Publié le 26 Août 2020

L'acteur phare de "Dix pour cent" se met en scène dans son tout premier film, avec Nathalie Baye et Arnaud Valois. Et la bande-annonce laisse présager un film aussi touchant que décalé.
Nicolas Maury passe derrière la caméra... mais reste aussi devant. Avec Garçon chiffon, la révélation hilarante de Dix pour cent signe son premier film, très personnel, et s'accorde un rôle titre sur mesure de trentenaire à la vie tourmentée, aussi bien professionnellement que romantiquement.
Aux antipodes de l'assistant guilleret qu'il joue dans Dix pour cent, Nicolas Maury prête ici ses traits à Jérémie, un comédien qui galère à propulser sa carrière. Côté amours, ce n'est pas mieux puisqu'il sabote son propre couple à coups de crises de jalousie incessantes et de tendances obsessionnelles. Dans l'espoir d'aller mieux et de travailler sur lui-même, il troque la folie de la capitale pour l'air frais du Limousin, rentrant au domicile familial pour renouer avec sa mère.

Un projet inaugural alléchant
Pour un tout premier long-métrage, Nicolas Maury s'entoure d'une jolie distribution. Nathalie Baye se glissera dans la peau de Bernadette, sa mère aimante mais maladroite, tandis qu'Arnaud Valois sera Albert, le petit ami de Jérémie qui ne peut plus supporter sa jalousie maladive. Également au casting sont Théo Christine, révélé dans Skam France, mais aussi Laure Calamy, l'indécrottable binôme de Hervé dans Dix pour cent justement. Indéniablement prometteur, Garçon chiffon débarquera dans les salles hexagonales à compter du 28 octobre prochain.

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 26 Août 2020

Malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, la chanteuse Leona Winter a maintenu son mariage. La candidate de "The Voice" 8 a épousé Lorenzo Werner, le 15 août 2020. Une chanteuse, également ancienne star de télé-crochet, était présente...

Leona Winter, la drag queen victorieuse de l'émission The Switch Drag Race au Chili et demi-finaliste de The Voice 8 en France, est désormais mariée. Son époux, Lorenzo Werner, a vendu la mèche sur Instagram. Ils ont vécu ce grand jour en compagnie d'une autre chanteuse bien connue des téléspectateurs.

Un peu du plus beau jour de notre vie ce 15 août 2020", a sobrement écrit Lorenzo Werner, en légende d'une photo le représentant main dans la main avec son amoureux. Pour son mariage, Leona Winter avait laissé ses habits de lumière au vestiaire pour se présenter sous son autre identité, celle de Rémy Solé. Les deux hommes avaient opté pour le même dress code : un costume bleu. Mais Rémy avait toutefois ajouté une longue traîne au sien. Un mariage qui s'est tenu à la mairie d'Arles-sur-Tech, une petite commune des Pyrénées-Orientales. Une union vécue par les tourtereaux "entourés de leurs familles et de leurs amis proches", dévoile le site de l'Indépendant qui publie aussi une photo.

close
volume_of

Toujours sur Instagram, on a pu découvrir qu'une autre chanteuse phare du petit écran avait assisté à la cérémonie : Magalie Vaé ! En effet, l'ancienne gagnante de la Star Academy a posté des photos avec les époux, ainsi qu'un joli message. "Merveilleuse journée auprès de Lorenzo et Rémy (@lorenzo.werner / @leonawinterofficiel) pour leur mariage. Une journée remplie d'amour... Merci à vous pour ces beaux moments et que votre amour dure l'éternité #amour #mariage #passion #sincérité #partage #union", a-t-elle commenté.

Entre Leona Winter et son mari - également manager - Lorenzo, c'est une histoire d'amour qui dure depuis déjà une décennie. Les tourtereaux s'aiment malgré leur grande différence d'âge : 25 ans seulement pour l'artiste, contre 48 ans pour son mari. "J'ai grandi, j'ai découvert mon homosexualité et mon seul repère, mon seul pilier, c'était lui. Et je suis tombé amoureux de lui, je lui ai mis le grappin dessus, tout simplement. On est sorti ensemble, j'étais jeune, c'est vrai. Mais j'avais déjà la majorité sexuelle. On a vingt-trois ans d'écart, lui aussi est artiste, il a fait de la télé quand il était plus jeune, il a eu une troupe de spectacles. Et voilà, ça s'est fait tout naturellement. C'est un peu mon âme soeur", avait-il confié à Purepeople lors de la promotion de sa participation aux Anges 12.

