Publié le 20 Avril 2008

Paris : Festival du théâtre gay et lesbien

L'édition 2008 du Festival du théâtre gay et lesbien de Paris se déroulera du 25 avril au 4 mai, au théâtre Coté Cour à raison de 6 représentations quotidiennes, avec pour marraine l'animatrice Sonia Dubois.
Au-delà de la compétition artistique avec six spectacles engagés, cette deuxième édition a pour objectif de rejoindre le combat mené contre la discrimination homophobe, indiquent les organisateurs. Une partie des fonds sera reversée à l'association "SOS Homophobie".

Les spectacles en compétition sont "Une cigogne pour 3" de Romuald Jankow, "Confidences" de Florence d'Azémar, "Les larmes amères" de R.W. Fassbinder, "Arthur Rimbaud ne s'était pas trompée" (bien "trompée") d'après Geneviève Pastre, "Deux hommes, Oh... Comme ils disent" de Christophe Dauphin et Pascal Rocher et "Homosexualité" de Jean-Luc Jeener. Six autres spectacles forment le festival off.

Théâtre Côté Cour - 12 rue Edouard Lockroy - 75011 Paris - 01 47 00 43 55

Plus d'infos : www.www.festigay.com.

source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 16 Avril 2008



Sex And The City (Métropolitan Film)
 
Un film de Michael Patrick King, avec Sarah Jessica Parker, Kim Cattrall, Cynthia Nixon, Kristin Davis...

Titre original : SEX AND THE CITY : THE MOVIE (Etats-Unis)
Genre : Comedie

Distributeur : Métropolitan Film

Sortie en salles le 28 Mai 2008

Tiré d'un recueil de chroniques écrites par la journaliste Candace Bushnell, Sex and the City brosse le portrait de quatre amies new-yorkaises, trentenaires et célibataires : Carrie, journaliste tenant une rubrique dans laquelle elle dissèque les relations hommes-femmes ; Charlotte, galeriste naïve et romantique ; Miranda, avocate cérébrale et Samantha, attachée de presse nymphomane.
bande-annonce




Soap (Equation)
 
Un film de Pernille Fischer Christensen, avec Trine Dyrholm et David Dencik

Titre original : EN SOAP (Danemark)
Genre : Comedie Dramatique - Duree : 104 mn

Distributeur : Equation

Sortie en salles le 28 Mai 2008

Charlotte, jeune femme de 32 ans, aurait tout pour être heureuse. Lorsqu’elle se sépare de son fiancé, elle rencontre Véronica, sa voisine du dessus qui se trouve être un transsexuel. Véronica aime rester seule avec son chien devant son soap préféré à la télé. Pourtant les deux voisines vont se rapprocher et tenter de régler leurs histoires de cœur respectives...

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 15 Avril 2008





 

Une série créée par Michael Crichton

Titre original : ER (Etats-Unis)
Genre : Série TV, Drame

Editeur DVD : Warner Home Vidéo

Sortie à la Vente en DVD le 24 Avril 2008

Pratt, Chen et Elgin ont un accident de voiture qui les précipitent dans la rivière Chicago. Elgin est paralysé et les médecins gravement blessés. De nouveaux internes arrivent au Cook County et Abby en fait partie. Sam et Alex logent dans un motel d'où Alex appelle Kovac. Les Lopez accordent le droit de garde de Henry à Weaver. Carter et Kem font le deuil de leur bébé, mais Kem repart pour l'Afrique






 

Un film d'Olivier Panchot, avec Clémence Poésy et Yael Abecassis

(France)


Sortie à la Vente en DVD le 06 Mai 2008
Sortie en salles le 10 Octobre 2007

Anna, jeune mère divorcée embauche une jeune fille, Lise, pour s’occuper de ses deux enfants. Quand cette petite étrangère entre dans l’intimité de sa maison, Anna est immédiatement séduite, Lise est pleine d’une vitalité qui vient éclairer ses jours solitaires. Mais Anna va bientôt découvrir que Lise n’est pas une jeune fille ordinaire.

bande-annonce






 

De l’Allemagne à la Turquie, un film aux mille couleurs

Un film de Fatih Akin avec Hanna Schygulla

Titre original : AUF DER ANDEREN SEITE (Allemagne)
Genre : Drame - Duree : 2H02 mn
Sortie à la Vente en DVD le 15 Mai 2008
Sortie en salles le 14 Novembre 2007

