Publié le 30 Avril 2021

Pour la première fois depuis l'annonce publique de sa transition en décembre dernier, Elliot Page se confie face-caméra à l'oreille attentive d'Oprah Winfrey. L'acteur de 34 ans explique pourquoi il était capital pour lui de faire son coming out dans une telle période pour la communauté trans.

Comme Meghan et Harry ont pu le faire, Elliot Page vient d'accorder une grande interview-vérité au micro d'Oprah Winfrey. L'acteur canadien s'est livré dans l'émission Oprah Conversations, où il détaille les coulisses de son changement de sexe. Dans des extraits dévoilés par Vanity Fair le 29 avril 2021, Elliot Page explique que faire son coming out à ce moment-là de sa vie était "crucial".

"J'en avais parlé auparavant à des proches, avant de publier cette lettre et dire aux gens, pour la première fois, que je voulais être enfin à l'aise avec moi-même. Pour moi, en cette période et avec la méchanceté que reçoit la communauté trans, particulièrement les enfants, je devais faire mon coming out", affirme Elliot Page face à Oprah.

Depuis qu'il a annoncé sa transition en décembre dernier, Elliot Page (34 ans) est devenu une personnalité importante pour la communauté trans. Il apporte une représentation positive pour des milliers de jeunes à travers le monde, à l'opposé de Caitlynn Jenner, républicaine bien plus clivante et modérée sur les questions d'activisme.

Au cours de l'entretien, l'acteur de Umbrella Academy (Netflix) a expliqué s'être senti "enfermé" pendant trop longtemps par son propre corps. "J'ai fait mon coming out gay à l'âge de 27 ans et avant cela, je n'avais jamais touché quelqu'un de qui j'étais amoureux", poursuit-il, expliquant ainsi à quel point il souffrait de son identité. "Rien que le fait d'en parler, il n'y a pas moyen que je ressente cela à nouveau", assure Elliot Page.

L'acteur de Juno estime que faire son coming out était "égoïste, mais important" pour lui et sa "santé mentale". Conscient de son influence et de son privilège, Elliot Page considère qu'il était de son devoir de représenter les siens d'une manière aussi publique et engagée. Il se satisfait désormais de "juste être capable d'exister".

source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 29 Avril 2021

C'est un véritable parcours du combattant que doit traverser le chanteur Olympe pour adopter. Depuis déjà trois ans, il fait tout pour accueillir un bébé avec son mari Julien, en vain. Une solution a toutefois été proposée au couple, laquelle n'est pas facile à accepter.

Le chemin est long, très long... Le chanteur Olympe n'a jamais caché vouloir devenir papa. Un rêve qu'il partage avec son mari Julien Van Der Drisch, qu'il a épousé en toute discrétion il y a un peu plus de quatre ans. Mais, alors qu'il est bien possible pour les couples de même sexe d'adopter en France, les chances pour que leur projet aboutisse semblent moindres.

Joffrey Boulanger de son vrai nom, révélé dans The Voice en 2013, l'a malheureusement bien compris. "On a un agrément pour adopter depuis trois ans, mais c'est compliqué d'adopter en France", a-t-il confié lors d'une interview pour Gala. Et de préciser que sa situation amoureuse demeure un frein : "Concrètement, on a un agrément qui nous permet d'adopter un enfant qui a entre 3 mois et 4 ans, mais on nous fait comprendre que bon... Ils fonctionnent avec la construction psychique un papa et une maman, on n'arrivera pas à adopter, car nous sommes un couple gay."

Olympe, qui a récemment prôné l'acceptation de soi à travers un texte émouvant, a expliqué avoir malgré tout l'opportunité d'accueillir un enfant dans sa vie... à une condition non négligeable. "On nous a fait comprendre qu'adopter un enfant trisomique, ça irait plus vite,", a-t-il révélé. Une situation pour laquelle le chanteur n'est pas prêt à s'engager. "Ce n'est pas qu'on ne veut pas, mais c'est simplement que c'est une charge plus lourde qu'un enfant en pleine santé, et avec mon métier, c'est compliqué de donner l'attention nécessaire à un enfant qui est atteint de trisomie", a-t-il admis. Reste qu'Olympe et Julien sont disposés à s'occuper d'un enfant malade. "On a précisé au service d'adoption que nous ne sommes pas contre adopter un enfant qui a des problèmes de santé, car lorsqu'un enfant arrive au monde, on ne peut pas soupçonner certaines pathologies, c'est la vie !", a-t-il encore confié à nos confrères.

En attendant de fonder la famille dont il rêve, Olympe continue de développer ses projets musicaux. Le 7 mai prochain, il sortira son nouveau single intitulé Fort

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homoparentalité

Repost0

Publié le 29 Avril 2021

Guillaume Cizeron a fait son coming-out en 2020 en s'affichant auprès de son compagnon. Il livre aujourd'hui un témoignage poignant dans son livre "Ma plus belle victoire"...

