Berlinale 2013: Romane Bohringer

Publié le 11 Février 2013

Berlinale 2013: Romane Bohringer, l'amour entre femmes et les pièges à ours
Deux femmes au passé trouble qui s'aiment, un scout à trompette et.... des pièges à ours:
c'est l'univers étrange de Vic Et Flo Ont Vu Un Ours, drame étrange du Québécois Denis Côté,
présenté dimanche au 63ème Festival International Du Film De Berlin 2013, avec Romane Bohringer, qui y incarne Flo(rence)
L'actrice française a dit devant la presse avoir été séduite par "le côté tragique et inéluctable du destin de son personnage
comme dans les films de genre, un personnage à la fois ancré dans le réel et qui tente de s'en extirper,
et un film qui part presque dans le fantastique".


Tourné en 35 mm, ce long métrage, en compétition au festival du film de Berlin,
raconte l'histoire de Victoria (Pierrette Robitaille, actrice québécoise plutôt habituée à jouer la comédie au cinéma).

La cinquantaine, voire un peu plus, elle sort de prison et trouve refuge dans une cabane à sucre canadienne
 au milieu des bois. Elle y retrouve Florence, son amante, qu'elle a connue en détention.

Très vite le calme des lieux, fréquentés par quelques locaux peu sociaux et un "agent de probation",
employé des services sociaux (Marc-andré Grondin), pèse à Florence, rattrapée par son passé et ses fantômes.

Adepte des documentaires et déjà présent à la Berlinale l'année dernière en section parallèle avec Bestiaire
(des animaux filmés dans un zoo), Denis Côté a expliqué être aller "vers un film de facture réaliste
mais avec une très grande distorsion du réel", choisissant un "titre énigmatique qui ne dit rien mais où plane une menace".

"J'aime le cinéma naturaliste, qui ressemble à la réalité mais qui lui fait un pied de nez", a-t-il commenté.

Loin d'apaiser l'atmosphère, la nature omniprésente participe de la peur qu'on sent monter chez les deux protagonistes
de l'histoire. Le côté loufoque de la première scène, un scout jouant (mal) de la trompette va vite disparaître
au profit d'une histoire de plus en plus étrange dont la fin tombe comme un couperet.
source comme au cinéma

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article