Articles avec #biopic tag

Publié le 3 Février 2020

L’acteur et réalisateur Bradley Cooper s’empare de la vie de Leonard Bernstein, célèbre compositeur de West Side Story. Sa relation avec sa femme, et son coming out tardif, devraient être au centre du film.

Le biopic est décidément une affaire qui marche à Hollywood. Après Elton John, Freddy Mercury ou Judy Garland, c’est une nouvelle icône de la culture LGBT qui va avoir droit à son film biographique : Leonard Bernstein. Le célèbre chef d’orchestre, compositeur et pianiste avait notamment signé la bande-originale de Sur les quais, qui lui avait valu d’être nommé aux Oscar, avant de composer la célèbre comédie musicale West Side Story. Et c’est Bradley Cooper, qui a signé le succès surprise de l’année 2018, « A Star Is Born », et révélé une facette inconnue de Lady Gaga, qui s’y colle. Il réalisera le film, et incarnera également le musicien dans cette nouvelle production Netflix.

Coming out tardif

Mais le pitch devrait se focaliser sur la relation particulière qui liait le chef d’orchestre et sa femme, Félicia. En 1976, ne pouvant plus cacher son homosexualité, il la quitte pour vivre l’amour au grand jour avec un homme. Mais l’année suivante, celle-ci apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du poumon. Leonard Bernstein ré-emménage donc avec elle. Il s’en occupera jusqu’à sa mort, en 1978. C’est cette « relation chargée et complexe » qui aurait donc poussé Bradley Cooper à faire ce film, qu’il n’était apparemment pas le seul à vouloir porter à l’écran.

 

Un projet concurrent, où Jake Gyllenhaal devait interpréter le génie musical, a été enterré, alors que Bradley Cooper a décroché l’exclusivité auprès des ayants-droits de Leonard Bernstein. Il a co-écrit le scénario avec le scénariste de Spotlight, Josh Singer, primé aux Oscars, et s’est entouré de co-producteurs de renom : Steven Spielberg et Martin Scorsese. Toutefois, on ne sait pas encore qui incarnera Felicia Montealegre… Des idées ?

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 24 Janvier 2020

"(I’m Gonna) Love Me Again" a été composée spécifiquement pour le film.

 

La 92e cérémonie des Oscars approche. Le 9 février prochain, au Dolby Theatre de Los Angeles, l’Académie récompensera les meilleurs films, ainsi que les meilleurs acteurs et actrices de l’année 2019. Oui, mais pas que. Un musicien aura également la chance de repartir avec l’iconique petite statuette en or. Les interprètes et compositeurs Elton John, Randy Newman, Diane Warren, Kristen Anderson-Lopez et Cynthia Erivo sont nommés dans la catégorie de la Meilleure chanson originale. Et l’Académie des Oscars vient de l’annoncer : Sir Elton John sera bien présent le jour de la cérémonie, et interprétera sur scène "(I’m Gonna) Love Me Again", chanson phare du biopic survolté Rocketman.

Le film, réalisé par Dexter Fletcher (Sherlock Holmes 3), raconte la vie hors du commun du musicien britannique, de ses débuts à sa consécration en tant que star planétaire. Il a d’ailleurs été récompensé des Golden Globes de la Meilleure chanson et du Meilleur acteur dans une comédie musicale pour Taron Edgerton, convainquant dans la peau du compositeur.

Mais ce n’est pas tout. La chanteuse et actrice londonienne Cynthia Erivo sera aussi de la partie et interprètera "Stand Up", tirée du film Harriet. Un biopic où la jeune femme joue le rôle de la militante Harriet Tubman, qui a consacré sa vie à l’abolition de l’esclavage afro-américain. De son côté, Idina Menzel chantera en duo avec Aurora "Into the Unkown", chanson issue du dessin-animé La Reine des neiges 2. Sans oublier Randy Newman qui chantera "I Can’t Let You Throw Yourself Away", chanson de la bande-originale de Toy Story 4, et Chrissy Metz chantera "I’m Standing With You", de Diane Warren. La chanson est tirée du drame Breakthrough.

L’an dernier, c’est la chanteuse et actrice Lady Gaga qui a remporté l’Oscar de la Meilleure chanson originale avec "Shallow", composée pour le film A Star is Born. Elle avait été rejointe sur scène par Bradley Cooper, qui a réalisé et joué dans le film.

