Publié le 29 Juillet 2018

© FAMEFLYNET / BESTIMAGE

Les nouvelles "Drôles de dames" sont connues : Kristen Stewart sera entourée de Naomi Scott et Ella Balinska dans le long métrage que réalisera prochainement Elizabeth Banks.

Les nouvelles Drôles de dames sont connues ! Le site The Hollywood Reporter indique que Kristen Stewart sera entourée de Naomi Scott et Ella Balinska dans le long métrage que s'apprête à réaliser Elizabeth Banks pour Sony.
 
Pour la star Kristen Stewart, c'est un retour à la grosse production, six ans après Twilight - Chapitre 5 et Blanche-Neige et le chasseur. Les deux autres détectives de l'agence emmenée par l'énigmatique Charlie sont peu connues du grand public. Naomi Scott était au générique du récent Power Rangers et sera bientôt Jasmine dans la version live d'Aladdin. Quant à Ella Balsinka, elle est notamment apparue au casting de la série britannique Inspecteur Barnaby.
 
Les trois comédiennes succèdent à Cameron DiazDrew Barrymore et Lucy Liu, trio vedette des longs métrages Charlie et ses drôles de dames (2000) et Charlie's Angels - Les Anges se déchaînent (2003). A noter que le nouveau long métrage verra Elizabeth Banks incarner Bosley, la supérieure directe des héroïnes, un personnage joué auparavant sur grand écran par Bill Murray et Bernie Mac.
 
Cette nouvelle adaptation cinématographique de la série télé culte diffusée entre 1976 et 1981 sortira en salles aux Etats-Unis en septembre 2019.
 
Source allociné

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 29 Juillet 2018

Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.

Date de sortie 10 octobre 2018 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 27 Juillet 2018

 
Un film de , avec ,  et 
Nationalité : Suisse
Duree : 1h59 mn
Distributeur : Epicentre Films
Sortie en salles le 01 Août 2018
Année de production : 2018
Pour la première fois de sa vie Mario, un jeune footballeur, tombe amoureux de Léon, nouvel attaquant venu d'Allemagne. Mais dans l’équipe, des rumeurs commencent à circuler sur leur relation et Mario voit sa carrière compromise pour intégrer un club de première division.
 
Sauvage     
Un film de , avec ,  et Nicolas Dibla
Nationalité : France
Duree : 1h39 mn
Distributeur : Pyramide
Sortie en salles le 29 Août 2018
Année de production : 2018
Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait. Il s’élance dans les rues. Son cœur bat fort.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 26 Juillet 2018

P! Nk a sorti le clip de sa chanson "Secrets", et il s'est avéré être vraiment très gay et vraiment très sexy.

Dans la vidéo on la voit aux côtés de danseurs devant un mur de graffitis - P! Nk elle-même fait une danse très hot avec une autre femme, et deux danseurs masculins nous font la totale sans enlever leur pantalon.

Avec p!nk la canicule n'est pas prête de s'arrêter :-)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay

Repost0

Publié le 26 Juillet 2018

Entre deux prises avec Jennifer Aniston et Adam Sandler, le beau et sexy Luke Evans barbote avec le tout aussi charmant Victor Turpin. Les deux acteurs ne se quittent plus et la presse s'interroge depuis des mois sur la nature de leur relation...

Mardi 24 juillet 2018, Luke Evans a profité de la piscine de son hôtel à Portofino en compagnie de Victor Turpin. La star de Dracula Untold et le Gaston de La Belle et la Bête serait en couple avec l'acteur (vu dans Shades of Blue) et chanteur d'origine colombienne depuis le début de l'année. Depuis cet été, le duo a été vu Shanghai et en Australie.

