Publié le 13 Décembre 2020

 

Industry (saison 1)

HBO vient d'annoncer une deuxième saison de cette série pour l'année prochaine.

 Industry suit un groupe de jeunes parvenus dans le monde de la finance londonienneLa série a fait le choix judicieux de se concentrer sur plusieurs femmes et hommes gays en tant que personnages principaux, ce qui lui donne une sensation rafraîchissante. 

 

On peut suivre Gus (David Jonsson), l'un des jeunes investisseurs et son petit ami marié (à une femme). Il y a aussi Theo (Will Tudor) et le colocataire de Gus Kenny (Connor MacNeil). 

Industry se distingue par un regard dur sur le monde de la finance.  Les personnages se manipulent avec de l'argent, de la drogue, du sexe, du chantage et à peu près n'importe quoi d'autre.

Rempli de beaux acteurs, de décors chics et de suffisamment de nudité masculine frontale pour faire rougir Tom of Finland,  Industry ne manque pas de drames ou de thèmes queer pour qu'il soit fascinant.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #HBO

Repost0

Publié le 13 Décembre 2020

Disponible sur SALTO en France, Katy Keene est un spin-off de la série pour ados Riverdale. Portée par Lucy Hale (Pretty Little Liars), ce nouveau teen drama s'invite dans le milieu d'art à New York. Découvrez 5 choses à savoir sur Katy Keene.

 

LE PREMIER SPIN-OFF DE RIVERDALE

Après 4 saisons, Riverdale s'offre un premier spin-off centré sur d'autres personnages de l'édituer Archie Comics. Katy Keene est basée plus particulièrement sur les personnages des publications sur Katy Keene et Josie et les Pussycats. La série, disponible en France sur SALTO, se déroule dans le même univers que Riverdale et suit les aventures de deux personnages introduits dans Riverdale : Katy Keene et Josie McCoy, du groupe Josie et les Pussycats.

UNE STAR DE PRETTY LITTLE LIARS À L'AFFICHE

La première tête d'affiche annoncée pour ce spin-off de Riverdale était Ashleigh Murray, l'interprète de Josie McCoy mais c'est Lucy Hale, la star de Katy Keene. L'actrice est surtout connue auprès du grand public pour son rôle d'Aria Montgomery dans le teen drama Pretty Little Liars, diffusé de 2010 à 2017. Lucy Hale revient donc au genre de la série pour ados dans un tout autre registre avec un personnage plus pop basé sur l'héroïne pin-up de la BD Archie Comics.

LE MILIEU ARTISTIQUE NEW-YORKAIS

Beaucoup moins sombre que Riverdale, Katy Keene suit la vie d'aspirants artistes dans la Grande Pomme. Personal shopper dans un grand magasin, Katy Keene rêve de quitter cet emploi pour devenir styliste. Sa colocataire fraîchement arrivée de Riverdale, Josie McCoy, fait tout pour percer dans l'industrie musicale forte de son succès dans son ancien groupe Josie et les Pussycats. L'autre colocataire de Katy, Jorge Lopez, jongle entre sa pratique du théâtre et ses shows en tant que drag queen le soir. Malgré des projets artistiques différents, Katy et ses amis ont tous la même rage de vaincre et vont tout faire pour vivre de leurs passions.

UN ÉPISODE CROSSOVER

Alors que des rumeurs de crossover avec la série Les Nouvelles aventures de Sabrina fleurissaient, c'est finalement avec Katy Keene que le showrunner Roberto Aguirre-Sacasa met en scène son premier épisode crossover qui sert d'introduction à Katy Keene. Dans l'épisode 12 de la saison 4 de Riverdale, intitulé "Les chemins de la diginité", Veronica Lodge (Camila Mendes) se rend à New York pour un entretien universitaire et en profite pour rendre visite à une amie de longue date… Katy Keene ! Les deux copines passeront la journée à faire du shopping et à rattraper le temps perdu. Aux Etats-Unis, l'épisode crossover de Riverdale a été diffusé la veille du début de la série Katy Keene.

UNE SEULE SAISON !

Malgré l'aura de Riverdale qui planait sur elle et la pétillante Lucy Hale, Katy Keene a été annulée au bout d'une seule saison seulement par la chaîne américaine The CW, faute d'audiences. Le public de la populaire Lucy Hale n'a pas été au rendez-vous aux Etats-Unis mais Warner Bros., qui produit la série, cherchait il y a encore quelques mois un nouveau diffuseur.

