Publié le 28 Novembre 2018

Crédit photo : Dominique Jacovides / Bestimage. 

L’actrice star va jouer dans « Happiest Season », une comédie romantique centrée autour d’un couple lesbien, qui sortira pour Noël.

Kristen Stewart dans une comédie romantico-lesbienne de Noël. Vous en rêviez ? La réalisatrice américaine – et ouvertement lesbienne – Clea DuVall l’a fait. Selon les informations du  Hollywood Reporter, « Happiest Season » mettra en scène un couple lesbien.

 

Un film lesbien de Noël

Le pitch est simple : une jeune femme souhaite demander sa petite-amie en mariage lors d’une fête de famille, mais ses plans sont chamboulés lorsqu’elle découvre que sa partenaire n’a pas fait son coming-out auprès de ses parents conservateurs.

Nous n’avons pour l’instant pas plus de précisions quant au rôle que jouera Kristen Stewart. Ce qui est sûr, c’est qu’elle interprétera l’un des deux rôles principaux.


Esprit d’équipe

Le film a été co-écrit par Clea DuVall et Mary Holland. Dans une interview donnée à Variety, Clea DuVall a notamment exprimé sa joie de collaborer avec la scénariste.

« Mary et moi sommes plus qu’honorées, (…) Happiest Season est un film extrêmement important pour nous et nous n’aurions pas pu rêver d’une meilleure équipe pour le porter à l’écran. »

Et Mary Holland d’ajouter : « Faire équipe avec Clea pour écrire Happiest Season a été un grand moment dans ma vie ! »

 

Source têtu

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 28 Novembre 2018

Le Prix du jury a été attribué à « Hard Paint » et le Grand Prix documentaire à « Bixa Travesty », deux films déjà récompensés aux Teddy Awards de Berlin. Bilan de fin de festival par Komitid.

C’est le film sud-africain Les Moissonneurs qui remporte le Grand Prix de cette 24ème édition du festival du film LGBT+ de Paris.

 

Le Brésil est deux fois au palmarès avec le Prix du jury pour Hard Paint. 

Le Grand Prix documentaire pour Bixa Travesty, deux films déjà récompensés aux Teddy Awards de Berlin

Après une semaine de projections, les jurys, un par catégorie (fiction, documentaire et courts métrages) de la 24ème édition de Chéries-Chéris ont tranché et c’est le réalisateur sud-africain Etienne Kallos qui repart avec le Grand Prix pour son film Les Moissonneurs. Il faudra attendre le 20 février, date de la sortie française de ce film découvert à Un Certain regard à Cannes, pour faire la connaissance de Janno, ado un peu à part qui va devoir partager son foyer avec Pieter, un jeune rebelle recueilli par sa mère. Des images magnifiques et puissantes nourrissent ce drame intimiste à l’atmosphère très particulière. Le Prix du jury est attribué à Hard Paint de Marcio Reolo et Filipe Matzembacher, un film brésilien extrêmement fort et recommandation numéro un de notre top des séances à ne pas manquer. C’est le portrait de Pedro, jeune homme solitaire qui fait des shows via webcam et va, petit à petit, sortir de sa bulle. Ce film beau et brut, fer de lance d’une espèce de « novo » queer cinéma venu du Brésil, sera sur les écrans français le 15 mai.

Côté fiction, le palmarès est complété par un prix d’interprétation remis à Dominique Fishback et Tatum Marilyn Hall qui incarnent avec conviction Angel, une jeune fille de 18 ans qui sort de prison et sa petite sœur Abby dans le très beau film américain Night comes on de Jordana Spiro, en salles le 13 février prochain. Enfin, La Favorite, nouvel opus burlesque-trash du réalisateur grec Yorgos Lanthimos (The Lobster, Mise à mort du cerf sacré), film-événement de l’ouverture du festival, se voit décerner une mention spéciale par le jury (à découvrir le 6 février).

Le jury documentaire a lui aussi mis le Brésil à l’honneur et donne son Grand Prix au portrait haut en couleurs de la fascinante rappeuse trans Linn Da Quebrada, dans Bixa Travesty. Sa vie est une succession d’actes d’affirmation, de rires, de musiques, et de moments d’introspection extrêmement touchants. Ce documentaire qui doit beaucoup à la force de son héroïne sera sur les écrans français en juin prochain. Les jurés ont également récompensé du Prix du jury du documentaire Liam d’Isidore Bethel, un journal intime protéiforme et introspectif dans lequel le jeune réalisateur interroge ses proches pour dresser le portait de Liam, son ami d’enfance décédé.