Luke Evans est en Italie non pas pour les vacances mais pour les besoins du tournage de Murder Mistery, le nouveau film d'Adam Sandler, réalisé par Kyle Newacheck pour Netflix. Evans y donne la réplique à Terence Stamp, dont l'équipe a célébré le 80e anniversaire, Jennifer Aniston et même Dany Boon. Il y retrouve sa compatriote Gemma Arterton à qui il donnait la réplique en 2010 dans Tamara Drew. C'est notamment grâce à ce film de Stephen Frears que les deux acteurs britanniques sont devenus des stars du grand écran.

Sur Instagram, Luke Evans a posté plusieurs photos de son séjour en Italie, mais pas une de Victor Turpin. C'est que l'acteur de 39 ans, bien qu'out depuis des années, refuse d'évoquer sa vie privée. Cela fait donc plusieurs mois que la presse anglo-saxonne s'interroge sur la nature de sa relation avec Victor Turpin mais n'attendez pas de Luke Evans qu'il confirme quoi que ce soit.

Acteur de théâtre et de comédies musicales avant de percer sur grand écran, le Gallois a fait son coming out dans le magazine LGBT The Advocate en 2002. Puis des rôles dans des films d'action lui ont été offerts – on l'a vu dans la saga Fast and Furious, Dracula Untold, Le Choc des titans, la trilogie du Hobbit – et Luke Evans n'a plus évoqué sa vie privée dans la presse. Interrogé sur cette soudaine discrétion par Women's Wear Daily à la sortie de son Dracula, Evans répondait vaguement : "C'est bien pour les gens de me voir et de penser que ce mec fait son truc, y prend du plaisir et a du succès. Et c'est exactement ce que je fais et j'en suis très heureux." Mais on sait très bien de quoi on parle ici : on sait qu'il n'en demeure pas moins une des rares stars de son calibre à avoir fait son coming out et à faire une grande carrière à Hollywood.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 26 Juillet 2018

Carnet blanc ! L'animateur Christophe Beaugrand a enfin épousé le beau Ghislain ce 25 juillet 2018 après de nombreuses années de vie commune. S'il est resté discret à propos de cette cérémonie, son ami Steevy Boulay s'est chargé d'officialiser les choses.

Christophe Beaugrand se souviendra longtemps de sa journée du 25 juillet 2018.

En effet, l'animateur de La Villa : La Bataille des couples sur TFX a épousé son compagnon Ghislain Gerin (29 ans) à Paris. Selon nos confrères du Point, c'est à 16h dans l'enceinte de la mairie du 8e arrondissement que le couple s'est dit "oui" en présence de ses familles et de ses amis. Parmi eux, on pouvait retrouver Steevy Boulay, Caroline Diament et Christine Bravo, trois personnalités que Christophe Beaugrand (41 ans) a rencontrées grâce auxGrosses Têtes de Laurent Ruquier sur RTL.

Si l'animateur populaire – qui avait demandé à ses invités de ne pas publier de photos de la cérémonie – s'est bien gardé d'annoncer la nouvelle en amont, il avait toutefois pris le soin de publier un message énigmatique quelques heures plus tôt. "Un matin, pas tout à fait comme les autres", avait-il tweeté à 8h du matin.

Quelques minutes avant le début des festivités, Steevy Boulay avait de son côté posté une photo de lui accompagné de Christine Bravo et Caroline Diament tandis qu'ils attendaient le couple. "On attend Christophe Beaugrand ! #mariage", avait-il tweeté.

Christophe Beaugrand et son mari Ghislain filent le grand amour depuis sept ans maintenant.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #mariage gay

Repost0

Publié le 25 Juillet 2018

Netflix qui a développé un catalogue impressionnant de contenu original queer, de Sense8 à Alex Strangelove, va maintenant réinventer un vieux classique.

Dans la deuxième saison "d'Anne with an E",  inspirée du roman Anne of Green Gables de Lucy Maude Montgomery datant de 1908  , Netfils travaille habilement l’histoire pour présenter cinq personnages LGBTQ. Cela inclut la représentation de l'un des rôles principaux, la Grande Tante Joséphine Barry, en tant que lesbienne.


