Publié le 15 Juin 2020

Ben Whishaw vient d’être choisi par la BBC et AMC pour tenir l’affiche de leur nouvelle production, "This is Going to hurt". La série médicale sera une adaptation des mémoires du comédien britannique Adam Kay, centrées sur son ancienne vie de docteur, et devenues un best-seller en 2017.

This is Going to Hurt racontera le quotidien difficile d’un docteur travaillant en obstétrique et gynécologie. Ben Whishaw tiendra le rôle titre, et prêtera donc ses traits à la version fictive d'Adam Kay, dont est tirée la série. On suivra l’ascension de ce dernier dans la hiérarchie de l’hôpital, alors qu’il devra endurer les longues heures de travail et les terribles responsabilités propres au métier de jeune médecin. Ce dernier essaiera de gérer sa vie personnelle en tant qu'homme gay dans le même temps, mais les semaines de 97 heures et les décisions de vie ou de mort auront un gros impact.

La série sera adaptée par Kay lui-même, et on peut donc s’attendre à ce qu’elle soit fidèle à sa biographie. Elle décrira les hauts et les bas du travail de médecin, et célébrera les travailleurs de la santé qui participent au bon fonctionnement des hôpitaux.

Kay et Whishaw réagissent à la nouvelle de son casting dans This is Going to Hurt

L’ancien médecin a réagi à la nouvelle dans un communiqué, se déclarant très enthousiaste à l’idée d’être joué par Whishaw dans This is Going to Hurt:

Ben est tout simplement l’un des meilleurs acteurs que notre pays ait jamais produits, et un authentique trésor national. Il n’y a simplement personne qui pourrait mieux me jouer.

L’acteur a aussi commenté la nouvelle, chantant les louanges du livre de l’ancien médecin :

Je suis fier de rejoindre cette adaptation excitante du super livre d’Adam Kay. Il porte un regard honnête, hilarant, et très émouvant à la grande institution et l’armée de héros non reconnus qui travaillent dans les services de santé du Royaume-Uni.

C’est Lucy Forbes, qui a récemment réalisé de nombreux épisodes de The End of the F***in World, qui sera la principale réalisatrice de This is Going to Hurt. Kay en sera le créateur, scénariste et producteur exécutif.

En revanche, outre Whishaw, aucune information sur le reste du casting n’a pour l’instant filtré. On devrait en savoir un peu plus sur les seconds rôles de la série dans les prochaines semaines, ou prochains mois. On ne sait pas non plus quand la série sortira.

Pour ce qui est des autres projets de l’acteur anglais, on le retrouvera dans quelques mois au cinéma, puisqu’il sera de retour dans la peau de Q dans le nouveau James Bond, Mourir peut attendre.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 15 Juin 2020

La satire politique de Ryan Murphy revient dans quelques jours sur la plateforme.

 

Peyton Hobbart va-t-il réussir à New York, là où il avait échoué dans son lycée californien ? La bête politique qui sommeille en lui s'est réveillée à la fin de la saison 1, bien décidée à briguer un poste au Sénat. Celui que Dede Standish occupe sans se fatiguer depuis des décennies. Assurée de sa réélection, elle ne croit pas que ce jeune premier aux dents longues pourra lui faire de l'ombre. Mais très vite, les sondages vont les mettre au coude à coude et tous les coups seront permis, comme le dévoile la bande-annonce de la saison 2 de The Politician, qui vient de sortir :

Au casting, on retrouvera Ben Platt, Gwyneth Paltrow, Zoey Deutch, Lucy Boynton, Bob Balaban, David Corenswet, ainsi que Judith Light et Bette Midler. The Politician sera de retour ce 19 juin sur Netflix. 

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 14 Juin 2020

 

L'amant fantasmatique

de Guy Bordin
ISBN: 978-2-7916-326-5

Editions Maïa

19,00

Les Esquimaux croient en l’existence d’amants fantasmatiques. Le narrateur l’apprend de son cousin historien du Canada, dont il est discrètement épris, quelque temps après leur arrivée dans une maison isolée entre lande et forêt bretonnes, où tous deux se sont retirés pour travailler.
Mais le séjour prend bientôt une tournure inattendue, avec d’hallucinantes flambées de désir, entre Finistère et étendues arctiques.

Guy Bordin est ethnologue et réalisateur. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur le monde inuit ; il a également co-réalisé huit films. L’amant fantasmatique est son premier texte de fiction.

Un premier livre où se mêle homo-érotisme, fantastique et une dose de suspens. Si vous êtes sensible à cet univers entre rêve fantasmatique et récit du quotidien d'une époque lointaine, alors ce livre pourrait vous séduire. Pour un public averti.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 13 Juin 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 13 Juin 2020

La série commence avec le déménagement de la famille de Victor du Texas à Atlanta, où Victor et sa sœur Pilar (Isabella Ferreira) s'adaptent à la vie dans une nouvelle ville et un nouveau lycée. Là-bas, la star du basket-ball et l'étudiant brillant, Victor commence à explorer son identité sexuelle. Tout en fréquentant une jeune fille douce et populaire Mia (Rachel Hilson) il a des vues sur Benji (George Sear). Peu de temps après avoir mis les pieds dans son nouveau lycée, il est informé de l'histoire de Simon et de son premier baiser sur une grande roue avec toute l'école regardant et applaudissant. C'est à ce moment-là que Victor commence à écrire à Simon, qui est à  l'université, pour obtenir des conseils. 

voici la première rencontre de Victor avec Benji ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 13 Juin 2020

 

LITTLE AMERICA

Une anthologie à la fois drôle, romantique, sincère, exaltante et surprenante de portraits d’immigrés aux Etats-Unis.

