«Spartacus: Blood and Sand» sur orangeTV

Publié le 2 Juin 2010

«Spartacus: Blood and Sand» arrive bientôt sur les écrans français

Par Louis Maury

La première saison de cette série violente et bouillante a été achetée par Orange, pour une diffusion prochaine en France. Des combats, du sexe entre gladiateurs et même des orgies: la recette a fait un carton sur la chaine américaine qui l'a lancée.

 

 

Orange vient d'acquérir pour la France la première saison de Spartacus: Blood and Sand. Elle sera diffusée prochainement sur Orange cinéma séries.

La série a renouvelé le genre du péplum, en s'inspirant du style du film 300, mais elle a surtout construit son succès sur une sexualité débridée et un homorérotisme assumé...

Par le producteur d'Hercule et Xena la guerrière
Guerrier thrace trahi par un général romain, Spartacus (Andy Whitfield) est réduit en esclavage: il est contraint de devenir gladiateur s'il veut un jour revoir sa femme. Au sein de l'écurie dirigée par le machiavélique Batiatus (John Hannah) et son épouse Lucretia (Lucy Lawless), Spartacus recevra l'enseignement de l'impitoyable Doctore (Peter Mensah, 300) pour devenir le plus redoutable des combattants...

Créée par le scénariste Steven S. DeKnight (Buffy contre les Vampires), Spartacus: Blood and Sand est une production signée Sam Raimi, déjà à l'œuvre sur les séries Hercule et Xena la guerrière dans les années 90. D'ailleurs, Xena n'est pas loin puisque c'est la même actrice, Lucy Lawless, qui incarne dans Spartacus Lucretia, l'épouse de Batiatus.

Scène d'orgie
Dès son lancement, il y a un an aux Etats-Unis, Spartacus : Blood and Sand a provoqué le scandale: ses nombreuses démonstrations de violence lors des combats, les fréquentes scènes de nudité et de sexe (dont une orgie, dans le 6e épisode!), ainsi que la présence de personnages gays récurrents: un cocktail concentré à ce point était de l'ordre du jamais vu à la télévision.

Et le pari, malgré des critiques parfois insistantes sur l'emploi excessif d'images de synthèse, est réussi: c'est le plus grand succès de l'année 2010 sur la chaîne câblée américaine Starz. L'audience a doublé au fil de la diffusion des 13 épisodes de sa première saison!

Il y a quelques mois, Andy Whitfield (reconnaissable à ses trois cicatrices sur le coeur, ci-dessus) a appris qu'il était atteint d'une forme de cancer. Pris en charge à temps, le héros de la série a dû s'éloigner des plateaux de tournage pour être soigné. Qu'à cela ne tienne, la production a  décidé le lancement une mini-série dérivée, un «prequel» sur l'histoire de Batiatus et de ses gladiateurs, avant de pouvoir reprendre le tournage d'une saison 2. Whitfield, qui va mieux, sera présent dans 2 des 6 épisodes prévus. La production débutera cet été en Nouvelle-Zélande.

 

 

 

 

source tétu

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article