 

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Salto

Repost0

Publié le 12 Décembre 2020

Après avoir coupé les ponts avec ses proches depuis plus de dix ans, parce qu'il est gay, l’inspecteur Lauri Räiha est envoyé pour mener l’enquête suite à la mort de deux piliers de la communauté ultra religieuse et conservatrice laestadienne de Varjakka, sa ville natale. Il est accompagné de Sanna Tervo, une officier de police confirmée, chargée de diriger l’enquête. Qui pourrait vouloir assassiner ces deux hommes ? L’arrivée des policiers ne semble pas calmer cette frénésie meurtrière, bientôt un autre homme disparait. Que cache donc cette communauté tranquille qui vit en dehors du temps et de la société ? Pourquoi Räiha a-t-il décidé de quitter sa ville natale ? Faut-il réellement creuser la piste islamiste ? Celle des rivalités d’affaires ? Ou la vérité est-elle à chercher du côté des proches des défunts ?

Avec Johannes Holopainen dans le rôle de Lauri.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 11 Décembre 2020

La remplaçante de Kate Kane impose son style.

 
 
 

"Nouveau look, nouvelle Batwoman". La bande-annonce règle le changement d'héroïne en deux minutes, dans une vidéo bourrée d'action, qui promet une saison 2 intense. On y aperçoit les amis et la famille de Kate Kane déprimés par la disparition de cette dernière. Mais la ville a besoin d'une nouvelle vigilante et c'est Ryan Wilder (Javicia Leslie) qui va s'y coller, avec de la poigne !

Comment va-t-elle s'intégrer à ce monde de la nuit ? Et quel sort sera réservé à Kate Kate hors-écran ? "Je ne veux pas abandonner l’espoir que Kate soit vivante", avoue son père Jacob Kane dans ce trailer. Réponse à partir du dimanche 17 janvier 2021.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 11 Décembre 2020

Un grand numéro de Meryl Streep dans cette adaptation d'un hit de Broadway autour de la difficulté de faire son coming out par le créateur de Glee.

 
 
 

Traiter en mode comédie musicale de la question du coming out par le prisme du marqueur central de la vie tout ado américain : la fameuse prom night. On comprend aisément ce qui a poussé Ryan Murphy, le créateur de Glee, en pointe sur les questions LGBT, à porter à l’écran ce succès de Broadway. Et il s’y emploie avec le faste indispensable. Par son casting quatre étoiles et sa capacité à en mettre plein les yeux dès les premières minutes, irrésistibles de rouerie où deux stars de Broadway venant de connaître un bide à la hauteur de leurs egos démesurés décident, pour redorer leur image à peu de frais, d’aller défendre la cause d’une jeune femme au fin fond de l’Indiana. Celle- ci vient de se voir interdire de prom night pour avoir voulu s’y rendre avec sa petite amie, qui cache son amour au grand jour car sa mère est la responsable des parents d’élèves qui a décidé de ce veto. Le mauvais esprit de toute la première partie du film est réjouissant. Le glissement du récit vers plus de guimauve et une fin bisounours emballe moins mais le geste reste fort : faire passer un message de tolérance dans un film mainstream sans jamais totalement se départir d’un brin de folie douce grâce à une Meryl Streep dont l’enthousiasme à danser, chanter et jouer les pestes au cœur plus grand qu’il paraît emporte tout sur son passage. Et ce sans pour autant écraser ses partenaires, dont un nom à retenir : Ariana DeBose, future héroïne du West Side Story de Spielberg et toujours juste dans le roller coaster émotionnel traversé par son personnage jusqu’à son coming out.

De Ryan Murphy. Avec Meryl Streep, Nicole Kidman, James Corden... Durée : 2h11. Disponible le 11/12

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #comédie musicale gay

Repost0

Publié le 11 Décembre 2020

Tom Hiddleston face à Owen Wilson dans un ascenseur... On est déjà conquis !

 
 
 

 Loki a-t-il disparu après avoir attrapé ce Tesseract dans Avengers: Endgame ? Disney Plus répond enfin à cette question dans la première bande-annonce folle de Loki. On y retrouve Tom Hiddleston qui reprend son personnage du MCU, perdu entre les mondes et le temps, qui se fait du coup arrêté par la TVA, alias la Time Variance Authority (Autorité des Variations Temporelles), censée réguler la timeline selon les canons des comics.Kevin Feige parle de «crime thriller» pour résumer cette nouvelle série folle et visiblement drôle, dans laquelle on retrouvera également Owen Wilson, Gugu Mbatha-Raw et Richard E. Grant. La date n'a pas été dévoilée mais Loki sortira dans le courant de l'année 2021 sur Disney Plus.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Disney+

Repost0

Publié le 11 Décembre 2020

Le gouvernement l’a confirmé, les salles de cinéma, les théâtres et musées resteront fermés jusqu’en janvier prochain. Komitid s’adapte et vous conseille cinq films ou séries à découvrir chez vous pendant les fêtes de fin d’année. Au programme : une plongée en studio avec une chanteuse de blues dans les années 20, un documentaire sur l’homophobie familiale, deux épisodes « bonus » d’une série culte, un feuilleton suédois décapant et un DVD « best of » du plus queer des jeunes cinéastes français.

