Théatre gay "Les garçons et Guillaume à table !"

Publié le 4 Février 2010

Les Garçons et Guillaume, à table !



Guillaume Gallienne est un garçon qui, toute son enfance, a entendu sa mère prononcer cette phrase : 'Les garçons et Guillaume, à table !' Les garçons ET Guillaume ? Pour sa mère, il était une fille. L'évidence ne faisait rien à l'affaire. De cette incroyable projection maternelle, il a fait un spectacle, Les Garçons et Guillaume, à table !, qui, depuis sa création, en mars 2008, au Théâtre de l'Ouest parisien, à Boulogne, a tourné un peu partout en France, et remporte un succès fou.

Aujourd'hui, le voilà à Paris, au Théâtre de l'Athénée, où il joue à guichets fermés jusqu'au 20 février, et où il devrait être repris à la fin de la saison. Le succès ne suit pas toujours le talent, loin de là. Il rime même souvent avec vulgarité et démagogie, surtout dans l'exercice du one-man-show. Rien de tel ici : Guillaume Gallienne, par ailleurs brillant sociétaire de la troupe de la Comédie-Française, pratique le genre avec élégance, et offre un spectacle aussi fin et touchant que drôle.

Seul en scène, donc, sur un petit plateau blanc, en compagnie d'un petit lit en fer-blanc, d'une table et d'une chaise blanches, chambre d'enfant aussi bien que cabinet du psychiatre, voici donc Guillaume aux prises avec une histoire familiale qui démontre une fois de plus que la folie adore faire son lit dans les draps de soie des beaux quartiers.

Dans la grande famille bourgeoise déjantée, je demande d'abord la mère. Depuis toujours, elle a décidé que son fils était une fille. Guillaume n'y voit pas vraiment d'inconvénient : il adore se déguiser et jouer à Sissi l'impératrice. Mais le père, lui, n'est pas d'accord : il envoie son fils en pension, pour devenir un homme. Guillaume découvre les joies simples de la virilité.

Gallienne la raconte avec une grande tendresse, cette histoire d'un garçon qui se persuade d'être homosexuel pour rentrer dans le rôle assigné par sa mère, et finit par trouver qui il est. Son sens du croquis et de l'autodérision, son esprit, sa plume légère empêchent à tout moment le spectacle de dériver vers le déballage intime ou la caricature

Mais c'est surtout, évidemment, son exceptionnel talent d'acteur qui met la salle en lévitation. Gallienne a l'art d'allier les contraires : comédien classique et de one-man-show, il ne laisse jamais, contrairement à Fabrice Luchini, ses facilités prendre le dessus, et garde de la tenue en toutes circonstances, y compris en jouant avec les codes de l'humour homosexuel.

Son spectacle ne révolutionnera pas l'histoire du théâtre. Mais il touche, comme peut toucher une histoire personnelle, qui devient universelle quand elle est bien racontée. Les garçons et les filles en redemandent.

Athénée théâtre Louis-Jouvet - Paris (75009)




source le monde

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article