterre, la version originale est disponible partout dans le monde grâce à Netflix. Ce qui a permis à Camille Cottin de recevoir des félicitations suprenantes !

"J'ai été en contact avec Jonathan Coe, qui est un auteur anglais que j'aime beaucoup. Il m'avait envoyé un message en me disant qu'il n'utilisait jamais Twitter, qu'il était complètement largué mais que là il avait tweeté sur Call My Agent (ndlr: le titre VO de la série) et qu'il avait eu un nombre de commentaires incalculable alors que quand il faisait un pauvre tweet sur un de ses prochains bouquins personne ne s'agitait. Il voulait que je sache que la série avait beaucoup de fans parmi l'élite de la littérature anglaise car nombre de ses amis auteurs en étaient férus."
 

 

QUI POUR INCARNER ANDRÉA DANS LA VERSION AMÉRICAINE UN JOUR ?

 

"Une actrice que j'adore et qu'on ne voit pas beaucoup, c'est Hilary SwankKristen Stewartsinon, mais elle est un peu trop jeune peut-être. Moi, mes actrices américaines adorées, c'est Emma Stone, Brie Larson, j'ai une passion pour elle, ou Jennifer Lawrence... et après je passe assez vite aux cinquantenaires type Frances McDormand, Helena Bonham-Carter, Tilda Swinton,Cate Blanchett... J'ai moins ma tranche en fait !"

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 14 Novembre 2018

La star de The Crown succède à Noomi Rapace et Rooney Mara dans la peau de Lisbeth Salander.

Résurgence de l’extrême-droite, cyber-terrorisme, révolte féministe contre les phallocrates et les prédateurs sexuels… Les thèmes des romans de Stieg Larsson n’ont jamais semblé autant d’actualité, plus de dix ans après leur publication. De quoi se réjouir du come-back de Lisbeth Salander dans notre monde post-MeToo. Sur le papier, la hackeuse goth est l’héroïne idéale de l’époque, l’une des silhouettes de fiction les plus pertinentes façonnées depuis le début du siècle. On espérait depuis 2011 une suite à Millenium – les hommes qui n’aimaient pas les femmes, cauchemar entêtant signé David Fincher. Rooney Mara en rêvait, mais Fincher a tourné autour du pot (comme souvent), Sony a renâclé (les résultats du film n’avaient pas été aussi mirobolants qu’espéré) et la suite/reboot qui nous arrive aujourd’hui à été prise en charge par une nouvelle équipe créative. Fede Alvarez, brillant espoir du cinéma d'horreur (le remake de Evil Dead, Don’t breathe) succède au roi Fincher, et c’est Claire Foy (qui conclut ainsi une année faramineuse, entre First Man, le Paranoïa de Soderbergh et son Emmy Award pour The Crown) qui s’est fait le look de la justicière aux idées noires. Les grands yeux tristes et la démarche mi-hagarde mi-conquérante de l’actrice font ici merveille, et donnent l’occasion de fantasmer Salander en néo-James Bond féministe et punk, un rôle générique que des actrices différentes investiraient tour à tour, pour apporter leur humeur, leur vision du personnage, leur idée personnelle de ce qu'il symbolise.

Horreur SM 
Reste que passé l’excitation des retrouvailles, Millenium : ce qui ne me tue pas ne procure que des frissons très ponctuels, avec son intrigue ronronnante de thriller de série (une histoire de codes nucléaires que se disputent Lisbeth, des cyber-méchants et un employé de la NSA joué par Lakeith Stanfield). La faute au bouquin adapté (le quatrième tome de la saga, écrit par David Lagercrantz après la mort de Larsson) ? On sent en tout cas régulièrement l’envie de Fede Alvarez de dynamiter le matériau à coups de plans chocs et iconiques – dans le dernier tiers du film, quand les protagonistes se retrouvent dans une immense demeure isolée et que l’action commence à tendre vers l’abstraction, il suffit que la caméra s’attarde un peu sur un corps en train d’agoniser, étouffé par le latex, ou sur une bande de tueurs masqués venus en finir avec Lisbeth, pour qu’on se mette à fantasmer le grand film d’horreur SM que pourrait être Millenium – et qu’Alvarez a peut-être en lui. Mais celui-ci se contente la plupart du de recycler les idées visuelles du film de Fincher (les étendues enneigées de Suède comme paysage mental, la moto de Lisbeth fonçant comme une balle dans le canon d’un revolver…), sans folie, et emballe un thriller engourdi.

 

Par  Frédéric Foubert pour première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 14 Novembre 2018

Le torchon brûle entre Matthieu Delormeau et Alex Goude. Fatigué d'être qualifié de "ringard", l'animateur de France 4 a créé la surprise en débarquant dans "Touche pas à mon poste" (C8) mardi 13 novembre 2018 afin de régler ses comptes avec le chroniqueur de Cyril Hanouna.