Francophonie à l’honneur côté courts

Du côté de la compétition des courts métrages, c’est la francophonie qui est à l’honneur avec un Grand Prix pour le film multi-primé du canadien Marc-Antoine Lemire, Pré-drink, l’histoire d’un apéro qui dérape entre deux ami.e.s de longue date, Alexe, jeune femme trans et Carl, jeune homme gay. Ce film drôle, enlevé et sensuel est effectivement une jolie réussite qui a conquis pas mal de jurys dans les festivals à travers le monde. Le Prix du jury est, lui, attribué à Que la nuit s’achève de Denoal Rouaud, film français assez classique qui malgré un sujet original (la première expérience homo d’un chauffeur de VTC avec un artiste de passage) manque un peu de souffle.

Bilan donc plutôt très positif pour un festival qui a connu un bon taux de remplissage des salles pendant ces dix journées dédiées successivement aux séries et au cinéma et offert au public une programmation d’une grande qualité qui permettait un panorama relativement complet de la planète actuelle du cinéma LGBT+. Cependant, l’éclatement des lieux de projection dans 3 salles du réseau MK2 (Quai de Seine, Beaubourg, Bibliothèque) ne permet pas de créer un lieu de rendez-vous identifié, convivial pour le public et les professionnels qui donnerait au festival un vrai supplément d’âme.

Source Komitid

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay, #cinéma gay

Repost0

Publié le 28 Novembre 2018

La 14e cérémonie des Globes de Cristal se déroulera le 4 février 2019, un grand événement durant lequel 21 trophées seront remis avec de nouvelles catégories. Juliette Binoche est la présidente d'honneur et Marc-Olivier Fogiel, entre autres, fait partie du jury.

Le 22 novembre 2018, tous les membres du jury des Globes de Cristal 2019 se sont réunis au Fouquet's, à Paris, pour désigner les nommés. 16 journalistes parmi lesquels Marc-Olivier Fogiel (RTL et France 3), Christophe Carrière (L'Express), Laurent Weil (Canal+), Aïda Touihri ou encore Ariane Massenet.

Voici une partie des nominés LGBT :

Meilleur acteur
- Vincent Lacoste dans Plaire, aimer et courir vite

Meilleur spectacle de divertissement
- Fashion Freak Show

Meilleur album
- Chris de Christine and the queens
- Cure d'Eddy de Pretto

Meilleur interprète masculin
- Eddy de Pretto Cure

Meilleure série/mini-série française
- Dix pour cent Saison 3

Meilleure actrice de fiction télévisée
Camille Cottin : Dix pour cent

Meilleur Film étranger
Girl de Lukas Dhont, BE

Meilleure série/mini-série étrangère
- The Handmaid's Tale, Saison 2

Meilleure interprète féminine :
Christine and the queens, Chris

 

Toute la sélection par ici

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #Globes de christal

Repost0

Publié le 27 Novembre 2018

Quelques mois après sa sortie médiatisée dans laquelle dénonçait que son père Jackie Chan était "homophobe" et révélait être SDF, Etta Ng s'est mariée avec sa petite-amie Andi Autumn. Un pied-de-nez adressé à son père...

L'amour triomphe toujours, et c'est bien ce qu'il faut retenir de la terrible histoire d'Etta Ng. Unique fille de la superstar Jackie Chan et d'Elaine Ng, Etta (19 ans) s'est mariée avec sa girlfriend Andi Autumn. Une union qui aurait dû rendre heureux ses parents. Mais il y a de fortes chances pour que son illustre père ne lui ait même pas adressé un message de félicitations.