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #People, #Mariage gay

Repost0

Publié le 25 Août 2020

Dans une nouvelle série en quatre parties pour HBO Max qui devrait sortir en octobre 2020, les histoires de diverses icônes historiques LGBTQ + seront racontées. La série combinera des images d'archives avec une distribution de personnalités LGBTQ +, notamment Cheyenne Jackson, Anthony Rapp, Shannon Purser, Heather Matarazzo, Jamie Clayton, Isis King, Samira Wiley, Gale Harold, Keiynan Lonsdale et bien d'autres. 

La série détaillera la montée en puissance des premières organisations LGBTQ +, expliquera l'expérience trans du XXe siècle, discutera des contributions des Noirs au mouvement des droits civiques LGBTQ + et exposera également le début du mouvement Pride. Ces histoires seront racontées à travers les icônes  comme Dale Jennngs, Chrstine Jorgensen, Lorraine Hannsberry, Bayard Rustin, Jose Sarria, etc. 

L'équipe de producteurs exécutifs est longue, comprenant Scout Productions ainsi que Greg Berlanti et Jim Parsons.

Cheyenne Jackson sera Dale Jennings

Dale était un activiste des droits des homosexuels, un dramaturge et un auteur. Il a été l’un des membres fondateurs de la Mattachine Society au début des années 1950, l’un des premiers groupes de défense des droits des homosexuels aux États-Unis. À la suite de son emprisonnement et de son arrestation pour des accusations sexuelles, Jennings a combattu les accusations dans un casting couronné de succès qui est devenu un moment marquant pour le mouvement. Il a également été l’un des fondateurs de One Magazine, la première publication pro-gay aux États-Unis.

Anthony Rapp sera Harry Hay.

Harry était le fondateur de The Mattachine Society. Son manifeste, «L’Appel», écrit fébrilement une nuit de 1948, appelait à la protection et à l’amélioration des droits des homosexuels et était la base sur laquelle le groupe a été construit.

Théo Germaine sera Jack Starr.

Jack est un personnage peu connu dans l’histoire de gens qui se seraient probablement identifiés comme trans. Il était un paria dans le Montana,  pour avoir refusé de porter des vêtements conformes au sexe assigné de Jack à la naissance. Homme à tout faire et conteur de grands contes, Jack Starr (alias Jacques Moret) est un personnage énigmatique qui a repoussé les limites de l’expression de genre.

Keiynan Lonsdale sera Bayard Rustin.

Bayard était un leader américain des mouvements sociaux pour les droits civiques, le socialisme, la non-violence et les droits des homosexuels. Il a été un proche mentor et conseiller du Dr Martin Luther King Jr. et l’un des principaux architectes de la Marche sur Washington. En raison d’une arrestation en 1953 pour des accusations sexuelles, sa sexualité était souvent utilisée comme arme contre lui et le mouvement, mais il est resté un défenseur infatigable de la justice sociale toute sa vie – et a reçu à titre posthume la Médaille présidentielle de la liberté par le président Barak Obama en 2013.

Scott Turner Schofield sera Craig Rodwell.

Craig était un activiste américain des droits des homosexuels connu pour avoir fondé la librairie Oscar Wilde Memorial en 1967, la première librairie consacrée aux auteurs gays et lesbiens. Témoin et participant aux émeutes de Stonewall, il a été l’un des principaux acteurs de la création de la première manifestation de la New York City Pride.

Cole Doman sera Mark Segal.

Mark est un journaliste américain et un éminent militant des droits des homosexuels. Il a participé aux émeutes de Stonewall et a été l’un des premiers fondateurs du Front de libération gay où il a créé son programme Gay Youth.

Gale Harold sera Howard Smith.

