Publié le 27 Juin 2019

Un record pour la télévision... mais pas pour le cinéma.

Depuis son lancement il y a quelques semaines, Euphoria n'en finit plus de faire le buzz. Notamment en raison de son contenu très explicite. Comme on est sur HBO, la nudité est possible et la série y va carrément à fond. 

L'épisode 2, intitulé “Stuntin’ Like My Daddy", comprend notamment une scène, dans un vestiaire, qui marquera l'Histoire de la télévision. Un scène "à près de 30 pénis", disait récemment The Hollywood Reporter. Effectivement, on y voit un maximum de verges masculines, sans pudeur aucune. Le créateur, Sam Levinson, aurait d'ailleurs voulu en mettre beaucoup plus, "genre 80 pénis", mais HBO l'a persuadé de réduire ce nombre, selon The Hollywood Reporter.

Alors Euphoria a-t-elle battu un record ? Le Livre des records du monde Guinness Book n’a pas de catégorie correspondante. Les associations de parents qui surveillent la télé aux USA (Motion Picture Association of America) ne tiennent pas les comptes non plus... Alors pour avoir la réponse The Ringer s'est adressé à Mr Skin et Mr Man, des sites web spécialisés dans la nudité cinématographique.

Selon Jim McBride, fondateur et patron des deux sites, la fameuse scène du vestiaire de Euphoria contient très exactement 21 pénis ! Il s'agit là d'un record en matière de nudité frontale masculine, dans une seule scène de série télé.

En revanche, au cinéma, il y a eu plus fort : "Le film Sex Trip, en 2004, a rassemblé 28 verges dans une même scène !",assure McBride avec enthousiasme, avant de citer aussi le film Yanks (1979) avec Richard Gere, qui comprend également une scène avec 13 sexes d'hommes. Bref, Euphoria est dans le haut du panier.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

Clap de fin pour l'actrice américaine Laverne Cox et son boyfriend Kyle Draper. Après deux années de relation amoureuse, ils ont décidé de se séparer. La star de la série "Orange Is the New Black" a elle-même annoncé la triste nouvelle sur Instagram.

Entre Laverne Cox et Kyle Draper, c'est la fin d'une histoire de deux ans. Mardi 25 juin 2019, l'actrice de 47 ans a posté un message sur son compte Instagram suivi par 3,6 millions d'abonnés pour évoquer publiquement sa rupture.

"Kyle Draper et mois avons rompu. Après diverses interrogations et des larmes de nous deux, nous avons décidé qu'il était temps de prendre des chemins séparés. Nous avons décidé que nous devrions faire une déclaration publique, car notre histoire l'était même si nous ne l'avions pas anticipé. Alors voici notre déclaration", a entamé la star de la série de Netflix Orange Is the New Black.

Si Laverne Cox a décidé de prendre la parole, c'est parce que cette romance n'était pas anodine. "Nous savons que notre relation avait beaucoup de sens pour des gens, particulièrement pour des personnes transgenres, car elle leur donnait l'espoir que ce genre d'amour était possible pour eux aussi. Cet espoir, cet espoir d'amour ne s'est pas volatilisé à mes yeux, mais, au contraire, il s'est intensifié. De savoir que nous sommes tous les deux capables de donner et de recevoir de l'amour à un tel niveau de gentillesse, de respect, de confiance, d'affection, de profondeur et d'intensité, cela a été réconfortant. Je suis très reconnaissante du fait que nous ayons été ouverts à l'amour, mais aussi pour chaque moment passé ensemble. Nous avons tous les deux immensément grandi ensemble. Maintenant il est simplement temps d'aller de l'avant séparément. Nous voulons tous les deux une rupture qui honore et respecte la qualité de notre relation et de notre amour. C'est possible", a-t-elle écrit.

Laverne Cox et Kyle Draper, un homme d'affaires derrière le label musical Mateo Sound, ainsi que la firme immobilière Serene Team Real Estate, avaient commencé à se fréquenter en juillet 2017.

Par  Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

L'aîné de ses trois enfants n'a pas encore 6 ans que déjà, le prince William s'inquiète de la pression qu'ils pourraient subir si l'un d'entre est homosexuel. En affirmant son soutien à une association LGBTQ, ce mercredi à Londres, le duc de Cambridge modernise encore un peu plus la monarchie.