Dans Touche pas à mon poste (C8), Matthieu Delormeau ne mâche pas ses mots. À plusieurs reprises, le chroniqueur de Cyril Hanouna a ainsi qualifié Alex Goude et son style d'animation de "ringards". Agacé, l'ex-présentateur de La France a un incroyable talent (M6) est venu régler ses comptes à l'antenne de C8 mardi 13 novembre 2018.

"J'en ai marre de me faire démonter par Matthieu, lance Alex Goude. Ça m'a touché. J'ai fait l'émission [La France a un incroyable talent, NDLR] il y a trois ans, le temps a passé. Ce qui m'énerve, ce sont les jugements péremptoires, dire 'c'est ringard'. Tu le prends en pleine tête." Alex Goude préférerait que Matthieu Delormeau "donne [son] avis avec un 'j'aime' ou 'je trouve'". "Je le prendrais mieux", explique-t-il, acceptant tout de même la critique.

De son côté, Matthieu Delormeau persiste et signe... "Si ça te blesse, il ne faut pas faire ce métier, on va au plus vite, c'est en direct. Il faut te blinder, tu ne peux pas avoir le meilleur de ce métier et dès qu'il y a une critique tu le prends mal", lui balance le chroniqueur de Cyril Hanouna. Et de pousser un coup de gueule : "Un truc qui m'agace de la part de personnalités comme toi, c'est d'aller sur Twitter pour solliciter les gens, pour créer des petits buzz pour exister, ça m'agace." L'ancien animateur de NRJ12 en a alors profité pour revenir sur les critiques dont il avait été la cible de la part de son interlocuteur. "Quand toi tu as dit de TPMP, de Cyril Hanouna et de moi : 'Delormeau fait beaucoup de mal à la cause homosexuelle' (...), je n'ai pas été sur Twitter", rappelle-t-il. "Si on veut se parler, on envoie un texto. Mais aller solliciter les gens pour faire du buzz, pour exister parce que peut-être en ce moment c'est plus difficile pour toi (...), ce n'est pas bien", conclut Matthieu Delormeau.

Si d'ordinaire l'ex-acolyte d'Ayem Nour et Gilles Verdez sont rarement du même avis, ils ont réussi à s'entendre. "Tu n'es qu'un hypocrite, Goude (...). Ce n'est pas bien ce que tu fais. À chaque fois tu ne réponds pas, tu ne cherches jamais à joindre les gens", s'est agacé Gilles Verdez, rejoignant par là son collègue.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #programmes télé gay

Repost0

Publié le 13 Novembre 2018

Il est chaud le Docteur Nico ! Mais apparemment, il n'a pas envie de jouer les professeurs expert in love avec son interne novice en la matière.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 13 Novembre 2018

Le responsable du comité de censure malaisien a confirmé que le pays avait coupé les scènes gays du film biographique sur Freddie Mercury, Bohemian Rhapsody .

Mohd Zamberi Abdul Aziz, président de la Commission malaisienne de la censure cinématographique, a confirmé au Malay Mail mardi 13 novembre que le film  avait été censuré pour ne pas mentionner ses relations homosexuelles.

.

"Tout ce qui est lié aux LGBT ou à leur promotion ne sera pas approuvé."

- Mohd Zamberi Abdul Aziz

S'adressant au Malay Mail , Aziz a confirmé que la publication en Malaisie de Bohemian Rhapsody avait coupé "quatre scènes gays".

Le chef de la censure a affirmé que les coupures «impliquaient des moments tels que des hommes qui s'embrassaient, des hommes qui se frottaient et un groupe d'hommes en robes faisant la fête dans un manoir».

Il a déclaré au journal: "Une autre scène supprimée était celle du post-crédit, selon laquelle Freddie Mercury et Jim Hutton avaient vécu une vie heureuse, car ils montraient qu'ils entretenaient une relation gay."

Aziz a affirmé que les coupures ne totalisaient pas plus de trois minutes au lieu des 20 minutes annoncées par les fans.

Le film était classé PG au Royaume-Uni car il omettait de décrire de manière explicite la vie personnelle de Mercury, mais fut attribué un classement «réservé aux adultes» +18 ans en Malaisie.

Aziz a cité les réglementations du pays relatives à la censure des films qui interdisent le contenu LGBT + dans les films et les émissions de télévision.

Le film "la belle et la bête" a été brièvement interdit en Malaisie en 2017 après que le réalisateur ait laissé entendre qu'un personnage  du film était gay.

Le film n'a été autorisé à être publié qu'après que Disney lui eut assuré qu'il n'y avait aucun contenu gay visible.