Et comme le rapporte CBN News, tante Barry n'est que le premier des nombreux rôles queer à être écrits dans la série - l'ami d'Anne, par exemple, Cole, a été réinventé en tant que gay. Le professeur d'Anne, M. Phillips, sera également présenté comme un homme gay dans le placard. 

L'histoire :

L'histoire d'une jeune fille adoptée qui se bat envers et contre tout pour se faire accepter et gagner l'affection de son nouvel entourage. En 1890, une adolescente qui a été maltraitée des années durant en orphelinat et par un chapelet de familles d'accueil atterrit par erreur dans le foyer d'une vieille dame sans enfant et de son frère. Avec le temps, Anne, 13 ans, va illuminer leur vie et celle de leur petite communauté grâce à son esprit fantasque, sa vive intelligence et son imagination débordante.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 24 Juillet 2018

Après leur baiser passionné dans la finale de Riverdale de la deuxième saison, Kevin Keller et Moose Mason se réunissent enfin.

La troisième saison de Riverdale de Netflix verra les deux lycéens se lancer dans une relation «compliquée».

L'acteur Casey Scott, qui joue Kevin, a confirmé la nouvelle dans une interview avec TVLine .

«Nous sortons ensemble dans la saison trois, alors c'est amusant de commencer avec ça et d'explorer cela avec Moose», a déclaré Cott.

La relation devrait être difficile pour le couple du fait que Moose reste dans le placard, pour ne pas mentionner la mort récente de sa petite amie Midge.

La finale de la saison deux a vu les deux hommes s'embrasser après que Kevin ait réconforté un Moose désemparé dans la salle de bain du Riverdale High School. Le baiser a fait vibrer les langues à travers les médias sociaux.

 

Casey Cott: "C'est une relation compliquée"

Kevin et Mason se sont retrouvés dans le premier épisode de la série. Moose, niant qu'il est gay, dit à Kevin qu'il peut faire n'importe quoi de sexuelle 'mais pas de s'embrasser'.

«J'ai [filmé] ma première scène de baisers de la saison récemment et c'était dans le couloir de l'école», a déclaré Cott à propos des dernières scènes. «Il me repousse parce qu'il est toujours dans le dénie, mais c'est toujours un baiser. C'est une relation compliquée.

Le couple de Kevin Keller et Moose Mason n'est pas la seule relation homosexuelle dans le spectacle. Les personnages Cheryl Blossom et Toni Topaz vont également pouvoir explorer leur une relation lesbienne tout au long de la troisième saison.

La saison 3 de Riverdale débute sur Netflix le 10 octobre. Découvrez la nouvelle bande-annonce ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 24 Juillet 2018

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay, #lesbien

Repost0

Publié le 24 Juillet 2018

Pratique aussi douloureuse que très contestable, la thérapie de conversion, visant à transformer une personne homosexuelle en individu hétérosexuel, à été interdite dans nombre de pays et certains Etats américains. Mais reste légale en France. Récit.

Sorti en salles le 18 juillet dernier, le beau film de Desiree Akhavan, Come as you are, primé au festival du film de Sundance et porté par la lumineuse présence de la jeune Chloë Grace Moretz, a aussi valeur de catharsis pour la réalisatrice. Pour écrire le script du film, Akhavan et la scénariste Cecilia Frugiuele se sont notamment basé sur l'expérience personnelle de la cinéaste. Jeune, elle avait suivi un traitement pour trouble alimentaire au sein d’un centre de rééducation pratiquant la thérapie de conversion : "J’aime beaucoup les histoires se déroulant dans des centres de rééducation et j’ai toujours voulu réaliser un projet qui parlerait de ce qu’on peut ressentir dans cet environnement. Tout est fait pour «aller mieux», mais qu’est-ce que cela veut dire au fond ? Chacun a sa propre perception de ce que cela peut signifier. Il y aussi des alliances qui se forment selon la volonté profonde de chacun d’aller mieux ou non. [...] Que signifie "aller mieux" quand de simples prières ne peuvent pas avoir d’effet sur l’homosexualité de quelqu’un ? Voilà le noyau autour duquel nous avons commencé à écrire le scénario avec Cecilia."

