bisexualite

Publié le 21 Avril 2019

Tyler Blackburn, 32 ans, a décidé de s'assumer. Le 19 avril 2019, il dévolait dans les pages de "The Advocate" se sentir bisexuel depuis son adolescence. Après des années de harcèlement, à se cacher, il assume enfin qui il est.

Tyler Blackburn a trouvé le courage de dire qui il est réellement à ses milliers de fans. L'illustre interprète de Caleb Rivers dans la série Pretty Little Liars a fait son coming-out dans les colonnes du magazine américain The Advocate, le 19 avril 2019. "Je suis queer. Je m'identifie comme bisexuel depuis l'adolescence. Je veux juste me sentir bien dans ma peau, mon esprit et mon coeur", a t-il confié. Il dit avoir longtemps "lutté" contre son attirance pour les hommes.

Comme beaucoup d'adolescents qui se cherchent encore, cela lui a valu des années de harcèlement, lorsqu'il était au collège. "J'avais l'impression qu'on me prenait, petit à petit, mon âme. Je déjeunais seul dans ma classe de biologie, je n'avais personne à qui parler (...) J'ai arrêté de faire tant de choses que j'aimais pour me sentir en sécurité. Lorsque vous devez littéralement censurer qui vous êtes pour vous sentir en sécurité, ça fait mal au coeur", explique l'acteur de 32 ans, qui dit s'être "construit une carapace", qu'il ne quitte  plus.

Je veux vivre ma vérité

En tant que bisexuel, il a essuyé des critiques de la part des deux camps : "Au sein de la communauté homosexuelle, j'ai entendu beaucoup de choses sur le fait que la bisexualité est une échappatoire, une connerie ou une facilité. Ça m'est longtemps resté en tête car je sentais la pression de la part des deux camps, sur le fait de devoir être certain de ma sexualité. Pendant un bon moment, j'ai étouffé mon attirance pour les hommes. Ce n'est qu'à la fin de ma vingtaine, alors que Pretty Little Liars se terminait, que je me suis autorisé à la ressentir au lieu de la remettre en question, à l'explorer et à comprendre toute la vulnérabilité et l'aspect émotionnel liés à l'identité bisexuelle."

Aujourd'hui, il avait besoin de s'assumer au grand jour et vivre sa sexualité comme il l'entend. "Je veux simplement vivre ma vérité, et me sentir bien d'expérimenter l'amour et l'amour de soi. J'aimerais être à l'aise avec l'idée de tenir la main de mon petit ami dans la rue et ne pas avoir à m'en inquiéter", poursuit le passionné de yoga, avant de conclure : "Mon but est avant tout de me sentir aussi heureux que possible. Je veux juste me sentir libre."

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #bisexualité

Repost0

Publié le 20 Mars 2019

En décembre dernier, l'actrice américaine Chloë Grace Moretz était repérée échangeant des baisers avec une jolie brune. Depuis, on a appris que l'ancienne chérie de Brooklyn Beckham, bisexuelle, serait amoureuse du mannequin anglais Kate Harrison.

Mardi 19 mars 2019, l'actrice Chloë Grace Moretz était vue à l'aéroport de Puerto Vallarta, au Mexique, alors qu'elle devait prendre un avion pour rentrer chez elle à Los Angeles. La jeune star de 22 ans n'était pas seule puisqu'on a pu voir à ses côtés, Kate Harrison.

Les deux femmes, qui ont passé quelques jours de vacances au soleil, seraient en couple depuis le début de l'hiver. À l'aéroport, Chloë Grace Moretz et sa supposée chérie, mannequin de profession, ont été repérées par des employés et des anonymes et la star de Kick-Ass a gentiment accepté de faire plusieurs selfies. Peu après, l'ex-chérie de Brooklyn Beckham faisait protéger sa valise par un film plastique et montait dans l'avion direction Los Angeles. Une fois à l'aéroport de LAX, Kate Harrison a toutefois poursuivi seule son voyage jusqu'à Lima, au Pérou...

Côté pro, Chloë Grace Moretz est actuellement à l'affiche du film Greta, réalisé par Neil Jordan. Elle y donne notamment la réplique à Isabelle Huppert. Le film est attendu en salles, en France, en juin prochain.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien, #bisexualité

Repost0

Publié le 19 Mars 2019

Le personnage principal de Fleabag vient de faire son coming out bisexuel dans le dernier épisode de la série.

Diffusée hier soir (18 mars),dans  le troisième épisode,on voit le personnage principal (interprété par Phoebe Waller-Bridge) aidant sa soeur Claire lors d'un événement professionnel où elle rencontre une femme d'affaires Belinda (Kristen Scott Thomas).

