Publié le 15 Mai 2020

Après un début de confinement très mal vécu, le chanteur Ricky Martin a fini par aller mieux et se remettre à la musique. Il a même accepté de participer au projet d'un confrère. Résultat : il a posté une vidéo de lui embrassant langoureusement son mari Jwan Yosef.

Sur Instagram, le chanteur Ricky Martin a joué la carte de l'honnêteté en partageant un message relatant son expérience compliquée du confinement. L'artiste se sent nettement mieux à présent et multiplie les activités. Il a pris part au projet de son confrère le rappeur Residente (alias René Pérez Joglar) avec la chanson Antes Que El Mundo Se Acabe.

Sur son compte Instagram suivi par 14,3 millions de fans, Ricky Martin (48 ans) a donc posté une vidéo sur laquelle on peut le voir échanger un langoureux baiser avec son mari, Jwan Yosef. Une vidéo chargée de sensualité pour les amoureux qui se sont longtemps tournés autour avant de se marier officiellement en 2017. Depuis, l'époux du chanteur a quitté l'Europe pour vivre avec lui et leurs enfants - les jumeaux Valentino et Matteo nés en 2008, Lucia née en 2018 et le petit dernier Renn né en 2019 - dans une chic villa de Los Angeles. Cette vidéo n'était pas là gratuitement puisqu'elle s'inscrit dans le projet artistique du rappeur Residente.

 

En effet, l'artiste portoricain a sorti une chansons intitulée Antes Que El Mundo Se Acabe (que l'on peut traduire par Avant la fin du monde) qui encourage les amoureux du monde entier, peu importe leurs préférences sexuelles, à s'embrasser une dernière fois... "Chez nous, on représente la Syrie [pays d'originaire de Jwan Yosef, NDLR] et Porto Rico ! Mon frère, merci de nous avoir inclus dans ce message d'amour. Quelle belle chanson !", a commenté Ricky Martin en légende.

De quoi lui faire du bien au moral puisque le chanteur a vécu un début de confinement difficile. L'interprète des tubes Maria, Living La Vida Loca ou encore She Bangs a posté un message sur son compte pour revenir sur cette expérience. Après 60 jours de confinement, Ricky Martin a qualifié cette période "d'ascenseur émotionnel" revenant notamment sur les deux premières semaines "bouleversantes" avec "une peine immense". Il ajoute : "Je suis passé par toutes les étapes : le déni, la colère, la tristesse, l'acceptation puis encore le déni. (...) Puis ça a fini par très vite aller mieux. Mon mari m'a montré des images de ce qu'il passait dehors, et j'ai vu que sans nous les humains, certaines choses allaient mieux, que la nature reprenait ses droits, que le monde commençait à guérir." Ricky Martin a ajouté avoir alors été moins anxieux pour les mois à venir, au point d'avoir même envie de se remettre à faire de la musique. Ce qu'il a fait en travaillant à distance avec ses équipes de New York à Los Angeles en passant par Miami. Un résultat que ses fans pourront prochainement découvrir...

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Musique gay

Repost0

Publié le 15 Mai 2020

 

La vie apporte ce qu’on attend d’elle (2020)

Marc Detingry (Auteur)

Deux hommes de la soixantaine se rencontrent de manière tout à fait improbable et tombent rapidement amoureux l’un de l’autre malgré leur identité de genre.
Au cours du récit ils croisent d’autres personnages tous en questionnement par rapport à leur propre sexualité.
Le narrateur estime que l’amour -y compris physique- est une question de sentiments avant tout.

Edition999

Une histoire bien écrite et très agréable à lire. 

Vous pouvez télécharger ce premier roman de Marc Detingry gratuitement.

Si vous aimez les tranches de vie et les histoires d'amour atypiques, passionnées et contrariées ce livre pourrait vous séduire.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 14 Mai 2020

La "Doom Patrol" est bientôt de retour ! Le compte Twitter de la série a dévoilé la date de diffusion aux Etats-Unis de la saison 2 de la série DC. Une annonce accompagnée d'un changement de diffuseur...

En début d'année 2019 la plateforme américaine DC Universe lançait sa seconde série originale avec Doom Patrol. Le show arrivait après la prometteuse Titans et trouvait aussitôt un intérêt en proposant un style assez différent. Par sa personnalité notable, Doom Patrol a convaincu (voir notre critique de la saison 1) et c'est assez logiquement que DC a renouvelé la série pour une saison 2.

