«Spartacus» sur Orange Ciné Choc

Publié le 3 Octobre 2010

Dimanche: «Spartacus» fait monter la température sur Orange Ciné Choc

Par Louis Maury

Véritable phénomène aux Etats-Unis, où son audience ne fait qu'augmenter, cette série basée sur la vie du plus célèbre esclave romain fait penser à «Gladiator» avec des guerriers en jupettes gonflés à testostérone, des combats sanglants et... des scènes de sexe gay!

 

Spartacus (alias Andy Whitfiled), à gauche, aux prises avec un guerrier.

Après avoir cartonné aux Etats-Unis, Spartacus: Blood and Sand (le titre en VO) débarque enfin en France, d'abord sur Orange Ciné Choc. Cette série s'inspire fortement de Gladiator et de Rome, avec un univers visuel proche du 300 de Zack Snyder.

L'histoire, on la connaît: Spartacus est soldat dans la force auxiliaire romaine. Il est fait prisonnier et condamné à combattre comme gladiateur, pour avoir défié un légat romain. Après avoir remporté plusieurs victoires comme gladiateur, il est vendu comme esclave et atterrit dans un environnement où il doit se battre pour sa survie, se lier d’amitié avec ses ennemis et faire de la politique dans un monde de corruption, de violence et de sexe.

Un casting de choix

Lucy Lawless, John Hannah, Andy Whitfiled et Peter Mensah.

Outre un Spartacus bodybuildé diablement sexy campé par le charismatique Andy Whitfiled, la série s’appuie sur un casting de choix avec l'icône lesbienne Lucy Lawless, éternelle Xena la guerrière qui joue le personnage de Lucrèce, très amatrice de femmes, mais aussi John Hannah (vu dans La Momie), alias Batiatus, le propriétaire de l'école de gladiateur, Peter Mensah (300, Avatar) qui incarne Doctore, l’esclave le plus loyal et digne de confiance de Batiatus.

Des scènes de sexe gay torrides

Si vous avez aimé 300, vous allez adorer cette série qui croule sous les effets spéciaux, mettant particulièrement en valeur les corps des héros. De plus, le tout est pimenté avec des scènes de sexe hétéro et homo torrides. Après le succès de la première saison, une deuxième devait être lancée. Mais voilà, en mars dernier, l'acteur principal Andy Whitfield a été diagnostiqué d'un cancer!

Le tournage de la deuxième saison, qui devait commencer en mars en Nouvelle-Zélande, a donc été reporté. Du coup, les producteurs sont face à un dilemme: arrêter une série à succès car son acteur principal est indisponible en raison d'un traitement très lourd… ou le remplacer. En attendant, la chaîne Starz, qui diffuse Spartacus, envisage de créer une mini-série de six épisodes qui serait un préquelle de cette fiction déjà culte. En tout cas, ne passez pas à côté de la première saison de Spartacus.

Spartacus: Blood and Sand, dès le 3 octobre.
D
eux épisodes, tous les dimanches, à 20h40, sur Orange Ciné Choc.

 

source tétu

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article