1) Le Blues de Ma Rainey avec Viola Davis, sur Netflix

Vous avez déjà appris les paroles des chansons et les chorégraphies de The Prom par cœur ? Pas de panique, Netflix en a sous le pied et dégaine dès le 18 décembre un des ses autres grands films de l’année, lui aussi adapté d’un spectacle créé sur scène, Le Blues de Ma Rainey. Ce quasi huis-clos qui se déroule en 1927 dans des studios d’enregistrement de Chicago raconte le bras de fer opposant la « mère du Blues », Ma Rainey, ses producteurs et son groupe de musiciens. Cette adaptation d’un grand succès théâtral créé en 1982 est à la fois surprenante et d’une force implacable. Dans le rôle d’une chanteuse noire et lesbienne qui a décidé de ne plus faire de concessions, Viola Davis, à peine échappée de son personnage d’Annalise Keating dans les six saisons de How to get away with Murder, excelle et s’accorde une place de choix dans la ligne de départ pour les Oscars. À noter à ses côtés, l’interprétation dingue de Chadwick Boseman dont cela restera le dernier rôle. Le comédien de Black Panther décédé d’un cancer en août dernier donne vie à Levee, un musicien atypique et à fleur de peau. 

Sortie mondiale sur Netflix le 18 décembre

2) Famille, tu me hais, documentaire de Gaël Morel, sur France 3

Cela faisait longtemps qu’il avait envie de faire en sorte que personne n’ignore la façon dont sont traité.e.s certains gays et certaines lesbiennes par leurs parents, leur propre famille. Gaël Morel, héros adolescent des Roseaux sauvages de Téchiné devenu au fil des films un des réalisateurs français qui comptent (Le Clan, Prendre le large…), est parti à la rencontre, entre deux confinements, de jeunes garçons et filles qui ont accepté de lui confier leur histoire souvent difficile. C’est beau, c’est simple et c’est indispensable !

Diffusion sur France 3 et en replay à partir du 18 décembre 

3) Le bref retour d’Euphoria, sur OCS

La série la plus sexy-trash diffusée en 2019 sur HBO a du retarder le tournage et la diffusion de sa saison 2 pour cause de pandémie. Devant l’impatience des fans de connaître la suite des aventures de l’héroïne Rue Bennett (l’incroyable Zendaya récompensée pour ce rôle aux derniers Emmy Awards) et de sa girlfriend Jules (Hunter Shafer), la production avait promis deux épisodes spéciaux pour patienter. Le Malheur n’est pas éternel, premier de ces épisodes spéciaux tranche avec la saison 1 d’Euphoria en proposant un huis-clos décalé qui prend le contrepied du rythme habituel de la série. Dans un « diner » la nuit, alors qu’elle a replongé, Rue retrouve son sponsor des Narcotiques Anonymes, Ali pour une discussion passionnante sur les addictions, la religion et le sens de la vie. Toujours sublimement réalisée et interprétée, Euphoria impose à nouveau son style fort, marqué par une utilisation idéale de la musique (ici le « Me in 20 years » de Moses Sumney ou l’Ave Maria de Labrinth) et la capacité à créer une ambiance hors du temps. Sublime ! 

Episode Le Malheur n’est pas éternel déjà disponible sur OCS, le deuxième épisode à partir du 25 janvier 2021

4) Une si belle famille, série suédoise, sur Arte

C’est une série très étonnante qui s’ouvre par un beau mariage lesbien que propose Arte pour cette fin d’année. Sous ses aspects très bourgeois avec ses réunions familiales à répétitions dans une belle maison de la campagne suédoise, Une si belle famille (Mariage, enterrement et baptême en VO) parvient à aborder de nombreux sujets de société (la PMA, la ménopause, les nouvelles familles…) en quatre épisodes de 45 minutes plutôt riches en rebondissements qui mêlent comédie et tragédie avec un certain talent. À découvrir !

Déjà disponible sur Arte.tv et diffusée sur Arte le 17 décembre

5) Les courts métrages d’Alexis Langlois en DVD

Vous imaginez des personnages de Jacques Demy chez John Waters (ou l’inverse) ? Si vous faites partie de celles et ceux qui ne connaissent pas encore l’univers camp et trash d’Alexis Langlois, il n’est jamais trop tard pour combler cette lacune. Alors que le plus queer des réalisateurs de la jeune génération de cinéastes français prépare son premier long métrage, vous pouvez découvrir sur un DVD ses clips, des images de tournage et une interview aux côtés de ses trois courts métrages aux titres évocateurs : Fanfreluches et idées noires, À ton âge le chagrin c’est vite passé et De la terreur mes sœurs !.

