Articles avec #biopic tag

Publié le 23 Avril 2018

Matthew Vaughn produit Rocketman, qui sera réalisé

par Dexter Fletcher (Boheman Rhapsody).

Plusieurs années après l’annonce du projet (en 2013, c'est Tom Hardy qui était rattaché au projet), la Paramount obtient officiellement les droits de distribution de Rocketman, le biopic d’Elton John, annonce Deadline. C’est Taron Egerton, la révélation de Kingsman, qui incarnera le musicien britannique, peu après avoir croisé l’interprète de "Your Song" et de "Candle in the Wind" dans Kingsman 2 : Le Cercle d’or (la star y faisait un caméo totalement délirant). C’est d’ailleurs Matthew Vaughn, le réalisateur des deux comédies d’action, qui produira ce long métrage, en compagnie d'Elton John.

Ecrit par Lee Hall, Rocketman sera mis en scène par Dexter Fletcher, le réalisateur d’Eddie the Eagle, qui a récemment repris les commandes de Bohemain Rhapsody, le biopic de Freddie Mercury, suite au départ de Bryan Singer. Il connaît bien Matthew Vaughn, qui l’a embauché plusieurs fois en tant qu’acteur, notamment dans Layer Cake (2005). L’article précise qu’"Edgerton, qui n’a pas caché son envie de jouer Elton John, interprétera lui-même ses chansons, et que tous ceux qui l’ont entendu chanter ses classiques ont été scotchés par la qualité de sa voix et sa ressemblance avec son modèle."

Rocketman n’a pas encore de dates de tournage, mais Elton John participe en attendant à un autre projet : il réenregistre ses titres cultes du Roi Lion pour le film live de Disney, et va aussi composer une chanson inédite pour l’occasion.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 5 Décembre 2017

Et qui va le remplacer ?

La 20th Century Fox a décidé de mettre en pause le tournage de Bohemian Rhapsody le 1er décembre, le temps de trouver le remplaçant de Bryan SingerThe Hollywood Reporter revient en détail sur cette affaire, démêlant le vrai du faux, car de nombreuses rumeurs ont couru sur la production du film tout le week-end. Il a notamment été dit que le réalisateur s’entendait si mal avec son acteur principal, Rami Malek (qui joue Freddie Mercury), qu’il avait fini par ne plus se rendre sur le plateau en Angleterre. Ce qu’il dément auprès du magazine américain.

"Je ne voulais rien de plus que terminer ce projet et honorer la mémoire de Freddie Mercury et de Queen, mais la Fox ne m’a pas autorisé à le faire, quand j’ai voulu mettre ma santé et celle de mes proches en priorité." Le réalisateur explique qu’il voulait se rendre au chevet d’un membre de sa famille gravement malade, que ses producteurs ont refusé, et qu’il y est allé quand même. Il a alors été viré par le studio. THR précise que cette décision a été prise après "d’autres absences répétées, durant lesquelles le chef opérateur Thomas Newton Sigel se chargeait des prises de vue à l’improviste." Et ajoute que ce comportement a passablement énervé les comédiens du film, notamment Malek, donc, mais aussi Tom Hollander, qui joue le manager de QueenJim Beach, et qui a quitté le film brièvement sous le coup de la colère, avant de revenir sur sa décision.

Il y a bien eu des tensions entre Singer et Malek, mais la source insiste sur le fait que ce n’est pas cela qui a poussé la production à virer le metteur en scène. "La tension montait entre les deux, et elle a conduit à une confrontation. Ils ne se sont pas battus, mais Singer a balancé un objet à travers la pièce. En fin de compte, ils ont réussi à régler leurs problèmes et le tournage a pu reprendre." Ce que confirme l’intéressé : "Les rumeurs qui ont enflé disant que mon départ inattendu avait été causé par une dispute avec Rami Malek sont fausses. Nous avons bien eu des différends, mais nous avons su les régler. Et nous avons travaillé normalement jusqu’à Thanksgiving."