Son message n'est pas passé inaperçu. Comme le rapporte le Daily Mail, le 26 juin 2019 à Londres, le prince William est allé visiter l'association Albert Kennedy Trust pour évoquer le problème des jeunes LGBTQ sans-abri, souvent reniés par leurs parents à cause de leur sexualité. L'occasion pour le futur monarque de 37 ans de partager un point de vue très personnel sur la question. Une première pour un membre de la famille royale britannique.

À la question de savoir comment il réagirait en apprenant que l'un de ses trois enfants était gay, le père de George (5 ans), Charlotte (4 ans) et Louis (1 an) a répondu : "J'ai eu l'occasion d'y réfléchir récemment parce que plusieurs parents m'en ont justement parlé. Je pense qu'on ne commence à y songer que lorsqu'on devient parent et je pense qu'évidemment, ça ne me poserait aucun problème (...). Je soutiens pleinement n'importe laquelle de leurs décisions." L'époux de Kate Middleton a alors ajouté : "La seule chose qui m'inquiète, surtout vu leur position particulière, est la façon dont ça serait interprété et perçu." Un discours positif qui a le mérite de dépoussiérer la monarchie et qui a largement été salué sur les réseaux sociaux.

Toujours en faisant référence à ses enfants, le duc de Cambridge a également précisé avoir discuté de ce sujet avec son épouse : "Nous en avons beaucoup parlé avec Catherine pour être sûrs qu'ils soient préparés. Je pense que communiquer est très important pour tout, pour mieux comprendre, il faut en parler et être sûr de pouvoir se soutenir les uns les autres et suivre le processus."

Selon une source du Daily Mail, Lady Gaga, personnalité particulièrement investie pour la communauté LGBTQ, aurait encouragé le prince William à soutenir l'association Albert Kennedy Trust. Tous deux ont déjà oeuvré ensemble au sein de la campagne Heads Together dédiée au bien-être mental des jeunes comme des adultes. Une initiative royale lancée par les Cambridge et le prince Harry en 2017.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

C'est un petit pas en avant pour la représentation.

Toy Story 4 vient de sortir dans les salles de cinéma et nous ne nous attendions pas à voir des personnages LGBTQ, aussi insignifiants soient-ils dans leur histoire.

Au début du film, lorsque la nouvelle propriétaire de Woody, Bonnie, entame sa première journée d'école maternelle, on peu voit un enfant arriver avec ses deux mères. Plus tard, les 2 mères reviennent le chercher en le serrant dans leurs bras.

C'est une petite scène, bien sûr, et ce n'est certainement pas la représentation principale attendue par les personnes queer, mais c'est quand même important. C'est l'un des plus gros films de l'année, après tout, et il sera vu par des millions de personnes de tous âges à travers le monde.

L’écrivaine Kate Gardner a convenu que le moment «n’était pas révolutionnaire à tous points de vue», mais a continué à le louer comme un «petit moment de normalisation» et a exprimé tout ce que cela signifiait pour elle.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

Et aussi la saison 2 de Mayans M.C., le spin-off de Sons of Anarchy.

FX Networks a annoncé les dates de lancement de sa grille d'automne, et notamment celle d'American Horror Story: 1984, la saison 9 de l'anthologie d'horreur de Ryan Murphy.

American Horror Story: 1984 arrivera ainsi sur la chaîne américaine FX (puis en France sur Canal +) le mercredi 18 septembre prochain.

Source première

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

Les adieux à Litchfield commencent.

La conclusion épique d’Orange is the New Black arrive sur nos écrans. La saison 7 finale se dévoile un peu plus aujourd'hui avec cette bande-annonce longue, dévoilée par Netflix.

Une vidéo qui contient des images anciennes et nouvelles, et offre un aperçu des personnages que nous n'avons pas vus depuis longtemps, notamment Sophia, Healy, Big Boo, Soeur Ingalls et Poussey... 

Dernier point, mais non le moindre, le retour du poulet. Cette fois-ci, c’est Suzanne qui remarque le volaille mythique et sauvage.