Source première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #Oscars 2020

Repost0

Publié le 10 Janvier 2020

Katia et Justine tombent amoureuses, un amour de conte de fée. Justine veut un enfant. Katia, trop souvent blessée par la vie, finit par accepter qu’elles tentent toutes les deux une insémination artificielle. Katia tombe enceinte, mais quelques jours avant la naissance de leur enfant, Justine disparaît...

Douze ans plus tard, Katia va mourir. Elle va devoir trouver un tuteur pour sa fille, Jeanne. Sa seule option: son frère, William, écrivain cynique, qu’elle n’a pas vu depuis 5 ans. Le tourbillon des émotions peut commencer.

La Scala

13 boulevard de strasbourg
75010 PARIS

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture, #Biopic, #lesbien, #homoparentalité

Repost0

Publié le 30 Décembre 2019

Alors que Charlie's Angels vient de débarquer en salles, un petit point sur les projets de Kristen Stewart s'impose !

Depuis son César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Sils MariaKristen Stewart a pris une autre dimension, s'émancipant du poids de son rôle dans la saga Twilight. Elle a su faire des choix audacieux et mélanger les genres, jouant dans des films aussi différents les uns des autres comme la SF avec Equals, la romance avec Café Society de Woody Allen ou le drame féministe avec Certaines Femmes.

En cette fin d'année 2019, elle s'essaie au film d'action avec Charlie's Angels. Elle y incarne l'espionne de choc Sabina Wilson.

Après cette expérience, Kristen retournera dans le genre SF avec Underwater, en salles le 8 janvier. Le film raconte l'histoire d'une équipe scientifique sous-marine faisant face à un tremblement de terre. Sous l'eau, ils vont devoir essayer de survivre. Stewart y donne la réplique à Vincent Cassel.

La comédienne reviendra ensuite du côté du cinéma d'auteur avec le biopic Seberg. Il s'agit du récit de la tentative du FBI de faire passer l'enfant de l'actrice Jean Seberg comme n'étant pas le fruit de son mariage mais d'un adultère avec un membre du parti Black Panther. Cette tentative résultait du soutien de l'actrice à la cause Black Panther depuis son adolescence.

Après Seberg, Stewart campera à nouveau une artiste dans un autre biopic : J.T. Leroy. Le long-métrage est inspiré de l'histoire de J.T. Leroy, une femme écrivain qui s'était fait passer pour un transgenre dans les années 90-2000 pour duper le monde des célébrités.

Kristen apparaîtra dans Lizzie, un film se déroulant au 19ème siècle. C'est une adaptation de l'histoire vraie de Lizzie Borden, accusée, puis acquittée, pour le double meurtre de son père et de sa belle-mère.

Enfin, la comédienne partagera l'affiche avec Mackenzie Davis dans Happiest Season. Le film, réalisé par l'actrice Clea DuVall, relate l'histoire d'une jeune femme souhaitant demander sa petite amie en mariage lors d'une fête de famille. Mais ses plans sont chamboulés lorsqu'elle découvre que sa partenaire n'a pas fait son coming-out auprès de ses parents conservateurs. À noter qu'à part Underwater, en salles le 8 janvier, Lizzie sortira directement en vidéo en février 2020 et les autres projets de Kristen n'ont pas encore de date de sortie en France.

Par  Vincent Formica  pour allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic, #lesbien, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 25 Décembre 2019

Noureev (2018)
Date de sortie 19 juin 2019 (2h 07min)
Genres BiopicDrame
Nationalités BritanniqueFrançaisSerbe
Jeune prodige du célèbre ballet du Kirov, Rudolf Noureev est à Paris en juin 1961 pour se produire sur la scène de l'Opéra. Fasciné par les folles nuits parisiennes et par la vie artistique et culturelle de la capitale, il se lie d'amitié avec Clara Saint, jeune femme introduite dans les milieux huppés. Mais les hommes du KGB chargés de le surveiller ne voient pas d'un bon œil ses fréquentations "occidentales" et le rappellent à l'ordre. Confronté à un terrible dilemme, Noureev devra faire un choix irrévocable, qui va bouleverser sa vie à jamais. Mais qui va le faire entrer dans l’Histoire.

