cinema gay

Publié le 1 Février 2017

Call me by your name

Nouveau long-métrage de Luca Guagnino (« Amore », « A bigger splash ») remarqué au dernier Festival de Sundance, « Call me by your name » est adapté du roman éponyme de André Aciman. On y suivra la romance entre un adolescent de 17 ans et un garçon plus âgé interprété par le très sexy Armie Hammer. Une histoire passionnelle qui débute un été et qui va hanter les personnages pendant 20 ans.

Un premier extrait vient d’être mis en ligne et il nous plonge au coeur d’un après-midi ensoleillé dans la Riviera italienne des années 1980. Le jeune et inexpérimenté Elio est troublé par les caresses tendancieuses de l’intrigant Oliver. Tension sexuelle à prévoir ? Visiblement oui.

Source popandfilms

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 31 Janvier 2017

Trois instants dans la vie d’un homme, de l’enfance à l’âge adulte. Une épopée intime qui veut bousculer les représentations traditionnelles (des Noirs, des pauvres, des gays). Mais en douceur.

Il y a au cœur de Moonlight une séquence très belle, vraiment attendrissante. Un personnage a donné rendez-vous dans un diner à son amour de jeunesse. La nuit tombe, une jolie mélodie s’échappe du jukebox. On frissonne. Si cette scène était interprétée par Tom Hanks et Meg Ryan, elle serait terriblement ringarde, atrocement datée. Mais comme les protagonistes sont ici deux Noirs gays (dont l’un est de surcroît un dealer très baraqué refoulant son homosexualité), disons que ça lui donne une autre dimension. C’est l’effet Moonlight, un film qui veut questionner votre regard, mais dans le cadre rassurant d’une jolie romance façon Sundance. De fait, on se frotte réellement les yeux lorsqu’on réalise qu’il n’y a ici quasiment aucun personnage blanc – et que ce genre de choses n’arrive jamais. Et combien de fois a-t-on été ému au cinéma par un doux baiser échangé au clair de lune entre deux ados black ? Pas assez souvent, sans doute, puisqu’on s’en étonne encore.

Une odyssée identitaire

Politiquement, sociologiquement, Moonlight est un film important. Cinématographiquement, tographiquement ? C’est plus compliqué. Barry Jenkins a un talent indéniable pour capter la lumière caressante des soirs de Floride, mais le dispositif de son film (trois moments d’une vie, trois acteurs différents) ne provoque jamais le vertige de Boyhood, son évident modèle, qui avait pour lui la magie du « temps réel ». Cette odyssée identitaire cernée par la misère, le crack, les tabous raciaux et sexuels, serait-elle plus puissante si elle était plus âpre, plus agressive ? Moonlight a choisi la révolution de velours.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #Oscars 2017

Repost0

Publié le 26 Janvier 2017

Au Festival de Sundance 2017, un film à thématique gay n’a pas manqué de faire réagir le public. « Beach Rats » est le nouveau long-métrage de la réalisatrice Eliza Hittman, dont le précédent film « It felt like love » avait bénéficié d’une sortie dans les salles françaises.

On y suit un jeune homme qui fuit sa routine en traînant avec une bande de jeunes délinquants à Coney Island. Soleil, maillots de bain, quête identitaire et réflexion sur la masculinité : le long-métrage semble bénéficier d’une très jolie photographie, d’un cast sexy et il semblerait qu’à l’écran il y ait pas mal d’action avec quelques scènes de sexe gay explicite (le personnage principal est un adepte du cruising).

D’après les premières réactions de spectateurs, l’oeuvre ne manque pas d’attiser les passions et de questionner. Bref ce n’est pas lisse et ça intrigue. Pour le moment, pas encore de date de sortie mais il y a fort à parier que « Beach Rats » devrait, au moins, être projeté dans plusieurs festivals LGBT français. Définitivement dans nos radars pour 2017.

La réalisatrice présente le projet avec quelques images making of :

Source popandfilms

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #festival gay

Repost0

Publié le 16 Janvier 2017

La reine de la pop va adapter et diriger un nouveau film basé sur un roman qui explore en profondeur les thèmes de l'identité sexuelle et du genre.

Madonna travaille sur un projet de film. Elle espère qu’il parlera au public d'aujourd'hui et abordera le thème de  la sexualité et des droits des femmes.

Dans une interview avec Harper Bazaar , la reine de la pop a révélé qu'elle travaille sur Loved, une adaptation du roman de Andrew Sean Greer La vie Impossible de Greta Wells .

"Le livre touche un grand nombre de sujets vraiment importants dans lesquels je me suis toujours sentie investi comme la lutte pour les droits des femmes, les droits des homosexuels, les droits civils, je lutte pour les opprimés," dit-elle.

