Publié le 16 Juin 2019

Cyril, candidat éliminé aux portes de la finale de "Koh-Lanta, la guerre des chefs", a été la cible d'attaques homophobes. Loin de se laisser abattre, l'aventurier a choisi de confronter ses détracteurs... en messages privés ! Pour "Purepeople.com", il raconte.

Vendredi 14 juin 2019, les aventuriers de Koh-Lanta, la guerre des chefs(TF1) assistaient à leur dernier conseil avant la grande finale. Et c'est finalement Cyril qui a, après avoir tenté un joli coup de poker, été éliminé. Durant son aventure, le candidat a reçu beaucoup de messages de soutien sur les réseaux sociaux... et a dû faire face à quelques attaques homophobes. En exclusivité pour Purepeople.com, il se livre à ce sujet.

"J'ai reçu des messages homophobes après l'élimination de Maxime. Parce que j'imagine que pour certains il incarnait l'aventurier bon dans les épreuves. Mais bon, il n'y a pas que ça qui compte dans le jeu", contextualise Cyril. Et de poursuivre : "Après j'ai reçu peu d'attaques homophobes par rapport aux messages de soutien, mais j'en ai quand même reçu !"

Insulté, menacé et violemment critiqué sur son homosexualité, l'acolyte de Maud s'agace : "Qu'on m'attaque sur mon jeu je peux le concevoir, mais pas sur ma sexualité." C'est ainsi qu'il a pris l'initiative d'envoyer des messages à certains internautes à l'origine de propos homophobes. "Je voulais leur dire ce que j'en pensais, les confronter à leurs dires. Beaucoup se sont excusés. Ce sont des enfants, ils sont des hologrammes, des images qui parlent. C'est du vent finalement", a-t-il ajouté. Mais sa démarche était importante : "Il ne faut pas que l'homophobie soit banalisée, il ne faut pas passer à côté. Il fallait pointer le doigt sur ces propos et dire : 'Voilà, ça existe encore...'"

Rappelons que Cyril avait déjà dénoncé les attaques homophobes dont il a été la cible sur Instagram. L'aventurier avait choisi d'y répondre avec humour en parodiant l'annonce de la grossesse de Cindy, sa camarade de Koh-Lanta.

Source Purepeople.com.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #people, #homophobie

Repost0

Publié le 15 Juin 2019

Le cinéaste espagnol, auteur notamment de Parle avec elle et Volver, va être couronné du célèbre prix lors de la Mostra de Venise.

Selon Alberto Barbara, directeur de la Mostra de Venise, Pedro Almodóvar est le cinéaste espagnol "le plus brillant et le plus influent depuis Luis Bunuel." comme le rapporte The Hollywood Reporter. Plus de 40 années derrière la caméra, une vingtaine de long-métrages, presque autant de récompenses… Le cinéaste va être couronné d’un autre trophée lors de la 76ème édition de la Mostra : Le Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière.

Une carrière conséquente, au cours de laquelle Almodóvar a filmé les femmes comme personne. Au détour de quelques chefs-d’œuvre comme Femmes au bord de la crise de nerfs, Talons aiguilles ou encore Tout sur ma mère. Une filmographie dense, ponctuée d’éléments biographiques, dans laquelle celui-ci a transposé ses pensées, ses maux et ses souvenirs à l’image de La mauvaise éducation ou son dernier long-métrage présenté il y a quelques jours au Festival de Cannes, Douleur et gloire.

Pour tout cela et même plus, Pedro Almodóvar va être sacré du Lion d’or pour l’ensemble de son œuvre et de sa carrière, lors de la Mostra débutant le 28 août prochain. Concernant ce prix, l’intéressé n’a annoncé qu’une chose : "Le Lion d’or va être mon nouvel animal de compagnie, avec les deux chats qui partagent ma vie." Simple, classe.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 13 Juin 2019

Le 16 juin HBO dévoilera sa nouvelle série « Euphoria » avec notamment Zendaya dans le rôle principal. Les premiers épisodes ont été montrés à la presse. Si pour nous c’est une nouvelle réussite, pour certains, aux Etats-Unis, le caractère trop explicite de la série, et notamment la représentation de sexes à l’écran, semblent poser problème.