Doom Patrol revient... Mais sur HBO Max !

Sauf qu'un an après, on n'avait encore assez peu d'informations sur cette seconde saison, si ce n'est la venue d'une actrice pour jouer la fille de Chief. Et ce n'est finalement qu'aujourd'hui, au milieu du mois de mai, qu'enfin une date de diffusion nous est annoncée via le compte Twitter de la série.

C'est donc à partir du 25 juin que la team de Doom Patrol fera son retour. Cependant, la surprise pour les Américains est que cela se passera sur HBO Max, la plateforme de Warner. On ne sait pas si DC Universe proposera également le show (probablement) à ses abonnés au même moment, mais il semble bien qu'avec l'arrivée de HBO Max, DC Universe n'aura plus vraiment d'utilité. D'autant qu'avant cela (le 18 mai), c'est la nouvelle série DC Stargirl qui sera proposée aux Etats-Unis à la fois sur le DC Universe et sur la chaîne CW.

Une décision plutôt logique puisque DC Universe n'a jamais vraiment décollé en Amérique. Mais surtout, la présence de la saison 2 de Doom Patrol sur HBO Max pourra aider cette nouvelle plateforme pour son lancement (prévu aux Etats-Unis le 27 mai). Pour la France, il va falloir se montrer encore patient. La saison 1 avait été diffusée en octobre dernier sur SyFy. Mais rien n'a encore été annoncé pour la saison 2. On pourra tout de même se consoler dans les prochains jours puisque, à un peu plus d'un mois du début de Doom Patrol saison 2, un trailer ne devrait plus tarder à être mis en ligne.

Source cinéséries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 14 Mai 2020

Une nouvelle fois reportée à cause du coronavirus, la sortie de "Les Nouveaux mutants" était redevenue incertaine. Disney allait-il faire une croix sur les salles obscures pour se débarrasser du film en digital ? On aurait pu le penser mais non, les jeunes mutants arriveront au cinéma et on sait à quelle date.

Sa conception chaotique et sa gestion paralysée par le rachat Disney/Fox ne l'ont pas aidé. Alors qu'il avait trouvé un point de chute qui lui allait à merveille (le 1er avril en France, savourez l'ironie), une pandémie est passée par là pour l'empêcher de sortir. Les Nouveaux mutants est un film maudit dans les règles de l'art, qui voyait son destin se flouter encore plus dans ces conditions.

Disney ne semblait pas y croire à ce projet hérité de la Fox qui mixe l'univers des X-Men et le cinéma d'horreur. Disons-le, on y croyait fort quand il a été annoncé mais la tournure que l'affaire a prise a totalement refroidi nos ardeurs. Suite à la dernière annulation de la date de sortie, le studio ne s'était pas empressé de lui en trouver une nouvelle. De quoi alimenter quelques rumeurs, notamment sur une sortie directement en version digitale ou en SVOD, à l'image du pauvre Artemis Fowl, relégué sur le petit écran.

Sans qu'on ne s'y attende, voilà que Les Nouveaux mutants dispose d'une date de sortie actualisée. Une affiche officielle a été postée avec la nouvelle échéance notée dessus :

Les Nouveaux mutants pour cet été

C'est le 28 août prochain que les écrans américains accueilleront enfin le film de Josh Boone. Bien que rien ne soit encore précisé pour la France, on peut raisonnablement l'attendre deux jours auparavant, le 26 août. Il faut simplement espérer que, d'ici à, tout soit rentré dans l'ordre au niveau sanitaire et que les salles puissent tourner comme avant. Si tel est le cas l'été 2020 sera partiellement sauvé. Le mois d'août accueillera également Wonder Woman 1984, un autre film de super-héros très attendu qui risque - on ne se mouille pas trop - de remporter un bien plus gros succès que Les Nouveaux mutants.

Après tant de péripéties et de bad buzz, personne ne sait vraiment à quoi attendre de ce film. Est-ce que la mauvaise pub va jouer en sa faveur au box-office en attirant du monde qui souhaite découvrir ce fameux projet maintes fois maltraité ? Ou, est-ce que comme Dark Phoenix, le bide est à prévoir ? On ne le saura qu'à sa sortie et, après tout, il reste quelques raisons (les dernières images notamment) de penser que Les Nouveaux mutants puisse ne pas être si catastrophique.

Source cinéséries

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 14 Mai 2020

Toujours aussi excitante, la série créée par Phoebe Waller-Bridge trouve un nouveau souffle cette année.