Tout en buvant un verre, Belinda demande à Fleabag si elle est lesbienne ?, à quoi elle répond: «Pas strictement.» Elle embrasse alors Belinda, mais elle est rejetée car elle n’est pas le «type» de Belinda.

Peu de temps après la diffusion de l'épisode, les fans ont félicité la série pour avoir exploré la sexualité du personnage principal et pour avoir fourni une représentation bisexuelle dont elles avaient tant besoin à la télévision.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité, #lesbien

Repost0

Publié le 23 Février 2019

SWAT de CBS s’est attelé discrètement aux intrigues queer cette année. À l’automne, Christina (Chris) Alonso, personnage bisexuel de la série, a noué une relation polyamoureuse avec un couple de sexe opposé. 

Dans l'épisode de jeudi, l'équipe du SWAT est appelée sur un festival des droits des LGBTQ à la suite du meurtre d'un couple homosexuel. Des manifestations s'ensuivent et un activiste frustré prend en otage une personnalité médiatique d'extrême droite. 

Au lieu de présenter les activistes sous un angle purement réactionnaire, l’épisode aborde de manière délibérée des questions importantes comme la relation traditionnellement tendue des groupes marginalisés et de la police. 

Au cours des négociations avec le preneur d'otages, Chris (Lina Esco) confie à l'homme qu'elle fait partie de la communauté LGBTQ et raconte à quel point elle comprend sa frustration face à l'inaction des autorités. 

Plus tard, Chris et son collègue Deacon (Jay Harrington) s’affrontent au sujet de la religion.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 17 Janvier 2019

L'acteur écossais Jack Lowden parle de son dernier rôle en tant que seigneur bisexuel dans le drame d'époque Mary Queen of Scots.

Dans le film réalisé par Josie Rourke, Lowden décrit Henry Stuart, Lord Darnley comme un homme ambitieux qui est le cousin de Mary Stuart.

À son retour en Écosse, Mary, nouvellement veuve, devra faire face à des extrémistes religieux et à sa propre cousine, Elizabeth I. Le film suit la vie personnelle et politique de la reine, tandis qu'Elizabeth tente de saper la position de Mary pour se frayer un chemin vers le trône.

Lord Darnley épouse Mary…Et dort aussi avec des hommes

Le drame historique analyse également le mariage de Mary avec son deuxième mari, Henry Stuart.

Lowden, parle de son personnage qui est bisexuel :

"C'est une histoire sur l'utilisation de l'autre et sur ce que tout le monde peut obtenir les uns des autres", a-t-il déclaré dans une interview avec Gay Times .

«Et ce que j'ai aimé, c'est qu'il a utilisé sa sexualité pour devenir le roi consort d'Écosse. Alors, bien sûr, le lendemain matin, il se réveille dans un lit avec un homme", ajouta Lowden.

L'acteur a également révélé qu'il "aimait" la sexualité du personnage. Cela "ajoute à sa complexité et à son envie de tout".

"Il veut juste arriver à tout consommer, il ne pensait pas que se serait difficile."

Regardez la bande-annonce ci-dessous:

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 12 Janvier 2019

La dernière saison de Broad City verra le personnage d'Abbi Jacobson avoir une relation avec une femme.

La cinquième saison de Broad City sera la dernière, mais la série basée à New York devrait finir en beauté.

Jacobson a déclaré qu'elle avait pris la décision après s'être sentie inspirée par les événements de sa propre vie. L'année dernière, Jacobson a fait son coming out en tant que bisexuel.

Broad City revient à la Comedy Central le 24 janvier.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 12 Janvier 2019

Des répliques cultes, un humour ravageur et une vision acérée et inclusive de la société font de «The Bisexual », de Desiree Akhavan, une vraie réussite.

La série The Bisexual, de Desiree Akhavan créée pour Channel 4 et diffusée sur Canal+ en France est un modèle du genre. Centrée sur le personnage de Leila, ses amours, ses plans cul, sa difficulté à s’engager, son coloc chelou et son boulot, The Bisexual ouvre le champ des représentations avec humour et délicatesse. Komitid vous dit pourquoi il ne faut pas passer à côté de ces six épisodes en cinq points.

1. Desiree Akhavan, icône bie

New yorkaise d’origine iranienne, Desiree Akhavan s’est faite connaître par sa web-série The Slope avant de réaliser deux longs métrages aux Etats-Unis : Appropriate Behaviour (2012), son premier film dans lequel elle interprétait elle-même Shirin, le personnage central qui a de nombreux points communs avec Leila, héroïne de The Bisexual et Come as you are, qui mettait en scène Chloé Grace Moretz en ado lesbienne forcée à suivre une thérapie de conversion dans les années 90, Grand Prix à Sundance et sorti en France l’été dernier. Dans les deux cas, ses personnages sont des versions d’elle-même qui trahissent peu sa réalité. Vous avez dit concernée ?

