cinema gay

Publié le 18 Janvier 2020

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 10 Janvier 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 8 Janvier 2020

NINA WU

De Midi Z
Nationalités Taïwanais, Malaisien, Birman

Nina Wu a tout quitté pour s’installer à Taipei dans l’espoir de faire une carrière d’actrice. Mais elle n’a tourné jusqu’alors que quelques publicités. Un jour, son agent lui propose le casting du rôle principal d’un film d’espionnage. Malgré sa réticence à la lecture des scènes de nu et de sexe, Nina se rend à l’audition.

L'histoire d’une femme lesbienne maltraitée par un producteur. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 6 Janvier 2020

Fun Home, la comédie musicale préférée de Broadway, est en train d'être adaptée en tant que film - et Jake Gyllenhaal serait à bord pour jouer l'un des principaux personnages gays.

On ne sait pas encore grand-chose de l'adaptation prévue, mais seulement que les droits ont été achetés par la société de production de Gyllenhaal, Nine Stories.

Fun Home de Broadway est déjà adapté des mémoires d'Alison Bechdel. L'histoire suit le parcours de Bechdel qui va se découvrir lesbienne tout en se remémorant sa relation avec son père, qui était également gay et s'est finalement suicidé.

Gyllenhaal devrait jouer avec le père d'Alison, Bruce Bechdel.

Fun Home  devrait commencer la production plus tard cette année ou début 2021.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 6 Janvier 2020

Le film est dans les limbes depuis 2018, mais devrait sortir cette année.

Le film d'horreur / super-héros à venir The New Mutants est censé présenter une romance du même sexe entre Moonstar et Wolfsbane, joués respectivement par Blu Hunt et Maisie WilliamsLe film voit cinq jeunes mutants pris au piège dans un centre de recherche où ils doivent se battre pour leur vie.

Moonstar, également connu sous le nom de Mirage, est une mutante capable de créer des illusions basées sur les peurs les plus profondes d'une personne. Wolfsbane est une mutante avec la capacité de lycanthropie, ce qui signifie qu'elle peut se transformer en loup-garou.

Apparaissent également comme nouveaux mutants Anya Taylor-Joy (The Witch), qui jouera Magik, une mutante qui utilise des disques de sorcellerie et de téléportation pour voyager; Charlie Heaton (Stranger Things), qui jouera Cannonball, un mutant qui peut se propulser dans les airs et Henry Zaga (Teen Wolf / Thirteen Reasons Why), qui jouera Sunspot, un mutant qui peut manipuler l'énergie solaire.

Alice Braga (Elysium), qui jouera Cecilia Reyes, qui peut créer un champ de force autour d'elle, est également impliquée dans le film. Antonio Banderas  interprétera un rôle de méchants sans nom et devrait apparaître lors d'une scène post-crédits.

Le film était initialement prévu pour une sortie en avril 2018, après avoir été tourné en 2017. Cependant, les plans pour rendre le film plus effrayant ont provoqué un retard, bien que ces changements n'aient jamais fait surface.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 4 Janvier 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #dvd gay, #sorties dvd

Repost0

Publié le 1 Janvier 2020

La réalisatrice russe et new yorkaise Alla Kovgan a choisi de rendre un hommage artistique et dansé à Merce Cunningham, l’un des chorégraphes les plus avant-gardistes de l’histoire.

C’est un des chocs esthétiques de ce début d’année ! Dans la lignée du Pina de Wim Wenders qui donnait à revivre en 3D les grandes créations de la chorégraphe Pina Bausch, la réalisatrice russe et new yorkaise Alla Kovgan a choisi de rendre un hommage artistique et dansé à Merce Cunningham, l’un des chorégraphes les plus avant-gardistes de l’histoire qui préférait lui, être qualifié de simple danseur et qui a énormément travaillé avec son compagnon le musicien John Cage.

 

Introverti

Les chiffres sont tout simplement vertigineux : en 70 ans de carrière, Merce Cunningham (mort en 2009 à 90 ans) a créé pas moins de 180 chorégraphies originales. Le film est un hommage au danseur et à son travail de création : on y découvre l’homme, plutôt introverti mais gros bosseur, son goût pour tous les arts qui lui ont permis de collaborer avec des artistes tels que le peintre et plasticien Robert Rauschenberg ou des figures du Pop Art comme Andy Warhol.