L'homosexualité et le domaine sportif ne font toujours pas très bon ménage, hélas, même en 2021. Heureusement, certains athlètes osent crier leur vérité, comme l'a fait Guillaume Cizeron l'année dernière. Le 17 mai précisément, à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie, le jeune patineur artistique avait partagé une jolie photographie en compagnie de son petit-ami sur son compte Instagram pour "célébrer l'amour". Pris dans un élan de courage, il avait plus largement évoqué sa situation sentimentale, et ce qu'elle impliquait professionnellement, auprès des journalistes de L'Equipe. Il sort aujourd'hui un ouvrage confession intitulé Ma plus belle victoire.

Il est vice-champion olympique, quadruple champion du monde mais, en 2020, son nom a davantage été associé au terme "coming-out". "Je n'aime pas du tout ce mot, cette espèce de coutume de la société qui dit que les personnes LGBT doivent dire avec qui elles couchent, explique le partenaire de Gabriella Papadakis dans les colonnes du Parisien. Je trouve ça vulgaire d'avoir à le faire. Je n'avais pas du tout l'intention de m'épancher mais les éditions XO m'ont contacté." C'est ainsi que les lecteurs découvriront le parcours émotionnel du sportif de 26 ans à travers ses mots mais aussi ceux de ses parents, dont son père, qui a parfois pu avoir des paroles "blessantes.

 

Quand on te dit que tu es une tapette, que tu es une merde, tu finis par penser que tu es une merde

Aujourd'hui, Guillaume Cizeron est une star internationale de la danse sur glace. Mais il n'aurait jamais cru à une telle destinée alors qu'il était petit, et qu'il se faisait insulter pendant la récréation. "On se construit beaucoup dans le regard des autres. Quand on te dit que tu es drôle, beau ou intelligent, ça devient une espèce de valeur pour toi. Tu forces même peut-être le trait parce que tu sais que tu vas plaire avec cette qualité. Quand on te dit que tu es une tapette, que tu es une merde, tu finis par penser que tu es une merde, regrette-t-il. Quand on t'humilie, tu finis par avoir vraiment honte et ce sentiment s'ancre très fort. C'est dur de déconstruire les croyances qu'on a sur nous-même, comprendre qu'on n'est pas forcément comment les gens nous définissent. C'est le travail intérieur de toute une vie..."

 

Il a longtemps cru qu'il vieillirait et mourrait seul, "dans le secret", qu'aucun happy ending n'était possible pour les membres de la communauté LGBT. L'avenir lui a donné tort. Outre cette exode littéraire, Guillaume Cizeron s'apprête à rejoindre la patinoire de Montréal pour préparer l'or aux JO de Pékin de 2022. Autant dire que les critiques que peuvent provoquer la sortie de son ouvrage le laisse de glace...

Retrouvez l'interview de Guillaume Cizeron dans le journal Le Parisien du 29 avril 2021.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie, #Livres gay

Repost0

Publié le 28 Avril 2021

Gossip Girl a été diffusée pour la première fois en 2007. Une décennie après la série suivra un casting avec de nouveaux visages à une époque où les réseaux sociaux ont pris encore plus de place. 

Des personnages et du contenu queer ont été promis car la série en manquait pas mal dans sa première version.

Selon le producteur exécutif de l'émission Josh Schwartz, la nouvelle série sortira en juillet.  

Il n'y a pas eu une tonne de détails sur la série, mais dans une interview avec Man About Town , l'acteur Thomas Doherty a déclaré que son personnage Max Wolfe était pansexuel et que la série était un mélange de la série originale et d'Euphoria.

L'émission rejoindra ce qui a été une gamme assez étonnante de contenu LGBTQ + sur HBO Max. It's a Sin , Legendary et Veneno étaient tous des projets remarquables, et The Nevers , qui est une production de HBO diffusée sur HBO Max, ne manque pas d'intérêt.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #HBO

Repost0

Publié le 28 Avril 2021

Vous n’êtes pas prêts

On a vu les trois premiers épisodes de la saison 4 de "The Handmaid's Tale". Découvrez ci-après ce qui vous attend dans cette nouvelle salve d'épisodes passionnante.

 

The Handmaid's Tale : où en est-on resté ?

Le dernier épisode de la saison 3 de The Handmaid's Tale, série dystopique et accessoirement programme phare d'Hulu, s'achevait sur les chapeaux de roues. Souvenez-vous, à la fin de la saison, June mettait à exécution un plan des plus audacieux. Avec l'aide d'autres Servantes, de quelques Marthas et - moins frontalement - du commandant Laurence, elle parvenait à faire décoller un avion plein d'enfants "de Gilead".

