Articles avec #biopic tag

Publié le 9 Novembre 2018

Je viens de voir le biopic sur le groupe mythique Queen "Bohemian Rhapsody".

J'ai adoré !!!!! Alors ok c'est un film grand public, très romancé et sûrement très édulcoré mais franchement quel bel hommage à Freddie Mercury.

Rami Malek est d'une grande justesse dans son interprétation. Il incarne avec beaucoup d'émotion à la fois le côté flamboyant du chanteur mais aussi il a su exprimer sa grande solitude qui le poussa vers les excès.

Quel bonheur de réentendre tous les tubes de Queen dommage que certains soient coupés mais le film durerait 4 h ! On a envie de se mettre debout sur son siège pour danser et chanter.

Après je ne sais pas si l'histoire est fidèle a la réalité mais malgré tout le film aborde bien la vie complexe de Freddie, et notamment sa sexualité. On a quand même droit à deux baisers gay sur grand écran, c'est déjà mieux que rien.

C'est un film à voir absolument, 2h15 de pure plaisir et d'émotion. 

Une des mes chansons préférées ci-dessous :-)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 6 Novembre 2018

Ce film sur Queen démarre mieux que Walk the Line aux USA.

Avec 50 millions de dollars de recettes récoltés en premier week-end, Bohemian Rhapsody démarre très fort au box-office américain. Idem en France, où il approche déjà du million d’entrées en 5 jours. A tel point qu’on peut déjà annoncer que ce film sur Queen, plus spécifiquement consacré à la vie de son chanteur Freddie Mercury décédé en 1991, devrait rapidement devenir le plus gros succès des biopics rock au cinéma.

Jusqu’ici, le gagnant était Walk the Line, sur Johnny Cash, qui a rapporté 119,5 millions de billets verts aux Etats-Unis, dont 22,3 au démarrage, en 2005. Un an avant, Ray, le film sur Ray Charles porté par Jamie Foxx, avait récolté 75,3 millions de dollars, dont 20 en premier week-end, mais ce n’est pas à proprement parler un "biopic rock", le chanteur-compositeur et pianiste américain étant une figure de la soul et du rhythm and blues. Idem pour Amadeus, le classique de Milos Forman sur Mozart, qui avait franchi les 50 millions de dollars en 1984. Il reste cependant intéressant de comparer le démarrage de ce long-métrage de Bryan Singer avec Rami Malek à ces succès, puisqu'il a fait deux fois mieux qu’eux lors de ses premiers jours en salles.

Parmi les biopics musicaux en général (pas seulement ceux consacrés à des rock-stars), le grand gagnant est pour l’instant Straight Outta Compton, retraçant la formation du groupe de rap NWA, qui a raflé 161 millions de dollars en 2015 aux USA, dont 60 millions lors de ses trois premiers jours en salles. The Doors, d’Oliver Stone, est loin derrière avec ses 35,4 millions de dollars récoltés en 1991, et I’m Not There (2007), le film indépendant de Todd Haynes où Bob Dylan était incarné par plusieurs comédiens, a lui écoulé 4 millions aux USA. C’est 500 000 de plus que celui consacré aux Runaways, le groupe de Joan Jett et Cherie Currie, trois ans plus tard.

En France, Bohemian Rhapsody devrait également bien marcher. Proposé dans 505 salles cette semaine, il a attiré 937 273 curieux en un week-end. Chez nous, le plus gros succès d’un biopic musical revient à La Môme, avec Marion Cotillard. Le film sur la vie d’Edith Piaf avait été vu par 5,2 millions de curieux en 2007, dont 1,2 en première semaine (et il a gagné 10,3 millions de dollars aux USA). Amadeus a également cartonné en faisant déplacer 4,5 millions de spectateurs. Cloclo (2012) arrive ensuite, avec 1,7 million d’entrées, puis Ray, qui a vendu 1,6 million de contremarques, et enfin Gainsbourg (vie héroïque) et The Doors, qui  ont atteint chacun 1,2 million de tickets. Notons qu’en France, Walk the Line a été vu par seulement 272 146 curieux, et NWA par plus de 500 000 personnes.