Le roman suit une Greta Wells déprimée qui, après avoir subit des électrochocs  par son médecin, commence à  voyager à travers le temps. Sur le chemin, le livre explore en outre sa relation avec son frère gay Felix.

«Pourquoi ce livre fait écho en  moi ? Pourquoi ai-je envie de l'adapter dans un scénario ? Parce que ça me touche à pleins de niveaux et qu’il traite beaucoup de sujets importants. En ce moment, plus que jamais, c’est l’histoire de notre époque ", a déclaré Madonna.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Repost0

Publié le 9 Janvier 2017

 Les Golden Globes ont pour particularité de couronner non pas une, mais deux œuvres dans la catégorie meilleur film . Ce qui a pour conséquence de mettre deux films dans la lumière et de faire grimper la côte de chacun auprès des bookmakers cherchant à déterminer qui finira par remporter l’Oscar. Depuis hier soir, la tendance se résume en trois mots : La La Land. La comédie romantique et musicale de Damien Chazelle a triomphé en remportant sept prix sur sept nominations. Favori de la saison des prix depuis sa présentation au Festival de Toronto en septembre dernier, où il avait remporté le Prix du public, le film avec Emma Stone et Ryan Gosling fait donc la course en tête.

Golden Globes so black

Son seul rival sérieux, à ce stade, est donc Moonlight, vainqueur hier du prix du « meilleur drame », une catégorie supposée plus prestigieuse. Cette chronique de la vie d’un jeune Noir grandissant dans la misère et vivant mal son homosexualité, a fait chavirer la critique américaine. Son film semble être une alternative d’autant plus crédible à La La Land que le buzz médiatique dont il a bénéficié survient après des Oscars 2016 marquée par la polémique « Oscars so white ». Moonlight est une odyssée intime donnant à voir et à ressentir l’expérience noire américaine de façon inédite. De quoi permettre à l’Académie de faire amende honorable après ses errements de l’an passé ?

 Les Oscars vont-t-ils préférer l’option politique et « sociétale » avec Moonlight ou bien l’option « classics »  avec La La Land, ? Voilà de quoi faire durer le suspense jusqu’au 26 février. 

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #oscar 2017,

Repost0

Publié le 9 Janvier 2017

Un film de  avec  Bartoli, , 
Nationalité : France
Distributeur : Sony Pictures
Sortie en salles le 04 Janvier 2017
Année de production : 2016
Trois cousines préparent le mariage de leur autre cousine jusqu'à ce qu'elles découvrent que le futur époux est gay et qu'il a un superbe amant.

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Un film de , avec , , , ...
Nationalité : France
Duree : 2H04 mn
Distributeur : Pathé Distribution
Sortie en salles le 11 Janvier 2017
Année de production : 2016
De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe no 1 aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de “Gigi l’Amoroso” en 1974, portrait d’une femme absolue, complexe et solaire... Une femme moderne à une époque qui l’était moins... Malgré sa disparition tragique en 1987, Dalida continue à rayonner de sa présence éternelle.

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Un film de  avec , 
Titre original : THE GIRL KING (Finlande)
Duree : 1H46 mn
Distributeur : Mica films distribution
Sortie en salles le 11 Janvier 2017
Année de production : 2015
La reine Christine de Suède, fait venir dans son royaume René Descartes afin qu’il lui enseigne le mécanisme des passions. Tiraillée entre le masculin et le féminin, entre foi et savoir, entre son amour pour une femme et l’État qui exige un héritier, elle cherche sa vérité.

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Un film d', avec ,  et Amanda Dawson
Nationalité : France
Duree : 1h07 mn
Distributeur : Outplay
Sortie en salles le 18 Janvier 2017
Année de production : 2016
Artiste plasticien, Daniel erre dans la nuit à la recherche d’inspiration. Au milieu de rêveries et de fantasmes, il croisera sur sa route Manuela, Divine et Candice, trois anges nocturnes qui l’entraîneront vers un voyage au bout du désir...

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 7 Janvier 2017

Retake

Jonathan Middle-aged  (Tuc Watkins) ramasse un jeune travailleur du sexe (Devon Graye) dans les rues de Los Angeles, et les eux hommes partent pour un voyage sur la route du Grand Canyon. Mais va-t'il se passer au cours de ce road trip ?Écrit et réalisé par Nick Corporon ( Barbie Boy ), Retake vire à la peur et à l'appréhension: d'étranges arrêts dans des motels, un appareil photo Polaroid, et la violence. Vont-ils survivre au voyage?

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 2 Janvier 2017

Voici les plus beaux couples (fidèles ou éphémères) vu sur le petit ou le grand écran en 2016.

Quelle est votre couple préféré ?