Ces 13 derniers épisodes d'Orange is the New Black se concentreront sur Piper alors qu’elle lutte pour s’adapter à sa vie à l’extérieur de la prison, alors que les choses à l’intérieur de Litchfield Max sont "plus corrompues et injustes que jamais"... La dernière saison d'Orange is the New Black arrivera le 26 juillet sur Netflix.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

Lors de l'émission diffusée sur Facebook, "Red Table Talk", Willow Smith a révélé être bisexuelle, le 24 juin 2019. La jeune actrice de 18 ans a discuté avec sa maman, Jada (qui présente l'émission) et sa grand-mère, Adrienne, du polyamour en direct sur le réseau social.

Depuis mai 2018, les femmes de la grande famille des Smith présentent l'émission Red Table Talk, diffusée en direct sur Facebook. Thèmes variés, invités venus de tous horizons : le programme rassemble plus de 6 millions de fans et a connu une popularité mondiale lorsque Jordyn Woods y a donné une interview-vérité après le scandale d'adultère dans lequel elle était impliquée avec Tristan Thompson. Le 24 juin 2019, un autre sujet était discuté : "Relations non conventionnelles : avoir plusieurs partenaires fonctionne-t-il ?", avec la participation de Jada Pinkett Smith (47 ans), de Willow et de sa grand-mère, Adrienne Banfield-Jones (la mère de Jada). La jeune artiste de 18 ans en a profité pour faire son coming out bisexuel.

"J'ai déjà fait un plan à trois une fois. J'étais très jeune, j'avais la vingtaine", explique Jada Pinkett Smith, devant sa fille qui s'empresse de cacher son visage. "Je n'avais pas assez d'intimité, ce n'est pas pour moi. Mais je pense que si j'avais été amoureuse des deux personnes, ça aurait été différent", poursuit l'épouse de Will Smith. Lancée sur le sujet de la bisexualité, Willow s'est confiée sur sa propre intimité. "Je pense que la monogamie empêche de s'élever au-delà du sentiment d'insécurité et de jalousie. J'aime autant les hommes que les femmes, donc je pense que je voudrais avoir un petit ami et une petite amie. Je pense que je pourrais être 'polyfidèle' avec ces deux personnes", explique Willow.

"Je ne suis pas le genre de personnes à vouloir multiplier les expériences sexuelles. Je me concentre sur la connexion émotionnelle", poursuit l'égérie Chanel. Une déclaration honnête qui se termine sur la réaction pleine de tolérance de sa maman. "Peu importe, tant que tu es heureuse !", se réjouit Jada Pinkett Smith.

Ce n'est pas la première fois que les trois générations discutent de sexualité dans Red Table Talk. En juin 2018, Willow Smith avait raconté la fois où elle avait surpris ses parents au lit. "Mon initiation au sexe remonte au jour où je vous ai surpris au lit, papa et toi. C'était à Aspen. Je suis descendue pour boire un jus et je vous ai surpris. Je n'ai pas vu grand-chose, car la chambre était dans la pénombre, j'ai juste vu des silhouettes", avait-elle expliqué devant sa mère, hilare.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out, #bisexualité

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

Le 25 juin 2019, le groupe Pink Noise dévoilait le clip très étrange de son titre "Too Hot". Tina Kunakey en est l'actrice principale. On la voit très enceinte, léchant le cou et le visage d'une femme dont la gorge se gonfle comme celle d'un crapaud. Des images qui ne sont pas au goût de tous.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que le dernier clip que Tina Kunakey a tourné est très perturbant. Le mannequin de 22 ans a dévoilé sur son compte Instagram des extraits de Too Hot, le premier son clipé du groupe électro français Pink Noise. Réalisées par Kim Chapiron (à l'origine du clip À l'ammoniaque de PNL), ces images montrent plusieurs protagonistes dans un club privé, dont la compagne de Vincent Cassel, enceinte.
Ladj Ly, Almany Kanouté, Oxmo Puccino et Djebril Zonga apparaissent dans ce clip, mais c'est une scène entre le top model Molly Constable et Tina Kunakey qui surprend. Tout bascule quand tout ce petit monde se met à lécher des crapauds hallucinogènes. Ainsi, la jolie brune se met à lécher frénétiquement sa consœur, dont la gorge se gonfle comme celle des amphibiens. Si certains internautes ont salué la poésie et les belles images issues du clip, d'autres ont exprimé leur étonnement, et parfois leur dégoût dans les commentaires de la vidéo publiée par Tina Kunakey. Pour l'occasion, le mannequin a également pris la pose devant l'objectif de JR, célèbre artiste photographe, le ventre bien rond, les jambes cuissardées et écartées.
Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay, #lesbien