Malgré les réticences de son fils Nejat, Ali, qui est veuf, décide de vivre avec Yeter, une prostituée d'origine turque comme lui. Mais Nejat, jeune prof d'allemand, ne tarde pas à se prendre d'affection pour Yeter lorsqu'il comprend qu'elle envoie presque tout son argent à sa fille en Turquie, pour lui payer des études supérieures
bande-annonce





 
 

Un film de Leste Chen avec Joseph Chang, Bryant Chang, Kate Yeung

Genre : Drame

Editeur DVD : Optimale

Sortie à la Vente en DVD le 21 Mai 2008

Personne ne devrait être seul
Depuis leur plus tendre enfance, Jonathan et Shane sont inséparables. Quand Carrie s’immisce dans leur amitié, elle bouscule l’équilibre qui les liait. N’arrivant pas à séduire Jonathan, elle se rabat sur Shane. Son influence réveille alors les sentiments amoureux qu’ont les deux garçons l’un pour l’autre. Seront-ils amis ou amants ?

Bisou gay "Eternal Summer"
envoyé par GayClic

Le Choix de Joe
Le Choix de Joe
Todd Verow
DVD Zone 2 | film | Raisani Records | mai 2008
à partir du 21 mai 2008




Love my life
Love my life
Koji Kawano
DVD Zone 2 | film | ENTRE FILLES | mai 2008
 à partir du 21 mai 2008

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties dvd

Repost0

Publié le 13 Avril 2008


On avait déjà entendu parler de cette histoire, mais c’est à nouveau sur le tapis : Daniel Craig aimerait que James Bond soit gay dans une prochaine aventure ! Ainsi, on peu lire aujourd'hui sur Star Minute : Daniel Craig prierait les patrons de la franchise James Bond pour le transformer en espion homosexuel. La star des deux derniers « James Bond » serait en train de polémiquer sur les relations privées qu'entretient notre super-agent avec la gente féminine. En effet, il aurait admis qu'il aimerait beaucoup avoir un partenaire du même sexe lors du prochain film.


Daniel - qui est actuellement sur le tournage de « Quantum Of Solace » - estime qu'il est grand temps pour les patrons des studios de moderniser le personnage de James - un rien macho - en le transformant en agent gay. L'acteur de 40 ans ne pense pas que le changement nuierait à la légendaire réputation du héros. Il argumente même sur la position des fans. Ces derniers ne seraient pas rebutés par un Bond qui préfère les garçons. Source

source parisianboys

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 13 Avril 2008























Voici le reportage diffusé jeudi 10 avril dans l'émission 100% mag sur M6, consacré au coming out chez les stars : George Michael, Freddie Mercury, Elton John, Ricky Martin, Bill Kaulitz (le chanteur de Tokio Hotel), Christophe Willem...





source gayclic

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 10 Avril 2008

TROIS ASPECTS DE LA REPRÉSENTATION LESBIENNE  :
L'ASPECT PHYSIQUE, SOCIOLOGIQUE ET PSYCHOLOGIQUE

Une chronique d'Isabelle B. Price, d'Univers-L
 

The L-word


L'ASPECT PHYSIQUE

Le stéréotype physique de la lesbienne. Le stéréotype est une idée toute faite, une image sortie d'un moule. Ce mot est d'ailleurs issu du procédé typographique qui permet de réaliser et de reproduire des images fixes. Il s'agit ici des caractéristiques superficielles et communes censées représenter les homosexuelles. En réduisant ces femmes à une attitude, une opinion, un physique, elles sont simplifiées à l'extrême et le public se fait une opinion fausse et erronée concernant celles-ci. La représentation des lesbiennes est alors incomplète, trompeuse, éloignée de la réalité et totalement fausse.

La population imagine, la plupart du temps, les lesbiennes comme des « camionneuses ». Elles portent les cheveux courts, des vêtements masculins et militaires, de grosses chaussures type rangers. Elles ont de nombreux percings, une rangée de boucles d'oreilles, un tatouage tribal sur le bras, fument comme des pompiers et refusent de s'épiler. Le stéréotype est certes poussé à l'extrême mais il reprend les grandes lignes.