Dans quelques jours HBO sortira une nouvelle série : Euphoria. On vous en parlait déjà il y a plusieurs semaines avec les différents trailers. Portée par Zendaya, la série intrigue par sa manière de représenter l’adolescence, rappelant par les thèmes qui devraient être abordés et le caractère brut, une certaine Skins. Les premiers retours de la presse sont globalement positifs, et on peut déjà vous dire que les premiers épisodes (mis à disposition par HBO) nous ont amplement convaincus. Vous pourrez d’ailleurs découvrir notre critique d’ici peu. Mais en y réfléchissant bien, on peut se demander si la série ne risque pas d’en choquer certains.

Une tripotée de pénis à la télé

En atteste un article du Hollywood Reporter qui met en avant la manière explicite qu’a le show de représenter les adolescents face au sexe et à la drogue. Des images, en effet, qui peuvent parfois être difficiles à regarder, comme lors d’une overdose du personnage joué par Zendaya. Mais Euphoria ne cherche pas à choquer gratuitement, elle représente simplement une dure réalité et ne compte pas cacher certains détails, comme c’est souvent le cas dans l’industrie hollywoodienne. Et ces détails qui semblent poser ici problème, c’est principalement le sexe. Ou plutôt, LES sexes. Ceux des garçons qu’on peut voir à de nombreuses reprises durant la série. Allant des dick pics (photos de pénis) au micropénis, en passant par une scène de douche en hommage à Carrie. Au final, comme le note le média américain, « dans un seul épisode, près de 30 pénis clignotent à l’écran« . Si cela a plutôt tendance à nous amuser ici, outre-atlantique, dans une Amérique puritaine, cela pourrait moins bien passer.

Il va y avoir des parents complètement paniqués.

Explique ainsi Sam Levinson. Sauf que cela se saurait si HBO était une chaîne « familiale ». Le fait que la chaîne s’attaque à une série dite adolescente ne veut pas dire que le public doit s’attendre à un programme façon Dawson, ou même relativement prude comme ont pu l’être 13 Reasons Why et Sex Education. D’ailleurs, Casey Boys, le directeur des programmes, a été assez clair :

Nous n’essayons pas de créer une série à la Gossip Girl.

Clairement, et c’est bien là-dessus qu’insiste The Hollywood Reporter, Euphoria ne sera pas une série pour tout le monde. Car rarement la jeunesse a été montrée dans des situations aussi violentes à la télévision. Mais il s’agit là d’une représentation du réel, d’aujourd’hui, et de ce qu’a vécu justement (en partie) Sam Levinson, le créateur, qui insiste.

Ce n’est pas pour tout le monde en effet. Cela peut sembler compliqué, et l’idée de passer ces choses à la télévision peut l’être, mais quelqu’un a vécu tout cela

HBO ne fait donc pas dans la gratuité, mais doit tout de même s’imposer certaines limites. D’autant plus depuis le rachat d’AT&T (société de services téléphoniques basée à Dallas au Texas, état américain considéré comme hyper conservateur). Heureusement pour la chaîne, sa liberté créatrice n’a pas été trop impactée, sauf pour deux scènes, comme l’explique The Hollywood Reporter. La première de la série avec un plan sur le vagin de la mère du personnage de Zendaya au moment de son accouchement, et donc une séquence mettant en scène plusieurs garçons, nus dans les douches de l’école. Levinson a donc dû « alléger » cette dernière, et passer de 80 pénis à seulement deux-trois, et durant un plan de seulement quelques secondes. L’argument étant que de nombreux spectateurs auraient pu être choqués sans ces modifications.

Au final, cela semble peu en comparaison des nombreuses scènes explicites qu’on a pu découvrir dans le début de saison d’Euphoria, et à la violence qui y est présente. D’ailleurs, la chaîne devait en avoir conscience et a pris ses précautions en faisant appel à la coordinatrice de l’intimité, Amanda Blumenthal, pour éviter tout sentiment de malaise pour les comédien.ne.s. D’après les retours de ces derniers, cela n’aurait pas été le cas. Sauf pour un, Astro, qui a préféré partir lorsqu’il lui a été demandé de tourner une scène où son personnage expérimente son homosexualité, scène qui n’était pas prévue dans le scénario original. Ce dernier a alors été simplement remplacé par Algee Smith.

Il sera donc intéressant de voir la réception du public. Si pour nous la série est une nouvelle grande réussite de HBO à plusieurs niveaux, ce ne serait pas la première fois que l’hypocrisie américaine l’emporterait…

Euphoria sera diffusée sur HBO à partir du 16 juin et en US+24 sur OCS en France.

Source ciné séries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 13 Juin 2019

Dix nouveaux épisodes ont été commandés par France Télé.

