Articles avec #biopic tag

Publié le 17 Décembre 2018

Twentieth Century Fox France

Le biopic sur Freddie Mercury et Queen a battu Straight Outta Compton.

Mise à jour du 17 décembre 2018 : ça y est ! Bohemian Rhapsody est devenu LE plus gros succès des biopics musicaux au cinéma ! Le film a rapporté plus de 608,7 millions de dollars en six semaines d'exploitation, détrônant ainsi Straight Outta Compton.

Actualité du 6 novembre 2018 :

Avec 50 millions de dollars de recettes récoltés en premier week-end, Bohemian Rhapsody démarre très fort au box-office américain. Idem en France, où il approche déjà du million d’entrées en 5 jours. A tel point qu’on peut déjà annoncer que ce film sur Queen, plus spécifiquement consacré à la vie de son chanteur Freddie Mercury décédé en 1991, devrait rapidement devenir le plus gros succès des biopics rock au cinéma.

Jusqu’ici, le gagnant était Walk the Line, sur Johnny Cash, qui a rapporté 119,5 millions de billets verts aux Etats-Unis, dont 22,3 au démarrage, en 2005. Un an avant, Ray, le film sur Ray Charles porté par Jamie Foxx, avait récolté 75,3 millions de dollars, dont 20 en premier week-end, mais ce n’est pas à proprement parler un "biopic rock", le chanteur-compositeur et pianiste américain étant une figure de la soul et du rhythm and blues. Idem pour Amadeus, le classique de Milos Forman sur Mozart, qui avait franchi les 50 millions de dollars en 1984. Il reste cependant intéressant de comparer le démarrage de ce long-métrage de Bryan Singer avec Rami Malek à ces succès, puisqu'il a fait deux fois mieux qu’eux lors de ses premiers jours en salles.

Parmi les biopics musicaux en général (pas seulement ceux consacrés à des rock-stars), le grand gagnant est pour l’instant Straight Outta Compton, retraçant la formation du groupe de rap NWA, qui a raflé 161 millions de dollars en 2015 aux USA, dont 60 millions lors de ses trois premiers jours en salles. The Doors, d’Oliver Stone, est loin derrière avec ses 35,4 millions de dollars récoltés en 1991, et I’m Not There (2007), le film indépendant de Todd Haynes où Bob Dylan était incarné par plusieurs comédiens, a lui écoulé 4 millions aux USA. C’est 500 000 de plus que celui consacré aux Runaways, le groupe de Joan Jett et Cherie Currie, trois ans plus tard.

En France, Bohemian Rhapsody devrait également bien marcher. Proposé dans 505 salles cette semaine, il a attiré 937 273 curieux en un week-end. Chez nous, le plus gros succès d’un biopic musical revient à La Môme, avec Marion Cotillard. Le film sur la vie d’Edith Piaf avait été vu par 5,2 millions de curieux en 2007, dont 1,2 en première semaine (et il a gagné 10,3 millions de dollars aux USA). Amadeus a également cartonné en faisant déplacer 4,5 millions de spectateurs. Cloclo (2012) arrive ensuite, avec 1,7 million d’entrées, puis Ray, qui a vendu 1,6 million de contremarques, et enfin Gainsbourg (vie héroïque) et The Doors, qui  ont atteint chacun 1,2 million de tickets. Notons qu’en France, Walk the Line a été vu par seulement 272 146 curieux, et NWA par plus de 500 000 personnes.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 17 Décembre 2018

Océan Films Distribution

Océan Films Distribution

THE HAPPY PRINCE
Réalisé par: Rupert EVERETT
Avec: Rupert EVERETT, Colin FIRTH, Colin MORGAN, Edwin THOMAS, Emily WATSON