A cette période de fête, l’équipe a eu droit à quelques jours de congés, et c’est là que la situation a empiré, lorsque Bryan Singer n’est pas revenu sur le plateau à la date prévue. "Il serait resté aux Etats-Unis pendant dix jours", précise l’article, en expliquant que "Sigel a pris le relai avant que la production ne décide d’arrêter le tournage. L’absence prolongée de Singer a poussé le studio à le virer, puisqu’il ne respectait pas les termes de son contrat."

Le tournage de Bohemian Rhapsody doit encore durer une quinzaine de jours, et le studio cherche actuellement un réalisateur pour remplacer Singer sur le plateau, puis durant la phase de post-production. Pour l’instant, la date de sortie reste fixée au 20 février 2019.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 21 Novembre 2017

A venir : Cocaïne Godmother

Catherine Zeta-Jones sera  bisexuelle dans le Biopic "cocaïne godmother"

Le film dresse le portrait de Griselda Blanco, l'une des plus grande figure des cartels dans les années 1970 et 1980.

 Diffusion sur Lifetime le 20 janvier 2018

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #Biopic, #lesbien

Repost0

Publié le 12 Novembre 2017

Le couturier réalise son rêve en mettant en scène une revue-spectacle autobiographique sur son parcours aux Folies Bergère en octobre 2018.

«Je vais enfin réaliser mon rêve d'enfant». C'est avec ces mots que s'est exprimé le couturier Jean Paul Gaultier à propos de son projet de revue-spectacle autobiographique qu'il devrait proposer à partir d'octobre 2018 aux Folies Bergère. Un spectacle mettant en scène sa vie et son parcours à travers un demi-siècle de culture pop et de mode, a-t-il annoncé mercredi à l'AFP.

À l'affiche des Folies Bergère, longtemps haut-lieu parisien des revues à plumes, l'enfant terrible de la mode qui se consacre désormais à la haute couture, promet de bousculer les spectacles de music-hall avec un ton transgressif et un show d'un genre inédit, «entre revue et spectacle de mode».

Quinze comédiens, acteurs, danseurs et artistes de cirque incarneront des créatures et personnalités «délurées, perchées, mal élevées, bien gaulées, culottées et déculottées», précise Jean Paul Gaultier, 65 ans. «Depuis toujours, je rêve de monter une revue. J'ai été bercé par les comédies musicales. Petit garçon, à l'âge de 9 ans, en 1961, j'ai découvert à la télé le spectacle des Folies Bergère. Devant les plumes et les strass, j'étais bouche bée, totalement émerveillé», raconte le couturier.

«Un peu plus tard, grâce au film Falbalas de Jacques Becker avec Micheline Presle, je suis tombé amoureux de la mode mais je me suis toujours dit qu'un jour ou l'autre, je monterai une revue», ajoute le couturier qui, dans cet esprit, signe des défilés spectaculaires.

Fashion Freak Show

«Un défilé de mode doit être tout sauf des vêtements sur des cintres. Je les ai toujours imaginés en mettant en scène celles et ceux qui défilent pour moi, avec des passages comme des tableaux de revue», précise-t-il. Intitulée Fashion Freak Show, la revue «conçue comme une grande fête» racontera la vie du couturier, de son enfance à ses grands défilés, en passant par son entrée en 1970 chez Cardin comme stagiaire, ses rencontres, ses folles soirées londoniennes, avec des clins d'œil aux artistes qui l'ont influencé comme Pedro Almodovar, Luc Besson, Madonna, Kylie Minogue ou les chorégraphes Régine Chopinot et Angelin Preljocaj.

«Je veux montrer la différence. Il y a du beau partout, tout dépend de comment on le regarde. J'ai toujours aimé les freaks, les gens bizarres, les provocateurs, les esthétiques qui se mélangent, les rencontres inattendues quand le garçon des rues encanaille la duchesse», souligne le créateur. Jean Paul Gaultier, qui réalisera les costumes, cosignera la mise en scène avec Tonie Marshall. La mère de la cinéaste, Micheline Presle, 95 ans, incarnera dans une vidéo la grand-mère du couturier à l'origine de sa vocation pour la mode. Marion Motin signera les chorégraphies de la revue.

Source le figaro

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture, #Biopic

Repost0

Publié le 3 Octobre 2017

La minisérie prévue pour 2018 a été écrite par  le même auteur que "Queer As Folk".

