bisexualite

Publié le 24 Février 2021

Après avoir prêté ses traits à l'irréductible Margaret Thatcher dans la dernière saison de The Crown, l'actrice américaine interprétera une autre figure politique marquante du siècle dernier. Le tout, aux côtés de Viola Davis et Michelle Pfeiffer.

 

Apprendre que l'on va bientôt retrouver Gillian Anderson sur le petit écran, c'est déjà réjouissant. Mais réaliser qu'elle le fera en jouant un personnage bisexuel, ça l'est encore plus. Comme le rapporte The Hollywood Reporter, l'actrice rejoint le casting de The First Lady, une série anthologique dont chaque saison racontera les vies politique et privée d'anciennes premières dames des États-Unis. De son côté, l'ex-star de X-Files jouera Eleanor Roosevelt, perçue comme une icône bisexuelle par beaucoup.

En effet, comme le rappelle le média Out, Eleanor Roosevelt aurait entretenu une relation extraconjugale avec la journaliste Lorena Hickock pendant de longues années. Bien qu'elles n'aient jamais officialisé quoi que ce soit, Lorena était identifiée comme lesbienne par son entourage et les deux femmes s'étaient envoyées un grand nombre de lettres au fil du temps. Leurs échanges épistolaires faisaient état d'une certaine intimité physique et contenaient des mots doux comme "je t'aime et je t'adore", laissant les plus curieux deviner une idylle secrète entre les deux concernées, que la future série pourrait bien inclure.

Un rôle entre de bonnes mains

Quant à Gillian Anderson, elle a déjà maintes fois évoqué sa sexualité au gré de précédentes interviews. Sans jamais s'identifier pleinement comme bisexuelle, l'actrice a déjà mentionné une brève histoire avec une femme. En 2015, c'est dans les lignes du Daily Telegraph qu'elle se montre ouverte à s'engager dans une relation lesbienne. "Pour moi, une relation a surtout à voir avec le fait d'aimer un autre être humain et leur genre n'a aucune importance", avançait-elle. On espère en tout cas la voir jouer une première dame bisexuelle dans The First Lady, même si on devrait la croiser avant ça dans la saison 3 de Sex Education.

Créée par l'auteur Aaron Cooley, The First Lady devrait entrer en tournage plus tard dans l'année. Côté distribution, plusieurs autres noms alléchants viendront côtoyer Gillian Anderson, à l'instar de Viola Davis (How to Get Away with Murder), Michelle Pfeiffer (Maléfique : Le Pouvoir du mal) ou encore Judy Greer (Halloween).

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 18 Février 2021

Warner Bros., qui détient les droits du personnage DC, voudrait le lancer sur sa plateforme HBO Max.

 

Le diabolique détective de DC Comics pourrait revenir sous une autre forme. La plateforme de streaming HBO Max, détenue par WarnerMédia, qui possède l'écurie DC et donc le plus célèbre des exorcistes de comics, aimerait donner une autre vie à Constantine sur son réseau payant.

Pour cela, le studio a fait appel à J.J. Abrams, qui développe en ce moment cette nouvelle adaptation, avec sa société de production Bad Robot. Une nouvelle série autour de John Constantine, rapporte Deadline, qui précise qu'elle en fera un jeune Londonien, certainement issu de la diversité (le casting serait pensé en ce sens).

Constantine rejoint une liste croissante de projets DC sur HBO Max, qui compte déjà dans ses rangs Titans et Doom Patrol, en attendant Peacemaker (un spin-off de Suicide Squad avec John Cena) actuellement en tournage, la fameuse série Green Lantern et un cop show centré sur le département de police de Gotham City, lié au prochain film The Batman, avec Robert Pattinson.

Personnage adoré des fans, Constantine n'a pas toujours connu un destin heureux à l'écran. Il a été bien évidemment adapté en 2005, avec Keanu Reeves dans le rôle titre, au cinéma, dans un film fantastique qui gagne à être revu. Il a aujourd'hui droit à une version plus neutre, à la télévision, incarné par Matt Ryan dans la série du ArrowVerse Legends of Tomorrow. Un Constantine qui existe toujours, dérivé de l’éphémère série Constantine de NBC (2014-2015), et qui sera de retour au printemps dans la saison 6. Forcément, cela pose question : Warner (qui possède CW et donc le ArrowVerse) va-t-il prendre le risque de voir deux Constantine co-exister sur le petit écran ?