En avril dernier, Etta publiait sur YouTube une vidéo doublée d'un appel à l'aide désespéré. La jeune femme, née de la brève liaison de l'acteur chinois avec son ex-maîtresse Elaine, y expliquait qu'elle était sans-abri et qu'elle dormait "sous un pont" avec sa compagne Andi Autumn (30 ans). Et selon elle, la raison à cela était toute trouvée : Etta affirme être victime d'homophobie, elle qui avait fait son coming out en octobre 2017. "Salut, je suis la fille de Jackie Chan et voici ma petite amie Andi. Nous sommes SDF depuis un mois à cause de nos parents homophobes. On dort la plupart du temps sous un pont et ailleurs", confiait-elle alors, face à la caméra.

ABUSÉES EN TANT QU'ENFANTS

Ce lundi 26 novembre 2018, c'est une tout autre Etta Ng qui a révélé au monde entier qu'elle venait de se marier avec sa compagne. "Unies par l'amour et par la loi", écrit la jeune mariée en légende d'une photo où elle brandit le certificat de mariage tout en embrassant sa chérie et désormais épouse. "Si vous n'abandonnez pas l'amour et que vous mettez dans votre coeur la famille dont vous rêvez, un esprit ouvert et chaleureux vous guidera jusqu'au bonheur", écrit-elle. "Abusées en tant qu'enfants qui n'ont jamais ressenti d'amour, nous en avions tellement à donner", poursuit Etta en faisant référence à son père et au contexte dans lequel elle a vu le jour.

Des mots pour Jackie Chan, elle en a encore. "Nous avons surmonté nos peurs, accepté nos erreurs et, maintenant, nous comprenons que des gens qui blessent continuer de blesser encore. Nous avons tous été blessés, mais si vous pouvez rêver d'amour, vous pourrez le trouver", écrit notamment Etta qui a donc décidé de se marier le 8 novembre dernier dans le pays natal d'Andi Autumn, le Canada.

Si Jackie Chan ne s'était pas exprimé sur le coming out de sa fille ou la vidéo qu'il l'accusait d'homophobie, la mère d'Etta s'était exprimée sur le sujet en niant formellement les accusations de sa fille. Elle avait même affirmé que le couple ne comptait que sur la célébrité de la star pour obtenir de l'argent.

Source purepeole

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #mariage gay, #homophobie

Repost0

Publié le 26 Novembre 2018

Taron Egerton a tourné sa première scène de sexe avec la star de la série " Bodyguard", Richard Madden, et n’a aucun scrupule à parler de «l’intimité masculine».

Egerton a parlé de la comédie musicale  Rocketman, qui traite de la vie d’Elton John, dans une interview sur  MTV,  tout en faisant la promotion de son dernier film, Robin Hood .

L'acteur gallois joue la superstar internationale qu'est Elton John dans le film, tandis que Madden joue le rôle de John Reid, le manager de longue date du chanteur. Les deux hommes ont également eu une relation pendant cinq ans.

«Je me suis vraiment lancé. J'ai tourné ma première scène de sexe gay pour ce film et c'est avec un homme assez connu», a déclaré Egerton, sans mentionner explicitement Madden.

Contrairement à d'autres films récents sur des icônes gay de la musique qui ont atténué la sexualité du personnage principal , Rocketman  promet d'être explicite dans sa description des histoires d'amour de Elton John.

 
"Je pense que le film que nous avons tourné est absolument une célébration de tout ce qu'Elton John est et dont  sa sexualité fait partie", a déclaré Egerton.  

Il a poursuivi: «Je pense en fait que la communauté gay sera très agréablement surprise . J'ai aimé chaque seconde.

«Je ne suis pas quelqu'un qui est perturbé par l'intimité masculine et je suis assez fier de ce que nous en avons fait"

Dans une autre interview avec BANG Showbiz , Egerton a discuté plus en détail de la scène de sexe avec Madden: «Nous sommes allés ensemble dans certains endroits et c'est devenus très physiques."

Il continue a jeter le trouble en sous-titrant une photo de Madden à la poitrine nue sur Instagram avec les mots: "Épouse-moi ?" L'un des fans de Madden a rappelé à l'acteur qu'il n'était pas le seul à avoir les yeux rivés sur l'acteur écossais: "La file d'attente est longue, Taron", a-t-il écrit. Mais Egerton n'a pas été dissuadé si facilement: "Oui, mais je suis devant chérie."

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 25 Novembre 2018

Voici un magnifique extrait du chaotique mariage entre Oliver et Connor dans la saison 5 de Murder.