 

Appel à tous les fans de Maurice.

Hugh Grant fait son retour à la télévision britannique et jouera un personnage gay dans la nouvelle série en  trois parties, A Very English Scandal.

Grant jouera le chef du parti politique libéral britannique Jeremy Thorpe, qui en 1979 a été jugé et acquitté du meurtre de son ancien amant, Norman Scott (Ben Whishaw).

La série a été écrite par Russell T. Davies ( Queer as Folk , Cucumber) et est dirigée par Stephen Frears.

 

 

Grant a déjà joué des rôles homosexuels par le passé, notamment dans le sublime film « Maurice », dirigée par James Ivory.

Whishaw, qui a épousé son compagnon Mark Bradshaw en 2013, a récemment joué des personnages homosexuels sur BBC Four's Queers et dans la miniserie London Spy .

Voici le synopsis de A Very English Scandal :

« Tant que son ex petit ami Scott est en vie, la brillante carrière de Thorpe est menacée. Thorpe, après de nombreuses réflexions, ne voie qu'une seule façon de faire taire Scott pour de bon. Le procès de Thorpe a changé la société anglaise pour toujours. L'affaire Thorpe a révélé une telle tromperie et une telle corruption qu’à l'époque, personne n'osait croire que cela pouvait être vrai. »

Le cas de Thorpe a été baptisé "Le procès du siècle". Ce fut la première fois qu'un homme politique britannique de premier plan fut jugé pour meurtre. 

La minisérie est prévue sur BBC One en 2018, et elle est également produite par Amazon.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Biopic

Repost0

Publié le 7 Septembre 2017

Première image de Rami Malek en Freddie Mercury

La star de Mr Robot dans la peau du chanteur de Queen, c’est parti ! 

Après avoir laissé les mutants entre les mains de Simon Kinberg pour X-Men Dark Phoenix, Bryan Singer développe actuellement Bohemian Rhapsody, un biopic sur Freddie Mercury et son groupe Queen.

Le tournage commence et Entertainment Weekly dévoile la première photo de Rami Malek (Mr Robot) dans le rôle du chanteur

Malek incarnera le chanteur dans les années 70, lorsqu’il a fait équipe avec Brian May et Roger Taylor jusqu’au Live Aid de 1985, six ans avant son décès.

 

Bryan Singer ne va pas réaliser le film comme un biopic traditionnel, mais plutôt comme une histoire qui honore la musique. "Ce ne sera pas uniquement la sombre histoire de Freddie, mais ce sera surtout une manière de l’honorer. Il s’agit d’une célébration", explique Singer

Bohemian Rhapsody sortira dans nos salles le 20 février 2019. 

Source première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 20 Juillet 2017

 

Changement de casting pour "Rocketman", le biopic consacré à la jeunesse d'Elton John : Tom Hardy est remplacé par Taron Egerton, héros de "Kingsman".

Quelques jours après la confirmation de Rami Malek en Freddie Mercury pour le biopic de Queen, Bohemian Rhapsody, c'est au tour d'un autre biopic musical de trouver sa tête d'affiche. On apprend en effet via The Playlist que Rocketman, film consacré à la jeunesse d'Elton John, change de tête d'affiche.

Souvenez-vous, le nom de Tom Hardy avait officiellement été annoncé il y a 4 ans; des présentations avaient même eu lieu entre le chanteur et l'acteur. Le nom de James McAvoy avait également circulé avant celui de Tom Hardy. Finalement, c'est Taron Egerton qui a été choisi. Le comédien retrouvera ainsi Dexter Fletcher, réalisateur du film, qui a précédemment signé Eddie The Eagle, biopic sportif avec Hugh Jackman.

Rocketman, dont le scénario a été écrit par Lee Hall (Billy Elliot) s'intéressera à la jeunesse d'Elton John et sa collaboration avec Bernie Taupin. Le biopic suivra aussi les débuts de la gloire et sa façon de gérer la célébrité face aux controverses. La date d'entrée en tournage du film n'est pas encore connue.

