Biopic sur Liberace

Publié le 16 Septembre 2009

Matt Damon bientôt amant de Michael Douglas à l’écran
Par Sylvain Zimmermann

Les deux acteurs vont bientôt jouer dans un biopic consacré au showman queer Liberace réalisé Steven Soderbergh. Michael, qui tiendra le rôle titre, a déjà hâte d’embrasser Matt Damon!

 

 





Matt Damon (ci-contre) et Michael Douglas vont bientôt être amants! 
les deux acteurs vont tenir les deux rôles principaux d’un biopic sur Liberace, pianiste américain gay (en photo ci-dessus)– ce qu’il a longtemps nié – mort du sida en 1987, qui sera réalisé par Steven Soderbergh (Ocean’s Eleven, Erin Brockovich).

Michael Douglas incarnera Liberace et Matt Damon, son amant, Scott Thorson, qui avait poursuivi le showman queer au civil en 1982 pour obtenir une pension au titre des cinq ans où il avait été son compagnon.

Michael Douglas déjà très emballé
Plusieurs fois repoussé, le film devrait finalement voir le jour. Le tournage devrait même débuter de l’année prochaine. C’est du moins ce qu’a annoncé Soderbergh à nos confrères du Parisien lors de sa récente apparition au festival de Deauville: «Après Knockout, un film d'espionnage que je tournerai en février prochain et pour lequel j'ai engagé Gina Carano, une championne d'arts martiaux, je m'attaquerai enfin à Liberace». Et le cinéaste d’ajouter avec entrain: «Nous avons fait des essais, et j'avoue que Michael m'a totalement stupéfié. Et pour interpréter Scott Thorson, l'amant de Liberace, Matt Damon a accepté le défi.»

Michael Douglas est déjà très emballé par le projet. Dans une récente interview, il a ainsi déclaré «Matt va devenir mon jeune amant» Et la star semble prendre son rôle très au sérieux, selon son futur «amant» Matt Damon: «J'ai vu Michael hier soir. Il est venu me voir et m'a fait 'Prépare ton baume à lèvres'.» Ça promet, surtout quand on connaît la réputation de sex-addict de l’acteur de Basic Instint…

source tétu

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article