Festival Séries Mania cinq séries gays à découvrir

Publié le 22 Avril 2013

Pour sa quatrième édition, ce festival qui propose à Paris un tour du monde de la série avec 100% d'inédits, le tout en entrée libre, présentera cette année de nombreux rendez-vous fiction gay.

Le festival proposera pas moins de trois rendez-vous. Dans des genres totalement différents.

New Normal et Mom and dads

Dans un focus sur l'homoparentalité, Séries Mania propose deux premières européennes. The New Normal de Ryan Murphy, qui a fait grand bruit cet automne aux Etats-Unis, dans lequel le créateur de Glee suit les aventures de deux papas et de la mère biologique de leur futur bambin.

Et sa jumelle israélienne, beaucoup plus provocante, Ima Ve'abas (ou Mom and dads à l'international). A Tel Aviv, un bambin naît entouré de ses deux futurs papas (Yiftach Klein et Yehuda Levi) et de sa mère biologique, une militaire (Mayan Dagan). Un trio aussi excité que paumé à l'idée de fonder une famille. C'est le point de départ de cette série écrite par Avner Bernheimer, le scénariste de Yossi & Jagger, le célèbre film de Eytan Fox. Celle-ci est directement inspirée de sa vie personnelle. Si The New Normal, très joliment confectionnée, joue sur l'humour et porte un regard très sage sur l'homoparentalité, sa quasi jumelle israélienne est plus une dramédie. Dialogues drôles ou très acides alternent avec des moments plus profonds dans un univers ultra quotidien.

New Normal et Mom and dads sont présentées le 26 avril à 21 h

Festival Séries Mania cinq séries gays à découvrir




Don't Ever Wipe Tears Without Gloves

Séries Mania présente une mini-série qui, à l'automne dernier, a bouleversé la Suède: Torka aldrig tårar utan handskar (dont le titre international est Don't Ever Wipe Tears Without Gloves) que l'on peut traduire par «Ne jamais sécher les larmes sans gants». Dans cette saga, on replonge dans la Suède du début des années 80. Rasmus, un jeune provincial, arrive à Stockholm. Benjamin est un témoin de Jéhovah. Les deux garçons vont se rencontrer, et leurs vies ne seront plus pareilles. Cette chronique des années sida, au cœur d'une société hostile, indifférente et culpabilisatrice est un Angels in America scandinave, fort et pudique.

Don't Ever Dry Your Tears Without Gloves est présentée le 23 avril à 20 h 30

Please Like Me, c'est l'histoire drôlatique et tendre d'un coming out. Inconnu en France, mais star en Australie, Josh Thomas, dont la silhouette fluette rappelle celle de Alex Lutz, et l'humour navigue entre l'énergie du Pierre Palmade des débuts et la douce folie d'un Chris Equerre, vient du stand up. Humoriste gay, fervent défense du mariage homo qui n'est pas encore autorisé dans son pays, il s'est lancé cet hiver dans sa première série qu'il a co-écrite et produite, Please Like Me. Une dramédie largement autobiographique, dans laquelle on suit ses tribulations de jeune gay entre une mère neurasthénique, un père en plein démon de midi, des amis assez envahissants et une vieille tante, tout aussi frondeuse et asociale que fervente religieuse. Un petit monde haut en couleurs dans lequel Josh (qui porte son prénom dans la série) cherche à se trouver alors qu'il découvre son homosexualité et qu'un beau gosse craque pour lui. Tendre, foutraque, émouvante et barrée, cette série a reçu un accueil dithyrambique en Australie où l'on a comparé l'acteur/auteur à un jeune Woody Allen homo.

Please like me est présentée mercredi 24 à 21h15 en présence du producteur et de l'actrice principale.

Séries Mania (saison 4) du 22 au 28 avril 2013 (entrée libre) au Forum des Images, Forum des Halles à Paris.
Le programme
sur www.forumdesimages.fr

source tétu

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay, #séries gay, #séries mania

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article