Sélection gay au festival de Cannes part IV

Publié le 21 Mai 2009

A Cannes, un amour gay sur fond d'orthodoxie religieuse

«Eyes wide open», de Haim Tabakman, pourrait bien décrocher la Caméra d'Or du festival.

 



Un premier film israélien remarquablement mis en scène par Haim Tabakman, Eyes wide open, qui aborde le sujet tabou de l'homosexualité dans la communauté juive orthodoxe, est devenu mercredi un sérieux candidat à la Caméra d'Or au 62e Festival de Cannes, avant sa sortie en salles en France prévue pour l'automne.

Aaron, joué par Zohar Strauss, est un boucher respecté de la communauté orthodoxe de Jérusalem, un «juste», marié et père de quatre enfants. Peu après la mort de son père, il rencontre Ezri - interprété par le célèbre acteur israélien Ran Danker - un jeune homme échoué à Jérusalem. Ezri veut étudier. Il n'a ni toit, ni famille. Il est beau. On devine qu'il est venu là pour retrouver un homme qu'il a aimé mais qui le rejette. Aaron accepte de l'employer dans sa boucherie et de l'héberger dans la réserve, à l'étage. Petit à petit, les deux hommes s'éprennent l'un de l'autre. Et s'aiment. Malgré la réprobation croissante du quartier. «Les juifs orthodoxes ne disent même pas que l'homosexualité est mauvaise, ils considèrent qu'elle n'existe pas», souligne Haim Tabakman. «Ils dénient votre essence, votre identité, votre capacité à aimer quelqu'un», ajoute le cinéaste.


La bande-annonce (sous-titrage en anglais):


source tétu

toute l'actu gay de Cannes par ici http://mika03-nouvellesgays.over-blog.com/article-31582219.html

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article