2. Les bisexuelles, ces invisibles

On ne peut pas dire que le sujet de la bisexualité féminine soit le plus traité par le cinéma ou par les séries, et c’est rarement le thème central. Même si Desiree Akhavan affirme dans une tirade à la fois drôle et touchante sa détestation du terme, la série s’évertue à multiplier les situations inconfortables pour les bi.e.s, qui essuient les critiques des hétéros pour leur supposée « inconstance »amoureuse et celles des homos pour leur « trahison à la cause ». La trentenaire n’épargne pas les discours rebattus et les phénomènes sociologiques comme une certaine mode qui consiste à se définir comme queer, « comme tous les moins de 25 ans ! » ironise-t-elle dans le troisième épisode.

3. Les relations humaines, combien de possibilités ?

The Bisexual doit beaucoup sa réussite à une vision fine – alliée à un humour ravageur– des relations entre les êtres dans le Londres branché. Lors du premier épisode, Leila (Akhavan) refuse la demande en mariage de Sadie, sa petite amie de longue date (et plus âgée) avec qui elle a monté une start up et envisage la possibilité d’explorer son attirance pour les hommes. Elle s’installe en colocation avec Gabe, un écrivain-prof-loser qui craque pour une de ses étudiantes et dont elle devient la confidente. Les interconnections vie privée-vie pro induites par les ambiances faussement cool des start-up londoniennes, l’amitié, les relations toxiques, les coups d’un soir et la découverte du sexe avec les hommes, la série parvient à traiter tous ces sujets avec une légèreté et une profondeur confondantes. La clé ? Une vision acérée et inclusive de la société (en termes de sexualités et d’origines) et une règle qui consiste à n’éviter aucun tabou. L’épisode 5, un long flashback en 2005, élargit notre vision des personnages en mettant en scène la rencontre de Leila avec Sadie, mais aussi avec Deniz, sa meilleure amie un peu butch. Elle permet également de comprendre le problème majeur de Gabe : sa relation d’interdépendance clairement toxique avec sa sœur qui se prend pour sa mère.

4. Réalisation et écriture au cordeau

Désiree Akhavan, over-showrunner, réalise les six épisodes que compte cette première saison qu’elle a coécrite avec sa complice depuis toujours Cécilia Frugiuele. Et il faut se rendre à l’évidence, la série est une réussite sur les deux points. Si The Bisexual est humoristique et multiplie les saillies drôlissimes s’inscrivant ainsi dans la veine de la série Girls (Akhavan y a travaillé comme comédienne aux côtés de Lena Dunham dans la saison 4), elle n’en est pas moins émouvante au détour d’un plan fixe sur un visage qu’on laisse durer le temps qu’il faut ou de séquences hyper malignes qui font passer personnages et spectateur.trice.s au diapason, d’un rire moqueur à une véritable émotion. Que ce soit lors d’une performance artistique répétitive perçue comme grotesque, puis finalement émouvante, pendant un spectacle d’enfants chez des ami.e.s où l’on passe de la gêne au sourire complice, ou en plein photobombing délirant dans une soirée chiante, cette façon de laisser durer les scènes fonctionne merveilleusement bien dans un format d’épisode pourtant plutôt court (30mn).

5. Des répliques qui claquent

C’est l’un des secrets de fabrication des séries au format sitcom, les répliques doivent être drôles, bien senties et d’une efficacité redoutable. Quelques phrases issues uniquement de l’épisode 1) ? « Tu baises pas comme tu écris »(l’étudiante à Gabe, l’écrivain), « Qu’avez-vous pensé de La Vie d’Adèle, est-ce une juste représentation des lesbiennes ? » (Gabe mal à l’aise lors de sa première soirée dans un bar lesbien), « Pourquoi moi ? Je ressemble à une lesbienne ? » (le premier homme avec lequel Leila pensait pouvoir coucher quand elle lui explique qu’elle n’a connu que des femmes sexuellement mais qu’elle est bi), et enfin, notre préférée, « La bisexualité est un mythe, elle a été créée par la pub pour vendre de la vodka aromatisée à la fraise » (Leila).

The Bisexual, Saison 1 (6 épisodes), diffusée sur Canal+, Channel 4 et Hulu.

Source Komitid

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 9 Janvier 2019

L’acteur Tommy Martinez incarne Gael dans la série « Good Trouble », le spin-off de « The Fosters ». Il joue également le rôle de Malachi dans « Riverdale ». Il s’est récemment confié sur sa bisexualité.