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 16 Novembre 2020

La nouvelle mini-série qui cartonne, sur Netflix, est une très jolie pièce d'Histoire, sur la place de la femme dans les années 1950 et sur... les échecs !

 
 
 

C'est toujours fascinant de voir l'esprit humain briller de manière extraordinaire. Surnaturelle presque. La toute jeune Beth Harmon déplace sa Reine sur l'échiquier et, nous, on est comme hypnotisé par sa performance qui nous dépasse largement (admettons-le) ! Mais grâce à son décorum impeccable et des performances d'une justesse folle, Le Jeu de la Dame mate jusqu'à nos dernières réticences !

Prodige du quadrillage noir et blanc, Beth a perdu ses parents très tôt et a grandi dans un orphelinat. C'est là qu'elle a appris les échecs, en jouant au sous-sol de l'établissement avec le vieux gardien bourru. Elle fait montre d'un don exceptionnel pour ce jeu de réflexion et d'anticipation, qui devient très vite addictif pour la fillette...

La performance magnétique d'Anya Taylor-Joy est pour beaucoup dans la réussite du Jeu de la Dame. Parce que sur le papier, voir une ado jouer aux échecs pendant des heures, cela ne sonne pas comme la série la plus excitante de l'histoire du petit écran. Et pourtant, les exploits de Beth Harmon sont très vite passionnants. Dans une atmosphère 50's recréée avec soin, la série Netflix déroule son histoire de génie, avec une affabilité presque déconcertante. La mini-série déplace ses pions là où ne les attend pas forcément et parvient à nous faire baisser la garde.

Une histoire complexe, au rythme parfois lent, mais magnifiquement filmée, avec une photo luxuriante et une étonnante "Production value" cinématographique. Le récit d'une vie hors du commun et une fenêtre sur un monde passé en proie au changement. Adaptation du roman éponyme de Walter Tevis (publié en 1983), Le jeu de la Dame parle admirablement de la place de la femme dans la société des années 1950 et d'une certaine forme de libération, à travers les échecs, qui ne sont jamais relégués au second plan. Parce que Tevis était un joueur reconnu. Parce qu'il était passionné par ce jeu, il a su décrire avec une précision étourdissante le déroulement d'une partie. Si bien que les matchs de la petite Beth deviennent vite subjuguants. Certes, on ne comprend pas toujours tout ce qui se passe sur le plateau, mais là n'est pas l'important. Comme on a pu adorer voir Rocky grimper les échelons du monde de la boxe sans rien piger aux techniques du noble art, on s'enflamme devant les victoires qui s'enchaînent, pour la petite joueuse d'échecs en herbe. Mais décrochera-t-elle la ceinture mondiale ?

Premiere.fr 

Les échecs sont les pièces maîtresses de la série, mais plusieurs personnages queer apparaissent tout au long des épisodes. Notamment Beth qui a une aventure lesbienne. Son meilleur ami Townes (Jacob Fortune-Lloyd), est également gay.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #bisexualité

Repost0

Publié le 1 Novembre 2020

Stumptown 

 Cobie Smulders  est la star de Stumptown , d'après la série de romans illustrés sur un ancien combattant de l'armée devenu enquêteur privé à Portland, Oregon, mais son personnage, Dex Parios, est bisexuel. Elle joue l'un des rares personnages principaux bisexuels à la télévision. C'est une ancienne combattante de la guerre en Afghanistan, Dex qui souffre de stress post-traumatique et se débat également avec des dettes de jeu, et sa vie amoureuse.

«Elle est définitivement attirée par les femmes et les hommes», a déclaré Smulders à propos de son personnage . «Elle essaie de guérir de son stress post-traumatique par le sexe. Elle est prête à tout, c'est l'une des choses qui m'a attiré vers ce personnage.

Lundi 2 novembre sur Téva à 20h55

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 31 Août 2020

Portrait de femme dans tous ses états, le nouveau Pablo Larraín révèle la puissance de Mariana Di Girolamo.

