22ième festival du film lesbien & féministe de Paris

Publié le 28 Octobre 2010

Une édition 2010 a minima pour le festival du film lesbien et féministe

Par Marie Kirschen

A cause de travaux dans la salle qui l'accueille tous les ans, le festival Cineffable de Paris se déroulera sur deux petits jours seulement. Au programme: beaucoup de courts-métrages et une célébration des 40 ans du mouvement de libération des femmes.

 

Oubliez la soirée dansante, les concerts et l'orgie de films lesbiens pendant cinq jours non-stop: cette année Cineffable a été contraint de réduire la voilure. En cause: les travaux qui rendent inaccessible le Trianon, où a lieu habituellement le festival. Les organisatrices ont dû se rabattre sur l'Espace Reuilly dans le 12e arrondissement parisien -renommé pour l'occasion «Lez'space Reuilly»- et raccourcir la durée de l'évènement, qui se déroulera le 1er et le 2 novembre. Fort heureusement, Cineffable regagnera ses pénates et sa belle salle du Trianon dès l'année prochaine.

40 ans du mouvement de libération des femmes
Pour cette 22e édition, les programmatrices ont choisi un fil rouge ambitieux: les 40 ans du mouvement de libération des femmes. Avec, notamment, une exposition sur les détournements des représentations genrées et une projection en hommage à la récemment disparue Carole Roussopoulos, pionnière de la vidéo, co-fondatrice du centre audiovisuel Simone de Beauvoir et tenace militante de la cause des femmes. Un autre hommage sera rendu à l'écrivaine féministe Michèle Causse, qui a choisi de partir en juillet dernier (lire notre article).

Le festival saura aussi se faire plus léger avec, comme toujours, sa grande séance romantique. Elena Undone (photo ci-dessus), le nouveau film de la réalisatrice de Claire of the Moon, Nicole Conn, raconte «l'histoire d'amour interdite» (parce que, quand c'est interdit, c'est toujours meilleur) entre la femme d'un pasteur ultraconservateur et une écrivaine lesbienne.

Rendez-vous incontournables de la manifestation, les courts et moyens métrages seront particulièrement nombreux avec pas moins de 7 séances et de 33 films présentés. Côté documentaire, Topp Twins remporte haut la main la palme du sujet le plus insolite: l'histoire (vraie) de deux sœurs siamoises, lesbiennes, féministes et chanteuses de country vivant en Nouvelle-Zélande. Assurément une projection à ne pas manquer!

 

 

source tétu

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article