Moi j'ai un faible pour Connor et Olivier de Murder

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Harry et Will dans la série Quantico

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

White Josh et Darryl dans la série crazy ex-girlfriend

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Jude et Noah dans la série The Fosters

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Miller et Bryan dans la série The 100

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Dan et Alex dans le film Lazy eyes

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Rusty et Gus dans la série Major crimes

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Matias et Jeronimo dans le film Esteros

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Magnus et Alec dans la série Shadowhunters

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Théo et Hugo dans le film Théo et Hugo dans le même bateau

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Philip et Lukas dans la série Eyewitness

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Kenny et Brett dans la serie The Real O'Neils

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Titus et Mikey dans la série Unbreakable Jimmy Schmidt

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Jamal et D-major dans la série Empire

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Brent et Mikey dans le film King cobra

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Ian et Trévor dans la série Shameless

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Jason et Ade dans le film The pass

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Connor et Oliver dans la série Murder

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Patrick et Richie dans le film Looking

Les couples gay du petit et du grand écran 2016

Chiron et Kevin dans le film Moonlight

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #cinéma gay

Repost0

Publié le 1 Janvier 2017

Les personnages lesbiens ont été à l'honneur en 2016.

Voici les meilleures baisers du cinéma et de la télévision.

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Once upon a time

Avec un couple inattendu entre le petit chaperon rouge qui va réveiller de son baiser la belle au bois dormant (Dorothy)

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Annie et Sarah dans le film the intervention :

 L'escapade de quatre couples, le temps d'un week-end, prend un brusque virage quand l'un des binômes découvre que l'excursion entière a été conçue comme une intervention sur leur propre mariage.

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Zoé et Kat dans le film Toy

Issues de milieux très différents, deux femmes se rencontrent à Los Angeles et nouent une amitié qui va les emmener vers une spirale tragique.

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Annie et Jules dans Teenage cocktail

L'histoire de deux copines fuyant ensembles pour s'échapper de leur petite ville.

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Emma Stone et Kate McKinnon sur le plateau du Saturday Night live

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Hannah et sa prof de yoga dans la série Girls (saison 5)

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Tara et Denise dans la série the walking dead

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Lady Hideko et Sook-Hee dans le film Mademoiselle

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Max et Bonny dans la série Black Sails

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Sara et Lindsey dans la série Legends of tomorrow

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Yara dans la série Game Of Thrones

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Alison et Emily dans la série Pretty little liars

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Waverly et Nicole dans la série Wynonna Earp

Descendante du légendaire as de la gâchette Wyatt Earp, l'effrontée Wynonna Earp n'a peur de rien. De retour dans sa ville natale, elle combat les vampires et autres démons tués par son arrière-arrière grand-père, qui reviennent hanter les vivants à cause d'une malédiction qui pèse sur sa famille depuis plusieurs générations. Grâce à des dons exceptionnels et d'improbables alliés, la jeune femme traque les créatures surnaturelles.

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Sasha et Anne dans le film The frist girl i loved

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Soso et Poussey dans la série Orange is the new black

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Cosima et Delphine dans la série Orphan black (saison 4)

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Kelly et Yorkie dans la série black mirror

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Clarke et Lexa dans la série the 100

Les plus beaux baisers lesbiens du petit et du grand écran de 2016

Alex et Maggie dans la série Supergirl

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 28 Décembre 2016

Sans aucun doute, 2016 a été une année prolifique en nous offrant beaucoup de films de qualités ayant pour thème l’homosexualité.

Voici une petite liste de se qu’il ne fallait surtout pas rater. Certains ne sont pas encore sortie en France donc on les attend avec impatience.

Si vous avez des coups de cœurs cinématographiques n'hésitez pas à nous les faire partager

Quand on a 17 ans (2016)

Damien, 17 ans, fils de militaire, vit avec sa mère médecin, pendant que son père est en mission. Au lycée, il est malmené par un garçon, Tom. La violence dont Damien et Tom font preuve l'un envers l'autre va évoluer quand la mère de Damien décide de recueillir Tom sous leur toit.

Mon coup de coeur de cette année !

« Beautiful something » (2015)

réalisé par Joseph Graham.2015.  

Brian (Brian Shepard) est un poète gay en pleine crise d’inspiration. Traumatisé par un amour perdu, se sentant terriblement seul, il se retrouve au plus bas, bientôt sans argent et avec personne pour le consoler. Il se rue vers un bar gay désert où il a ses habitudes et y fait la rencontre d’un bel inconnu. Mais ce garçon vaincra-t-il la malédiction dont l’artiste pense être atteint (tous ses partenaires le quittent après avoir joui) ? 