DVD disponible dans la collection « Cinéastes de demain » éditée par JHR 

Source Komitid

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #Arte, #France 3, #OCS

Repost0

Publié le 10 Décembre 2020

 Veneno sur HBO Max , est une série en huit parties qui raconte une histoire trans sans précédent sur le passage à l'âge adulte. Elle aborde également le thème de la célébrité et de la perte de celle-ci qui peut détruire des vies. Tout cela dans un récit trans intergénérationnel vibrant et réalisé via une équipe de production centrée sur les talents trans dans des rôles trans.

 Veneno  présente à l'écran les mémoires de Cristina Ortiz, qui est devenue célèbre dans les années 1990 en Espagne après qu'un présentateur l'ait arrêtée alors qu'elle travaillait à faire le tapin pour l'interviewer. Ses réponses franches, impétueuses et sans excuse à propos de son métier - ainsi que sa beauté incontestable - sont devenues une sensation nationale. Elle a transformé cette notoriété en une carrière grand public et est devenue la personne trans la plus célèbre d'Espagne à son époque.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre, #HBO

Repost0

Publié le 10 Décembre 2020

Ça devrait être chaud en 2021 entre Archie, Betty et Veronica.

 
 
 

La chaîne américaine CW vient de mettre en ligne la bande-annonce de la saison 5 de Riverdale, qui promet de terribles révélations et une bonne dose de moments chocs. Le point culminant de ce trailer étant évidemment Veronica qui découvre que son petit ami Archie et sa meilleure amie Betty ont fricoté l'an dernier :

"Quelque chose s'est passé entre Betty et Archie", sanglote la jeune lycéenne, qui va découvrir le terrible secret le soir du bal de promo, si l'on en juge par la robe qu'elle porte.

Dans le reste de la vidéo, Betty et Jughead vont rendre une petite visite à Bret en prison, qui va les menacer ; le vidéaste voyeur continue de faire flipper tout le monde avec de nouvelles cassettes de plus en plus violentes ; Betty et Jughead se retrouvent au lit ; et surtout la bande célèbre la fin du bahut au cours du bal de fin d'année, qui devrait être fort en émotions.

Cette saison 5 de Riverdale débutera le mercredi 20 janvier sur CW. A voir en France sur Netflix.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 10 Décembre 2020

Une bande d'adolescentes échouées sur une île déserte, c'est le point de départ de ce teen drama survivaliste intelligent, bien qu'assez convenu sur le fond.

 
 
 

On ne sait pas s'il n'en restera qu'une. Et Denis Brogniart n'est pas là pour écouter leur misère et leur détresse. Mais The Wilds, la nouvelle série événement d'Amazon qui sort ce vendredi sur la plateforme, a vraiment quelque chose d'un Koh-Lanta boosté à la sauce Gossip Girl.

L'histoire de neuf lycéennes américaines, mal dans leurs vies, qui s'envolent pour une étrange colonie de vacances, mais qui se retrouvent obligées de survivre ensemble, sur une île déserte, après le crash de leur avion au beau milieu de l'océan. Comment tenir face à la faim, la nature hostile, l'éloignement et surtout avec les autres ?

The Wilds n'a rien inventé et tire son prémisse de Sa majesté des mouches (publié par William Golding en 1954), comme l'avait d'ailleurs déjà fait avec pas mal de réussite The Society, sur Netflix, l'an dernier. Là encore, l'idée est d'y injecter la désormais traditionnelle angoisse de l'adolescence moderne, dépeinte sous toutes ses coutures par la télé américaine ces dernières années. La crise existentielle par le prisme de l'isolement, loin de la société et ses diktats, ce n'est pas exactement novateur, mais cela permet de passer en revue de manière intelligente et efficace les différentes souffrances de la jeune génération actuelle.

Derrière son aventure sauvage à la Koh-Lanta, The Wilds demeure quand même, d'abord et avant tout, un teen drama pur jus, destiné à un public cible, qui y va parfois avec ses gros sabots, cochant une à une les cases du genre. Heureusement, les personnalités atypiques des héroïnes, remarquablement incarnées, les rendent vite attachantes. Ces survivantes-là chantent du Pink sur la plage, devant un feu de camp, entre deux flashbacks « lostiens » qui rappellent pourquoi chacune d'elles se sent tellement paumée...

Forcément, qui dit crash d'avion et survie sur le plage dit forcément Lost. Ici, on est assez loin de l'ambition spirituelle et fantastique de Damon Lindelof, mais The Wilds a aussi sa part de twists et de secrets révélés au compte-goutte. Beaucoup plus terre à terre, certes, mais suffisants probablement pour tenir en haleine les spectateurs qui auront envie de se jeter à l'eau.

Source Première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Amazon prime

Repost0