Une belle déception ! 

Pourtant, l'idée de ce film basé sur la vie du danseur étoilé Rodolph Nureev, avait tout pour séduire :

- une grosse production américaine  

- un décor magnifique (la ville de Paris)

- et des moments de danse très bien chorégraphiés.

Malgré tout cela, la magie n'opère jamais. La narration est très difficile à suivre. Les flash-backs s'entremêlent entre son enfance, ses débuts de danseur en Russie et son séjour en France, mais il n'y a aucune logique et l'on s'y perd.

Je trouve que c'est très mal joué surtout les personnages français, c'est à pleurer tellement ils sont nuls ! Seul l'acteur Oleg Ivanko qui joue Noureev s'en tire à peu près bien.

Le film traîne en longueur et l'on s'ennuie énormément. L'homosexualité du danseur est vaguement abordée dans une seule scène. Alors que l'histoire est lisse et bien proprette tout d'un coup, on le voit au lit avec un autre homme. Ce dernier se lève et l'on a droit à une vue frontale de son anatomie. Très étrange après plus de 2 h de platitude.

Dommage; moi qui suis très client de ce genre d'histoire, c'est un vrai gâchis.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties dvd, #dvd gay

Repost0

Publié le 16 Octobre 2019

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 24 Juin 2019

Viola Davis, lauréate d'un Oscar, va jouer le rôle de Ma Rainey, la mère du blues, dans Le Black Bottom d' August Wilson, aux côtés de Chadwick Boseman, la vedette du film Black Panther , selon le Hollywood Reporter.

Le personnage de Viola Davis dans la série How To Get Away With Murder , est bisexuel. Dans ce nouveau film, elle pourra explorer la vie de l’une des plus célèbres chanteurs de blues et pionniers LGBTQ de l’époque. 

La pièce de 1982 de Wilson se déroule dans un studio d'enregistrement où les tensions finissent par devenir violentes alors que Rainey travaillent à la création d'un disque. La pièce comprend un personnage appelé Dussie Mae, qui est la petite amie de Rainey.

Rainey a travaillé avec les célèbres chanteuses de blues lesbiennes tels que Bessie Smith et Gladys Bentley . Son "Prove It on Me Blues" était en avance sur son temps en termes de représentation queer.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 20 Juin 2019

Ce samedi, cela fera 50 ans jour pour jour que l'actrice et chanteuse Judy Garland nous a quittés. Hollywood lui consacre un biopic qui sortira justement cette année, porté par Renée Zellweger, mais où en est vraiment le projet ?

Judy Garland avait été révélée par son rôle de Dorothy dans Le magicien d'Oz (1939), classique parmi les classiques du cinéma hollywoodien. Elle n'avait alors que 17 ans. Elle connaîtra également le succès avec sa prestation dans le remake d'A Star Is Born signé George Cukor, sorti en 1955 en France. Le film lui vaudra une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice.

Sa carrière musicale s'envolera en parallèle, la faisant gagner un Grammy de l'album de l'année pour son enregistrement live à Carnegie Hall en 1961. La même année, elle est nommée à l'Oscar du Meilleur second rôle féminin pour Jugement à Nuremberg. Cependant, sa vie personnelle sera loin d'être à l'image de ses rôles très joyeux et positifs. En coulisse, Judy Garland manque de confiance en elle. Tourmentée et de santé fragile, elle sera licenciée de la M.G.M. en 1950 et tentera de mettre fin à ses jours.

Le film à venir se passera en 1968, à la fin de la carrière de Judy Garland, et plus précisemment un an avant son décès. A l'époque, elle donne une série de concerts à guichets fermés au New York's Palace Theater. Cependant, sa santé se détériore. Elle prend beaucoup trop de médicaments, qui conduiront à sa mort le 22 juin 1969, à 47 ans.

Sobrement intitulé Judy, il est à présent terminé et sortira le 27 septembre dans les salles américaines, pile pour essayer de se qualifier pour les Oscars. Judy Garland sera interprétée par Renée Zellweger, tandis que son producteur et mari sera incarné par Rufus Sewell. La réalisation est assurée par Rupert Goold, à qui l'on doit True Story, un thriller carcéral avec James Franco et Jonah Hill.