 
 
 

Pablo Larraín a l’habitude de regarder dans le rétroviseur son Chili natal (Tony Manero, No, Neruda...) ainsi que les États-Unis (Jackie). Avec à chaque fois une maîtrise formelle qui nourrit la puissance de son récit. Ce dialogue parfait entre fond et forme se fissure quelque peu avec cet Ema qui ramène le cinéaste dans son époque. Ema est une jeune danseuse mariée à un chorégraphe de renom et fracassée par une adoption qui a tourné court : incapables de s’en occuper, ils ont été obligés de rendre leur petit garçon au bout d’un an. Ema ou la femme dans tous ses états : mère, amante, douce, fiévreuse, dépressive, surexcitée... Ema, que la bonne morale patriarcale pointe du doigt pour ne pas avoir su être assez maternelle, quand jamais la question de la paternalité du conjoint ne se pose. Mais Larraín, lui, ne juge pas plus Ema qu’il cherche à la rendre aimable. Il lui redonne sa liberté et la laisse écrire sa nouvelle existence polyamoureuse dans un mélange parfait d’énergie punk et de candeur enfantine. On ne sait pas trop où le film va. Il nous perd souvent en route mais c’est ce qui fait tout son charme. Seul bémol : quand cette idée séduisante d’une destinée sans autre but que de jouir de chaque instant se réinscrit dans une logique plus programmatique, Larraín remet son héroïne dans les clous. Le message joyeusement féministe se dilue un peu, au contraire de son interprète, Mariana Di Girolamo, magistrale de bout en bout. Pour son premier rôle en tête d’affiche, sa seule présence justifie la découverte de cet accrocheur Ema.

Ema, en salles le 2 septembre 2020.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 5 Août 2020

Après nous avoir fait tourner la tête comme télépathe dans la série à succès « Stranger Things », Millie Bobby Brown incarnera bientôt le rôle d’une arnaqueuse bie dans le prochain thriller LGBT+ de Netflix « The Girls I’ve Been ».

D’après le média LGBT+ Attitude, l’actrice britannique de 16 ans fait partie du casting de l’adaptation cinématographique du prochain roman pour ados de Tess Sharpe, The Girls I’ve Been. Les droits viennent juste d’être acquis par Netflix alors que le livre paraîtra seulement en 2021.

Millie Bobby Brown doit jouer le rôle de Nora, une arnaqueuse bie qui devra utiliser ses pouvoirs de persuasion et ses compétences en usurpation d’identité pour se sortir d’un braquage de banque avec sa petite amie et son ex-petit copain.

Millie Bobby Brown va également produire le thriller via sa société PCMA Productions, en partenariat avec la société de production Aggregate Films Banner de Jason Bateman, l’acteur star de la série Ozark.

Il y a deux ans, l’enfant star avait été victime de harcèlement sur les réseaux sociaux et a été obligé de désactiver son compte Twitter. Elle a été la cible d’un groupe d’internautes qui s’étaient amusés à lui attribuer de fausses déclarations, la faisant passer pour une homophobe notoire via le hashtag #TakeDownMillieBobbyBrown. L’actrice soutient de nombreuses associations qui luttent pour les droits des personnes LGBT+ et notamment l’association Glaad.

Source Komitid 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité, #Netflix

Repost0

Publié le 15 Juin 2020

CBS pourrait être sur le point de rendre le capitaine James T. Kirk bisexuel dans la prochaine série Star Trek: Strange New Worlds .

Le capitaine emblématique de Starfleet a été décrit comme un coureur de jupons notoire dans la série originale, mais un énorme changement dans la nouvelle franchise Star Trek pourrait voir sa sexualité devenir plus nuancée.

Selon Daniel Richtman ,  des sources ont suggéré que le réseau «souhaiterait faire du capitaine Kirk un personnage bisexuel» dans la prochaine série, qui sera une suite de Discovery  et un préquel de la série originale .

Il a été annoncé que Kirk ferait une apparition,  avec des rumeurs selon lesquelles le réseau avait l'œil sur Jake Cannavale de la série The Mandalorian pour le rôle.

L’idée de le rendre bisexuel pourrait être conçue comme un moyen d'amener Kirk fermement dans le 21e siècle.

La décision est susceptible de diviser la base de fans, car Kirk n'a jamais été décrit ou laissé entendre être autre chose qu’hétéro  dans l'ensemble des franchises de Star Trek, y compris dans le récent redémarrage de JJ Abrams.

Il ne serait pas le premier personnage à avoir une réécriture de sa sexualité, cependant: Star Trek Beyond a vu Sulu être dépeint comme un homme gay marié avec une fille.

L'acteur Geoge Takei a déclaré qu'il était ravi de la nouvelle, mais aussi légèrement déçu, après avoir exhorté le réalisateur Justin Linn à «honorer» Roddenberry et à créer un nouveau personnage LGBT + plutôt que d'en rendre un existant.