Source première

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #cinéma gay, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 24 Octobre 2018

La réponse courte: c'est assez gay.

Quand il a été annoncé que le biopic longtemps attendu du légendaire groupe de rock Queen et de son emblématique leader Freddie Mercury serait enfin réalisé, les fans se sont naturellement souciés de savoir si le film aborderait tous les sujets. Ces inquiétudes ont atteint leur paroxysme lorsque la bande-annonce a été publiée plus tôt cette année. Bien sûr, cela ressemblait à une célébration déchaînée de la musique et de l'histoire du groupe, mais il y avait peu de signes de la sexualité de Freddie et aucune mention du SIDA; ce qui était inclus, cependant, étaient des scènes de lui flirtant avec une femme.

Heureusement, après la première mondiale mercredi soir, nous pouvons confirmer que le film rend hommage à la plus grande partie de Freddie qui le rend si attachant à la communauté LGBTQ à ce jour: sa démesure.

En plus de la musique, le début de Bohemian Rhapsody met principalement l’accent sur la relation de Freddie avec Mary Austin (Lucy Boynton), à qui la star a été fiancée et décrite à de nombreuses reprises comme «l’amour de [sa] vie». Ce n'est que lorsque le groupe entreprend une tournée en Amérique que son attirance pour les hommes commence à se manifester. Le premier signe vient lorsque Freddie parle à Mary au téléphone dans une station service, mais reste distrait lorsqu'il ferme les yeux et pense à un chauffeur de camion qui entre dans les toilettes des hommes. Les spectateurs se demandent si Freddie va le suivre, mais les choses deviennent plus explicitement queer à mesure que le film avance.

Une scène, filmée dans la discothèque emblématique de Londres, Heaven, montre Freddie en train de traverser la piste de danse pleine d'hommes en cuir, avec des chaînes et des masques. Ailleurs, il prend des pilules et organise les fêtes les plus folles de la ville. Le film n'aborde jamais les choses de façon explicite - il n'y a pas de scène de sexe en vue - mais le spectateur sait clairement ce que Freddie recherche et qu'il est attiré par d'autres hommes.

Que Freddie soit réellement gay ou bisexuel reste un mystère. Il avait des relations avec des hommes et des femmes, mais le film le traite en grande partie comme un homme gay. L’une des scènes les plus touchantes est celle où Freddie s’adresse à Mary, qui porte toujours sa bague de fiançailles. Il lui dit qu'il est bisexuel, mais elle pense qu'il est gay. «tu vas avoir une vie si difficile», lui dit-elle. Ils sont restés amis pour le reste de leur vie.

On pourrait soutenir que la représentation de l'homosexualité dans le film est assez sombre, quelle que soit la fidélité des expériences présentées. Mary encourage Freddie à quitter Paul et à rentrer à la maison pour retrouver les personnes qui se soucient vraiment de lui,et  avec qui il avait une relation hétérosexuelle. Sa famille hétéro-normative, qui ne soutient pas nécessairement ses relations homo - et les autres hommes gays de sa vie ne sont jamais vraiment présentés comme ayant eu une influence positive sur lui. Pendant ce temps, les membres du groupe sont décrits ayant des relations hétérosexuelles heureuses et ne se livrant pas au style de vie hédoniste que Freddie poursuivait. Un spectateur plus cynique soutiendrait que le film approche dangereusement de la diabolisation de l'homosexualité et de la glorification de l'hétérosexualité.

C'est seulement à la fin du film que Freddie rencontre un homme qui le traite correctement: Jim Hutton (Aaron McCusker). Dans la vie réelle, ils vivaient une relation amoureuse privée. Jim resta aux côtés de Freddie jusqu'au jour de son décès. C'est dommage que ce film n'ait pas pu explorer davantage cette relation, mais compte tenu du calendrier qu'il suit, il est compréhensible que se soit ainsi.

L’autre thème que les fans espéraient voir abordé correctement concerne la maladie de Freddie, qui a conduit à sa mort tragique en 1991. 