Sortie le : 19 décembre 2018

Synopsis 

À la fin du XIXe siècle, le dandy et écrivain de génie Oscar Wilde, intelligent et scandaleux brille au sein de la société londonienne. Son homosexualité est toutefois trop affichée pour son époque et il est envoyé en prison. Ruiné et malade lorsqu’il en sort, il part s’exiler à Paris. Dans sa chambre d’hôtel miteuse, au soir de sa vie, les souvenirs l’envahissent…
Est-ce bien lui celui qui, un jour, a été l’homme le plus célèbre de Londres ? L’artiste conspué par une société qui autrefois l’adulait ? L’amant qui, confronté à la mort, repense à sa tentative avortée de renouer avec sa femme Constance, à son histoire d’amour tourmentée avec Lord Alfred Douglas et à Robbie Ross, ami dévoué et généreux, qui a tenté en vain de le protéger contre ses pires excès ?
De Dieppe à Naples, en passant par Paris, Oscar n’est plus qu’un vagabond désargenté, passant son temps à fuir. Il est néanmoins vénéré par une bande étrange de marginaux et de gamins des rues qu’il fascine avec ses récits poétiques. Car son esprit est toujours aussi vif et acéré. Il conservera d’ailleurs son charme et son humour jusqu’à la fin : « Soit c’est le papier peint qui disparaît, soit c’est moi… »

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Biopic, #cinéma gay

Repost0

Publié le 16 Décembre 2018

 

Kate Winslet et Saoirse Ronan vont jouer dans le drame historique « Ammonite ».

Il s'agit d'une histoire inspirée par la vie de la chercheuse de fossiles, Mary Anning.

L'histoire se déroule dans les années 1840 en Angleterre, lorsque Anning et une autre jeune femme sont envoyées en convalescence au bord de la mer. Elles vont développer une relation intense, modifiant leur vie à jamais.

 Anning est réputée pour avoir effectué des découvertes scientifiques clé sur les couches de fossiles marins du Jurassique dans les falaises de la Manche.

Le film sera dirigé par Francis Lee (God's Own Country). Le Tournage est prévu pour mars.

Kate Winslet a été nominée sept fois pour les Oscars et a remporté le prix « The Reader » de Stephen Daldry en 2008. Ronan a été nominé trois fois aux Oscars, et plus récemment pour « Lady Bird ». Elle joue actuellement le rôle-titre du film « Mary Queen of Scots ». 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien, #Biopic

Repost0

Publié le 16 Décembre 2018

Ami de Patti Smith, photographe bisexuel sulfureux, Robert Mapplethorpe a marqué la scène artistique new-yorkaise dans les années 70 et 80. Il est mort du sida en 1989.

L’année 2019 verra sur grand écran, 30 ans après sa mort, le premier biopic consacré au photographe bisexuel Robert Mapplethorpe, qui a marqué l’univers de la photographie dans les années 70 et 80. Pour interpréter Mapplethorpe, la réalisatrice Ondi Timoner a choisi l’acteur britannique Matt Smith, qu’on a vu dans Doctor Who et plus récemment dans la série de Netflix The Crown, dans laquelle il interprète le mari de la reine Elizabeth II.

Né en 1946 dans une banlieue paisible du New Jersey, il fonde sa réputation d’artiste d’avant-garde pour ses photos en noir et blanc d’hommes nus et pour avoir photographié la scène cuir new-yorkaise dans les années 60 et 70. Dans les années 80, Mapplethorpe devient le portraitiste de tout ce que New York compte d’artistes et de célébrités, de Truman Capote à Arnold Schwarzenegger en passant par la princesse Gloria von Thurn und Taxis et Deborah Harry.

Intenses polémiques

L’œuvre de Mapplethorpe a suscité d’intenses polémiques aux États-Unis à la fin des années 80. Le sénateur ultra conservateur Jesse Helms, qui s’était opposé aux droits civiques dans les années 60 et aux droits des homos plus tard, part en guerre contre les subventions d’État aux expositions présentant les photos parfois provocatrices de l’artiste new-yorkais. L’une d’elles, un autoportrait de l’artiste, avait particulièrement attiré l’attention. On y voit Mapplethorpe en tenue SM, avec un fouet planté dans son cul. Il n’en fallait pas plus pour déclencher le scandale. Le National Endowment for the Arts, l’équivalent du ministère de la Culture, en fit les frais dans ce qui fut appelé la guerre culturelle.

En 2014, le Grand Palais choisit de limiter l’accès à la salle présentant les photos SM de Mapplethorpe aux plus de 18 ans, faisant du coup apparaître Mapplethorpe comme un photographe classique, trop classique pour certains critiques.

