Publié le 2 Janvier 2019

Eastenders est sur le point de devenir encore plus inclusif LGBTQ en introduisant le premier bar gay à Walford.

Kate Oates, la nouvelle productrice exécutive de la série, entend faire en sorte que le drame de BBC One reflète la diversité de Londres.

Elle a confié au Sun : «Je suis vraiment intéressée par le recrutement de plus de personnages LGBTQ. Nous envisageons d'ouvrir un bar gay sur la place. Ce sera un quartier super cool où les personnages homosexuels et hétérosexuels pourront passer du temps.

«Cela devrait être quelque chose de vraiment excitant, vraiment amusant, vraiment visuel et vraiment fidèle à un Londres multiculturel. C'est un mouvement important pour la série qui reflète authentiquement la vie moderne de Londres. "

Le bar gay sera apparemment l'alternative à l'emblématique Queen Victoria et sera dirigé par Tina Carter (Luisa Bradshaw-White), un personnage queer de l'émission.

Eastenders a présenté son tout premier baiser gay en 1987 entre Colin Russell (Michael Cashman) et Barry Clark (Gary Hailes), mais il ne s'agissait que d'un petit bisou sur le front.

Deux ans plus tard, la série diffusait son premier baiser sur la bouche entre Russell et Guido Smith (Nicholas Donovan). À l'époque, les deux scènes ont été critiquées.

Depuis, la série a présenté de nombreux autres personnages LGBTQ, notamment Binnie Roberts (Sophie Langham), Christian Clarke (John Partridge), Ben Mitchell (Harry Reid), Paul Coker (Jonnh Labey), Irene Mills (Melanie Kilburn) et Kyle Slater. (Riley Carter Millington).

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 2 Janvier 2019

Luca Guadagnino s'est laissé aller à une petite confidence au sujet du début de la suite de "Call Me By Your Name", puisqu'il en a détaillé le contenu...

Bien qu'aucune annonce officielle de mise en chantier n'ait encore eu lieu, la suite de Call Me By Your Name devrait bel et bien voir le jour si l'on en croit le réalisateur Luca Guadagnino, qui distille des informations sur ce film au fur et à mesure des mois. Au micro du site italien Bad Taste, il a même raconté en détail comment il imaginait la scène d'ouverture, en écho à la scène de cloture du premier film et ce long plan-séquence sur le visage de Timothée Chalamet qui en a ému plus d'un :

"Je me demande si dans le nouveau chapitre de la vie d'Elio, Oliver et la famille Perlman, il faudra encore passer par l'Italie... mais je ne pense pas. Laissez-moi vous donner un scoop : la suite -bien que je n'aime pas l'appeler ainsi, leur histoire étant plutôt un cycle- se déroulera à Paris. Et elle commencera avec Elio en train de pleurer. Avec cet éclat qui illuminera son regard et qui nous fera nous demander si nous sommes toujours là où on l'avions laissé. Mais non, il pleure parce qu'il est en train de regarder la fin d'un des meilleurs films au monde : Encore de Paul Vecchiali. Et c'est très juste par rapport au personnage : Elio aime le cinéma de Vecchiali parce que, comme lui, il est mélancolique."

Encore, sorti en 1988, racontait l'histoire de Louis, dont le goût pour les hommes lui est révélé par Yvan, personnage étrange et fascinant avec qui il n’aura aucune relation sexuelle. C’est chez Yvan que Louis va rencontrer Frantz, un séducteur invétéré, allant de boite en boite, d’une cruauté apparemment impassible. L’amour fou qui le lie à Frantz va précipiter Louis dans les horreurs de l’attente vaine, de l’espoir incertain... De quoi en effet raviver chez Elio quelques souvenirs difficiles et sûrement encore douloureux.

En attendant d'en savoir plus sur cette suite encore sans titre qui ne devrait pas sortir avant 2020, l'auteur Andre Aciman prépare lui-même une suite à son roman qui sera peut-être publiée d'ici à la fin de l'année...

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 2 Janvier 2019

L'heure de la sortie
Date de sortie 9 janvier 2019 (1h 43min)
Genre Thriller
Nationalité Français

Lorsque Pierre Hoffman intègre le prestigieux collège de Saint Joseph il décèle, chez les 3e 1, une hostilité diffuse et une violence sourde. Est-ce parce que leur professeur de français vient de se jeter par la fenêtre en plein cours ? Parce qu’ils sont une classe pilote d’enfants surdoués ? Parce qu’ils semblent terrifiés par la menace écologique et avoir perdu tout espoir en l’avenir ? De la curiosité à l’obsession, Pierre va tenter de percer leur secret...

Sébastien Marnier, réalisateur de « L’Heure de la sortie » : « J’avais envie de proposer à Laurent Lafitte de jouer un gay, ce qui ne l’a pas dérangé du tout »

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 1 Janvier 2019

Ce fut une fin d'année merveilleuse pour Ricky Martin et son mari Jwan Yosef qui viennent d'accueillir une petite fille, Lucia, dans leur famille.

"Nous sommes ravis d'annoncer que nous sommes devenus les parents d'une belle petite fille et en bonne santé, Lucia Martin-Yosef", a annoncé Martin dans un post sur Instagram avec une jolie photo des fiers papas tenant les minuscules mains de bébé Lucia.

"Cela a été un moment spécial pour nous et nous avons hâte de voir où ce bébé stellaire nous mènera", a poursuivi Martin.