En Norvège, où la série était diffusée à l'origine, sur la chaîne NRK entre septembre 2015 et juin 2017, Skam ne compte que quatre saisons. Aux USA, en Allemagne, ou en Italie, où la série a été remakée, il n'y a pas plus de 4 saisons non plus.

Mais Skam France va aller là où aucun homme n'est jamais allé. La série aura droit à une saison 5, comme France Télévisions l'a officialisé aujourd'hui. 

Produite par Gétévé Productions et diffusée sur la plateforme de streaming France TV Slash et le dimanche soir sur France 4, cette saison 5 de Skam France nous emmènera donc sur un terrain totalement inédit. On y retrouvera notamment le personnage d'Arthur, interprété par Robin Migné : "En à peine 18 mois, le crew et le gang sont devenus des personnages cultes auprès des fans. Cette nouvelle saison va être centrée sur le personnage d'Arthur dont la vie et les regards sur lui vont changer", révèle France Télévisions dans son communiqué.

Cette saison 5 de Skam France comptera dix nouveaux épisodes actuellement en cours d'écriture.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 13 Juin 2019

 

Noureev

19 juin 2019 / 2h 02min / BiopicDrame

De Ralph Fiennes

Avec Oleg IvenkoRalph FiennesLouis Hofmann

Jeune prodige du célèbre ballet du Kirov, Rudolf Noureev est à Paris en juin 1961 pour se produire sur la scène de l'Opéra. Fasciné par les folles nuits parisiennes et par la vie artistique et culturelle de la capitale, il se lie d'amitié avec Clara Saint, jeune femme introduite dans les milieux huppés.

 

Bixa Travesty

26 juin 2019 / 1h 15min / Documentaire

De Kiko GoifmanClaudia Priscilla

Avec Linn da Quebrada

Portrait électrisant de Linn da Quebrada, artiste à la présence scénique extraordinaire qui réfléchit sur le genre et ose affronter avec un rare panache le machisme brésilien. Le corps féminin trans comme moyen d’expression politique.

 

Together Alone

17 mars 1993 / 1h 27min / Comédie dramatique

Date de reprise 26 juin 2019 - Version restaurée

De P. J. Castellaneta

Avec Todd StitesTerry Curry

États-Unis, 1991. Deux hommes font l’amour et parlent. Sous la forme d’un huis-clos, le film explore les désirs qui attirent les deux individus l’un envers l’autre, mais aussi les menaces qui les déchirent.

« Consequences »

Réalisé par Darko Štante, le film « Conséquences » raconte l’histoire d’Andrej, un délinquant juvénile passé en camp de redressement. Dans une ambiance adolescente machiste et violente, il va être en proie avec ses désirs qu’il refuse d’accepter. Ce film slovène-autrichien sort le 26 juin.


 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 12 Juin 2019

«Je suis plus libre dans ma sexualité maintenant. Je suis très sexuel c'est un bel aspect de la vie. "

Tyler Blackburn a parlé de sa sexualité dans une nouvelle interview.

L'acteur américain âgé de 32 ans - plus connu pour son rôle de Caleb Rivers dans Pretty Little Liars - a fait son coming out bisexuel plus tôt cette année, déclarant à Advocate : « Je suis queer. Je me suis identifié comme bisexuel depuis mon adolescence.
"Je veux juste me sentir puissant dans ma propre peau, dans mon propre esprit et dans mon propre cœur."
Maintenant, il a donné plus de détails sur son prochain voyage, disant à Playboy que faire son coming out lui faisait penser : "Waouh, le monde est un peu plus sûr que je ne le pensais."
Bien que Tyler ait commencé à avoir des expériences avec des hommes à l'adolescence, il n'a pas fréquenté d'hommes avant ses 26 ans.
« Je devais vraiment être patient avec moi-même et plus encore avec les hommes », a-t-il admis. "Certaines choses sont beaucoup plus faciles avec les femmes, juste anatomiquement, et il y a une liberté dans cela."
Tyler a révélé qu'il entretenait maintenant une relation avec « un gars formidable », ajoutant : " En vieillissant, j'ai réalisé que le sexe, c'est bien quand vous partagez vraiment quelque chose avec quelqu'un."
" Ce n'est pas juste un corps. Plus je réalise cela, plus je suis capable de m'installer dans ma sexualité. Je suis plus libre dans ma sexualité maintenant. Je suis très sexuel, c'est un bel aspect de la vie. "
Quand Tyler a commencé à sortir avec des hommes, il voulait être gay à cause d'une « grande zone d'ombre » qui entoure la bisexualité.
" J'ai dû vérifier moi-même et dire : je sais ce que je ressentais quand j'étais amoureux des femmes et quand je couchais avec elles ", a-t-il expliqué. "C'était vrai et réel. Ne discréditez pas cela, car vous alimentez ce que les autres pensent de la bisexualité. "
Tyler interprète actuellement Alex Manes, un vétéran militaire gay dans la série Roswell, new Mexico.
La série a été renouvelée pour une deuxième saison.