Sa vie et sa sexualité — Mapplethorpe était bisexuel — est décrite avec infiniment de tendresse dans le livre de Patti Smith, Just Kids, qui porte sur la période durant laquelle la chanteuse et le photographe sont inséparables, à la fin des années 60. Smith et Mapplethorpe vivent alors au Chelsea Hotel, une cour des miracles de la marginalité et de la création, fréquentent Andy Warhol et croisent Janis Joplin, Lou Reed, Allen Ginsberg.

« Il a repoussé les limites, la forme et l’enveloppe de ce qu’il faisait »

C’est en 1986 que Mapplethorpe apprend qu’il est atteint du sida. En 1988, le Whitney Museum of Art lui consacre une rétrospective majeure. Cette même année, il crée la Robert Mapplethorpe Foundation, destinée à protéger son œuvre et qui continue de soutenir financièrement la recherche sur le VIH/sida. Robert Mapplethorpe meurt le 9 mars 1989 à l’âge de 42 ans.

Dans une interview à Entertainment Weekly, Matt Smith déclare : « Comme n’importe quel artiste, il était vilipendé à l’époque. Mais c’est parce qu’il a repoussé les limites, la forme et l’enveloppe de ce qu’il faisait […], et c’est souvent le but de l’art de faire cela. »

 

Source Komitid par 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 29 Novembre 2018

Le guitariste de Queen pouvait-il dire autre chose ?

Enorme succès public aux Etats-Unis et dans le monde (474 millions de dollars de recette, un record pour un biopic musical), Bohemian Rhapsody peut-il s’inviter à la table des Oscars ? C’est ce que croit Bryan May, un des co-fondateurs de Queen avec Freddie Mercury, qui estime que Rami Malek sera nommé dans la catégorie meilleur acteur.

"Il est incroyable, il sera sans nul doute nommé aux Oscars et ce sera bien mérité. Il s’est mis dans la peau de Freddie jusqu’au point où on a commencé à penser que c’était vraiment Freddie. C’est vraiment remarquable", s’enthousiasme le guitariste et compositeur, qui se réjouit du carton réalisé par le film. "On a vécu avec ce projet pendant 9 ans, c’est incroyable de le voir marcher aussi bien. Il est sorti accompagné de critiques merdiques, un peu comme certains de nos disques à l’époque, mais le public l’a accueilli magnifiquement."

La prédiction de Brian May est-elle à prendre au sérieux ? Pour l’instant, ni le film ni Rami Malek ne sont évoqués dans la presse hollywoodienne, qui a déjà dégainé ses listes de favoris pour les Oscars, mais le combo biopic + transformation restant une valeur sûre pour les Academy Awards, on ne sait jamais. Le dernier récipiendaire du trophée est d’ailleurs Gary Oldman pour Les Heures Sombres, où il jouait un certain Winston Churchill. Et en 2004, Jamie Foxx s’était lui imposé en incarnant le chanteur Ray Charles…

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay, #Oscars 2019

Repost0

Publié le 26 Novembre 2018

Taron Egerton a tourné sa première scène de sexe avec la star de la série " Bodyguard", Richard Madden, et n’a aucun scrupule à parler de «l’intimité masculine».

Egerton a parlé de la comédie musicale  Rocketman, qui traite de la vie d’Elton John, dans une interview sur  MTV,  tout en faisant la promotion de son dernier film, Robin Hood .

L'acteur gallois joue la superstar internationale qu'est Elton John dans le film, tandis que Madden joue le rôle de John Reid, le manager de longue date du chanteur. Les deux hommes ont également eu une relation pendant cinq ans.

«Je me suis vraiment lancé. J'ai tourné ma première scène de sexe gay pour ce film et c'est avec un homme assez connu», a déclaré Egerton, sans mentionner explicitement Madden.

Contrairement à d'autres films récents sur des icônes gay de la musique qui ont atténué la sexualité du personnage principal , Rocketman  promet d'être explicite dans sa description des histoires d'amour de Elton John.

 
"Je pense que le film que nous avons tourné est absolument une célébration de tout ce qu'Elton John est et dont  sa sexualité fait partie", a déclaré Egerton.  

Il a poursuivi: «Je pense en fait que la communauté gay sera très agréablement surprise . J'ai aimé chaque seconde.