Jim (Zack Ryan) est un jeune et beau comédien. Il vit dans un loft avec Drew (Colman Domingo) , sculpteur célèbre et reconnu. Ce dernier ne cesse de lui témoigner son affection et de le combler sexuellement mais Jim étouffe, se sent enfermé et se demande s’il n’est pas qu’un accessoire dans le quotidien de cet homme obsédé par son art. Sur un coup de tête, il décide de fuir. 

Bob (John Lescault), la soixantaine, est agent de stars. Il a appris à mener une double vie et traverse la ville à l’arrière de sa limousine, faisant parfois s’arrêter le chauffeur pour tenter d’alpaguer de jeunes hommes attirés par le faste de sa situation. 

Le temps d’une nuit décisive, tous ces personnages et d’autres encore vont se croiser, se mélanger et s’affronter. 

Eisenstein in Guanajuato (2015)

de Peter Greenaway 

1931. Sergueï Eisenstein n’a plus la côte à Hollywood et entretient des relations un poil conflictuelles avec l’URSS. N’en faisant qu’à sa tête, il se rend à Guanajuato pour tourner un nouveau film, Que viva Mexico ! Très vite, l’artiste se lie d’amitié avec Palomino Canedo (Luis Alberti, ultra HOT) son guide mexicain. Ce dernier, homme marié et papa, lui fait découvrir sa ville, son pays, partage en sa compagnie tout un tas de discussions profondes, existentielles. Sentant que derrière le génie se cache un homme frustré, un homosexuel refoulé, Palomino se prend d’affection et voit son désir grandir vis à vis d’Eisenstein. Un soir, il décide de l’initier au sexe. C’est le début d’une passion qui changera à jamais la vie du cinéaste. 

Valley of love (2015)

Isabelle et Gérard se rendent à un étrange rendez-vous dans la Vallée de la mort, en Californie. Ils ne se sont pas revus depuis des années et répondent à une invitation de leur fils gay Michael, photographe, qu'ils ont reçue après son suicide, 6 mois auparavant.
Malgré l'absurdité de la situation, ils décident de suivre la programme initiatique imaginé par Michael...

D'une famille à l'autre (2016)

Felipe profite de sa fin d’adolescence dans les fêtes branchées de São Paulo. Sa mère, qui l’élève seule avec sa jeune soeur, lui laisse une grande liberté. Sauf que leur mère n’est pas leur mère: un test ADN prouve qu’elle les a enlevés à la naissance. Séparés, les enfants sont précipités dans leur vraie famille. Les parents biologiques de Felipe, à sa recherche depuis 17 ans, se retrouvent face à un adolescent qui ne partage pas tout à fait leur conception de la vie…

Certaines femmes (22 février 2017)

Quatre femmes font face aux circonstances et aux challenges de leurs vies respectives dans une petite ville du Montana, chacune s’efforçant à sa façon de s’accomplir en tant que femme.

Spa night (2016)

Un jeune américain d'origine coréenne cherche à respecter les responsabilités qui le lie à son étouffante famille d'origine, tout en faisant face à des désirs sexuels grandissant envers une communauté homosexuelle souterraine, dissimulée dans des spas de Los Angeles.

Moonlight (1 février 2017)

La fiction s'articule autour de 3 chapitres (visiblement enfance, adolescence et âge adulte), montrant la difficulté des afro-américains à assumer leur homosexualité au pays de l’Oncle Sam. La culpabilité émanant de parents qui ont du mal à composer avec la réalité, le harcèlement scolaire, le quotidien lourd des autres garçons du quartier : autant de stigmates desquels le personnage principal essaiera de s’extraire pour s’affirmer et aimer.

Théo et Hugo dans le même bateau  (2016)

Paris, tard la nuit, au sexclub naturiste L’Impact. Théo (Geoffrey Couët) ne lâche pas des yeux un beau brun déjà bien occupé, Hugo (François Nambot). Petit à petit, il trouve le moyen de s’approcher de lui, bravant et utilisant les corps. Les garçons s’embrassent et finissent par coucher ensemble. Ils font l’amour, il se passe quelque chose. Passé l’orgasme, ils montent se rhabiller et décident de continuer leur chemin ensemble. Il est bientôt 5 h du matin, les rues de la capitale sont vides. On s’y balade à pied, en vélo ou en courant. Euphorie et maladresses « du tout début », l’envie d’aller dormir chez l’autre… Et puis, au détour d’une phrase, tout se fragilise : Théo n’a pas porté de préservatif et il se trouve qu’Hugo est séropositif. Entre passage en urgence à l’hôpital et déambulations nocturnes, ils vont affronter ensemble cette « situation de crise », apprendre à se connaître et se confronter à des sentiments forts et contrastés, ceux d’un coup de foudre qui ne dit pas son nom… 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #dvd gay, #cinéma gay

Repost0