On y entend Oliver chanter une très belle chanson d'amour pour l'heureux élu : «All of Me» de John Legend  En plus il chante magnifiquement bien !!

Un moment très émouvant entre un mort et beaucoup de sang... 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 25 Novembre 2018

Des scènes de nudité vont devoir être coupées à la demande de Netflix.

Présenté au dernier Festival de Cannes, Girl, premier film de Lukas Dhont qui raconte l'histoire d'une jeune danseuse transsexuelle (jouée par la révélation Victor Polster), est reparti avec la Caméra d'or et fait partie de la liste des pré-sélectionnés à l'Oscar du Meilleur film étranger. Sorti début octobre en France, il a rassemblé 339 056 spectateurs chez nous. Le film sera disponible sur Netflix en janvier prochain aux Etats-Unis, et là, petit problème : des scènes de nudité dérangent et vont devoir être coupées. C'est le quotidien flamand De Morgen qui a révélé l'information, confirmée au micro de la RTBF par le producteur de GirlDirk Impens : "Netflix nous a proposé de faire quelques petites coupes dans le film. C'est-à-dire 2-3-4 scènes qui devraient être remontées en fonction de la morale sexuelle des Américains", précise Dirk. Les scènes de nudité de Victor Polster seront donc coupées car d'après Dirk Netflix ne veut pas prendre le risque d'être accusés de diffuser des films de pornographie infantile. "On doit plier parce qu'on a signé un contrat. Il n'y a pas d'autre moyen que de plier", regrette Dirk qui précise que les membres de l'Académie des Oscars verront le film dans sa version originale, non censurée.

Le représentant français à l'Oscar du Meilleur film étranger est La Douleur d'Emmanuel Finkiel avec Mélanie Thierry. Les nommés au trophée seront annoncés le 22 janvier 2019, et la 91ème cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 22 Novembre 2018

Les fans de This Is Us sont habitués aux rebondissements et aux moments émouvants.

L'épisode 8 "Six Thanksgivings" de mardi dernier a vu quelques événements marquants pour de nombreux personnages de la famille élargie Pearson.

L'émission se concentre sur la vie des frères et sœurs Kevin, Kate et Randall Pearson, interprétés par Justin Hartley, Chrissy Metz et Sterling K. Brown. La série raconte leurs histoires et celles de leurs parents à travers des flashbacks et des flash-avant.

Dans le dernier épisode, Tess Pearson (Eris Baker), la fille adolescente de Randall, fait son coming out queer.

Tess aura-t-elle bientôt une petite amie?

En parlant de rites de passage, Tess a ses premières règles et s’ouvre à sa tante Kate. L'histoire de son coming out parle à de nombreux jeunes de nos jours.

Lorsque Kate s'émeut que Tess devienne une femme et ait peut-être son premier petit ami, sa nièce dit avec hésitation «… ou sa petite amie».

Kate ne réagit pas avec surprise mais confirme simplement: 'Ou petite amie.'

Puis elle demande à sa tante de ne rien dire à ses parents. Kate rassure Tess et lui dit qu'ils vont l'aimer quoi qu'il arrive.

Interrogé sur les développements possibles pour Tess, Aptaker répond qu'il y a définitivement plus à faire.

'Je suppose qu'on pourrait dire qu'on est en train de planter quelque chose pour l'avenir, oui… C'est vraiment une combustion lente. Je veux dire, les enfants font leur coming out de plus en plus jeunes de nos jours. On avait donc l'impression qu'il y avait une vérité et une modernité. Mais oui, c'est une histoire lente qui va se jouer pour Tess tout au long de la vie de la série. '

Tess n'est pas le seul personnage queer sur This Is Us

Tess n'est pas le premier personnage LGBTI de la série.

Son grand-père et le père biologique de Randall, William, interprété par Ron Cephas Jones, est bisexuel. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 22 Novembre 2018

Arte diffuse ce vendredi 23 novembre l'excellent téléfilm "Jonas", une première réalisation portée par la révélation de "120 battements par minute" et "Sauvage" Félix Maritaud... A ne pas rater !

DE QUOI ÇA PARLE ?