«Je ne suis pas quelqu'un qui est perturbé par l'intimité masculine et je suis assez fier de ce que nous en avons fait"

Dans une autre interview avec BANG Showbiz , Egerton a discuté plus en détail de la scène de sexe avec Madden: «Nous sommes allés ensemble dans certains endroits et c'est devenus très physiques."

Il continue a jeter le trouble en sous-titrant une photo de Madden à la poitrine nue sur Instagram avec les mots: "Épouse-moi ?" L'un des fans de Madden a rappelé à l'acteur qu'il n'était pas le seul à avoir les yeux rivés sur l'acteur écossais: "La file d'attente est longue, Taron", a-t-il écrit. Mais Egerton n'a pas été dissuadé si facilement: "Oui, mais je suis devant chérie."

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 20 Novembre 2018

20th Century Fox

"On aurait pu aller plus loin" dans l'exploration de la vie privée de Freddie Mercury.

Bohemian Rhapsody cartonne en ce moment au cinéma. Pour se transformer en Freddie Mercury, Rami Malek a fait de nombreuses recherches, puis s'est adapté à son look en portant notamment un dentier, qui modifiait sa façon de parler, et en étudiant sa gestuelle.

 

Interviewé par Who.com, Malek a expliqué ce qui l'avait poussé à accepter ce rôle, et a aussi exprimé un regret : que le film n'explore pas assez sa vie intime, notamment avec l'homme de sa vie, Jim Hutton. "On aurait pu aller plus loin", explique-t-il avant d'ajouter qu'il n'arrêtait pas "de pousser pour qu'on insiste plus sur cet aspect de sa vie. Je ne sais pas si on a réussi à ce niveau-là."

Dans le biopic de Bryan Singer, on voit Jim Hutton le temps de quelques scènes, incarné par Aaron McCusker, mais il est effectivement moins présent que Mary Austin, la fiancée de Freddie dans sa jeunesse, qui est jouée par Lucy Boynton. Cette différence de temps à l'écran, s'explique surtout par le fait que Jim a surtout été présent au côté de Freddie à la fin de sa vie, pendant la préparation du Live Aid, en 1985, et les années qui ont suivi jusqu'à la mort du chanteur, en 1991, alors que le long métrage s'intéresse surtout à son début de parcours, jusqu'à ce fameux concert caritatif.

Rami Malek revient aussi sur ses nombreuses recherches avant de se glisser dans le rôle : "Quand je l'ai vu sur scène, j'ai instinctivement su que je voulais en savoir plus sur lui. Il a cette éloquence, cette élégance, qui font que quand on regarde l'une de ses performances, on veut savoir d'où son talent vient. Peu d'artistes peuvent débarquer tout en cuir, siffler une coupe de champagne et dire aux invités qu'ils peuvent se déshabiller si ça leur fait plaisir. Tout en conservant une certaine prestance, ce côté 'royal'". En plus de ses visionnages de vidéos, des clips aux concerts en passant par ses interviews, Rami a beaucoup lu à propos de son modèle : des lettres de Freddie à sa famille quand il était en pension, enfant, et plusieurs biographies, afin de comprendre qui il était : "Je ne m'arrête jamais. Même après le tournage j'ai relu l'une de ses bios pour être certain que je n'étais pas passé à côté de quelque chose !"

Le résultat a payé, puisque depuis la sortie de Bohemian Rhapsody, le comédien de 37 ans est acclamé pour son incarnation du leader de Queen.

Source première

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 18 Novembre 2018

Mini biopic, la pub retrace la carrière d’Elton John.

Vous êtes impatients de voir Rocketman, le biopic consacré à Elton John ? Une compagnie britannique a peut-être trouvé le moyen de vous faire patienter un peu. La chaîne britannique de grands magasins John Lewis & Partners vient de dévoiler une publicité rendant un hommage émouvant au chanteur Elton John.

La publicité prend la forme d’un mini biopic qui fonctionnerait à l’envers, partant du temps présent pour remonter à l’enfance du chanteur. C’est la chanson "Your Song" qui sert de fil rouge à la vidéo. Le résultat est tellement vraisemblable qu’on pourrait croire des images d’archives.

