Publié le 20 Novembre 2020

Ryan Wilder prendra le relais de Kate Kane à Gotham City.

 
 
 

Après un premier aperçu du costume, Javicia Leslie se met totalement dans la peau de la nouvelle Batwoman, dans le premier teaser officiel de la saison 2, dévoilé aujourd'hui par la chaîne américaine CW (ci-dessous) :

Une courte vidéo de 10 secondes, mettant en vedette Leslie dans le rôle de Ryan Wilder, la femme qui prendra le relais de Kate Kane pour devenir la nouvelle protectrice de Gotham City. Rappelons que le casting de Leslie intervient après le départ brutal de Ruby Rose, qui a joué Batwoman pendant toute la première saison de 20 épisodes.
 
La saison 2 de Batwoman débutera le dimanche 17 janvier aux USA sur CW.

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 20 Novembre 2020

Six saisons et 128 épisodes pour un pèlerinage du côté de Capeside...

 
 
 

"Team Dawson ou team Pacey, il y en aura pour tout le monde !" Netflix ouvre déjà les hostilités. La plateforme de streaming a annoncé la sortie en France de l'intégralité de Dawson, ajoutée à son catalogue à partir du 15 janvier 2021, soit quelques semaines après les abonnés américains, qui ont droit aux six saisons et 128 épisodes depuis le 1er novembre.

On imagine déjà que le teen drama va cartonner, auprès des nostalgiques de Capside, qui retrouveront Katie Holmes, Joshua Jackson et autre Michelle Williams dans la fleur de l'âge, à l'heure de la découverte de son corps et des premières amours... Mais au bout du compte, une seule question demeure : êtes-vous plutôt team Dawson ou team Pacey ?

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 20 Novembre 2020

On saura dans un mois si le film sorti en février dernier dans les salles sera nommé pour la cérémonie américaine.

 
 
 
close
volume_off
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La commission composée de professionnels du cinéma français, à savoir la nouvelle présidente de l'Académie des César, Véronique Cayla, le directeur général délégué du Festival de Cannes, Thierry Frémaux ou encore le réalisateur Olivier Nakache, a choisi Deux, pour représenter le 7e art tricolore aux Oscars 2021.

Tout du moins, le film de Filippo Meneghetti, sorti en février dernier, se porte candidat aux nominations, auprès de l'Academy américaine, qui dévoilera courant décembre les 5 films étrangers choisis pour concourir lors de la prochaine cérémonie, qui se tiendra le 25 avril, à Los Angeles. Et ce n'est pas du tout systématique, puisque lors de la dernière décennie, seuls trois films français ont été nommés pour la statuette du Meilleur film étranger :  Les Misérables de Ladj Ly (en 2020, battu par Parasite) ; Mustang de Deniz Gamze Ergüven (en 2013, battu par Le Fils de Saul) et Un Prophète de Jacques Audiard (en 2010, battu par Dans ses yeux). Et pour voir la France l'emporter, il faut carrément remonter à 1993 et Indochine de Régis Wargnier.

Alors Deux arrivera-t-il au bout ? En tout cas, la commission a préféré ce drame social, sacré cette année au Festival Premiers Plans d'Angers, à Eté 85 de François Ozon, Mignonnes de Maimouna Doucouré, ADN de Maiwenn, et Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh, qui étaient les cinq films présélectionnés.

Deux, porté par Barbara Sukowa, Martine Chevallier et Léa Drucker, raconte l'histoire de Nina et Madeleine, profondément amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer…

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #lesbien, #Oscars 2021

Repost0

Publié le 20 Novembre 2020

Le jeudi 19 novembre 2020, la marque Gillette a révélé une nouvelle campagne de publicité mettant en scène une multitude de visions de la "perfection au masculin". Attaqué sur les réseaux sociaux, le jeune Simon Vendeme a pris la parole.

La masculinité toxique, Gillette tente régulièrement de l'effacer à coups de mousse à raser et de campagnes publicitaires inclusives. Le jeudi 19 novembre 2020, à l'occasion de la Journée internationale de l'homme, la célèbre marque de rasoir a dévoilé une nouvelle série d'affiches. Sur ces visuels, disponibles entre autres dans les couloirs du métro de Paris, les modèles sont loin des stéréotypes que l'on nous rabâche depuis l'enfance. On peut, entre autres, apercevoir plusieurs représentants de la communauté queer, dont Lois, un jeune homme trans de 22 ans, et le couple formé par le jeune youtubeur Simon Vendeme et son petit-ami Mickael - connu en ligne sous le pseudonyme de Snake.