Ce dernier atterrissait au Canada dans une séquence à couper le souffle tandis que June décidait de rester sur place pour retrouver sa fille aînée. Pire, les dernières images du final montraient la protagoniste gravement blessée par balle.

The Handmaid's Tale : amour, sang et cruauté

La saison 4 du show porté par Elizabeth Moss démarre peu après les derniers moments de la saison 3. June va donc devoir une fois encore lutter pour survivre ! Mais la leader de la résistance peut compter sur le soutien indéfectible de ses amies - Janine, Alma, Brianna pour ne citer qu'elles. Si à court terme June doit se soucier de sa santé, sa vie s'apprête à être largement menacée durant cette saison 4. Son coup d'éclat aérien lui vaut de devenir une fois pour toutes l'ennemie jurée de Gilead. Bien des protagonistes, à commencer par Tante Lydia, vont ainsi chercher à mettre la main sur elle.

Parallèlement, on suivra les pérégrinations de Moira, Luke et Emily au Canada. Ces derniers devront faire face aux conséquences de l'arrivée des enfants dans le pays mais aussi au choix de June de ne pas accompagner ces derniers. De leur côté, Serena et Fred, toujours emprisonnés comme criminels de guerre, apprennent cet "enlèvement" massif avec effroi. On gage que l'ancien couple va d'ailleurs continuer de s'entre-déchirer dans l'espoir de renouer avec la liberté.

Enfin, le clivant Commandant Laurence devrait avoir à répondre de ses agissements : sera-t-il exécuté ou lui trouvera-t-on un quelconque intérêt ? Ce qui est sûr, c'est que cette nouvelle saison de The Handmaid's Tale est celle de la guerre, à tous points de vue.

Un début prometteur

Le début de la saison 4 des aventures de June est partiellement à la hauteur de nos attentes. Pour commencer, si des visages bien connus pourraient apparaître plus tôt que vous ne le croyez, de nouvelles têtes sont aussi au programme ! Mention spéciale à la toute jeune Mckenna Grace, découverte dans The Haunting of Hill House. La comédienne rejoint la distribution de The Handmaid's Tale dans le rôle de Ms. Keyes, une implacable maîtresse de maison qui ne devrait pas vous laisser indifférents.

L'esthétique de la série est toujours aussi impressionnante et propose de vrais moments de grâce. Si son propos se complexifie légèrement en ce début de saison 4, il apparaît vite que chacun doit désormais faire face - souvent douloureusement - à ses responsabilités. Sur une note moins positive, on pourrait reprocher à ces premiers épisodes un léger problème de rythme, entre des séquences qui parfois traînent en longueur - et d'autres particulièrement choquantes. Mais pour véritablement se prononcer, il faudra bien entendu visionner l'intégralité de ce nouveau volet !

Où et quand regarder la saison 4 ?

Vous trépignez d'impatience à l'idée de retrouver June alors qu'elle retourne au combat ? Rendez-vous sur OCS, qui diffusera la saison 4 de The Handmaid's Tale à compter du 29 avril, en US+24.

Source cinéséries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 28 Avril 2021

De nouvelles histoires à voir début juin.

 

Paramount + vient de dévoiler la date de la saison 2 de sa comédie noire Why Women Kill. C'est le jeudi 3 juin, soit près de deux ans après son lancement, que reviendra l'anthologie de Marc Cherry (Desperate Housewives).

La saison 2 de Why Women Kill comptera encore 10 épisodes, avec de nouvelles histoires. Elle se déroulera notamment en 1949, et accueillera au casting Allison Tolman (Fargo) et Lana Parrilla (Once Upon a Time), ainsi que Matthew Daddario (Shadowhunters), B.K. Cannon (Switched at Birth), Nick Frost (Into the Badlands), Jordane Christie (Containment) et Veronica Falcón (Queen of the South).

En France, Why Women Kill est à voir sur Salto et M6.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 28 Avril 2021

Un documentaire ludique à retrouver ce soir sur LCP.

 

Sorti au printemps 2016, le documentaire La Sociologue et l'ourson sera diffusé en ce mercredi soir sur LCP. Première vous le conseille, notamment pour son concept original et ludique.

De quoi ça parle ? De septembre 2012 à mai 2013, la France s'enflamme sur le projet de loi du Mariage pour tous. Pendant ces neuf mois de gestation législative, Ia sociologue Irène Théry raconte à son fils les enjeux du débat. De ces récits nait un cinéma d'ours en peluches, de jouets, de bouts de cartons. 
Portrait intime et feuilleton national, ce film nous fait redécouvrir ce que nous pensions tous connaître parfaitement : la famille.

