«The kids are all right» récompensé aux teddy award de Berlin

Publié le 21 Février 2010

Une comédie sur l'homoparentalité remporte le Teddy Award à Berlin

«The kids are all right» de Lisa Cholodenko, avec Julianne Moore et Annette Bening, a été récompensé par un jury composé de huit organisateurs de festivals de cinéma gay et lesbien du monde entier, dans le cadre de la célèbre Berlinale.

 


A Berlin, la comédie américaine de Lisa Cholodenko The kids are all right, avec Julianne Moore et Annette Bening, en couple de mères lesbiennes, vient de recevoir le Teddy Award, qui récompense  le meilleur film à thématique gay ou lesbienne de la Berlinale.

Une double maternité bouleversée  
The kids are all right a été distingué pour «la qualité de sa réalisation et la drôlerie avec laquelle il aborde les enjeux de l'homoparentalité d'aujourd'hui, ainsi que la complexité de la sexualité, des relations sentimentales et des liens familiaux», a déclaré le jury.

Cette comédie attachante et joyeuse suit une famille dont les deux enfants ont été conçus par insémination artificielle, avec le sperme d'un donneur anonyme. A sa majorité, Joni (Mia Wasikowska) obtient l'identité du «papa biologique» que son jeune frère (Josh Hutcherson) veut connaître. Le séduisant Paul (Mark Ruffalo) fait alors la conquête de la famille, mais son arrivée va bouleverser le couple et sa double maternité, jusque là épanouie. Le film a fait un tabac à Berlin, en traitant de ce sujet fort avec humour. De plus, le duo Benning / Moore fonctionnne à merveille.

Un Teddy pour James Franco
Face à The Kids are all right, le concurrent le plus sérieux était le fim italien Mine Vaganti de Ferzan Ozpetek (Hammam, Le fati ignoranti). Une comédie encore, traitant cette fois d'un double coming out dans une famille bourgeoise avec tendresse et brio. Les deux films ne sont pas encore achetés en France, mais, vu leur accueil à Berlin, cela ne devrait pas trop tarder...

Le Teddy du meilleur court-métrage a été décerné à The Feast of Stephen, de James Franco, qui s'inspire d'un poème d'Anthony Hecht. Vous avez bien lu, James Franco, qui était aussi en vedette de Howl, présenté en compétition officielle de la Berlinale. Un fim très moyennement reçu... Le Teddy du meilleur documentaire est allé au touchant La Bocca del Lupo, de Pietro Marcello, l'histoire d'un amour entre prison et marginalité a Gênes. Enfin, le Teddy du Jury a été attribué à Open, de Jake Yuzna, un moyen métrage américain, sorte de docu-fantasme visuellement original qui traite des relations transgenres.

A voir sur Arte
L'Allemand Werner Schroeter, 64 ans, cinéaste, metteur en scène de théâtre et d'opéra, s'est vu remettre un Teddy Award Spécial car il représente «l'une des figures marquantes de la culture gay dans son mouvement d'émancipation dans l'Allemagne de l'après-guerre».

Décerné avant le palmarès officiel, en marge du Festival international du Film de Berlin qui s'achève dimanche, les Teddy Awards sont remis par un jury composé de huit organisateurs de festivals de cinéma gay et lesbien du monde entier.

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article