 

Beaucoup de personnes continuent de considérer bêtement que les gays ne sont pas de vrais hommes

Forcément, les grands messieurs poilus bloqués au Moyen-Âge se sont sentis touchés, souillés dans leur virilité. Chose qu'ils n'ont pas manqué de signaler sous les diverses publications de la marque sur Twitter. "J'ai vu que ça commence à faire polémique ici alors étant directement concerné, je voulais vous partager ma réaction, a fini par répondre le jeune Simon Vendeme. Pour la première fois une pub Gillette avec un couple LGBTQ+ voit le jour sur les réseaux sociaux et est affichée dans des dizaines de stations de métro à Paris ! Les réactions homophobes et machos fusent, car beaucoup de personnes continuent de considérer bêtement que les gays ne sont pas de vrais hommes à part entière. Mais pour commencer, qu'est-ce qu'un vrai homme ? Il y a tellement de façon d'être masculin. Il n'y a pas qu'un type de masculinité prédéfinie et cette pub le souligne aujourd'hui avec mon couple."

QUI EST SIMON VENDEME ?

Rien de bien alarmant, pourtant. Sur l'affiche qui fait polémique, Simon Vendeme et Snake sont debout, côte à côte et torses nus dans une salle de bain. En couple depuis 4 mois, les deux jeunes hommes se disent "vraiment fiers de participer à faire avancer les choses". Ouvertement pansexuel, le jeune modèle de 20 ans est très actif sur les réseaux sociaux, dont Youtube, Instagram et Twitter. Il dispose également d'un compte sur la plateforme Onlyfans, sur laquelle il dévoile des photos de "nu artistique" contre des "milliers d'euros". Une partie de ses revenus est reversée, chaque mois, à l'association Le Refuge, la fondation qui héberge et accompagne les jeunes LGBT+ rejetés par leurs parents...

 

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Pub gay, #homophobie

Repost0

Publié le 19 Novembre 2020

Programmes tv du 21 au 4 décembre 2020 :

Ocs city

Samedi 21 à 19h45

His dark materials : à la croisée des mondes (saison 2)

Courageuse et futée, Lyra se retrouve embarquée dans une folle aventure dans les contrées du Nord, à la recherche de son meilleur ami disparu. Pourquoi cette jeune fille orpheline, élevée dans l'atmosphère austère et confinée du prestigieux Jordan College, fait-elle l'objet de tant d'attentions ? Serait-elle investie d'une mystérieuse mission ? Sur les traces de ravisseurs d'enfants aux motivations obscures, Lyra va faire d'étonnantes rencontres et surmonter de multiples dangers...

Nrj12

Dimanche 22 à 21h

Doctor Who (saison 12)

Ocs city

à 20h40

Colette (biopic)

1893. Malgré leurs quatorze ans d’écart, Gabrielle Sidonie Colette, jeune fille à l’esprit rebelle, épouse Willy, écrivain aussi égocentrique que séducteur. Grâce à ses relations, elle découvre le milieu artistique parisien qui stimule sa propre créativité. Sachant repérer les talents mieux que quiconque, Willy autorise Colette à écrire – à condition qu’il signe ses romans à sa place. Suite au triomphe de la série des Claudine, il ne tarde d’ailleurs pas à devenir célèbre. Pourtant, tandis que les infidélités de Willy pèsent sur le couple, Colette souffre de plus en plus de ne pas être reconnue pour son œuvre…

Altice studio

Mardi 24 à 20h50

Quand Chuck rencontre Larry (comédie)

Chuck Levine et son copain Larry Valentine font honneur à la confrérie des sapeurs pompiers de Brooklyn par leur bravoure et leur sens du devoir. Rien n'arrête ces solides gaillards, liés par une amitié et une solidarité à toute épreuve. Larry, veuf, n'a qu'un but dans la vie : la protection et l'éducation de ses deux jeunes enfants ; Chuck, cavaleur impénitent, n'a qu'une ambition : continuer à mener sa vie de célibataire endurci.
Ayant sauvé la vie de Chuck au cours d'une intervention à haut risque, Larry sait qu'il peut tout exiger de lui. Cela tombe bien, car il a un grand service à lui demander... Sachant qu'il est interdit à un parent seul de souscrire une assurance-vie pour ses enfants, Larry aurait besoin de se marier en toute hâte. Mais un mariage blanc demande une confiance aveugle entre partenaires. Chuck est le seul à répondre à ce critère : ne voudrait-il pas cosigner
l'assurance à titre de... compagnon de Larry. Facile, assure ce dernier. Et personne n'en saura rien.
Mais lorsque le bureaucrate Clint Fitzer se mêle de vérifier le statut des deux prétendus pacsés, l'affaire éclate au grand jour et fait la "une" de tous les journaux...