Une exposition d'art présentant des portraits de personnes LGBT + a également fait l'objet d'une censure gouvernementale  en août 2018.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #homophobie, #cinéma gay, #Biopic, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 13 Novembre 2018

 
Nommée dans la catégorie "Révélation francophone de l'année" à la 20e cérémonie des NRJ Music Award, Hoshi n'a pas foulé seule le tapis rouge du palais des festivals de Cannes mais celle qui partage sa vie amoureuse depuis deux ans. À l'issue de la cérémonie, la jeune chanteuse lui a adressé un beau message sur Instagram.

Maître Gims, assorti à sa femme Demdem, et Amir, qui deviendra père dans les prochains mois, ne sont pas les seuls à avoir foulé le tapis rouge des NRJ Music Awards 2018 à deux. Hoshi était elle aussi en tandem, remarquée pour un look surprenant.

Nommé dans la catégorie "Révélation francophone de l'année", finalement repartie bredouille puisque Dadju, le frère de Maître Gims, est reparti avec le trophée que convoitaient également Eddy de Pretto, Marwa Loud, Aya Nakamura et Vegedream, Hoshi est repartie de Cannes avec un message plein d'espoir.

 

 

 

Mathilde Gerner, le vrai nom de la chanteuse de 22 ans, a publié quelques mots sur sa page Instagram à l'attention de celle qui la rend heureuse depuis deux ans et avec laquelle elle s'affiche bien volontiers sur les réseaux sociaux. "Il y a deux ans, j'étais seule dans ma chambre en train d'écrire cet album. Aujourd'hui, je suis avec toi sur ce tapis rouge. Il suffit d'y croire", a écrit l'interprète de La Marinière. Les commentaires sur ce message n'en sont que plus positifs. "Trop canon les filles", "Vous êtes magnifiques ! Et vous donnez une image géniale, bravo !!", "Les deux plus belles femmes de la cérémonie", peut-on notamment lire.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Musique, #lesbien

Repost0

Publié le 12 Novembre 2018

Le personnage interprété par Claire Nebout ne vivra pas de nouvelles aventures sur la chaîne.
 

Pas de suite pour les aventures de "Louis(e)" sur TF1. Selon "Le Parisien", la chaîne a finalement décidé d'annuler la première saison de six épisodes qui avait été commandée au printemps 2017. En cause, un scénario jugé décevant par la chaîne, qui a donc choisi de ne pas poursuivre l'aventure. Début septembre pourtant, dans une interview accordée à puremedias.com, Anne Viau, directrice artistique de la fiction française de TF1, expliquait que la future série était toujours en cours d'écriture. "Certains développements sont un peu plus longs que d'autres. Nous attendons d'être pleinement satisfaits des scénarios. Nous sommes très fiers de traiter du sujet de la trans-identité. Nous avons envie que cela continue", affirmait-elle.

Une voisine pas comme les autres

Dans "Louis(e)", Agnès (Helena Noguerra) découvrait, le jour de l'anniversaire de son fils, que la superbe femme qui venait de s'installer en face de chez elle n'était autre que Louis (Claire Nebout), son ex-mari, parti sept ans plus tôt. Désormais connu sous le nom de Louise, ce père transgenre était décidé à aller au bout de ce qu'il est profondément : une femme, tout en affrontant le regard de son ex-femme et de ses deux enfants. Désormais installés avec Adrien (Jean-Michel Tinivelli), le nouveau compagnon d'Agnès, ceux-ci se montraient plutôt réticents face à la nouvelle vie de leur père.

Côté audiences, le pilote diffusé le 6 mars 2017 n'avait pourtant pas déçu. Les deux parties diffusées avaient réuni en moyenne 4,3 millions de téléspectateurs, selon Médiamétrie, soit 19,5% du public de quatre ans et plus. À J+7, la série avait gagné près de 500.000 curieux, atteignant une part d'audience honorable de 25% auprès des FRDA-50, cible privilégiée de TF1.

Source Ozap

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 12 Novembre 2018

« Mon plus beau Noël » est de retour avec une deuxième saison inédite présentée par Valérie Damidot. Et pour ouvrir la compétition, on retrouve Anthony et Jonathan qui vont faire vivre une soirée de Noël exceptionnelle à leurs convives. Avec pour thème « Noël tout en lumière », le binôme a décidé d’en mettre plein la vue et a misé sur une décoration extérieure absolument grandiose ! Pour l’animation de la soirée, ils ont choisi de faire ce qu’ils font depuis plusieurs années : un light show, soit un spectacle de son et lumière. L’effet est immédiat pour leurs concurrents qui restent bouche bée face à un tel spectacle digne d’un show à l’américaine, avec le clou du spectacle : le Père Noël en personne ! Certains versent même leur larme, tandis que d’autres sont plus réticents sur cette animation qu'ils considèrent « trop moderne »

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 12 Novembre 2018

« Dynastie » nous avait particulièrement énervé en éliminant le personnage de Nathalie Kelley (Crystal). Alors que la saison 2 a repris depuis plusieurs semaines, la production récidive en annonçant le départ d’un acteur régulier. James Mackay (Steven) ne devrait pas revenir de sitôt dans la famille Carrington.