 


Il est cependant appréciable de constater qu'aujourd'hui, cette représentation n'existe ni au cinéma ni à la télévision. Bien au contraire. En effet, conséquences de l'ultra féminisation dans les médias, de la vague de porno chic dans la publicité, de la banalisation du sexe et de la sexualité, cette image est véritablement entrain de changer.

Aujourd'hui, la représentation des lesbiennes dans les séries télévisées et au cinéma a beaucoup évolué. On assiste à une sur-représentation des « lipsticks lesbians » au détriment des « butchs »dites camionneuses. Les lipsticks lesbians reflètent la nouvelle manière de montrer l'homosexualité féminine aux États-Unis. The L-Word en est la preuve flagrante et éclatante. Ces femmes revendiquent leur féminité de façon ostentatoire. La beauté est leur arme, leur moyen de s'émanciper.

 

The L-word

Le fait est qu'à travers cette représentation, les homosexuelles et les hétérosexuelles sont difficiles à différencier. Parce qu'elles sont belles et séduisantes, parce qu'elles n'arborent pas de signes distinctifs, ces nouvelles lesbiennes ne choquent pas, n'effrayent pas et se fondent dans la masse. Elles séduisent les hommes au même titre que toutes les femmes et leur physique avantageux leur permet de survivre dans un média où l'audimat masculin ne peut être ignoré tant il est important et puissant.

Exemple typique de cette nouvelle manière de représenter les homosexuelles et de les montrer, l'épisode 12 de la saison 1 de The L-Word intitulé « Libération » ou « Looking Back » en Version Originale où les héroïnes se rendent au Dinah Shore Week-End à Palm Springs (Californie). À l'origine de ce rassemblement qui existe réellement, deux femmes, Robin Gans et Sandy Sachs. En 1992, ces deux américaines ont fait leur coming-out dans le célèbre New York Times. Robin, diplômée en psychologie et enseignante à l'université, déclarait récemment à ce sujet : « C'était la première fois que des homosexuelles féminines et « d'apparence normale » sortaient du placard en public. Nous avons motivé des milliers de femmes à faire de même. Il arrive trop souvent que les lipsticks n'avouent jamais leur sexualité et se camouflent parmi les hétéros. Beaucoup sont venues nous remercier et nous demander de fonder un lieu de rencontre pour elles. Nous avons alors ouvert le Girl Bar à Los Angeles et multiplié les apparitions télévisées » . Depuis, ce rassemblement à lieu chaque année et dure trois jours et trois nuits. Une aubaine pour les auteurs adeptes de corps somptueux, de sensualité, de baisers saphiques et en même temps de normalité, de banalité et d'acceptable.


The L-Word

 

Parce que comme l'a si bien précisé Sandy Sachs, les lipsticks lesbians sont rassurantes et ne choquent pas. Elles donnent une image tout à fait acceptable de l'homosexualité, une image qui ne heurte ni les hommes ni les parents puisqu'elles sont et demeurent des femmes séduisantes. « Le fait que nous soyons un couple équilibré et heureux rassure beaucoup de parents. Nombre d'entre eux nous ont écrit être parvenus plus facilement à accepter la sexualité de leur fille après avoir écouté nos témoignages ».

Alors que la butch choque parce qu'elle se pare d'attributs masculins et menace de prendre la place des hommes qu'elles castrent dans leur virilité, les lipsticks revendiquent leur féminité et leur sensualité et ne sont en rien inquiétantes.

 

Ally McBeal

 

L'ASPECT SOCIOLOGIQUE

Un stéréotype répandu veut que les lesbiennes qui travaillent, occupent des postes hauts placés et à responsabilités.


Ally McBeal

 

À partir du moment où une femme demeure à un poste important dans une société, une entreprise ou autre, à partir du moment où une femme se trouve à un poste de direction, qu'elle est toujours célibataire et qu'elle a dépassé la trentaine, ce cliché veut que cette femme soit homosexuelle.


Fastlane (Billie)

 

Les scénaristes se sont servis de cette idée dans la série Fastlane où ils ont volontairement sous-entendu que Billie était peut-être lesbienne. Et cet a priori a également été exploité dans la série Preuve à L'Appui où Jordan qui est une femme médecin forte et indépendante avoue ouvertement qu'elle n'est pas homosexuelle pour rassurer l'audience masculine. Ce n'est pas parce qu'elle fait un travail prenant et difficile, qu'elle est toujours célibataire alors qu'elle a eu trente ans qu'elle est homosexuelle pour autant.