Howard était un réalisateur, producteur, journaliste, scénariste, acteur et radiodiffuseur lauréat d’un Oscar. Au plus fort des émeutes historiques de Stonewall à New York en 1969, il a réussi à pénétrer dans le désormais célèbre bar en étant le seul journaliste à rapporter son point de vue.

Sam Pancake sera Dick Leitsch.

Dick était un éminent activiste des droits des LGBTQ et président de la Mattachine Society dans les années 1960. Il est également connu pour être le premier journaliste gay à publier un compte rendu des émeutes de Stonewall, qui est paru dans une édition spéciale du Mattachine Newsletter le jour après avoir assisté à la première nuit de l’émeute.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #HBO

Repost0

Publié le 25 Août 2020

Netflix vient de mettre en ligne la bande-annonce de la troisième saison de sa série italienne "Baby". La plateforme de streaming a aussi révélé que la saison 3 arriverait le 16 septembre prochain, et que ce serait la dernière. Attention car cet article contient des spoilers !

Baby : l'histoire d'un scandale

L’intrigue de Baby est librement inspirée du scandale connu sous le nom de « Baby Squillo » qui avait secoué l’Italie en 2014, lorsqu’un réseau de prostitution de mineures avait été découvert dans le quartier romain de Parioli. On y suit Chiara et Ludovica, deux adolescentes originaires de ce même quartier, qui fréquentent le lycée privé Collodi. Alors que leur vie est en apparence parfaite, Chiara et Ludovica  cachent en fait leur insécurité, leurs peurs et la pression qu’exercent sur elles leurs amis et leur famille à la vue de tous.

Lassées de leur univers huppé, les deux amies vont décider de briser les codes sociaux en entamant une vie secrète dont elles seules établissent les règles.  Elles vont ainsi tenter de se sentier indépendantes, libres et adultes.

Baby a été créée par Anna Negri et Andrea De Sica. Ce sont Benedetta Porcaroli et Alice Pagani qui jouent les deux principaux rôles de la série, Chiara et Ludovica. Riccardo Mandolini y interprète Damiano, Chabeli Sastre Gonzalez y incarne Camilla, Brando Pacitto prête ses traits à Fabio, Lorenzo Zurzolo y joue Niccolò et Galatea Ranzi se glisse dans la peau d’Elsa. La distribution de la série compte aussi Tommaso Ragno, Massimo Poggio ou encore Mehdi Nebbou.

Chiara et Ludovica face aux conséquences de leurs actions dans les premières images de la saison 3 de Baby

Les premières images de la troisième saison de Baby nous replongent dans l’univers de la série puisqu’on y retrouve Chiara et Ludovica sur une butte qui surplombe Rome. Les deux amis semblent toujours aussi proches et prête à compter l’une sur l’autre pour partager leurs secrets.

Mais les ennuis ne paraissent toujours pas loin et plus menaçants que jamais pour les adolescentes. Les suspicions de leurs proches, et notamment des parents de Chiara, semblent s’intensifier sur leur double vie. Pire encore, la police semble avoir réussi à faire le lien entre les rumeurs d’activités suspectes et les jeunes filles, et être sur leurs traces. On voit ainsi dans la bande-annonce un policier présenter son badge à un Damiano inquiet de ce qu’il va lui demander.

Les deux adolescentes au centre de la série semblent se retrouver forcées de répondre de leurs actions. La bande-annonce tease le procès de Chiara, qui promet de dire la vérité sur ses secrets. Le lien entre les deux jeunes filles, au cœur de la série, semble être plus fort que jamais, mais on verra si les nombreux événements marquants qui s’annoncent impacteront tout de même leur relation.

Le synopsis officiel promet des répercussions des choix de Chiara et Ludovica

En plus de la bande-annonce, Netflix a dévoilé le synopsis de la troisième saison de Baby. Comme illustré dans la bande-annonce, il promet que les principaux personnages de la série vont devoir rendre des comptes dans ce chapitre final. La tension devrait donc monter d’un cran tandis que le filet se referme sur les adolescentes :

Pour la dernière saison de Baby, les protagonistes de la série font face aux conséquences de leurs choix. Tandis que la police éclaircit l'affaire de prostitution du lycée Collodi, l'amitié, la famille et l'amour sont mis à rude épreuve.

