Théatre gay "R.E.R"

Publié le 25 Mars 2010

Comédie dramatique de Jean-Marie Besset, mise en scène de Gilbert Desvéaux, avec Andréa Ferréol, Didier Sandre, Marc Arnaud, Mathilde Bisson, Brice Hillairet, Chloé Olivérès et Lahcen Razzougui.

Un matin où Jo part traîner aux Halles, à Paris, elle simule l'agression dans le RER. Herman (Didier Sandre), l'avocat qui la défend, est un bourgeois cultivé d'âge mûr, esthète, juif et homosexuel. Dans sa sphère rode un jeune ingénieur, A.-J. (Lahcen Razzougui), dont il est le protecteur et l'amoureux sans espoir. A.-J. est fou d'une étudiante (Chloé Olivères) qui se fait appeler Onyx parce que son vrai nom, Judith Bleistein, "faisait trop princesse juive".


La pièce "RER" de Jean-Marie Besset, qui a d'abord été portée au cinéma par André Téchiné sous le titre "La fille du RER", vient sur son terrain naturel qu'est la scène, en l'occurrence, celle du Théâtre de la Tempête.

 

Les thématiques récurrentes que sont la judaïté et l'homosexualité, du clivage socio-culturel entre pauvres et riches que seuls des télescopages inattendus mettent en contact de manière très occasionnelle car, si le dénouement est en demie teinte, l'opus ne déroge pas à la croyance en un déterminisme social.

Les beaux quartiers parisiens et l'open space des nantis sans problème de fins de mois, un avocat, cultivé et aisé, juif et homosexuel (Didier Sandre épatant dans le désenchantement), éconduit par un jeune centralien travaillant en Chine (Lahcen Razzougui) épris d'une riche étudiante juive qui joue les ouvreuses dans un cinéma d’art et d’essais et les passionnarias (Chloé Olivérès).

 

En suite, la scène de consommation homosexuelle avortée entre Didier Sandre prodigieux dans le dessillement mélancolique et Marc Arnaud saisissant de vérisme, qui, avec la digression sur Oscar Wilde, marque la mesure et l'impact du fossé culturel non seulement quant aux conséquences sociales sur mais également sur la structuration de l'individu.

Du 11 mars au 18 avril 2010
Mardi, mercredi, vendredi, samedi à 20h30, jeudi à 19h30 et dimanche à 16h.
Relâche exceptionnelle le mardi 30 mars, représentation supplémentaire le samedi 27 mars à 17h.
Tarifs : 18 €
tarifs réduits 14 € et 10 €
mercredi tarif unique 10 €

Réservations au 01 43 28 36 36


Théâtre de la Tempête
Cartoucherie, route du Champ de Manœuvre
75012 Paris

www.la-tempete.fr

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article