 

Preuve à l'appui (Jordan)

 

Ce stéréotype est malgré tout toujours présent même s'il tend à disparaître avec l'acceptation du travail des femmes et la position à des postes clés à responsabilités de femmes de plus en plus qualifiées. Des séries comme Sex & The City ont fait énormément évoluer les mentalités. Celle-ci a indiscutablement changé la représentation des célibataires hétérosexuelles de plus de trente ans. Bridget Jones dans un registre différent mais tout aussi délirant a permis l'émancipation des hétéros trentenaires au cinéma.

Il n'empêche que les lesbiennes à la télévision et au cinéma semblent toujours appartenir à des milieux aisés et avoir un métier intéressant et passionnant extrêmement bien rémunéré. Une représentation très loin de la réalité lorsque l'on sait qu'à travail égal et à formation identique, les femmes restent toujours moins rémunérées que les hommes. Et donc, dans la grande majorité des cas, les couples d'homosexuelles gagnent moins qu'un couple hétérosexuel qui lui-même gagne souvent moins qu'un couple gay.

 

Queer as folk (US)

 

L'ASPECT PSYCHOLOGIQUE

Quelles qualités possèdent aujourd'hui les homosexuelles lorsqu'elles sont représentées à la télévision et au cinéma ?

Dans ce domaine également, l'évolution a été considérable, il s'agit peut-être de la plus grande évolution dans la représentation des lesbiennes. Aujourd'hui, celles-ci sont majoritairement des femmes fortes, indépendantes et réfléchies. Elles ont généralement la trentaine, une situation confortable et si elles ne sont pas en couple depuis plusieurs années avec l'idée de faire un enfant, elles sont encore à la recherche du Grand Amour.

 

Buffy contre les vampires (Willow et Tara)

 

Les adjectifs pouvant qualifier les homosexuelles dans les séries télévisées telles que Queer As Folk, Urgences, Buffy contre les Vampires, Dark Angel, Fastlane, Xena, Preuve à l'Appui et bien d'autres encore ne manquent pas.

Elles sont : fortes, travailleuses, combattives, fières, intelligentes, réfléchies, sensibles, à l'écoute, compréhensives, rassurantes, aimables, indépendantes et exceptionnelles.

Les homosexuelles dans les séries télévisées et au cinéma ne sont plus passives comme autrefois. Elles ne sont plus victimisées comme dans les années cinquante, soixante avec des films comme Jeunes filles en uniformes, réalisé en 1958 par Geza Von Radvanyi. De nos jours, elles s'imposent comme des femmes fortes et volontaires qui ont le droit au bonheur comme tout le monde.



Quelques personnages rompent cependant avec cette nouvelle représentation des lesbiennes. Tara dans la série Buffy contre les Vampires et les adolescentes comme Jane dans Le Secret de Jane et Shannon dans Edgemont. Elles se différencient des autres parce qu'elles sont douces, sensibles, parfois fragiles et moins agressives que leurs consoeurs. Elles semblent vivre simplement sans aucune revendication et contrastent avec ces autres femmes parfois trop revendicatives. Ces dernières revendiquent un choix de vie, une sexualité différentes et le droit d'exister. Un grand pas en avant mais l'homogénéité qui règne aujourd'hui dans leur représentation et leur grande absence de défauts dans la majorité des cas fait qu'elles finissent par devenir légèrement énervantes.

 

Edgemont (Shannon)

 

Une grande avancée dans la représentation lesbienne qui ne doit pourtant pas tomber dans le systématique et le similaire au risque de perdre toute la diversité qui règne dans la communauté homosexuelle.

Cependant, cette image très progressiste doit être nuancée. Ces lesbiennes ont le droit d'exister parce qu'elles tiennent toutes des propos politiquement corrects, parce qu'aucune n'est choquante ou effrayante et parce qu'aucune n'est sexiste ou trop ouvertement féministe. Elles doivent à tout prix plaire aux hommes sans les menacer pour s'assurer leur audience. Elles sont obligées être parfaites et bien sous tous rapports pour plaire aux mères de famille et à la ménagère de plus de 50 ans qui doivent les trouver et les juger « normales » pour ne pas sentir agressées. Et il faut qu'elles possèdent toutes les qualités citées plus haut pour satisfaire le public homo. Pas évident !