 

Que s’est-il passé un soir de 1997 pour que Jonas, 16 ans à peine, se retrouve seul et terrorisé dans la voiture de son père, à l’arrêt dans une station-service ? Des années plus tard, à 30 ans passés, le jeune homme finit enfin par affronter les fantômes du passé pour faire le deuil de son adolescence et de sa première histoire d’amour.

Ecrit et réalisé par Christophe Charrier. Avec Felix Maritaud, Aure Atika, Nicolas Bauwens... Musique signée Alex BeaupainPrix du Meilleur téléfilm au Festival de Fiction TV de La Rochelle.

Diffusion le vendredi 23 novembre sur Arte à 21h. Disponible en replay à J+7.

Cet unitaire sensible et stylé, troublant de la première à la dernière minute, est la première réalisation de Christophe Charrier, un nom qui devrait compter dans les années à venir. Porté par un Felix Maritaud tout aussi fascinant que dans Sauvage, il séduit grâce à sa troupe de jeunes comédiens débutants tous plus remarquables les uns que les autres et cet accent de vérité qui le traverse, qui le rend d'autant plus fort et émouvant.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 22 Novembre 2018

 

Le talentueux chanteur transgenre qui s'est présenté face au jury de "La France a un incroyable talent 2018" a raconté les détails de sa prise de conscience et ceux de sa transformation. Un beau témoignage.

Mardi 20 novembre, dans La France a un incroyable talent sur M6, les jurés Hélène Ségara, Éric Antoine, Marianne James et Sugar Sammy ont été très émus par Loukas. Ce jeune Canadien de 15 ans a expliqué être "né dans un corps de fille avec l'esprit d'un garçon". Transgenre et en pleine transformation, il a chanté un morceau qui lui tenait particulièrement à coeur, True Colors de Cindy Lauper. Début novembre, Radio Canada a fait son portrait. Il y évoquait son mal-être et sa transformation.

C'est vers l'âge de 11 ans, au moment où le corps se transforme, que Loukas a commencé à ressentir un malaise. "Quand la puberté a commencé, j'étais mal dans mon corps, mais mal. À ce moment-là, je me suis dit qu'il y avait quelque chose qui clochait. Je ne devrais pas être mal dans ma peau et paniquer", a-t-il déclaré. L'adolescent a eu "des idées noires" et après avoir tenté de mettre en avant sa féminité, il a décidé de voir la vérité en face : il est un garçon.

À 14 ans, il décide donc de faire l'annonce à ses parents, en chanson. "Au début, j'étais sûr que c'était juste une petite crise identitaire. C'est après que tu comprends toute l'ampleur, que c'est beaucoup plus enraciné", a confié son père Alain. Soutenu par ses parents, Loukas entame sa transformation. Il se coupe les cheveux. Puis il y a eu les visites chez un psychiatre et un endocrinologue. Le diagnostic était clair : c'est une dysphorie de genre. Loukas dont le prénom à l'état civil est Justine, établit une liste de prénoms masculins et demande à ses parents de faire leur choix. "Ce sont eux qui m'ont donné mon nom de naissance, Justine, et je trouve que ça leur revenait de choisir mon nouveau prénom de garçon, parce qu'en même temps, c'est comme si je renaissais, en garçon", a-t-il expliqué.

Bloqueur de puberté et injections de testostérone ont ensuite suivi. Des avancées que le jeune homme attendait depuis longtemps : "C'est comme si je laissais aller Justine pour accueillir Loukas et être complètement moi-même." Manquent encore les démarches pour changer son nom légalement. Elles sont en cours.

"Je suis une personne transgenre. Je suis né dans un corps de fille avec l'esprit d'un garçon mais je n'ai pas encore fait un changement de sexe. Juste un changement de vêtements. (...) Quand j'ai fait mon coming out, il n'y a personne qui m'a dit 'on va passer au travers, tu n'as pas à t'en faire, tu as le droit d'être heureux'. Alors je veux donner aux autres ce que je n'ai pas eu et dire aux autres personnes qui sont transgenres de ne pas lâcher car le meilleur est à venir et que vous n'avez pas besoin de faire semblant d'être quelqu'un d'autre", a-t-il déclaré au public français dans La France a incroyable talent. Et nul doute que celui-ci l'a déjà adopté !

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Trans&transgenre, #programmes télé gay

Repost0