Arte "Goodbye SIDA ?" mardi 30 novembre

Publié le 9 Novembre 2010

22:20
 
Goodbye SIDA ?

 

 

Une enquête fouillée sur la façon dont se vit la séropositivité en France et à Berlin.

 

Si la maladie se tient plus tranquille, la prévention connaît des ratés. Quotidien, soins, représentations, prévention : une enquête fouillée sur la façon dont se vit la séropositivité en France et à Berlin.

En 1994, 4 000 personnes mouraient du sida en France. En 2008, on recensait 350 décès, souvent dus à des dépistages tardifs. Arrivé en 1996, le traitement par trithérapie, très contraignant au départ, s'est amélioré. De maladie mortelle, le sida s'est mué en maladie chronique. Beaucoup de personnes atteintes par le VIH ont retrouvé une existence normale. Les couples mènent une vie sexuelle sereine et font des bébés, sans risque de contamination. Bien sûr, des difficultés subsistent : acceptation de la maladie, discrimination, complications de santé pour les malades qui vivent depuis vingt ans avec le virus. Mais le principal chantier se situe sur le terrain d'une prévention défaillante. Six à sept mille nouveaux cas de séropositivité sont découverts chaque année en France. Comment convaincre par exemple les jeunes gays de se protéger d'une maladie qui fait moins peur ? Tourné en France et à Berlin, ce documentaire enquête avec pédagogie et rigueur auprès de médecins - au sein des services de pointe des hôpitaux Paul-Brousse et Georges-Pompidou - et de responsables associatifs - Didier Lestrade, cofondateur et ex-président d'Act Up, Bruno Spire, président d'Aides... Grâce aux témoignages très vivants des personnes séropositives issues de milieux différents, il dresse un panorama complet de la façon dont on vit avec le sida dans un pays occidentalisé, levant au passage des représentations erronées ou obsolètes.

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Kévin Gagneul 30/11/2010 14:48



Merci beaucoup pour le "Grâce aux témoignages très vivants des personnes séropositives issues de milieux différents"...


 


:)