Mais que se passe-t-il avec Dynastie ? Depuis ses débuts, la série de CW avait réussi son pari de relancer un soap opéra des années 1980 en adoptant un ton d’autodérision assumé sans tomber dans la parodie, mais simplement en poussant à l’extrême les situations. À la fin de la saison 1, on s’inquiétait du sort de Crystal, l’un des personnages les plus savoureux du show. Avec la saison 2, à notre grand regret, on avait la confirmation du départ de l’actrice Nathalie Kelley, remplacée par Ana-Brenda Contreras dans le rôle de « la vraie Crystal ». Un retournement de situation inattendu, mais après tout dans l’esprit de la série.

À la fin de l’épisode 5 de la saison 2, diffusé sur CW le 9 novembre, le personnage de Steven disait vouloir retourner au Paraguay pour continuer à travailler sur sa fondation. Cependant, il assurait pouvoir retrouver la famille Dynastie pour Noël. Avec cette annonce, rien n’est moins sûr désormais. À moins que la série nous offre encore une fois un retournement de situation totalement inattendu.

Plus globalement, on a du mal à comprendre la logique de CW derrière. Depuis la fin de la saison précédente, les refontes de la série ont de quoi laisser perplexe. Si certains ajouts peuvent fonctionner, les départs, eux, aussi tôt dans l’histoire du show (seulement deux saisons à son actif), sont bien plus étranges. A quoi bon utiliser un personnage comme Steven, en faire un des visages importants de Dynastie, si c’est pour le retirer aussi vite.

Que ce soit en raison d’un désaccord avec la production ou simplement la décision des scénaristes de ne pas aller plus loin avec lui, on ne le saura pas. Reste à voir si Dynastie, à force de jouer avec les nerfs des spectateurs de la sorte, ne finit pas par les lasser.

Dynastie saison 2 continue tous les vendredi sur CW et disponible en France sur Netflix.

 

Alors que la saison 2 a repris de plus belle depuis plusieurs semaines, une nouvelle annonce vient de faire l’effet d’une bombe. James Mackay, l’interprète de Steven Carrington (le fils engagé de la famille richissime) ne sera plus de la partie !

C’est en effet ce qu’il a annoncé sur Instagram, avec une photo de lui aux côtés d’Elizabeth Gillies (Fallon) :

Source cinéséries

Il y a peut-être un espoir, car dans la version originale, Steven (Al Corley) avait été remplacé en cours de saison par un nouveau Steven (Jack Coleman) suite à l'explosion d'un pipeline qui l'avait soi-disant défiguré. 

Donc j'espère sincèrement qu'ils vont utiliser le même genre de stratagème, car Dynastie sans Steven ce n'est plus Dynastie !!

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 12 Novembre 2018

Riverdale et Orange is the New Black sont aussi récompensées.

Les People's Choice Awards 2018 (cette cérémonie où c'est le public qui vote sur le Net) étaient décernés ce dimanche soir (en direct sur la chaîne américaine E!). Et dans la catégorie télévision, c'est Shadowhunters qui s'est taillé la part du lion. La série, qui prendra fin en mai prochain, a remporté 4 trophées, dont celui du Meilleur show de 2018. Riverdale repart avec le prix du Meilleur drama. Orange Is the New Black est la Meilleure comédie. En revanche, rien pour Grey's Anatomy, malgré ses 5 nominations.

Le palmarès LGBT des séries aux People's Choice Awards 2018  :

Meilleure série de 2018

GAGNANTE : Shadowhunters: The Mortal Instruments (Freeform)
 

Meilleure actrice de série en 2018

GAGNANTE : Katherine McNamara, Shadowhunters: The Moral Instruments (Freeform)
 

Meilleur acteur de série en 2018

GAGNANT : Harry Shum Jr., Shadowhunters: The Mortal Instruments (Freeform)
 

Meilleur drama en 2018

GAGNANT : Riverdale (The CW)
 

Meilleur(e) acteur/actrice dans une comédie

GAGNANT : Jim Parsons, The Big Bang Theory (CBS)
 

Meilleure comédie en 2018

GAGNANTE : Orange Is the New Black (Netflix)
 

Meilleure série de SF/Fantasy en 2018

GAGNANTE : Wynonna Earp (Syfy)
 

Meilleur revival en 2018

GAGNANT : Dynasty (The CW)
 

Meilleure série à Binge-Watcher en 2018

GAGNANTE : Shadowhunters: The Mortal Instruments (Freeform)

 

Source première
 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Choice Awards 2018

Repost0