Sont passés en revue quelques moments importants de la carrière d’Elton John : ses concerts au Shea Stadium dans les années 1970 et à Las Vegas dans les années 2000, ses perruques et ses costumes extravagants, son passage à l’émission Top Of The Pop en 1971, l’enregistrement de "Your Song", et enfin ses débuts au piano, lors d’une soirée familiale et du spectacle de fin d’année de l’école. La publicité se termine avec le jeune Elton John recevant un piano droit pour Noël.

Les magasins John Lewis & Partners sont célèbres pour leur pubs originales et mignonnes. En septembre dernier, le groupe a dévoilé une vidéo rendant hommage à Queen. on y voit des écoliers reprendre "Bohemian Rhapsody" lors d'un spectacle de fin d'année.

Le film Rocketman sortira sur les écrans français le 29 mai 2019. Il sera réalisé par Dexter Fletcher, qui a repris les rênes de Bohemian Rhapsody, biopic consacré à Freddie Mercury et Queen, après le renvoi du réalisateur Bryan Singer.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique, #Pub, #Biopic

Repost0

Publié le 13 Novembre 2018

Le responsable du comité de censure malaisien a confirmé que le pays avait coupé les scènes gays du film biographique sur Freddie Mercury, Bohemian Rhapsody .

Mohd Zamberi Abdul Aziz, président de la Commission malaisienne de la censure cinématographique, a confirmé au Malay Mail mardi 13 novembre que le film  avait été censuré pour ne pas mentionner ses relations homosexuelles.

.

"Tout ce qui est lié aux LGBT ou à leur promotion ne sera pas approuvé."

- Mohd Zamberi Abdul Aziz

S'adressant au Malay Mail , Aziz a confirmé que la publication en Malaisie de Bohemian Rhapsody avait coupé "quatre scènes gays".

Le chef de la censure a affirmé que les coupures «impliquaient des moments tels que des hommes qui s'embrassaient, des hommes qui se frottaient et un groupe d'hommes en robes faisant la fête dans un manoir».

Il a déclaré au journal: "Une autre scène supprimée était celle du post-crédit, selon laquelle Freddie Mercury et Jim Hutton avaient vécu une vie heureuse, car ils montraient qu'ils entretenaient une relation gay."

Aziz a affirmé que les coupures ne totalisaient pas plus de trois minutes au lieu des 20 minutes annoncées par les fans.

Le film était classé PG au Royaume-Uni car il omettait de décrire de manière explicite la vie personnelle de Mercury, mais fut attribué un classement «réservé aux adultes» +18 ans en Malaisie.

Aziz a cité les réglementations du pays relatives à la censure des films qui interdisent le contenu LGBT + dans les films et les émissions de télévision.

Le film "la belle et la bête" a été brièvement interdit en Malaisie en 2017 après que le réalisateur ait laissé entendre qu'un personnage  du film était gay.

Le film n'a été autorisé à être publié qu'après que Disney lui eut assuré qu'il n'y avait aucun contenu gay visible.

Une exposition d'art présentant des portraits de personnes LGBT + a également fait l'objet d'une censure gouvernementale  en août 2018.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #homophobie, #cinéma gay, #Biopic, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 9 Novembre 2018

Le réalisateur du très remarqué "Love, Simon", Greg Berlanti, vient de signer chez Universal pour réaliser prochainement un biopic consacré à un acteur hollywoodien iconique des années 50-60 : Rock Hudson.

Après avoir signé une oeuvre touchante et salutaire avec Love, Simon, le réalisateur Greg Berlanti signera prochainement sous les auspices de Universal un biopic consacré à un acteur hollywoodien iconique des années 50-60 : Rock Hudson. Homosexuel, l'acteur fut d'ailleurs une des premières personnalités à dévoiler être atteinte par le virus du Sida, avant de décéder le 2 octobre 1985 à l'âge de 59 ans. Le futur film de Berlanti sera basé sur All That Heaven Allows: A Biography of Rock Hudson, une biographie écrite par Mark Griffin et publiée en janvier dernier chez Harper Collins. Si le cinéaste est attaché à la réalisation et à la production du film à venir, Universal cherche encore le scénariste qui planchera sur l'adaptation de la biographie.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0