TF1

Mercredi 25 à 21h05

New Amsterdam (saison 2)

Ocs city

Dimanche 29 à  20h40

Port authority (drame)

C’est l’histoire d’une rencontre, entre un jeune homme blanc qu’on prend pour un loser et qui tente de survivre dans un New York qui ne veut pas de lui, et une « famille » de danseurs noirs et queer de Harlem adeptes du « voguing ». Parmi eux, il y a une fille superbe. Mais voilà, elle n’est pas seulement une fille superbe.

 

France 3

Lundi 30 à 21h

120 battements par minute (drame)

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale.
Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean

à 23h25

30 ans de lutte contre le VIH (doc)

Syfy

Mardi 1 à 21h

Doom patrol (saison 2)

Arte

Mercredi 2 à 20h55

Petite fille (doc)

Sasha, né garçon, se vit comme une petite fille depuis l’âge de 3 ans. Le film suit sa vie au quotidien, le questionnement de ses parents, de ses frères et sœur, tout comme le combat incessant que sa famille doit mener pour faire comprendre sa différence. Courageuse et intraitable, Karine, la mère de Sasha, mène une lutte sans relâche portée par un amour inconditionnel pour son enfant.

France 3

Jeudi 3 à 21h05

L'ombre d'Emily (drame)

Stephanie cherche à découvrir la vérité sur la soudaine disparition de sa meilleure amie Emily.

Les rediffusions 

Rock'n Rolla le 21 sur ciné+frisson

Black swan le 21 sur ciné+émotion

Crime d'amour le 21 sur ciné+premier

Atomic blonde le 21 sur Paramout channel et le 29 sur France 2

The Danish girl le 21 sur Ocs max

Sauvage le 21 sur Ocs city

Imitation game le 22 sur ciné+émotion

Les crevettes pailletées le 22 sur ciné+émotion

Coming out le 22 sur ciné+club

Philadelphia le 22 sur TCM

Gazon maudit le 23 sur ciné+émotion

J. Edgar le 23 sur ciné+premier

Juste la fin du monde le 23 sur Ocs city

Noureev le 24 sur ciné+émotion

Sang froid le 25 sur ciné+frisson

Ma vie avec John F. Donovan le 26 sur ciné+émotion

La pirate le 26 sur ciné+club

L'auberge espagnole,  les poupées russes et casse-tête chinois le 28 sur ciné+émotion

Une journée particulière le 29 sur ciné+classic

The crying game le 30 sur ciné+club

Mauvaise éducation le 2 sur Ocs max

8 femmes le 4 sur chérie25

Du côté des séries :

Brooklyn nine-nine (saison 7) sur c+séries

Stumptown (saison 1) sur Téva

9-1-1 lone star (saison 1) sur M6

Batwoman (saison 1) sur Warner Tv

Gotham sur Warner tvs

Modern Family (saison 2) sur NRJ12

The 100 (saison 7) sur SYFY

Euphoria (saison 1) sur ocs city

Looking (saison 1) sur Ocs max

DC Legend of tomorrow (saison2) sur Syfy

L'amour est dans le pré sur M6

Charmed  (saison 1) sur Syfy

The Rookie : le flic de los Angeles (saison 2) sur M6

The good fight (saison 3) sur Téva

Swat (saison 1) sur 13ième rue

Demain nous appartient sur Tf1

Ici tout commence sur TF1

Plus belle la vie sur France  3

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 18 Novembre 2020

La CW a ajouté plus de diversité au reboot de Charmed.

Plus tôt cette semaine, il a été annoncé que l'acteur transgenre JJ Hawkins avait été choisi comme le premier personnage transgenre de la franchise.

Selon Deadline , Hawkins  jouera Kevin, un étudiant transgenre.

Le reboot met en vedette un personnage LGBTQ + celui de Mel Vera (Melonie Diaz), une lesbienne «féministe». Comme le personnage classique de Holly Marie Combs, Piper Halliwell, elle peut geler le temps.

Bien que la série ait initialement reçu des critiques mitigées - et des réactions négatives de la part des membres de la distribution d'origine tels que Combs et Rose McGowan - elle a été un succès pour le réseau, avec une troisième saison prévue pour janvier.o.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 17 Novembre 2020

Encore un film de Noël LGBTQ + sur Netflix :  A New-York christmas wedding 

Le téléfilm met en vedette un personnage bisexuel, qui va plonger dans un monde alternatif avec la possibilité d'une seconde chance. 