« C’est la première fois que je le dis publiquement. » L’acteur Tommy Martinez s’est confié sur sa relation avec un homme il y a une dizaine d’année, lors d’une séance de questions-réponses pour la série « Good Trouble », organisée par The Advocate. Il incarne Gael, dans cette fiction qui est un spin-off (soit la suite) de « The Fosters ». L’acteur avait jusqu’à présent gardé cette histoire secrète auprès ses proches et de son public.

Tommy Martinez, qui dévoile une partie de l’intrigue de la nouvelle série, explique que les interrogations de son personnage autour de sa bisexualité ont fait écho aux siennes. Le rôle lui a donc parlé dès qu’on le lui a proposé. « Je me retrouve complètement en Gael », a-t-il déclaré au public.

Servir de modèle aux LGBT hispaniques

Selon Tommy Martinez, il est particulièrement difficile d’être LGBT et out aux Etats-Unis lorsqu’on est issu de la communauté hispanique. « Là où j’ai grandi, c’était quelque chose dont on ne parlait jamais, explique-t-il. Je connais encore beaucoup de camarades de lycée qui sont gays et encore dans le placard. »

L’acteur dit également être très fier d’incarner le personnage de Gael, parce qu’il pense qu’il pourra aider des LGBT hispaniques à s’accepter et à affirmer leur identité auprès de leurs proches.

Tommy Martinez joue le rôle de Malachi dans « Riverdale ». Il est également apparu dans les séries « NCIS » et « Shameless ». « Good Trouble » est diffusée depuis le 8 janvier 2019 sur la chaîne américaine FreeForm.

Source têtu


 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #séries gay, #bisexualité

Repost0

Publié le 19 Décembre 2018

En 2016, la série familiale emblématique des années 80, la fête à la maison a fait son grand retour.

L'histoire :

À San Francisco, D.J Tanner-Fuller, récemment veuve, est désormais une vétérinaire et mère de trois garçons. Son mari Tommy, pompier, est mort dans un incendie. Stéphanie Tanner, sa sœur, décide alors de prendre une pause dans sa carrière pour aider sa sœur et emménage avec elle dans la maison familiale. Kimmy Gibbler (meilleure amie de D.J.) emménage aussi accompagnée de son adolescente : Ramona.

Bien sûr, la nouvelle série manquait cruellement de représentation queer, bien que le fils de DJ Tanner, Michael Campion : Jackson âgé de 13 ans soit clairement un personnage gay et qu'une tension sexuelle, occasionnellement confuse était visible entre Stéphanie Tanner et son ancien ennemi, Kimmy Gibler. Mais rien de plus.

Bien qu'on ne la voit pas sortir avec une fille pour le moment, dans l'épisode huit de la nouvelle saison quatre, elle lance une phrase qui ne laisse aucune place au doute :

" Sa clinique n'était ouverte que depuis trois semaines !", A-t-elle confiée à DJ lors d'une cérémonie de remise des prix du meilleur vétérinaire de la région de la Baie. "J'ai eu une petite amie plus longtemps que ça."

D'après les réactions des autres membres de la distribution présents dans la scène et la rapidité avec laquelle Jodie Sweetin elle-même commence à rire, il semble qu'il y ait une très bonne chance pour que Sweetin improvise la réplique.

Alors on peut espérer que la série poursuive dans cette voie et donne à Steph une petite amie dans la saison cinq. (et pourquoi pas Kimmy ?)

De plus la série  a récemment présenté Casey, un ami gay de la fille de Kimmy Gibbler.

Bien que l’émission présente des familles non traditionnelles (mères célibataires, coparentalité, maternité de substitution), la diversité - raciale ou sexuelle - n’a jamais été l’ atout majeur de le fête à la maison . Ajoutons à cela Candace Cameron Bure, la vedette de la série, est une conservatrice chrétienne . Heureusement, le changement arc-en-ciel est arrivé avec l'ajout de Casey,et de Stephanie.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #bisexualité

Repost0

Publié le 6 Novembre 2018

S'affirmer comme gay est déjà assez difficile. Mais essayez de faire votre coming out bisexuel avec tous vos amis gays. La nouvelle série Hulu de Desiree Akhavan explore ce stigmate d'une manière comique. 

Dans  The Bisexual , Akhavan joue Leila, une new-yorkaise londonienne qui vient de se séparer de sa petite amie de longue date, Sadie (Maxine Peake). Comme si voir son ex tous les jours dans leur entreprise technologique commune n'était pas assez difficile, Leila doit maintenant accepter son attirance pour les hommes. Mais son nouveau colocataire, Gabe (Brian Gleeson) l’aide à naviguer dans cette nouvelle fluidité sexuelle.

Tous les épisodes de  The Bisexual  sont disponibles le 16 novembre sur Hulu. Regardez la bande-annonce ci-dessous:

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité

Repost0