Relation avec John Cage

Sa relation amoureuse avec le compositeur, poète et plasticien américain John Cage est évoquée avec pudeur sachant que pendant les années sur lesquelles se concentre le film, elle était secrète. Personne et pas même l’administrateur de la troupe de danse n’était au courant de leur histoire intime comme l’explique la réalisatrice dans le dossier de presse du film : « C’est important de connaître ce lien désormais acquis, et d’en parler. Mais jusqu’en 1964, année de leur tournée mondiale, personne n’était au courant de cette liaison. (…) Ils n’ont habité ensemble qu’à partir des années 1970. Mais il y a, dans le film, cette incroyable lettre datant de 1944 et assez unique, que Cage lui avait envoyée, avec ces quelques mots : Quand allons-nous être ensemble ? signé : le Sans-Nom. Par la suite, ils ont peu parlé de leur vie commune. John Cage a dit un jour lorsqu’on les questionnait sur leur relation : Je cuisine et c’est Merce qui fait la vaisselle ».

« Il faut aimer passionnément la danse pour continuer. Elle ne rend rien, pas de manuscrit à entreposer, pas de toile à exposer sur les murs ou dans les musées, pas de poèmes à publier »

Mais, au-delà, de la vie intime et professionnelle du chorégraphe, le film d’Alla Kovgan prend le soin de mettre en scène avec toute la profondeur de champ que permet la 3D et dans des décors surprenants (créées pour l’occasion ou naturels comme un toit d’immeuble new yorkais, un bois, une place d’une ville allemande, un tunnel …) près de 15 des ballets créés par Cunningham. Le résultat est assez époustouflant et fait mentir le chorégraphe qui se désolait en son temps de l’éphémère de la danse : « Il faut aimer passionnément la danse pour continuer. Elle ne rend rien, pas de manuscrit à entreposer, pas de toile à exposer sur les murs ou dans les musées, pas de poèmes à publier, rien si ce n’est ce moment éphémère où l’on se sent vivant ».

Alla Kovgan et Wim Wenders l’ont bien compris, le cinéma, et particulièrement les techniques qui permettent de filmer et de visionner le résultat en trois dimensions, ouvre un nouveau champ pour les amateurs de danse puisqu’il est désormais possible de fixer à tout jamais des chorégraphies créées pour l’éphémère, de les revoir, de les étudier mais aussi de les magnifier, rendant ainsi hommage à des créateurs, qui via leur art, leur discipline et leur regard moderne sur la vie et leurs contemporains ont participé à la création d’un inconscient collectif : celui lié au corps et au mouvement.

Source Komitid

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 30 Décembre 2019

Alors que Charlie's Angels vient de débarquer en salles, un petit point sur les projets de Kristen Stewart s'impose !

Depuis son César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Sils MariaKristen Stewart a pris une autre dimension, s'émancipant du poids de son rôle dans la saga Twilight. Elle a su faire des choix audacieux et mélanger les genres, jouant dans des films aussi différents les uns des autres comme la SF avec Equals, la romance avec Café Society de Woody Allen ou le drame féministe avec Certaines Femmes.

En cette fin d'année 2019, elle s'essaie au film d'action avec Charlie's Angels. Elle y incarne l'espionne de choc Sabina Wilson.

Après cette expérience, Kristen retournera dans le genre SF avec Underwater, en salles le 8 janvier. Le film raconte l'histoire d'une équipe scientifique sous-marine faisant face à un tremblement de terre. Sous l'eau, ils vont devoir essayer de survivre. Stewart y donne la réplique à Vincent Cassel.

La comédienne reviendra ensuite du côté du cinéma d'auteur avec le biopic Seberg. Il s'agit du récit de la tentative du FBI de faire passer l'enfant de l'actrice Jean Seberg comme n'étant pas le fruit de son mariage mais d'un adultère avec un membre du parti Black Panther. Cette tentative résultait du soutien de l'actrice à la cause Black Panther depuis son adolescence.

Après Seberg, Stewart campera à nouveau une artiste dans un autre biopic : J.T. Leroy. Le long-métrage est inspiré de l'histoire de J.T. Leroy, une femme écrivain qui s'était fait passer pour un transgenre dans les années 90-2000 pour duper le monde des célébrités.

Kristen apparaîtra dans Lizzie, un film se déroulant au 19ème siècle. C'est une adaptation de l'histoire vraie de Lizzie Borden, accusée, puis acquittée, pour le double meurtre de son père et de sa belle-mère.

Enfin, la comédienne partagera l'affiche avec Mackenzie Davis dans Happiest Season. Le film, réalisé par l'actrice Clea DuVall, relate l'histoire d'une jeune femme souhaitant demander sa petite amie en mariage lors d'une fête de famille. Mais ses plans sont chamboulés lorsqu'elle découvre que sa partenaire n'a pas fait son coming-out auprès de ses parents conservateurs. À noter qu'à part Underwater, en salles le 8 janvier, Lizzie sortira directement en vidéo en février 2020 et les autres projets de Kristen n'ont pas encore de date de sortie en France.