 

Ellen DeGeneres du sitcom Ellen

 

CONCLUSION

La représentation lesbienne est en constante évolution mais elle est toujours engluée dans des stéréotypes qui nuisent à une vision réaliste des lesbiennes à la télévision et au cinéma.
Toujours préoccupés par la question des taux d'audience, les scénaristes et réalisateurs cherchent avant tout à satisfaire le plus grand nombre. Mais plaire aux masses se fait ici au détriment de l'originalité.

Isabelle




source lestoilesroes

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 10 Avril 2008

(Solidays fête ses 10 ans les 4,5 et 6 juillet prochain)
 
France - Solidays fête ses 10 ans les 4,5 et 6 juillet prochain : Les 4, 5 et 6 juillet prochains, Solidays fêtera ses 10 ans autour d'une programmation exceptionnelle et de nombreuses nouveautés. Les 80 concerts à l'affiche témoignent d'un changement de cap artistique. Toujours aussi éclectique, plus tournée vers la découverte, la programmation 2008 devrait séduire les inconditionnels du festival tout comme les néophytes. «Entre rock chic et électro choc, les 200 artistes de Solidays seront tous là pour faire plus de bruit contre le sida» annonce Solidarité Sida en charge de l'organisation de lévènement. A l'affiche entre autres Yael Naim, Césaria Evora, Alpha Blondy, IAM, Grand Corps Malade, Yelle etc etc A partir de minuit, une armada de DJ's prendra d'assaut l'hippodrome et ses 3 dancefloors pour 2 grandes nuits électro avec notamment Laurent Garnier. Le samedi soir, la fièvre devrait gagner le public de Solidays. Sur la grande scène, de nombreux invités «surprise» viendront célébrer ensemble les 10 ans du «festival porteur d'espoir». Des têtes d'affiches aux étoiles montantes en passant par d'audacieux «coups de coeur» et de belles exclusivités, tout est réuni pour que ces 10 ans restent gravés dans les mémoires. Info / Résa : www.solidays.com et points de vente habituels. Ouverture Billetteries le 18 avril. Offre spéciale 10 ans : 15 000 Pass 3 jours à 30 euros et Pass Jour à 25 euros.
source citegay

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 9 Avril 2008

 

Meet the Spartans
    Jason Friedberg & Aaron Seltzer

Sparte, son puit de la mort, ses femmes décoratives, ses guerriers virils qui défendent leur territoire et leur liberté contre les méchants envahisseurs piercés, euh… Perses !
Et Britney, Paris, Lindsey, Brangelina & Sly pour en rajouter une couche !


Œil de La Lucarne:

Après Sexy movie et Big Movie, les scénaristes de Scary Movie remettent le couvert dans l’humour au premier degré et la parodie bien grasse, avec ce Meet the Spartans (Spartatouille en français !), directement inspiré du 300 de Zack Snyder/Frank Miller, pour ceux qui ne l’auraient pas compris, et égratignant au passage non seulement les grosses productions de l’année, mais également tout ce que la culture pop américaine produit de nos jours de plus mauvais.. !
Avec une Carmen Electra semble-t-il indissociable de ce genre de production, l’Hercule télévisuel, et une série de muscle queen très gaies et à l’humour très second degré, ce film, qui n’est certes pas du meilleur goût, fait néanmoins la part belle aux plus que sous-entendus homos !
Il faut dire que le 300 original était déjà pas mal dans son genre, parfois plus qu’à la limite du ridicule.
Celui-ci reprend trait pour trait la trame de son inspirateur… et le fait définitivement basculer dans les abîmes de la connerie la plus pure !

Malheureusement, si leurs blagues homos restent gentilles et qu’il faut savoir rire de soi, c’est ce genre d’humour qui risque de faire perdurer encore longtemps chez les jeunes ados qu’il est normal de se moquer des homos, même si c’est plus de la bêtise du Roi Léonidas et de son refoulement que de son homosexualité dont le film se moque…

Il faudra tout de même reconnaître au film le mérite d’une débauche visuelle de forts jolies plastiques (qui donneraient presque envie de revoir, pour plus de corps encore, l’original !) et la qualité de la production, pour une réalisation si vite mise en chantier, et avec des moyens bien inférieurs à l’original.