Jennifer (Nia Fairweather) va se marier avec David (Otoja Abit). Mais les choses se compliquent lorsque la mère autoritaire de David (Tyra Ferrell) insiste pour un mariage flamboyant sans se soucier des intérêts de la mariée.

Comme dans beaucoup de films de Noël, Jennifer rencontre son ange gardien, Azrael (Cooper Koch) encore sous le choc de la perte récente de son père et il y a longtemps de sa meilleure amie, Gabrielle (Adriana DeMeoqui).  Il évoque un monde alternatif dans lequel Gabrielle et le père de Jennifer sont toujours en vie et Jennifer obtient une deuxième chance pour vivre son amour avec Gabrielle.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #Netflix

Repost0

Publié le 17 Novembre 2020

Comme Unorthodox ou Dans Leur Regard, il s'agit d'une série limitée. Mais la porte n'est jamais entièrement fermée...

 
 
 

Carton surprise de ce reconfinement sur Netflix, Le Jeu de la Dame a été pensée comme une mini-série et ne devrait donc comprendre qu'une seule saison. Pas de saison 2 à espérer, donc, comme le glissait d'ailleurs Netflix à ses abonnés sur Twitter récemment :

Le créateur, Scott Frank, ne s'est pas prononcé catégoriquement sur la question, mais il semble satisfait du produit fini : "C'était la meilleure expérience que j'ai eue au cours de ma carrière, longue d'une trentaine d'années, remplie déjà de très belles expériences. Cela en dit long. Je n'ai aucune idée de la manière dont les gens vont recevoir la série,, mais c'est la première fois que je suis prêt à admettre que je suis très heureux du résultat. Normalement, j'ai peur de dire des choses comme ça..." De ces propos dans Entertainment Weekly, on peut comprendre qu'il aura certainement la crainte de tout gâcher, en forçant une saison 2 qui n'était pas prévue à la base. D'ailleurs, on se souvient que sa première mini-série pour Netflix, l'excellent western Godless, n'a jamais eu de suite.

Ceci étant, la star Anya Taylor-Joy a déjà fait savoir (dans Town & Country) qu'elle serait partante, si saison 2 il y avait : "Si j'ai appris quelque chose en étant dans cette industrie, c'est de ne jamais dire jamais ! J'adore le personnage, alors je serais partant pour revenir, si on me le demandait. Mais je pense aussi que Le Jeu de la Dame se termine en laissant Beth dans une jolie position..." Sous entendu, ce serait peut-être dommage de ruiner tout ça. "Je pense que le reste de sa vie sera sûrement une aventure aussi, mais la série boucle la quête qu'elle poursuit pour trouver une forme de paix, être finalement en harmonie avec elle-même. Je pense que ça se termine bien du coup".

D'ailleurs, Harry Melling, qui joue Harry Beltik dans la série, précise qu'elle se termine exactement là où le livre original, Queen's Gambit de Walter Tevis (1983), dont est adaptée Le Jeu de la Dame, se finit...

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 17 Novembre 2020

Après une première saison perfectible, la série de fantasy s'est aguerrie. Plus rythmée et mieux écrite, elle est clairement en amélioration

Attendue comme un gros événement de fantasy mondial, l'adaptation de la saga His Dark Materials par la BBC n'avait pas totalement répondu aux attentes, l'an dernier. Plombée par un certain manque de rythme et une écriture poisseuse, la saison 1, très excitante à ses débuts, avait fini par s'embourber dans le grand Nord, du côté de Svalbard. Heureusement, le scénariste Jack Thorne semble avoir appris de ses erreurs et dès les premières minutes, la saison 2 d'À la Croisée des Mondes - qui commence aujourd'hui en France sur OCS - paraît plus aboutie. Elle pourrait bien avoir enfin trouvé son âme. En tout cas, on l'espère.

On retrouve ainsi la petite Lyra et son dæmon Pan. Après que Lord Asriel a ouvert un pont vers un nouveau monde, l'adolescente le suit dans l'inconnu. Elle se retrouve dans une ville abandonnée étrange et mystérieuse et fait la connaissance de Will, un garçon de notre monde, qui fuit son douloureux passé. Pendant ce temps, Mrs. Coulter cherche sa fille tout en manipulant le Magisterium, en guerre contre les Sorcières, pour arriver à ses fins.