 

C'est important de le souligner d'entrée : chaque saison de Killing Eve est écrite par une scénariste différente. Si la géniale Phoebe Waller-Bridge (Fleabag) a créé la série anglaise et s'est occupée de la saison 1, elle avait confié son bébé à Emerald Fennell pour la saison 2. Le passage de flambeau fut pour le moins délicat et Killing Eve a largement perdu de sa superbe l'an dernier. Pour la saison 3, c'est Suzanne Heathcote qui a été nommée showrunner. Alors comment s'en sort-elle avec Villanelle et ses amies ?

Indéniablement, le début de la saison 3 - qui sera diffusé à partir de ce soir sur Canal + - apporte un nouveau souffle à l'histoire. Un souffle plus sombre, mais qui permet à Killing Eve de rester ce thriller à la fois élégant, choquant et amusant. Attention spoilers !

On retrouve Villanelle alors qu'elle s'apprête à se marier ! Des mois après avoir tiré sur Eve à Rome et l'avoir laissée pour morte, la tueuse a visiblement trouvé un pigeon dans un aéroport, une femme qu'elle a manipulé pour profiter de ses richesses. Pensant qu'Eve a succombé à son tir dans le dos, Villanelle veut visiblement tourner la page. Mais son passé - c'est à dire ses employeurs - va vite la rattraper. D'autant que Eve est bien vivante. Après un long séjour à l'hôpital, elle est rentrée à Londres et vit terrée, visiblement traumatisée...

La suite de Killing Eve débute donc par un bond dans le temps, comme pour marquer une rupture claire et nette avec la saison 2. On retrouve ici la finesse psychologique des personnages qui a tant fait défaut à la série l'an dernier. Jodie Comer et Sandra Oh sont toujours aussi impeccables, hypnotisantes mêmes, bien entourées par Fiona Shaw notamment. Les dialogues sont toujours aussi percutants. La "production value" demeure réjouissante, les lieux sont spectaculaires, les lumières sont belles et les séquences de meurtres sont plus brutales que jamais.

Cette saison 3 semble également bien décidée à explorer plus concrètement les "12" et leurs serviteurs venus d'URSS, à l'image de la terrifiante Dasha, prof de gym psychopathe. Mais aussi le passé de Villanelle, avec un épisode qui nous fera prochainement découvrir qui est sa mère, et son enfance pour le moins tumultueuse.

Reste que Killing Eve n'est plus vraiment la fabuleuse série qu'elle fut au moment de la saison 1. Elle donne cette impression de toujours essayer de reproduire ce niveau d'excellence passé. Mais les aspérités sont désormais plus ternes, les lignes moins nettes. Il faut donc se contenter aujourd'hui d'une sorte de copie, parfaitement exécutée, mais pas tout à fait le chef d'oeuvre original.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 14 Mai 2020

Après des années de tergiversations, c’est officiel : les suceurs de sang créés par Anne Rice vont débarquer sur le petit écran avec, on l’espère, un propos queer beaucoup plus assumé.

Un temps pressentie du côté de la plateforme de streaming Hulu aux États-Unis, c’est finalement chez AMC, la chaîne câblée derrière Mad Men et The Walking Dead, qu’une série adaptée des Chroniques des vampires sera développée. En effet, comme l’atteste The Hollywood Reporter, la saga littéraire d’Anne Rice donnera lieu à une, voire plusieurs productions sur la petite lucarne. En prime, son autre franchise La Saga des sorcières Mayfair aura aussi droit à son adaptation.

En tout et pour tout, l’autrice américaine aura publié 18 romans explorant ces deux univers-là, laissant ainsi un matériau d’origine colossal pour les déclinaisons sérielles à venir. Bien qu’elle ne sera pas aux commandes directes des projets développés, Anne Rice aura un droit de regard en tant que productrice aux côtés de son fils, Christopher Rice, également écrivain à succès.

Une œuvre homoérotique culte

Les moins littéraires connaissent surtout le travail d’Anne Rice grâce au long-métrage Entretien avec un vampire sorti en salles en 1994, directement adapté du premier opus de sa saga vampirique. Le public y découvrait la relation tendue entre Lestat, un suceur de sang affirmé joué par Tom Cruise, et Louis, un paysan transformé en vampire par ce premier après le décès de sa femme, impeccablement incarné par Brad Pitt. Au gré du film, leur histoire évolue et est empreinte d’une tension sexuelle et amoureuse qu’il est tout bonnement impossible de nier.