Source ciné séries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 25 Août 2020

Le nouveau film de Francis Lee bénéficie du label Cannes 2020.

 
 
 

Après Seule la Terre (2017), qui racontait l’histoire d’amour entre un jeune fermier du Yorkshire et un ouvrier agricole roumain, le réalisateur Francis Lee revient avec une nouvelle romance gay, Ammonite, cette fois entre deux femmes et inspirée de faits réels. Dans ce film situé en 1840, en pleine époque victorienne, un riche londonien vient mettre sa jeune et souffrante épouse (Saoirse Ronan) au vert chez Mary Anning, une paléontologue renommée (Kate Winslet) qui s’est retirée au bord de la mer. 

Ce film, qui n’est pas sans rappeler Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma, fait partie de la sélection Cannes 2020. Il sera présenté au Festival de Toronto en septembre et sortira aux Etats-Unis le 13 novembre. En France, il faudra patienter jusqu’au 31 mars 2021 pour le découvrir en salle. 

"Il ne s’agit pas d’un biopic", expliquait Francis Lee en juin dernier à Entertainment Weekly. "C’est simplement inspiré de sa vie. J’étais incroyablement chanceux de pouvoir tourner avec Kate Winslet et Saoirse Ronan. Elles jouent le rôle de deux femmes qui développent une relation intime et intense."

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 24 Août 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties dvd, #dvd gay

Repost0

Publié le 22 Août 2020

Ryan Murphy a réuni un casting de stars LGBTQ + pour la prochaine adaptation de Netflix de The Boys in the Band . 

À l'origine un scénario controversé de 1968 sur la vie désordonnée d’hommes homosexuels, The Boys a été adapté dans un film révolutionnaire en 1970. Murphy a relancé le spectacle à Broadway en 2018, qui a remporté quelques Tony Awards, et maintenant le spectacle devrait être présenté le mois prochain sur Netflix.

Jim Parsons jouera dans le film aux côtés de Zachary Quinto, Matt Bomer, Andrew Rannells, Charlie Carver, Robin de Jesús, Brian Hutchison, Michael Benjamin Washington et Tuc Watkins.

Réalisé par Joe Mantello, la description officielle se lit comme suit: «En 1968, à New York - alors que le fait d'être gay était encore mal vu- un groupe d'amis se réunit pour une fête d'anniversaire animée par Michael (Jim Parsons), un scénariste qui dépense et boit trop, en l'honneur de Harold (Zachary Quinto).

Les autres fêtards sont Donald (Matt Bomer), l'ancien amour de Michael, maintenant embourbé dans l'auto-analyse;

Larry (Andrew Rannells) , un artiste commercial vivant avec Hank (Tuc Watkins), un instituteur qui vient de quitter sa femme;

Bernard (Michael Benjamin Washington), un bibliothécaire.

Emory (Robin de Jesús), un décorateur et un arnaqueur (Charlie Carver), engagé pour être le cadeau d'Harold pour la nuit.

Ce qui commence comme une soirée entre boissons et  rires est bouleversé quand Alan (Brian Hutchison), le colocataire à l'université de Michael, se présente de manière inattendue et que chacun est mis au défi de faire face à des vérités longtemps enfouies qui menacent la fondation du lien étroit du groupe. "

The Boys in the Band sortira le 30 septembre sur Netflix!

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #programmes télé gay

Repost0

Publié le 22 Août 2020

I Am Not Okay With This et The Society, deux séries inclusives LGBTQ qui ont été acclamées par la critique et les fans du monde entier, ont été officiellement annulées par Netflix, rapporte Variety

 

 I Am Not Okay With This met en vedette Sydney, une adolescente en colère dont le père est récemment décédé, qui a du mal à s'acclimater à sa vie «normale», qui déraille davantage lorsqu'elle découvre qu'elle a des super pouvoirs télékinésiques - et des sentiments pour sa meilleure amie .