Source gaytime

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #bisexualité

Repost0

Publié le 11 Juin 2019

Ce premier effort derrière la caméra, hit underground culte de 1996, racontait l’itinéraire fiévreux et violent d’un couple de lesbiennes en cavale.

Chez Lana et Lilly Wachowski, il y a eu un avant Matrix. Bound, œuvre ‘fauchée’, hommage aux films noirs des années 50, narrant la romance sulfureuse entre deux femmes : une épouse délaissée, Violet, et une ancienne taularde, Corky, traçant la route avec à leurs basques le mari violent de la première voulant récupérer une somme coquette volée par les deux fuyardes.

Entertainment Weekly révèle que le duo de cinéastes aurait refusé à l’époque une grosse somme d’argent qui les obligeait à changer la sexualité de la romance dans leur film. Comprendre : transformer le couple lesbien en un couple hétérosexuel. L’une de ses interprètes, Jennifer Tilly, a confessé dans les colonnes du média américain : "C’était un film noir classique, excepté qu’il reformatait le genre. Dans les films noirs, tout tourne autour de la déception et plutôt que le personnage principal soit masculin, là, c’était une femme. À l’époque, un studio avait offert aux Wachowski un plus gros budget pour faire de l’héroïne principale un homme."

Selon les dires de l’actrice à EW, le studio en question serait la Warner Bros. Ces derniers n’ont pas répondu aux sollicitations du magazine pour répondre à leurs questions concernant ce sujet houleux qui pourrait se transformer en une plus grande polémique. La comédienne a ensuite expliqué que les deux réalisatrices sont restées focalisées sur leur idée de base, allant vers un studio qui "leur aurait permis de faire le film comme elles l’avaient écrit au départ. Parce que pour elles, c’était quelque chose de vraiment très important."

Sorti en 1996, Bound a été propulsé instantanément comme un classique du cinéma LGBTQI+. Le changement récent de sexe de ses auteures (avant Lana et Lilly étaient Larry et Andy) n’a fait qu’amplifier la symbolique du film et sa résonance dans la pop-culture. Gina Gershon, autre interprète du film, explique de son côté : "Ils [les Wachowski] se sentaient très prisonniers de l’intérieur à cette époque. Bound est devenu une métaphore, avec un sens plus profond. (…) Elles ont traversé cela sans que personne ne s’en rende compte, c’était leur manière de s’exprimer."

Depuis, les Wachowski ont continué à défendre leurs idéaux et ceux de la communauté LGBTQI+ avec leur série Sense8 qui mettait notamment en valeur l’homosexualité et les personnes transgenres dans un univers fictionnel. 

Source première

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #dvd gay, #lesbien

Repost0

Publié le 10 Juin 2019

Bien avant leur déménagement sur Netflix, le personnage principal de Lucifer et son meilleur démon, Maze, ont a plusieurs reprise fait état de leur bisexualité. Mais cela n'était abordé que succinctement.

Le passage de la série sur Netflix  change cette perspective en particulier en ce qui concerne Maze. En fait, toute la saison est centrée  sur les sentiments de Maze pour Eve.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #bisexualité

Repost0

Publié le 10 Juin 2019

Jessica Jones (saison 3)

Designated Survivor (saison 3)

Les fans de longue date de Designated Survivor - le thriller politique mettant en vedette Kiefer Sutherland en tant que responsable du gouvernement qui succède à la présidence après une explosion - pourraient être surpris par la renaissance de la série sur Netflix, qui reprend la série pour une troisième saison après son annulation ABC.

Kiefer Sutherland joue toujours le rôle du président Thomas Kirkman - qui se bat maintenant pour être élu commandant en chef. 

Le président est peut-être toujours un homme blanc hétérosexuel, les personnes et les histoires autour de lui sont profondément liées aux identités LGBTQ. Sa belle-sœur, par exemple, est une femme transgenre - jouée par l' actrice de Sense8 , Jamie Clayton - et la controverse politique autour de son identité de genre occupe une place prépondérante dans un premier épisode.