Par  Vincent Formica  pour allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic, #lesbien, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 29 Décembre 2019

 

Cunningham

1 janvier 2020 / 1h 28min / Documentaire, Musical
Cunningham retrace l’évolution artistique du chorégraphe américain Merce Cunningham, de ses premières années comme danseur dans le New-York d’après-guerre, jusqu’à son émergence en tant que créateur visionnaire.

 

Pasolini

31 décembre 2014 / 1h 24min / Biopic, Drame
Date de reprise 8 janvier 2020
Rome, novembre 1975. Le dernier jour de la vie de Pier Paolo Pasolini. Sur le point d’achever son chef-d’oeuvre, il poursuit sa critique impitoyable de la classe dirigeante au péril de sa vie. Ses déclarations sont scandaleuses, ses films persécutés par les censeurs.

 

Scandale

22 janvier 2020 / 1h 54min / Biopic, Drame
Inspiré de faits réels, SCANDALE nous plonge dans les coulisses d’une chaîne de télévision aussi puissante que controversée. Des premières étincelles à l’explosion médiatique, découvrez comment des femmes journalistes ont réussi à briser la loi du silence pour dénoncer l’inacceptable.

 

Luciérnagas

22 janvier 2020 / 1h 28min / Drame, Romance
Ramin, un jeune homosexuel iranien cherche à fuir la répression de son pays en embarquant sur un cargo qui le mène à Veracruz au Mexique. Bientôt un sentiment de liberté se mêle à la nostalgie du souvenir de ceux qu’il a laissés derrière lui.

 

Mr. Gay Syria

22 janvier 2020 / 1h 28min / Documentaire
Husein est coiffeur à Istambul, il mène une double vie entre sa famille conservatrice et son identité gay. Mahmoud est le fondateur du mouvement LGBT syrien, il est aujourd’hui réfugié à Berlin. Une même ambition les anime : cesser d’être invisibles.

 

Jojo Rabbit

29 janvier 2020 / 1h 48min / Guerre, Comédie
Jojo est un petit allemand solitaire. Sa vision du monde est mise à l’épreuve quand il découvre que sa mère cache une jeune fille juive dans leur grenier. Avec la seule aide de son ami aussi grotesque qu'imaginaire, Adolf Hitler, Jojo va devoir faire face à son nationalisme aveugle.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 27 Décembre 2019

"Ouais, on travaille dessus en ce moment avec toute l’équipe", a déclaré l’interprète/producteur/scénariste de Deadpool.

 

Comicbook.com nous signale que Ryan Reynolds était invité (vêtu d’un affreux pull de Noël) le jour du réveillon dans l’émission Live With Kelly and Ryan, présentée par Kelly Ripa et Ryan Seacrest. Les présentateurs n’ont pas pu s’empêcher de poser la question habituelle à Reynolds : des nouvelles de Deadpool 3 ? "Ouais, on travaille dessus en ce moment avec toute l’équipe", a répondu Ryan. "Maintenant, on est chez Marvel (Studios), on a carrément changé de division. C’est complètement dingue. Donc ouais, on y travaille."

Avec le rachat officialisé en 2019 de la 20th Century Fox par Disney, le destin de Deadpool n’était pas si évident malgré les énormes succès de Deadpool et Deadpool 2 (les deux films ayant chacun dépassé la barre des 780 millions de dollars de recettes mondiales). Des films avec un superhéros aussi violent que vulgaire, lâchant aussi facilement les "fuck" que les bastos, aurait du mal à s’intégrer au sein du Marvel Cinematic Universe bien lisse et grand public. Ceci dit, le PDG de Disney Bob Iger a déjà déclaré qu’il ne voyait aucun problème à produire de nouveaux films Deadpool classés "Restricted" (interdits aux moins de 17 ans non accompagnés). Ryan semble bien indiquer que Deadpool 3 a bien rejoint l’écurie Marvel Studios, dirigée par Kevin Feige, grand manitou du MCU. David Leitch, réalisateur de Deadpool 2, déclarait cet été qu'il fallait trouver des compromis pour intégrer Deadpool au catalogue Disney. Tandis qu'en octobre, le scénariste de Deadpool disait que le superhéros allait bien intégrer le MCU en mode full restricted. Et n’oublions pas qu’une version "tous publics" de Deadpool 2, assez rigolote et intitulée Once Upon A Deadpool, est sortie en salles en décembre 2018.  Alors ? Verra-t-on un Deadpool 3 estampillé "tous publics" pour le MCU ou un Deadpool 3 gore et vulgos comme ceux d’avant ? A suivre.

Source première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0