La mort de Freddie n’est pas abordée dans le film car elle s’achève sur la légendaire performance Live Aid du groupe. Qu'il s'agisse d'un résultat positif ou négatif, cela dépend uniquement du spectateur. Certains diront que le film est une célébration de la vie d’une icône et non de sa mort, alors qu’un public plus politisé pourrait critiquer le manque d’exploration plus réaliste et plus approfondie de l’impact réel du SIDA sur Freddie au cours de ses dernières années. Cela aurait été une excellente occasion de ramener le VIH et le sida - qui touchent encore des millions de personnes dans le monde entier - dans l'esprit du grand public.

 Bohemian Rhapsody est finalement un film raconté à travers les yeux des membres restants du groupe, Brian May et Roger Taylor, qui ont tous deux servi de consultants dans le processus de fabrication du film, et il convient de s'en souvenir. Si vous recherchez une célébration de Queen, de la fraternité attachante de Freddie et de son impact stratosphérique sur le monde de la musique, le film est une réussite sans réserve. Mais si vous recherchez un film biographique honnête et complet sur l’une des plus grandes icônes LGBTQ de tous les temps, vous serez un peu déçu.

Source gaytimes

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 23 Octobre 2018

Rami Malek, la vedette du nouveau film biographique du groupe Queen : Bohemian Rhapsody, a parlé de l'impact du film sur la sensibilisation au VIH et au sida.

Dans le nouveau film, l'acteur interprète Freddie Mercury , le leader flamboyant du groupe de rock, décédé des suites d'une maladie liée au sida en 1991.

S'adressant à Gay Star News, Rami a déclaré: '[Le guitariste de Queen] Brian May m'a dit cela lorsque nous parlions du tournage du film. "Il y a beaucoup de gens qui ne réalisent pas la signification de cette sentence de mort." 

«Plus de 35 millions de personnes sont mortes du sida. C'est une pandémie qui existe toujours. J'étais juste au Swaziland pour voir ce que le Mercury Phoenix Trust [fondé par May et Roger Taylor à la mémoire de Freddie] a fait. S'ils ne prennent pas ces pilules tous les jours, cela pourrait avoir une résurgence comme jamais.

«Alors, même s’il s’agit d’un film très divertissant, et émouvant, il a un impact à bien des égards. Vous pouvez emmener vos enfants et peut-être leur donner une petite leçon d'histoire, tout en  chantant des airs bien connus.

 

"Freddie est un héros pour moi"

 Rami a également déclaré: «Je veux que tout le monde se sente représenté par ce film. C'est exactement ce que Freddie Mercury était et est.

Parlant de la représentation de la bisexualité dans le film, il a ajouté: "C'est quelqu'un qui inclut tout le monde. Il n'a jamais voulu être catégorisé ou étiqueté. Il était juste. 

Il a également ajouté: «Si vous êtes là-bas et que vous êtes exactement ce que vous voulez être, je pense que pour vous, Freddie Mercury pourrait être un héros. Il l'est pour moi.

Bohemian Rhapsody en avant première dès le 26 novembre en salle.

Source gaystarnews

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 30 Septembre 2018

Le biopic sur Elton John sortira l’été prochain. 

La première photo de Taron Egerton grimé en Elton John pour Rocketman vient d’être dévoilée. L’acteur y apparaît les jambes à l’air, affublé de légères rouflaquettes et de lunettes à paillettes, portant un blouson doré et des chaussures ailées. Bref, Elton John période 70’s, dans toute sa splendeur vestimentaire !

Rocketman retracera la carrière du célèbre chanteur britannique. Le film est réalisé par Dexter Fletcher, un habitué des biopics puisque c’est lui qui s’est chargé de terminer Bohemian Rhapsody, le film sur Freddie Mercury avec Rami Malek, qui sort sur les écrans le 24 octobre prochain. Rocketman devrait sortir quant à lui l’été prochain.

