Série gay "Sordid lives" sur série club

Publié le 14 Février 2010

«Sordid Lives» débute ce dimanche sur Série Club
Par Louis Maury

Inspirée d'une pièce de théâtre à succès, puis d'un film qui fit le tour des festivals, cette série ultra gay-friendly (elle est signée par un ancien de «Queer as folk») revendique un mauvais goût ravageur… et réjouissant. Sur Série Club.

 

Destination Texas pour découvrir un clan atomisé qui ferait passer les familles de Desperate Housewives pour des descendants de quakers intégristes. Jugez plutôt. On croise un homo dans le placard, un travesti singeant Divine qui se prend pour la chanteuse Tammy Wynette, une mère indigne, une grand mère bigote… Le tout sur fond de tromperies en tout genre, des passions carcérales, dans un décor à la Ken Loach. Car tout ce petit monde vit dans des «trailer parks», des champs de caravanes…

Humour camp et icônes gays
Entre telenovela et univers à la John Waters, Sordid Lives est une série ultra gay-friendly. Son auteur, Del Jones, s’en donne à cœur joie dans l'humour camp, les clins d'œil de pop culture et les hommages appuyés aux icônes gays. On retrouve ainsi Olivia Newton-John (Grease) en rockeuse butch et lesbienne, Rue McClanahan (la plus dévergondée des Golden Girls) et Caroline Rhea, ex-star de la série de Disney, Sabrina! Cette fois-ci en mère la pudeur!

La série accueille également en guest la célèbre humoriste lesbienne Margaret Cho et Candis Cayne le transsexuel de Dirty Sexy Money. Sordid Lives fit en 2008 les beaux jours de Logo, le PinkTV américain. Et compte douze épisodes. Fiction poubelle? Sans doute. Mais il est bon de se jeter dedans!

Sordid Lives, tous les dimanches, à partir du 13 février, à 19h40, en VOST, sur Série Club.

Photo: DR.

Bande-annonce:


source tétu

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article