Au-delà de ça, le film ne mène pas très loin, faisant abondamment référence à une certaine actualité demandant une connaissance approfondie et quelque peu dérisoire de la culture people, et plus que quelques gags tirés en longueur, le film n’en finit pas de tirer sur la corde d’un genre éculé.
Et comme si vous n’en aviez pas assez, les réalisateurs, conscients dirait-on du fait que personne n’achètera le DVD, ont décidé d’insérer, entre la distribution et les techniciens, toutes les scènes coupées !
Restez donc bien jusqu’à la fin du générique, on ne sait jamais que vous ne soyez venus pour rien !

Etats-Unis – 2008 – 1h24min
Comédie
Voir en ligne :
Le Site Officiel

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 9 Avril 2008


Le concours 2008 du 
comité Idaho est lancé. Vous avez jusqu'au 30 avril pour envoyer vos textes. Le gagnant sera publié dans Têtu.



Le concours de nouvelles contre l'homophobie 2008 est lancé !


Comme chaque année, le comité Idaho, en partenariat avec Têtu, organise ce concours. Vous pouvez d'ores et déjà envoyer vos textes à l'adresse adacsg43@yahoo.fr. Ils ne doivent pas excéder 2.000 mots environ et doivent être envoyés avant le 30 avril. La nouvelle primée par le jury sera connue le 17 mai, lors de la Journée mondiale contre l'homophobie, et publiée dans Têtu.


Réglement complet :

Article 1
Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie 2008, le concours de nouvelles contre l'homophobie est lancé à nouveau par Louis-Georges Tin et le magazine Têtu.
 
Article 2
Le concours est ouvert à toutes et à tous. Les candidates et les candidats sont invités à proposer une nouvelle, dont le sujet soit lié à la problématique de l'homophobie. L'appréciation du jury se fondera sur la qualité littéraire des textes proposés.

Article 3
Les textes envoyés doivent être inédits, rédigés en français et avoir une longueur de 2.000 mots (+ ou – 10 %).

Article 4
Les textes doivent être envoyés avant le 30 avril 2008 minuit, heure de Paris, à adacsg43@yahoo.fr, avec la mention du nom, du prénom, de l'adresse postale et des coordonnées électroniques et téléphoniques des candidats.

Article 5
Les résultats seront annoncés dans le cadre des célébrations de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie.

Article 6
La nouvelle primée par le jury sera publiée dans le magazine Têtu, courant 2008.

Article 7
Les auteurs acceptent que leurs textes soient publiés sans rémunération et s'engagent à céder gracieusement à la société CPPD, éditrice du magazine Têtu, leurs droits patrimoniaux d'auteur pour publication dans le magazine Têtu, édition papier diffusée sur les aires géographiques habituelles, et aussi sur tous les supports habituels de diffusion de Têtu, notamment le site internet tetu.com, sans limitation de durée et pour tous pays. L'ensemble de ces droits sera cédé à la société des Amis d'Axieros qui publie la revue Inverses, pour les nouvelles qui seront sélectionnées, afin d'être l'objet d'un numéro hors série de cette revue.

Article 8
La décision du jury est souveraine et sans appel.

Article 9
Tous les concurrents sont réputés avoir pris connaissance du présent règlement et l'avoir accepté sans réserve.

Ecrit le : 2008-03-19
Copyright tetu.com

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 7 Avril 2008

FESTIVAL ALLANT VERS
Samedi 19 Avril 2008
CENTRE GAY ET LESBIEN DE NÎMES (Nîmes)
24, rue Porte de France
BP183
30012 Nîmes cedex 4
Tel. +(33) 04 66 67 10 59

agrandir



Comme chaque année au mois d'avril, le festival « Allant vers » fait son grand retour du 4 au 19 avril 2008.
L'équipe du CGL s'est pliée en quatre pour nous concocter un programme riche et varié.

Quinze jours de festival c'est : cinq longs-métrages, deux expositions, quatre rencontres débat, une pièce de théâtre, un café politique, un rayon littéraire LGBT à la FNAC, .

Programme pour cette 6eme édition consultable sur le site du CGL : http://www.cgl30.org

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0