Source premiere

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 21 Juin 2018

C'est parti pour Rocketman ! Taron Egerton, qui prendra les traits d'Elton John, a posté un message sur les réseaux sociaux pour teaser le tournage. En attendant de découvrir son changement de look, il pose en ombre chinoise avec l'un des célèbres vêtements à plume du chanteur !

"Here we go. #Rocketman @eltonofficial @ParamountPics"

Pendant ce temps, Variety a appris que Jamie Bell pourrait jouer l'un des rôles principaux du film, en l'occurrence celui de Bernie Taupin, fidèle compositeur du chanteur. Le scénario est signé Lee Hall, qui a notamment travaillé sur le scénario de Billy Elliot. Il s'intéressera à la jeunesse d'Elton John et sa collaboration avec Bernie Taupin. Le biopic suivra aussi les débuts de la gloire et sa façon de gérer la célébrité face aux controverses.

Rappelons que Rocketman sera réalisé par Dexter Fletcher, en remplacement de Bryan Singer.  Le tournage est imminent. La sortie est déjà prévue le 15 mai 2019.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 7 Juin 2018

Le réalisateur et l’acteur du reboot de Star Trek vont coproduire un film sur la liaison amoureuse entre les comédiens Tab Hunter et Anthony Perkins, deux vedettes qui ont dû dissimuler leur homosexualité.

Après le documentaire Tab Hunter Confidential sorti en 2017, inspiré par le roman du même nom, c’est à présent un film de fiction qui se met en chantier autour de cette icône masculine des années 1950 et 1960. L’autobiographie "Tab Hunter Confidential: The Making of a Movie Star" servira là encore de document d’origine.

Mais au lieu de couvrir toute la carrière du comédien Tab Hunter, ce projet intitulé Tab & Tony se concentrera en particulier sur l’affection réciproque qui liait l’acteur à Anthony Perkins, autre légende du cinéma qui a dû dissimuler son homosexualité avant de mourir du SIDA en 1992. Tab Hunter, lui, est aujourd’hui âgé de 87 ans.

C’est la société de production de J.J. Abrams Bad Robot qui se chargera de monter ce projet avec également celui qui a repris le rôle du Docteur Spock dans le reboot de la saga Star Trek : Zachary Quinto. L’ancien compagnon de Tab Hunter, Allan Glaser, sera également producteur. Aucun acteur ou réalisateur n’a encore été évoqué, mais c’est le récipiendaire du Prix Pulitzer Doug Wright qui en écrira le scénario.

Véritable sex-symbol américain, Tab Hunter a joué dans Le Cri de la victoire de Raoul Walsh ou dans Une Espèce de garce de Sidney Lumet. Les rôles se sont raréfiés lorsque son orientation sexuelle est devenue publique. On le retrouve tout de même chez John Waters en 1981, dans Polyester. Anthony Perkins est surtout célèbre pour son rôle de Norman Bates dans Psychose d’Alfred Hitchcock. Il a également joué pour Mike Nicholsdans Catch-22René Clément dans Paris brûle-t-il ? et Orson Welles dans Le Procès.

J.J. Abrams travaille actuellement à la pré-production du neuvième épisode de la saga Star Wars. Il produit aussi la série Westworld dont la saison 2 est en cours de diffusion. Zachary Quinto, quant à lui, sera à l’affiche de Hotel Artemis le 25 juillet prochain.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 15 Mai 2018

Enfin, les premières images de Rami Malek en Freddie Mercury ont été dévoilées et sont prometteuses ! 

C’est peu dire que les premières images du biopic consacré à Freddie Mercury étaient attendues. Bohemian Rhapsody, c’est son nom, racontera l’histoire du groupe Queen à travers le parcours de son mythique chanteur.

Après moult tergiversations ces dernières années – les comédiens Ben Whishaw, Daniel Radcliffe puis Sacha Baron Cohen ont successivement été pressentis pour le rôle – c’est finalement le jeune Rami Malek, révélé par l’excellente série Mr. Robot, qui a endossé le charisme, la voix, la moustache, le jeu de scène hors normes et l’énergie phénoménale de Freddie Mercury.