Martin et Yosef se sont mariés en janvier de cette année après deux ans de fréquentations. La pop star internationale a rencontré Yosef, un peintre et artiste plasticien sur Instagram et ils ont commencé à se fréquenter. En novembre 2016, Martin est apparu dans l'émission d'Ellen DeGeneres et a annoncé qu'il avait demandé à Yosef de l'épouser.

Il est mon mari. C'est mon homme », a déclaré Martin à la suite de leur mariage. "Nous avons échangé nos voeux… C'est incroyable!"

Lucia est également accueillie par ses frères jumeaux de 10 ans, Valentino et Matteo.   

"Ses frères,

moi-même et Jwan sommes tombés amoureux de Lucia", a écrit Martin.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homoparentalité

Repost0

Publié le 1 Janvier 2019

Je viens d'assister à la projection, en avant-première, de la comédie : "qu'est-ce qu'on a encore fait au bon dieu".

Preuve de la très grosse attente du public pour cette suite : une salle pleine à craquée. J'avoue que je suis assez mitigé à la sortir de la séance.

Beaucoup moins drôle que le premier (hélas, c'est toujours un peu le cas avec les suites) on passe tout de même un bon moment. 

J'ai trouvé l'entrée en matière dans l'histoire un peu longue et molle. Après, il y a quelques bonnes répliques qui a fait rire la salle timidement. 

Mention spéciale pour Pascal N'Zonzi (André Koffi) que je trouve très drôle. Son duo avec Christian Clavier devrait être plus exploité, car il fonctionne très bien.

L'histoire sur le mariage lesbien est abordée en toile de fond, mais vraiment en second plan. Tatatiana Rojo et Claudia Tagbo font un peu de la figuration histoire de rajouter un élément comique dans tous les différents mariages de cette famille. C'est dommage, car on aurait presque pu faire le film autour de ce sujet.

Si je résume : maintenant qu'il a accepté ses gendres, Claude Verneuil s'en prend aux réfugiés. Ce sont les gendres qui rejettent la France. Et les Koffi sont contre le mariage pour tous. Au final, tout est bien qui finit bien et la paix règne sur le monde...

En tant que spectateur, on est content de retrouver cette famille multi raciale qui nous avait fait beaucoup rire. Mais assez déçu par le résultat. On passe un agréable moment, quelques rires nous échappes, mais j'en espérai plus. C'est qui est compliqué avec les suites, être à l hauteur du premier et des attentes des spectateurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 1 Janvier 2019

Du monde de la politique, du sport, des médias ou de la musique, nombreuses sont les personnalités qui ont publiquement annoncé leur homosexualité en 2018. Un acte pas anondin car il permet de donner une visibilité médiatique à la défense des droits LGBT.

Alors que Paris a été le théâtre d'une hausse des actes homophobes et que SOS Homophobie annonce également dans son rapport 2018 (sur les chiffres de l'année précédente) une hausse globale des actes LGBTphobes, faire un coming out quand on est une personnalité publique continue de participer à la visibilité des LGBT tout en donnant des modèles aux plus jeunes.

Comme chaque année, il y a eu des coming out inattendus et d'autres qui n'étaient que des confirmations après des années de rumeurs persistantes, venant des quatre coins du monde et dans des univers très variés.

En politique, milieu encore très fermé, on peut notamment citer le secrétaire d'État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, qui a parlé publiquement depuis son entrée au gouvernement et a même présenté son amoureux. Au sein de sa famille politique, La République en marche, citons également les députés Matthieu Orphelin et Raphaël Gérard.

Côté sport, autre domaine d'activité réputé macho et peu gay friendly malgré une nette amélioration ces dernières années, on peut souligner le courage du catcheur israélien Rixon Ruas et du nageur espagnol Carlos Peralta. Il y a aussi eu la golfeuse anglaise Mel Reid. Citons aussi le cas de Sandra Forgues, ex-médaillée olympique en canoë biplace, qui a fait son coming outtrans.

Sur le petit écran, l'acteur américain de Grey's Anatomy Jake Borelli a fait part de son homosexualité, tout comme Garrett Clayton, ex-star Disney Channel, ou Kevin McHale, ex-star de Glee, qui est un homme amoureux. Quant au journaliste de France 2 Jean-Baptiste Marteau, il s'est montré plus flou mais tout le monde a compris qu'il parlait de son homosexualité lorsqu'il a posté un message au moment du Coming Out Day. Josie Totah, vue dans les séries Glee et Champions, a fait un coming out transgenre. Michael Smith, acteur de Gotham, a quant à lui fait un coming out queer.

En musique, le gagnant de la saison 2 de The Voice, Yoann Fréget (désormais connu sous le nom Yoann FreeJay), a annoncé son homosexualité en posant avec son chéri, la chanteuse Daya a déclaré être bisexuelle et en couple avec une femme, alors que sa consoeur Kehlani a annoncé être queer. Quant à la chanteuse Hoshi, si elle n'a pas officiellement fait de coming out, elle a présenté sa compagne aux NMA.

Citons aussi les prises de parole de l'acteur Joey Pollari (Love, Simon), des mannequins Derek Chadwick et Zander Hodgson, du journaliste Ronan Farrow, de l'acteur et metteur en scène Océan, du DJ Felix Jaehn...

Par Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Coming out, #people

Repost0