Encore aujourd’hui, Entretien avec un vampire reste l’un des films les plus homoérotiques du cinéma. L’alchimie palpable et loin d’être platonique entre Lestat et Louis avait émoustillé le public gay de l’époque, bien qu’on aurait aimé que l’œuvre ose davantage en termes de représentation LGBT+, la figure du vampire ayant souvent été montrée comme bisexuelle au fil du temps. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour qu’une série inspirée des Chroniques des vampires se montre moins timide et fasse preuve d’une meilleure modernité.

Crédit photo : Warner Bros. Pictures

Source têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 13 Mai 2020

L'acteur et chanteur américain Ben Platt n'est plus un coeur à prendre ! L'artiste de 26 ans, star de la série "The Politician" sur la plateforme Netflix, a dévoilé avoir un nouveau boyfriend dans sa vie.

Love is in the air... Ben Platt est amoureux. Le jeune artiste américain est désormais en couple et il n'a pas eu besoin de chercher très loin l'homme dans les bras duquel se blottir. Comme le rapporte le site Just Jared son chéri n'est nul autre que son ami de longue date date Noah Galvin !

 

D'amour ou d'amitié chantait Céline Dion. Pour Ben Platt, ce sera les deux. L'acteur et chanteur originaire de Los Angeles est amoureux de celui qui était jusqu'à présent un très proche ami. C'est Noah Galvin, également acteur vu dans la série The Real O'Neals, qui a confirmé l'information. Interrogé dans un podcast pour Little Known Facts, le jeune homme de 26 ans - il a fêté son anniversaire le 6 mai - originaire de New York a déclaré : "Ben et moi sortons ensemble. Je lui ai posé la question ce matin de savoir si on pouvait en parler. Il m'a dit de ne pas aller dans les détails intimes de notre relation, mais qu'il était d'accord pour que les gens sachent. C'est encore tout frais."

 

Ben Platt et Noah Galvin se sont rencontrés à Broadway lorsque le premier était la star de la comédie musicale Dear Evan Hansen (de 2015 à 2017) et le second sa doublure. Ben Platt, qui a également joué dans les productions The Music Man et The Book of Mormon, est depuis l'an dernier la star de la série The Politician sur Netflix. Une saison 2 est attendue. Le grand public l'a aussi vu dans Pitch Perfect. Enfin, en 2017, il a signé un contrat avec Atlantic Records et a sorti son premier album studio intitulé Sing to Me Instead en mars 2019.
 
Source purepeople

Ben Platt: en direct du Radio City Music Hall en avant-première le 20 mai sur Netflix

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 12 Mai 2020

Le dossier "Tiger King" n'est pas prêt de se refermer. Netflix a lancé un véritable phénomène avec sa docusérie et on va bientôt en savoir plus sur le sujet avec un nouvel épisode qui, étrangement, ne parlera pas de Joe Exotic mais d'autres personnages. Il sera, bien entendu, question de fauves.

Le lancement d'Au Royaume des Fauves (Tiger King, en VO) sur Netflix s'est fait dans un timing idéal. Le docusérie a fait le bonheur des confinés qui cherchaient des programmes originaux à se mettre sous la dent. Le coronavirus a fait exploser les audiences des plateformes et l'histoire de Joe Exotic a animé les réseaux sociaux. L'engouement est tel que le filon va encore être exploité pendant quelques temps. L'affaire a même été rapportée aux oreilles de Donald Trump, alors qu'une bande-dessinée est en préparation et qu'une série fictionnée avec Nicolas Cage verra le jour.

Une suite à Tiger King sans Joe Exotic

Les créateurs de Tiger KingEric Goode et Rebecca Chaiklin, veulent enfoncer le clou avec un nouvel épisode sur Netflix. Nous avions eu vent qu'une suite risquait d'arriver mais elle ne prendra pas le forme que l'on pensait. The Hollywood Reporter explique que la figure du tigre restera au centre de l'attention, sauf que nous ne verrons pas Joe Exotic. L'attention sera sur Siegfried et Roy, deux dompteurs et illusionnistes qui ont vécu un accident dramatique. En 2003, alors qu'ils sont en plein spectacle, un tigre s'attaque à Roy. L'accident est spectaculaire et fait des lourds dégâts mais l'homme s'en sort. On n'en dira pas plus sur les dessous de l'affaire et sur son déroulé pour ne pas vous gâcher la surprise, car l'épisode devrait bien tout expliquer. À noter que Roy Horn vient de nous quitter ces dernier jours à cause du coronavirus.