 

Il y aussi Benjamin Charles Watson, qui incarne Dontae Evans, un as des médias sociaux au service de l'administration et de la campagne électorale de Kirkman.

Dontae est le point d’accès à de nombreuses questions LGBTQSon personnage est gay, mais son orientation sexuelle - révélée dans une scène par un baiser avec son partenaire - n’est pas sa caractéristique déterminante. Pour Watson, qui est homosexuel dans la vraie vie, ce traitement était un élément clé pour expliquer sa volonté de jouer Dontae.

  

 

Les Chroniques de San Francisco - Saison 1 (2019)

Mary Ann est de retour à San Francisco où elle retrouve sa fille Shawna et son ex-mari Brian, 20 ans après les avoir quittés pour poursuivre sa carrière. Fuyant la crise de la quarantaine provoquée par sa vie bien rangée dans le Connecticut, Mary Ann retourne auprès de la famille qu’elle s’est choisie constituée d’Anna Madrigal et des résidents du 28 Barbara Lane.

Elisa & Marcela (2019)

Quand Marcela et Elisa se rencontrent lors de leur première journée au lycée, c'est le coup de foudre. Une amitié profonde commence qui se transforme rapidement en relation amoureuse. Rien ne peut empêcher les sentiments des deux filles, pas même les parents de Marcela, qui ont fini par envoyer leur fille en pension. Des années plus tard, les deux femmes se retrouvent et décident de vivre ensemble. Elles sont devenues toutes les deux des enseignantes respectées, mais leur relation doit rester secrète. Pour cette raison, Elisa décide de se faire passer pour un homme et d’épouser Marcela. La photo de leur mariage représente deux jeunes femmes, l'une vêtue d'une robe noire coiffée des cheveux, l'autre coiffée d'une coupe courte et portant un costume ; elles envisagent l'avenir avec espoir. Mais leur amour reste exposé à de grands dangers.

 

Black Mirror - Saison 5 (2019)

Chaque épisode de cette anthologie montre la dépendance des hommes vis-à-vis de tout ce qui a un écran...

S5 E1 ‐ Striking Vipers


 

RuPaul's Drag Race - Saison 11 (2019)

 

 

Dans leur regard - Saison 1 

La série est adaptée de l’histoire vraie des Central Park Five, cinq adolescents de couleur accusés à tort d’avoir violé une joggeuse blanche en 1989. 

Dans l'épisode quatre de la minisérie, on peux voir l'histoire déchirante de Korey, l'un des adolescents accusé. Pour se protéger des autres prisonniers, Korey a demandé à être placé en isolement cellulaire. C’est là qu’il rêve de son ancienne vie, et un flash-back nous fait rencontrer sa sœur, Marci, qui est transgenre.

Marci était une sorte de mentor pour son petit frère, même avant sa transition. Hélas  elle a été assassinée par la suite.

Marci est jouée par l'actrice Isis King qui était la première concurrente transgenre dans un concours de télé-réalité.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 10 Juin 2019

"Nous espérons que cette dernière saison sera bien diffusée cet automne."

C'est la lumière au bout du tunnel pour The Good Place. Le créateur de la série, Michael Schur, a annoncé ce week-end que la série s'arrêtera au terme de la prochaine saison 4.

"Après que The Good Place a été renouvelée pour la saison 2, l'équipe des auteurs et moi avons commencé à tracer, du mieux que nous le pouvions, la trajectoire de la série. Compte tenu des idées que nous voulions explorer et du rythme auquel nous voulions les présenter, j'ai commencé à penser que quatre saisons - un peu plus de 50 épisodes - étaient la durée de vie idéale. Ces dernières années, nous avons parfois été tentés d’aller au-delà des quatre saisons, mais surtout parce que cette série est une joie rare et créative, nous ne voulons pas en faire quelque chose de tiède. De fait, la saison 4 à venir sera notre dernière."

The Good Place n'est donc pas annulée par NBC. C'est juste que son histoire touche à sa fin. Une bien bonne nouvelle pour les fans. Michael Schur se dit d'ailleurs reconnaissant envers NBC et à Universal TV "de nous avons laissé faire The Good Place et de nous avoir permis de le terminer la série selon nos termes et notre agenda (...) Nous espérons que la dernière saison sera bien diffusée cet automne."

En France, The Good Place est à voir sur Netflix.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0