Voici la critique de Première : Super idée : mettre en scène des marionnettes débitant des dialogues tirés des conversations téléphoniques entre Mathias Théry et sa mère, la sociologue Irène Théry, à propos du mariage pour tous. Le dispositif, amusant et pédagogique, est cependant limité du fait que les échanges, peu contradictoires, donnent lieu à un timide débat. 

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Documentaire gay, #programmes télé gay

Repost0

Publié le 27 Avril 2021

Aziz Ansari reste aux manettes, mais laisse la place devant la caméra.

On sait depuis quelques jours que la saison 3 de Master of None comportera un twist majeur, puisqu'elle délaissera Dev (Aziz Ansari) pour se concentrer sur Denise(Lena Waithe). Voilà à quoi ça va ressembler. La bande-annonce officielle vient d'être mise en ligne par Netflix :

 

Selon le pitch officiel de la plateforme, cette saison 3 de Master of None "mettra en avant Denise et sa femme Alicia (Naomi Ackie). Réalisée et écrite par Aziz Ansari et Lena Waithe, la saison 3 constitue un portrait intimiste des aléas de la vie de couple et traite notamment du thème de la fertilité et du développement personnel des conjoints, en duo comme en solo. Entre grands moments de romantisme et déceptions personnelles cuisantes, ce nouvel opus aborde de profondes questions existentielles sur l'amour et la vie."

La saison 3 de Master of None sortira le 23 mai sur Netflix

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #lesbien

Repost0

Publié le 27 Avril 2021

Après avoir laissé entendre qu'une romance lesbienne serait développée dans sa nouvelle saison, le hit espagnol de Netflix annonce un trouple gay dans les couloirs de Las Encinas. Et forcément, les fans du duo "Omander" sont en furie.

Au fil de la troisième saison d'Élite, Omar et Ander avaient déjà dû faire face aux nombreux problèmes qui gangrénaient leur relation. Et au vu du tout nouveau teaser dévoilé par Netflix, ceux-ci ne sont pas près d'être réglés. Pour cause, l'arrivée imminente de Patrick, un nouvel élève incarné par Manu Ríos. La série présage un triangle amoureux évoluant en trouple… pour potentiellement mettre en danger le lien qui unit Omar à Ander. Et ça, les fans du tandem ne peuvent simplement pas l'accepter.

Dans la courte vidéo conceptuelle, Ander et Omar s'enlacent passionnément. Puis, c'est au tour d'Ander et Patrick de se rapprocher de façon plus sensuelle. Ensuite, Omar et Patrick se retrouvent dans une position plutôt suggestive. Pour finir les trois sont réunis, leurs corps collés lascivement les uns contre les autres tandis que des caresses sont échangées. Bien qu'un trouple gay puisse être une intrigue intéressante à déployer au cours de cette saison 4, les internautes restent convaincu·e·s que "Omander" – le nom de couple né de la contraction des prénoms Omar et Ander – n'a d'autre choix que survivre à cette épreuve.

 

Jusqu'ici, les clips révélés par Netflix ont teasé de nombreux rebondissements scénaristiques pour les élèves restants de Las Encinas. On se doute d'ores et déjà que Rebeca explorera son éventuelle bisexualité avec une nouvelle venue, tandis que Samuel et Guzmán risquent de raviver leur rivalité pour séduire une autre camarade de classe, Ari. Quant à Cayetana, elle semble avoir jeté son dévolu sur Philippe, dont l'apparence n'est pas sans évoquer celle de son ex Polo. Cette quatrième saison risque d'être mouvementée, mais il n'y a plus qu'à voir si la série survivra à l'absence de certains personnages phares comme Lu et Carla. Verdict à compter du 18 juin prochain sur la plateforme de streaming.

Crédit photos : Netflix

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 26 Avril 2021

Les Oscars ne sont pas les seuls à décerner des prix. 

 M. Man, la principale bibliothèque en ligne au monde de toutes les scènes de nu masculin de l'histoire du cinéma et de la télévision, a récemment annoncé les gagnants de leur 7e édition des Manatomy Awards 2021. Les prix récompensent le meilleur de la nudité masculine à l'écran chaque année.

The full awards are on the Mr. Man site

Meilleur film - 'The Prince'

 

Meilleure émission de télévision - 'Industry'

Harry Lawtey

 

Meilleur frontal complet

Tom Mercier, "We Are Who We Are"

 

Paul Mescal, "Normal People" 

 

Meilleur cul - Nicholas Hoult dans 'The Great'

 

Le meilleur diablement foutu

Tom Ellis dans "'Lucifer"

 

Le meilleur baiser gay

Andrew Rannells and Matt Bomer  'The Boys In the Band'

 

Meilleur pêche humide

KJ Apa, «Songbird»

 

Samson Ajewol, "I May Destroy You"

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #cinéma gay

Repost0