Pour l'anecdote, les routes de Taron Egerton et Elton John ont dû se croiser récemment puisque le chanteur a participé au tournage de Kingsman 2

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #Biopic

Repost0

Publié le 18 Juillet 2017

La 20th Centruy Fox vient de confirmer officiellement les embauches de Bryan Singer et de Rami Malek sur Bohemian Rapsody, le biopic de Freddie Mercury. Le studio compte le sortir aux Etats-Unis le 25 décembre 2018. Brian May et Roger Taylor, de Queen, ont réagi à la nouvelle sur le site du groupe : "Rami s'est plongé à 200% dans ce projet et c'est un excellent acteur. Il vit et respire déjà dans la peau de Freedie en ce moment, c'est merveilleux. Et si vous connaissez les X-men de Singer et son classique Usual Suspects, vous savez à quel point ce réalisateur a du style et de l'imagination. C'est le choix parfait pour recréer les années Queen, notamment le concert événement de Live Aid, qui sera recréé de manière fidèle à l'écran et sera une séquence essentielle du film."

Deadline a annoncé ce week-end que le projet, à présent intitulé Bohemian Rapsody, en référence au tube du groupe sorti en 1975, change complètement d’équipe. Ce sera finalement Bryan Singer (Usual Suspects, X-Men, X-Men Days of Future Past…) qui réalisera ce film dédié au leader de Queen pour la 20th Century Fox et New Regency. Il a d’ailleurs confirmé l’info rapidement sur son compte InstagramRami Malek –qui fait sensation en ce moment dans la série Mr. Robot- interprétera le chanteur. Anthony McCarten, qui a adapté l’autobiographie du physicien Stephen Hawking, Une Merveilleuse histoire du temps, a été chargé il y a quelques mois de réécrire le scénario de ce biopic, qui reviendra sur la création du groupe, et en particulier sur le destin mouvementé de son leader. Compositeur inspiré et bête de scène, Freddie Mercury est devenu un artiste incontournable des années 1970/1980, qui a défrayé la chronique pour sa bisexualité, ses prises de position politiques et son silence à propos de sa maladie : il est mort en 1991 à seulement 45 ans, juste après avoir révélé qu’il était porteur du VIH.

Graham King, rattaché au projet depuis déjà huit ans, co-produira Bohemian Rapsody avec Bryan Singer et deux membres de QueenRoger Taylor et Brian May. Le tournage devrait démarrer en début d’année prochaine, soit avant la mise en chantier du prochain blockbuster de Singer, une adaptation libre et moderne de 20 000 Lieues sous les mers.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 29 Mai 2017

Dès cet été, l'acteur Alex Lutz se glissera dans la peau d'Oscar Wilde pour un long-métrage retraçant le procès fait à l'écrivain irlandais.

Le Film Français révèle le début du tournage du Procès d'Oscar Wilde le 28 août prochain à Bruxelles. Ce drame reviendra sur le procès qui opposa Wilde à Lord Queensberry, le père de son amant. L'auteur, qui attaquait pour diffamation, devint au fil du procès l'accusé. Son homosexualité lui coûta sa liberté : il fut condamné à deux ans de travaux forcés pour acte de basse moralité à la geôle de Reading. L'artiste, qui mourut à Paris en 1900, avait signé le long poème La Ballade de la geôle de Reading, commémorant sa douloureuse expérience de la prison.

C'est Alex Lutz, connu pour son duo de Catherine et Liliane sur Canal +, qui interprétera Oscar Wilde. Il donnera la réplique à Mathieu Spinosi qui sera son amant, Bosie. Le jeune acteur français incarne depuis 5 saisons le rôle de Julien dans la série Clem et tient le rôle-titre de Guyane, la création originale de Canal +. Ils seront entourés de Raphaël Personnaz, alias le meilleur ami de Wilde. Enfin, Charles Berling sera l'avocat de l'accusation tandis que Grégory Gadebois sera celui de la défense. 

Le film, décrit comme "un drame teinté d’humour et de dérision dont savait faire preuve Oscar Wilde" est mis en scène par Jean-Daniel Verhaeghe à qui l'on doit l'adaptation du Grand Meaulnes. Le réalisateur se frotte à un sujet qu'il connaît bien puisque son oeuvre est marquée par la littérature, de Le Rouge et Le Noir (d'après Stendhal) à Eugénie Grandet (de Balzac) en passant par la série Au siècle de Maupassant, dont il a réalisé deux épisodes.