 

Personnellement, j'ai toujours été convaincu que le capitaine Kirk en pinçait pour le Dr Spock wink

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 4 Juin 2020

Cara Delevigne aime les personnes, qu'elles soient des femmes ou des hommes. À l'occasion du Mois des fiertés LGBTQ, le top model décrit sa sexualité dans une nouvelle interview.

La vie amoureuse et la sexualité des stars fascinent leurs fans. Ceux de Cara Delevingne sont encore tristes de sa rupture avec l'actrice Ashley Benson. Cara a quand même bon espoir de retrouver l'amour, avec une femme ou avec un homme.

Juin est le Mois des fiertés LGBTQ ! Le magazine Variety lui a consacré son nouveau numéro, dont Cara Delevingne fait l'une des couvertures. Le top model britannique de 27 ans s'est livré en interview et a parlé de sa sexualité. Elle explique : "Je pense que je resterai toujours pansexuelle."

"Peu importe comment une personne se définit, que ce soit par 'ils', 'il' ou 'elle', je tombe amoureuse de la personne, et c'est tout. Je suis attirée par la personne", ajoute-t-elle. La pansexualité est l'attirance sexuelle, romantique ou émotionnelle d'une personne par une autre, sans distinction de genre.

Ainsi, Cara Delevingne n'a aucune difficulté à vivre une longue relation amoureuse avec une fille, comme ce fut le cas avec Ashley Benson ou la chanteuse St Vincent, ou à embrasser son ami créateur de mode Olivier Rousteing à pleine bouche. Ashley Benson pourrait aussi se définir comme pansexuelle : l'héroïne de la série Pretty Little Liars serait en couple avec le rappeur G-Eazy.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #bisexualité

Repost0

Publié le 27 Avril 2020

Dans le dernier épisode de la 21e saison, New York :unité spécial l'un des personnages réguliers de la série a fait son coming out LGBTQ.

Au début de la saison, un nouvel officier a rejoint l'équipe: Kat Azar Tamin, joué par Jamie Gray Hyder. 

Kat a confirmé avec désinvolture qu'elle sortait avec des hommes et des femmes.

NY unité spécial est la seule émission de la franchise Law & Order n'ayant a pas eu de personnage LGBTQ régulier depuis que BD Wong a quitté la série en tant que psychiatre, le Dr George Huang dans la saison 12.

Peut être que cela vient du fait qu'il y a rarement de changement dans la distribution principale des personnages, et que la série ne parle pas toujours dans leur vie amoureuse.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 10 Avril 2020

Comme de nombreuses stars, la jeune actrice américaine Auli'i Cravalho régale ses fans sur TikTok. Celle qui s'est fait connaître en doublant le personnage principal dans "Vaiana, la Légende du bout du monde" vient d'y révéler qu'elle était bisexuelle.

Pour passer le temps, en cette période de confinement généralisé un peu partout sur la planète, de très nombreuses stars utilisent les réseaux sociaux et autres applications pour divertir leurs fans. La jeune actrice Auli'i Cravalho a profité d'un TikTok pour faire quelques confidences intimes.

La jeune star de 19 ans a posté une vidéo TikTok - sa première après avoir lancé son compte récemment - sur laquelle elle reprenait des paroles d'une chanson du rappeur Eminem intitulée Those Kinda Nights. Dans les paroles, une femme déclare être ouvertement bisexuelle... Sur Twitter, elle a clarifié les choses en répondant à un fan qui lui demandait si elle aimait "les filles". Auli'i Cravalho, qui compte 160 00 abonnés sur ce réseau social, lui a alors répondu : "Puis-je te diriger vers mon TikTok..." Une réponse qui ne laisse pas de place au doute.

 

Auli'i Cravalho, née à Hawaï en 2000, s'est fait connaître en doublant le personnage principal du film Disney paru en 2016 : Vaiana, la Légende du bout du monde (Moana en anglais). Un rôle pour lequel elle a prêté sa voix à plusieurs reprises depuis, pour le court métrage Moana : Gone Fishing, pour le jeu mobile Disney Magic Kingdoms et un cameo dans Ralph Breaks the Internet. La jeune actrice, récompensée d'un prix Teen Choice Awards, est aussi apparue dans le rôle d'Ariel pour le programme musical diffusé à la télévision américaine The Little Mermaid Live !. Elle a également tourné dans le film Sorta Like a Rock Star, réalisé par Brett Haley pour Netflix.

Ces dernières années, plusieurs personnalités se sont déclarées bisexuelles comme Tove Lo, Loana, Tyler Blackburn et même Kendall Jenner s'est dite ouverte aux expériences...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #bisexualité

Repost0