La série pourrait ainsi continuer, même après cet épisode à venir, en se focalisant sur d'autres histoires liées à des tigres. Mais sans Joe Exotic, la recette va-t-elle quand même faire ses preuve ? Cette figure délirante et tous les personnages secondaires sont marquants dans Tiger King. On peut néanmoins se dire que Siegfried et Roy ont eux aussi quelques traits de personnalité très extravagants. Le monde du spectacle auxquels ils sont attachés a sûrement quelques éléments croustillants à nous proposer. On verra si l'engouement est identique avec ce nouvel épisode, dont on ne connaît pas encore la date de mise en ligne sur Netflix.

Source cinéséries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 12 Mai 2020

L'heure des adieux a sonné.

 

La dernière saison de 13 Reasons Why sera lancée le 5 juin prochain sur Netflix. La plateforme vient de l'annoncer à travers ce premier trailer, porté par la chanson "The Night We Met" de Lord Huron, qui dévoile des images inédites de cet ultime chapitre au Liberty High School.

Toute la classe de Clay se prépare à décrocher son diplôme, mais, selon le synopsis officiel, "avant de dire au revoir, ils devront garder un secret dangereux enfoui et faire face à des choix déchirants qui pourraient avoir un impact sur leur avenir pour toujours". Au casting, on verra débarquera de nouvelles têtes, notamment Gary Sinise (Les Experts : Manhattan) qui jouera le Dr Robert Ellman, un thérapeute familial qui essaie d'aider Clay...

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 12 Mai 2020

Un Sex and the City ibérique qui n'a pas totalement emballé la critique.

 

Dans le top 3 des programmes les plus vus en France sur Netflix cette semaine, devant The Eddy, la saison 2 de Dead to Me et les récentes surprises Mes Premières Fois et Outer Banks, on trouve Valeria, une série espagnole totalement inconnue au bataillon.

Cette adaptation d'un best-seller d’Elisabet Benavent, intitulée Dans les pas de Valeria, est emmenée par Diana Gómez. L'actrice qui incarne la Valeria en question est bien connue des abonnés de la plateforme, puisqu'elle a joué Tatiana, la femme de Berlin (Pedro Alonso), dans les dernières saisons de La Casa de Papel. Elle incarne ici une  écrivaine souffrant du syndrome de la page blanche, parlant sexe et conquêtes avec ses meilleures copines Lola (Silma López), Carmen (Paula Malia) et Nerea (Teresa Riott). Mais que veut cette série écrite par Maria Lopez Castano, qui a tout d'une variation ibérique de Sex and the City ?

Le site espagnol CNet évoque un "plaisir coupable" et la rédactrice confie : "Je n'exclus pas que cela ait été accentué par mon ennui pendant le confinement monotone des dernières semaines, mais la série m'a semblé particulièrement colorée et vivante (...) Valeria recèle des conversations franches sur l'orgasme féminin, le sexe insatisfaisant, les relations à plusieurs, la crise du couple... Et oui, il y a aussi beaucoup de scènes de sexe dans Valeria !"

Le journal argentin La Nacion estime que la série "a beaucoup à dire mais ne le dit pas très bien (...) Valeria a l'intention d'être une version madrilène moderne de Sex and the City avec quelques tentatives pour se rapprocher de The Bold Type. Mais la réalisation technique est inégale. Le soin esthétique évident apporté aux images se heurte à un montage bâclé et une incohérence narrative surprenante (...) La série est écrite et dirigée par des femmes qui semblent comprendre le féminisme uniquement comme un slogan de campagne."

Le site américain The Review Geek traite carrément Valeria de "Sex and the City du pauvre". Il explique que, "sur le papier, cette série torride ambition d'explorer des relations modernes avec suffisamment de romance et de drame pour rendre les choses excitantes. L'exécution laisse cependant beaucoup à désirer."

De son côté, Decider résume en quelques mots : "Il n'y a rien de nouveau ou de particulièrement profond dans Valeria, mais le casting est attrayant et l'écriture est efficace, ce qui en fait une série très regardable."

Valeria, saison 1 en 8 épisodes de 50 minutes, sur Netflix depuis le vendredi 8 mai.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #lesbien

Repost0