Il s'agit du 3e long-métrage consacré au procès d'Oscar Wilde après celui de Ken Hughes et Christian Merlhiot. Quant à Wilde lui-même, il a inspiré de nombreuses fictions mais c'est surtout son oeuvre la plus connue, Le Portrait de Dorian Gray, qui n'a de cesse de nourrir depuis plus d'un siècle l'imaginaire des cinéastes. 
 
Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #Biopic

Repost0

Publié le 30 Mars 2017

Un casting en or pour le biopic sur Oscar Wilde par Rupert Everett


Plus d’un siècle après sa mort, le dandy fascine toujours. Un nouveau biopic – actuellement en préparation – s’intéressera à ses dernières années grâce à un casting ambitieux.

L’acteur britannique Rupert Everett, qui avait critiqué le Hollywood « dominé et dirigé par des hétéros » et qui déconseillait aux acteurs et actrices de faire leur coming-out pour préserver leur carrière, consacrera son tout premier film en tant que réalisateur à l’une des figures du Panthéon LGBT : l’écrivain Oscar Wilde.

Lui qui fut poète, dramaturge, critique d’art et romancier – Le portrait de Dorian Gray est son seul véritable roman – se targuait d’avoir mis tout son génie dans sa vie, et son talent dans ses œuvres. En 1895, il affrontait un série de trois procès pour « actes obscènes » conduit par un Lord, père d’un de ses amants; épisode qui entâche sa flamboyante carrière. Il sera condamné pour « grave immoralité » et emprisonné das la Gêole de Reading qui lui inspirera son dernier texte.

« Le film sera une sorte de road movie du XIXème siècle, racontant l’exil d’Oscar Wilde en France et en Italie, et son voyage de la prison jusqu’à la tombe « , tease Rupert Everett qui a tourné des scènes en Allemagne, en Italie, en Belgique, et bien-sûr en France – puisqu’il repose au cimetière du Père Lachaise à Paris.

Oscar Wilde, « figure christique pour la communauté gay du monde entier »

« Wilde est en quelque sorte une figure christique pour toute personnes LGBT. L’homosexualité n’était pas réellement débattue avant le scandale puis sa mort en 1900 – à l’orée du nouveau siècle où on discutera de modernisme, de féminisme, de communisme », poursuit Rupert Everett pour The Hollywood Reporter, « Oscar a vraiment été crucifié par la société qui l’avait d’abord adoré. Il est comme un saint patron pour moi. »

Le biopic dirigé et produit par Rupert Evertt s’intitulera The Happy Prince en référence au Prince heureux, un conte d’Oscar Wilde relatant l’histoire d’une statue d’or et de joyaux, se délaissant de sa parure pour sauver son peuple de la misère.

Rupert Everett, dans le rôle d’Oscar Wilde, a décidé de s’entourer de Colin Firth (aka Mark Darcy dans la saga Bridget Jones) dont il avait impressionné par la prestation dans A Single Man et qui interprétera Reggie Turner, fidèle ami d’Oscar Wilde. Le comédien britannique Tom Wilkinson sera également à l’affiche, de même qu’Emily Watson, Miranda Richardson et Anna Chancellor. L’actrice française Béatrice Dalle – amante de Emmanuelle Béart dans Bye Bye Blondie, adapté du roman éponyme de Virginie Despentes – fait aussi partie du casting.

Des retrouvailles inattendues

Rupert Everett et l’actrice avaient eu une liaison durant les années 1980, alors qu’elle était mariée avec le boxeur et artiste-peintre Jean-François Dalle. Everett fera son coming-out en 1989.

« Elle avait une beauté plus profonde que les pièces ‘à emporter’ d’aujourd’hui. C’est une jolie laide, mignonne et affreuse » racontait Rupert Everett dans son autobiographie Tapis rouges et autres peaux de bananesparue en 2008.

The Happy Prince est actuellement en post-production mais Rupert Everett promet sa sortie au début de l’été 2017, soit 20 ans après le premier biopic consacré à l’artiste.

Source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #cinéma gay, #sorties cinéma

Repost0