La préparation du film a aussi eu son lot de polémiques, comme lorsqu’a été annoncé que la séropositivité de l’artiste n’allait pas être évoquée. Ce sont les membres restants de Queen qui ont défendu ce choix, choix qui a par ailleurs provoqué le départ de Sacha Baron Cohen, puisque l’acteur souhaitait aborder cet aspect de la vie de Freddie Mercury. Quant à la bisexualité de l’artiste, les quelques images laissent supposer que ses relations avec des femmes comme celles avec des hommes seront montrées à l’écran.

Le film est co-réalisé par Bryan Singer et Dexter Fletcher et doit sortir en novembre 2018.

Source Komitid

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 11 Mai 2018

L'Américain Bradley Cooper incarnera prochainement le compositeur Leonard Bernstein sur grand écran dans un long métrage qu'il mettra lui-même en scène.

La semaine dernière, on apprenait que Jake Gyllenhaal incarnerait Leonard Bernstein sur grand écran dans un long métrage intitulé The American, réalisé par Cary Fukunaga. Aujourd'hui, un projet concurrent est annoncé, le site Deadline rapportant que Bradley Cooper se glissera également sous les traits du célèbre compositeur de West Side Storyet Sur les quais dans un projet sobrement baptisé Bernstein, dont il assurera également la réalisation.

Les sociétés Paramount Pictures et Amblin, aux commandes du long métrage, ont bouclé un accord exclusif avec les héritiers de Bernstein leur permettant notamment d'avoir un accès exclusif aux chansons de ce dernier. Bradley Cooper, qui écrira le scénario en compagnie de Josh Singer, oscarisé pour son travail sur Spotlight, sera également l'un des producteurs du projet en compagnie de, s'il vous plaît, Steven Spielberg et Martin Scorsese. Ce dernier fut un temps pressenti pour réaliser le film avant de se tourner vers The Irishman.

Bernstein sera la seconde réalisation de Bradley Cooper. Son baptème derrière la caméra, A Star Is Born, film dans lequel il partage l'affiche avec Lady Gaga, sortira dans les salles hexagonales le 3 octobre prochain.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 2 Mai 2018

Légendaire compositeur de "West Side Story" et de "Sur les quais", Leonard Bernstein sera incarné par Jake Gyllenhaal dans un biopic signé Cary Fukunaga, réalisateur de "True Detective" et de "Beasts of No Nation". Le tournage débutera cet automne.

Le légendaire compositeur américain Leonard Bernstein, notamment célèbre pour avoir signé les bandes originales de West Side Story et de Sur les quais, se retrouve décidément au coeur de toutes les attentions hollywoodiennes en ce moment. Après un biopic pour Martin Scorsese, évoqué en 2015, et celui que Spielberg devrait tourner après Indiana Jones 5, il est désormais question d'un autre long métrage, réalisé par Cary Fukunaga (True Detective, Beasts of No Nation) et porté par la star Jake Gyllenhaal

Sobrement intitulé The American, le film devrait se tourner cet automne, et reviendra notamment sur l'ascension fulgurante de Leonard Bernstein après avoir dirigé l'orchestre philharmonique de New York à l'âge de 25 ans. Jake Gyllenhaal, qui incarnera donc le célèbre musicien, n'a pas caché son admiration pour celui qu'il décrit comme une "personnalité fascinante" :

"A travers West Side Story, Leonard Bernstein s’est frayé un chemin dans ma vie et dans mon coeur lorsque j’étais enfant, comme c’est le cas pour beaucoup de personnes," a-t-il expliqué dans un communiqué de presse. "Mais en grandissant, lorsque j’ai appris à connaître l’étendue de son travail, j’ai commencé à saisir l’ampleur de sa contribution hors pair et à quel point la culture américaine moderne lui est redevable."

Un immense compositeur marié et père de trois enfants, qui était aussi gay. « Tu es homosexuel et cela ne changera sans doute jamais », avait écrit à son époux l’actrice Felicia Bernstein en 1951, quelques mois après leur mariage, rappelle France Musique« Je suis prête à t’accepter tel que tu es […] car je t’aime passionnément ».

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0