The society a suivi un groupe d'adolescents qui reviennent d'une excursion et se rendent compte que tout le monde dans leur ville a disparu. Le drame apocalyptique présentait une relation entre deux garçons nommés Sam et Grizz , dont l'un était sourd et joué par l'acteur sourd Sean Berdy. 

Les fans ont été déçus d'apprendre que les deux émissions avaient été abandonnées. IANOWT travaillaient sur les scripts de la saison 2. The society avait déjà été assuré d’une saison 2. 

Selon Variety , Netflix a annulé les émissions en raison de la pandémie COVID-19, ainsi que des problèmes de sécurité et de budget.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 22 Août 2020

En plongeant dans l’intimité familiale dans Madame, Stéphane Riethauser explore le poids de la domination du masculin.

Et si les meilleures histoires étaient les nôtres? Et si la plus grande aventure c’était déjà d’essayer d’être soi ? Home movie politique et déchirant, Madame étale devant nous la fabrique d’une identité à travers le prisme d’une famille, ses petits recoins cachés, ses règles tacites et ses moments de liesse ordonnés. Des images en apparence banales, des moments de vie simples, de petites vidéos faites au caméscope ou en Super 8, des photos de vacances, des repas de fête, des jeux d’enfants qui, revus aujourd’hui, prennent une signification troublante. La sensation d’une vérité masquée, d’un jeu de dupe auquel on participe malgré soi.

Diktat du masculin dominant

Avec son film, Stéphane Riethauser ne déterre pas des secrets de famille. Il expose son tombeau, celui d’un ado homo condamné pendant longtemps à se taire. Il raconte, images à l’appui, comment il a “joué le jeu”, s’est plié au rôle du “bon fils”, implicitement, inconsciemment. Une façon de rouvrir le passé pour se défaire d’une prison mentale et de comprendre pourquoi et comment on en arrive à essayer d’être un autre.

Devant ce cinéma-confession, on craint l’impudeur et la haine revancharde. Mais dans la lignée du Tarnation de Jonathan Caouette (magnifique home movie queer), le portrait se fait étonnamment tendre et complexe. Comme Caouette interrogeant son identité queer à travers la maladie mentale de sa mère, Stéphane Riethauser pense le diktat du masculin dominant en regard d’un portrait saisissant d’une femme, sa grand-mère, elle aussi éprise de liberté. Madame confronte ainsi les générations, observe les parcours de vie et dégage de l’intime un propos politique puissant sur la domination du masculin. Car à travers le portrait de ce coming out, du sentiment d’un enfant, d’un ado, d’un adulte qui se sent différent, le réalisateur raconte le poids d’une société qui assigne des rôles.

Thérapie par l'image

Ainsi, derrière les photos et les vidéos, il traque et pointe de sa voix grave les signes et les détails d’un petit théâtre genré bien huilé que l’on reproduit ad nauseam. D’abord très intime, cette histoire de famille devient évidemment universelle. On assiste impuissant à la mécanique qui broie, aux doutes, à la peur, comme si ce héros involontaire, à la double vie invisible, subissait la double peine de l’isolement et du “faire semblant”. Intelligemment, le film négocie cette souffrance par l’analyse, la distance, comme une thérapie par les mots et par l’image.

Qu’il interroge son père sur le moment du coming out (des mots durs, dévitalisés par le temps) ou qu’il questionne le parcours de sa grand-mère, victime dès son adolescence de la misogynie violente de la société, le réalisateur ne juge personne. Il déplie simplement les faits, les causes et les conséquences, et nous enseigne, par la mélancolie de son montage, que seul le temps permet de comprendre. Jamais aigre, le film étonne par son calme, par sa compassion lumineuse. Récit d’une émancipation, récit d’une déconstruction/reconstruction, Madame est peut-être aussi avant tout le récit d’une prise de parole : le besoin de se raconter pour dire, malgré tous les masques, qui on a toujours été.

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 20 Août 2020

La vidéo réalisée par Andrew Paparone a été tourné entièrement pendant le confinement du COVID-19. Paparone et son partenaire Dae Gasque jouent le rôle d'un couple que l’on suit dans leur quotidien de distanciation sociale. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay

Repost0