Pauvre en excitation, en suspense ou même en passion durant la saison 1, À la Croisée des Mondes n'est toujours pas un show bouillonnant et frénétique. La série passe encore beaucoup de temps à bavarder et laisse peu d'espace pour le grand spectacle. Il n'empêche, elle a visiblement réussi à trouver son rythme dans sa deuxième saison. Tout du moins, les deux premiers épisodes sont véritablement engageants, visuellement somptueux et même épiques par moment - grâce aux sorcières notamment - s'appuyant sur une "production value" toujours aussi fabuleuse. Le tempo aussi a clairement été repensé, même s'il laisse encore une large place à la mythologie complexe de Philip Pullman.

Car À la Croisée des Mondes ne s'est pas transformé en Seigneur des Anneaux du jour au lendemain et le drama garde ce noyau émotionnel froid, cette complexité imposante qui aura du mal à convertir cette année ceux qui étaient restés de marbre après la saison 1. Mais cette saison 2 élargit les univers de Lyra et ses camarades, les enjeux se précisent, et l'histoire fait d'emblée un bond en avant, qui raccrochera très vite les spectateurs désenchantés. D'autant que les enfants au centre du casting sont vraiment bons. Dafne Keen en Lyra Belacqua et Amir Wilson en Will Parry semblent, cette fois, tout à fait en mesure de porter la série sur leurs épaules et de l'emmener jusqu'au bout de son intrigue infiniment riche.

source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Ocs

Repost0

Publié le 17 Novembre 2020

En mêlant faits réels et fiction, elle offre un destin plus doux à Rock Hudson.

 
 
 

Rock Hudson aurait fêté aujourd'hui aujourd’hui ses 95 ans. Star incontournable des années 1950, adulé par les femmes, il est célèbre pour son interprétation qui lui vaut en 1957 l’Oscar du meilleur acteur dans Géant ou encore pour Confidences sur l'oreiller (1959) et Ecrit sur du vent (1956). Avec le temps, sa vie personnelle deviendra aussi célèbre que sa carrière d’acteur. S'il incarne en majorité des rôles d’hommes à femmes, il est aujourd'hui resté dans l'histoire comme l’une des premières vedettes hollywoodienne à annoncer son homosexualité ainsi qu’à déclarer publiquement être atteint du sida, mais ces révélations sont tardives, puisqu'il n'en parlera qu'en 1985, peu avant sa mort.

De son vrai nom Roy Harold Scherer, l’acteur grandit dans l’Illinois au sein d’une famille modeste. Echappant à un beau père violent lui reprochant son côté "efféminé", il s’engage à 18 ans dans la Marine pour ensuite s’installer à Los Angeles en 1947 afin de tenter sa chance à Hollywood. Sa rapide ascension dans le milieu est due en partie à l’agent Henry Wilson, connu pour le chantage sexuel qu’il exerçait auprès de jeunes acteurs dont Rock Hudson sera l’une des victimes. Dans Hollywood, l’agent est joué par Jim Parsons incarnant avec brio le sadisme et l’abus de pouvoir prouvant que le harcèlement a toujours été une triste coutume à Los Angeles. Rock Hudson est lui interprété par le jeune Jake Picking, une révélation.

Les histoires obscures des coulisses d’Hollywood des années 1950 sont le terreau de la série de Ryan Murphy qui recontextualise en image la société américaine homophobe à laquelle le jeune acteur a dû faire face, obligé de cacher son orientation sexuelle durant des années. La série montre l’acteur au début de sa carrière, lorsqu’il tente de se faire un nom parmi les plus grands et par tous les moyens. Soumis à la pression des studios et de son agent qui laissent courir de fausses rumeurs notamment sur sa présumée relation avec l’actrice Claudia Cardinale, il subit de plus un mariage arrangé avec Phyllis Gates.

Si certains faits sont réels, le réalisateur nous délivre cependant un scénario criblé d’uchronies érigeant en héros progressistes ses personnages comme le veut la scène représentant Rock Hudson sur le tapis rouge au bras de son compagnon dès 1948.

Outre l’hommage rendu à Rock Hudson, l'auteur de American Horror Story retrace aussi l’histoire de Anna May-Wong une actrice sino-américaine qu’on cantonnait aux mêmes rôles de séductrice orientale et Hattie McDaniel se battant pour un rôle plus avantageux que ceux de servantes proposés aux actrices afro américaines. Elle remporta d’ailleurs l’Oscar de la meilleure actrice pour son second rôle dans Autant en emporte le vent en 1940, mais, comme on peut le voir dans la série, même cet heureux événement fut synonyme de discrimination...

Source Première 

Perso j’ai trouvé que Ryan Murphy fesait passer Rock Hudson pour un nigaud dans la série. C'est bien dommage !

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0