Judy n'a pour l'instant aucune date de sortie française.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 19 Juin 2019

L’actrice de Game of Thrones s’est montré très enthousiaste à l’idée d’incarner le leader de Culture Club.

Et si la meilleure personne pour jouer Boy George était une femme ? Cela semble être l’avis du principal intéressé, qui a même avancé un nom dans une interview pour la radio australienne : Sophie Turner. Le chanteur de Culture Club et roi de la new wave pop a exprimé toute son admiration pour l’interprète de la Queen in the North, Sansa Stark. "J’ai eu beaucoup de propositions intéressantes", a déclaré le chanteur britannique, avant de poursuivre. "L’une des plus intéressantes était Sophie Turner. Les gens vont dire qu’elle ne peut pas jouer mon rôle parce qu’elle est une femme. Mais quand j’avais 17 ans, j’aurais aimé être elle". Un choix évident lorsqu’on compare les traits d’un Boy George jeune à ceux du nouveau visage de la saga X-Men.

Sophie Turner n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux, ravie d’être sollicitée par le chanteur de Do You Really Want To Hurt Me. "Je suis tellement prête", a-t-elle écrit sur son compte Twitter. En pleine résurgence du biopic, genre ravivé par le succès public de Bohemian Rhapsody et Rocketman, l’histoire de Boy George sera mise en scène par Sacha Gervasi. Avant de s’intéresser à la machine à tubes des années 80, le cinéaste s’était penché sur la vie confidentielle d’une rockstar d’un autre temps, Alfred Hitchcock.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay, #Musique gay

Repost0

Publié le 4 Juin 2019

La vie du chorégraphe Alvin Ailey sera portée à l’écran dans un biopic. La Fox est intéressée depuis des mois par le projet et à trouver en la personne de Barry Jenkins le metteur en scène idoine pour aborder un tel sujet. Sur le papier, on leur donne raison.

Barry Jenkins a peut-être terminé quelque chose dans sa courte filmographie avec Si Beale Street Pouvait Parler. Son cinéma, orienté autour du sentiment amoureux, parlait en sous-texte de la place de l’individu afro-américain dans la société – moderne ou passée. Ses films avaient donc une double lecture qui les rendait encore plus beau à appréhender. Pour son quatrième essai, il s’attaque à un genre extrêmement particulier : le biopic.

Deadline annonce que le réalisateur va s’occuper d’un film centré sur la vie d’Alvin Ailey, l’un des plus influents et talentueux chorégraphes du 20ème siècle. Né au Texas, cet afro-américain s’est passionné depuis l’enfance pour la danse. Plus grand, il se lance dans le grand bain en ouvrant sa propre compagnie à New-York. C’est le début d’une belle carrière qui va le rendre populaire à travers le monde. Sa popularité grandira davantage après sa mort, en 1986, à cause du terrible sida. Julian Breece est chargé de signer le scénario en se basant sur la biographie Alvin Ailey : A Life in Dance écrite par Jennifer Dunning. La Fox est intéressée depuis plusieurs mois par le projet et tente de le monter avec l’implication de la compagnie Alvin Ailey American Dance Theater. L’arrivée de Barry Jenkins est une bonne nouvelle.

Récompensé aux Oscars (Meilleur Film et Meilleur scénario adapté, en plus d’une récompense individuelle attribuée à Mahershala Ali) pour le magnifique Moonlight, Barry Jenkins reste dans son domaine de prédilection. Qu’il s’intéresse à Alvin Ailey, gay et noir, après ce que l’on a vu dans ses précédents films, ne surprend pas. Et c’est en même temps ce que l’on attend d’un auteur, qu’il continue de travailler des formes et des motifs communs, en évoluant. Ce nouveau long métrage, sans titre, sera forcément encore une fois une belle proposition de cinéma. Le monde de la danse est un bel écrin pour que Barry Jenkins continue de travailler sa mise en scène à la sensibilité indéniable.

Aucune date de sortie n’est encore annoncée ni un début de casting. Il faudra un acteur charismatique pour endosser le premier rôle d’un film qui devra encore mener Barry Jenkins aux Oscars.

Source cinéséries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0