Repost0

Publié le 25 Juin 2019

The Prom, la série de Ryan Murphy sera une adaptation d'une comédie musicale LGBTQ.

La comédie musicale suit l’histoire d’une adolescente dans une petite ville proche d’Indiana qui souhaite assister à son bal de fin d'année avec sa petite amie. L'école ne la laissera pas faire, alors un groupe d'acteurs de Broadway décide d'intervenir en sa faveur pour faire changer les règles.

Ryan Murphy dirigera l'adaptation et a engagé Meryl Streep, James Corden, Nicole Kidman et Andrew Rannells pour jouer les acteurs de Broadway.

Ariana Grande incarnera une élève populaire qu'Emma, ​​veut amener au bal de promo. 

Le rôle principal d'Emma n'a pas encore été choisi.

Netflix vise la sortie de The Prom à l' automne 2020 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #lesbien

Repost0

Publié le 25 Juin 2019

La série « The L Word » sera bientôt de retour sur Showtime dans une suite baptisée « The L Word : Generation Q ». Découvrez tous les détails sur les nouveaux personnages dans cet article. ATTENTION AUX SPOILERS SUR LA FIN DE THE L WORD.

Des nouvelles têtes rejoignent les anciennes

Dans cette nouvelle série baptisée The L Word : Generation Q, qui fait office de suite, nous retrouverons des personnages phares du programme original : Shane (Katherine Moennig), Alice (Leisha Hailey), Bette (Jennifer Beals), Carmen (Sarah Shahi), mais également une flopée de nouvelles têtes qui se dévoilent aujourd’hui.

Grâce à Deadline, nous apprenons en effet que Arienne Mandi (Baja), Leo Sheng(Adam), Jacqueline Toboni (Easy) et Rosanny Zayas (Orange is the New Black) rejoignent l’aventure et interpréteront des nouveaux personnages qui feront face aux aléas de la vie et de l’amour.

Arienne Mandi campera Dani, une puissante responsable de relations publiques très ambitieuse et calculatrice qui n’est pas sans rappeler une certaine Helena Peabody. Leo Sheng sera Micah Lee, un professeur adjoint qui devra affronter sa peur d’être vulnérable. Jacqueline Toboni incarnera Sarah Finley, une charmante assistante, qui tentera de concilier son orientation sexuelle et son éducation religieuse et Rosanny Zayas campera Sophie Suarez, une productrice TV, qui fait passer le bonheur des autres avant le sien.

Toujours produite par Ilene Chaiken, The L Word : Generation Q est chapeautée par Marja-Lewis Ryan, qui se dit fan de la première heure de la série originale et souhaite donc être à la hauteur de la tâche qui lui incombe. Elle avait déclaré il y a quelques mois :

C’est utile pour moi d’arriver sur ce projet en étant fan car, comme le reste du public, je connais les personnages. Ils étaient comme des amis pour moi. Je sais que cette série compte pour de nombreuses personnes, et j’espère être à la hauteur.

Qui a tué Jenny Schecter ?

Si cette série arrive dix ans après la fin de The L Word, Marja-Lewis Ryan a tout de même indiqué qu’elle pourrait répondre au plus grand mystère du programme : qui a tué Jenny Schecter ?  L’épisode final de The L Word se clôturait en effet sur la mort de ce personnage central interprété par Mia Kirshner, sans jamais donner le nom de l’assassin, et les fans se questionnent encore aujourd’hui sur l’identité de la (ou du) coupable.

Les huit épisodes de The L Word : Generation Q seront tournés cet été à Los Angeles, pour une diffusion plus tard dans l’année ou début 2020.

Source cinéséries

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0