Quant à la comédienne, elle profitait justement de l'éclairage apporté par le prix remporté par le film au festival pour dénoncer une administration Trump "qui croit totalement aux thérapies de conversion", tout en rappelant que le vice-président Mike Pence "a même tenté de les subventionner avec des fonds publics". Et de pointer du doigt dans la foulée l'Etat du New Hampshire, dont le Congrès a raté l’occasion d’interdire ces camps de conversion au début du mois de janvier 2018.

Ci-dessous, la bande-annonce du film...

LES THÉRAPIES DE CONVERSION, TRAITEMENTS INDIGNES

 

Pour expliquer ce qu'on appelle les thérapies de conversion, parfois appelée thérapie de réorientation sexuelle ou bien encore thérapie réparatrice par ses défenseurs, il faut revenir en arrière. L'homosexualité a en effet longtemps été considérée par le corps médical comme une pathologie des maladies mentales. A la suite de quoi plusieurs thérapies de conversion ont vu le jour un peu partout dans le monde. Il s'agit en fait d'un ensemble de traitements d'origines diverses utilisés dans le but supposé (et controversé) de tenter de changer l'orientation sexuelle d'une personne, pour la faire passer de l'homosexualité à l'hétérosexualité.

En 1973, l'Association américaine de psychiatrie propose de substituer au diagnostic d'homosexualité celui de "perturbation de l'orientation sexuelle" dans le manuel américain de classification des maladies mentales (DSM); un outil de référence dans le monde médical. En France, l'homosexualité avait jusqu'en 1992 sa place dans un diagnostic, au même titre que la schizophrénie ou la dépression...

Dans la première moitié du XXe siècle, des techniques médicales agressives telles que la lobotomie et la sismothérapie (traitement par éléctrochocs) ont été expérimentées. Les thérapies de conversion proprement dites apparaissent spécifiquement durant les années 60, à la faveur de l'élargissement des thérapies comportementales aux dysfonctions sexuelles. Les modalités reposent essentiellement sur les techniques aversives. Autrement dit, il s'agit de coupler un stimulus à contenu homosexuel (par exemple des image d'hommes ou de femmes nu(e)s) à un stimulus qui provoque des sensations déplaisantes, telles que des nausées. Après plusieurs répétitions, le stimulus sexuel à contenu homosexuel devient un stimulus conditionnel qui déclenche automatiquement une réponse d'anxiété chez le patient. Le stimulus aversif le plus souvent utilisé était le choc électrique (de faible intensité), mais des stimuli olfactifs ont aussi eu les préférences de certains expérimentateurs.

Au-delà des réels enjeux éthiques, la mesure de l'efficacité de ces techniques a été elle-même très discutée. Les différentes techniques employées n'ont certainement pas transformé des homosexuels exclusifs en hétérosexuels. Dans une toute récente étude dont les résultats ont été publiés en janvier 2018 par le Williams institute, du Département des études juridiques de l'Université UCLA, les chiffres font froid dans le dos. 698 000 personnes ont déjà subi, aux États-Unis, une thérapie de conversion destinée à modifier leur orientation sexuelle ou leur identité de genre vécu, dont 350.000 lorsqu’elles étaient mineures. Près de 80.000 adolescents subiront une thérapie de conversion avant d’atteindre la majorité aux États-Unis. Si on ajoute les cures prodiguées en dehors du corps médical, par une institution religieuse ou spirituelle par exemple (57000 cas), le chiffre s’élève à 77 000 adolescents dans tout le pays.