Avec Gary Perez, ConphidanceShaun Toub

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 13 Juin 2020

Depuis des années, Laurent Kérusoré attend le moment opportun pour adopter un enfant. À 46 ans, le comédien de "Plus belle la vie" (France 3) doute de son projet. Lors d'une récente interview, il s'est confié sur les raisons de son hésitation.

Laurent Kérusoré a toujours su qu'il voulait devenir père. Plus encore, l'interprète de Thomas Marci dans Plus belle la vie (France 3) envisage depuis bien longtemps l'adoption. Mais aujourd'hui, ce projet semble être en suspens. Auprès de nos confrères de France Dimanche, il s'explique.

 

Jusqu'alors, Laurent Kérusoré n'avait pas lancé les démarches car il n'avait "pas rencontré l'être qui partagerait [sa] vie". "Aujourd'hui, c'est fait, mais j'ai 46 ans...", lance-t-il. Au détour de cette phrase, l'acteur révèle avoir retrouvé l'amour, lui qui annonçait sa rupture avec son ex-compagnon en décembre 2019.

 

Alors que toutes les pièces semblaient réunies pour enfin espérer pouvoir devenir papa, le comédien doute : "Le projet n'est pas abandonné, cependant, je me pose beaucoup de questions. Avant, j'aimerais me marier, faire les choses dans l'ordre... Là aussi, je suis sans doute un peu vieux jeu ! Mais oui, je rêve qu'on soit trois à porter le même nom et qu'on fonde une vraie famille." Ces valeurs, l'acolyte de Laetitia Milot dans le célèbre feuilleton de France 3 les tient de sa propre histoire. "Comme j'ai été moi-même adopté, c'est quelque chose qui me tient à coeur depuis très longtemps", confie-t-il.

Un vécu lourd qu'il avait déjà évoqué en décembre 2014 dans les pages de Gala. Laurent Kérusoré racontait alors être le fruit d'un viol et avoir été adopté tout bébé, à l'âge de 9 mois. "Je veux tendre la main de la même façon à un enfant d'ici. Je milite pour qu'on facilite l'adoption. J'ai même demandé à parrainer des gamins de la DDASS, on m'a ri au nez. Pourtant, je gagne ma vie, j'ai les moyens d'emmener un gamin à l'école et en vacances", avait-il déclaré à l'époque. Plus décidé que jamais, il souhaitait transmettre "une éducation, un nom de famille aussi" à un enfant.

Une interview à retrouver en intégralité dans le magazine France Dimanche, en kiosques vendredi 12 juin 2020.

Source purepeople 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homoparentalité

Repost0

Publié le 12 Juin 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 12 Juin 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 12 Juin 2020

Lors d’une conférence de presse, le groupe audiovisuel public a officialisé la mise en chantier de nouvelles séries et saisons prometteuses pour la représentation LGBT+.

Si la révolution des séries à l’échelle française n’est pas prévue sur les ondes hertziennes classiques, elle est en passe d’avoir lieu grâce au numérique. C’est en tout cas la direction que semble vouloir prendre le groupe France Télévisions alors qu’il vient d’annoncer la préparation de plusieurs fictions éminemment queer, lesquelles devraient débarquer sur ses plateformes en ligne France.tv et France.tv Slash dès 2021. Au programme : des nouvelles saisons de séries emblématiques attendues de pied ferme, un Pretty Little Liars à la française et une proposition tout bonnement jamais vue dans le monde des séries. Rien que ça !

D’une part, France Télévisions vient de renouveler pour des saisons inédites ses programmes phares : Skam France est ainsi garantie de revenir pour deux salves d’épisodes supplémentaires dès le printemps prochain, tandis que la brillante série militante Les Engagés rempilera avec une nouvelle saison plus courte mais aux chapitres plus longs. En effet, la fiction très queer de Sullivan Le Postec reviendra avec seulement 3 épisodes de 45 minutes et montrera Hicham, déterminé à venir en aide à Anzor, un réfugié tchétchène victime d’un crime d’honneur.

Ce n’est pas tout au rayon des renouvellements puisque Mental rouvrira les portes de son service de pédopsychiatrie avec une saison 2. Pour la piqûre de rappel, cette adaptation d’une œuvre finlandaise comprenait un personnage principal bisexuel, drôle et loin des clichés.

Une première internationale

La véritable annonce surprenante du côté de France Télévisions, c’est la production de La meilleure moitié, une série ado centrée sur Sasha, née intersexuée. Alors que la nouvelle année scolaire commence, Sasha a un sacré dilemme qui l’attend : elle a un an pour découvrir qui elle est et pour choisir si elle va se faire opérer à la fin de l’année. Composée de 10 épisodes de 26 minutes, cette série inédite signe une réelle avancée pour la visibilité des personnes intersexes sur le petit écran puisque c’est la première fois qu’un personnage intersexe est le héros de l’histoire.

Enfin, France Télévisions a commandé d’autres fictions flambant neuves qui n’ont pas de personnages LGBT+ confirmés sur le papier mais on est en droit d’espérer. Le groupe prévoit notamment de produire Girlsquad, où quatre filles voient leur destin basculer après un tragique incident. Vendu comme un Pretty Little Liars à la sauce hexagonale, on croise les doigts pour que, comme la série américaine évoquée, elle inclut un personnage lesbien. Quoi qu’il en soit, on sera au rendez-vous pour découvrir ce cru 2021 plein de promesses.

Crédit photo : France.tv Slash

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #programmes télé gay

Repost0