 

DES PRATIQUES DISCRÉDITÉES

 

Ces traitements sont une source de controverse dans de nombreux pays. Depuis 1999, un mouvement s'est engagé à travers le monde, visant à interdire les thérapies de conversion. Des pays comme Malte (premier Etat européen à voter l'interdiction en décembre 2016), la Chine (depuis 2014), le Brésil (depuis 1999), le Canada (2015) et certains Etats américains l'interdisent, comme la Californie (depuis 2012) ou l'Etat de Washington (mars 2018).

Aux Etats-Unis, les plus grandes instances américaines de médecine s’accordent désormais sur leur inefficacité et leur nocivité, en particulier sur le bien être psychique. L’Association médicale américaine, l’Association psychiatrique américaine et l’Académie américaine des pédiatres se sont publiquement opposées à leur pratique. Si la pratique reste encore légale dans certains Etats américains, d'autres en revanche semblent prêts à prononcer une interdiction de cette pratique. Un sondage de 2016 cité par l'étude du Williams Institute rapporte par exemple que 71% des habitants de la Floride souhaitent l'interdiction des thérapies de conversion, tandis qu'ils sont 64% en Virginie, et 60% au Nouveau-Mexique. Les interdictions pourraient être progressives, si l'on en juge par les chiffres fournis par l'étude.

En 2014, à peine 8% des américains estimaient ces thérapies efficaces. Parmi les plus fervents partisans de la thérapie de conversion, on retrouve principalement des groupes de fondamentalistes chrétiens, ainsi que d'autres organisations religieuses d'extrême droite. Celles-ci profitent d'ailleurs d'une faille ou, en tout cas, d'un vide juridique. Ainsi, dans certains Etats qui ont banni les thérapies de conversion (Californie, Oregon, Nevada, ect...), n'importe quel individu peut toutefois proposer ces thérapies (qui d'ailleurs ne se dénomment pas forcément sous cette terminologie), même si c'est interdit dans l'Etat donc; à la seule condition de se revendiquer comme membre d'un clergé ou appartenant à un mouvement religieux et, dans certains cas, à la condition de ne pas faire payer ce "service". Des procédés qui rendent vulnérables les jeunes de 13 à 17 ans, très ciblés, et qui seraient au nombre de 57.000 dans ce cas chaque année, comme nous le disions plus haut.

Et en France ? Le flou règne, et ces thérapies de conversion ne sont pas condamnées. Mais il est très difficile d'évaluer leurs nombres, comme le révélait un article paru dans le journal Libération et daté de janvier 2017. "En France, il y a cinq ou six groupes qui pratiquent des “thérapies” de conversion" expliquait Louis-Georges Tin, militant homosexuel et auteur du Dictionnaire de l’homophobie (publié aux PUF en 2003). "Mais elles sont aussi le fait de psychiatres et des psychothérapeutes, difficiles à combattre, qui continuent à "guérir" leurs patients dans le secret des cabinets." Reste que si Malte, pour revenir à cet exemple, est effectivement devenu le premier pays européen à interdire les "traitements" censés "guérir" les personnes LGBT et qu'il s'est même penché sur l'ouverture de l'union civile et de l'adoption aux couples homosexuels, avorter dans ce minuscule Etat très catholique est encore totalement interdit, même s'il y a un risque vital pour la mère...

Quant au cinéma, il n'en a pas fini avec le sujet; loin s'en faut. Le 21 novembre prochain sortira Boy Erased. Basé sur les mémoires de Garrard Conley, le film retrace le parcours d'un fils de pasteur, incarné par Lucas Hedges (et épaulé par Nicole Kidman et Russell Crowe), la révélation de Manchester By The Sea, outé à l'âge de 19 ans et obligé de suivre une thérapie de conversion contre son gré, loin de ses parents, de sa famille et de ses croyances. Vous pouvez décrouvrir la bande-annonce du film ci-dessous.

Source allociné  Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #homophobie

Repost0