cinema gay

Publié le 27 Mars 2016

André Téchiné / Quand on a 17 ans

Quand on a 17 ans", son 21ième long métrage de fiction, raconte l'histoire de deux lycéens que tout oppose, Damien, joué par Kacey Mottet Klein ("Gainsbourg, vie héroïque") et Tom, campé par Corentin Fila.

Tom vit dans les montagnes, tandis que Damien habite en ville avec sa mère médecin (Sandrine Kiberlain) et son père pilote dans l'armée (Alexis Loret), souvent absent. Les deux adolescents solitaires, qui ne s'aiment pas, se défient et se battent sans arrêt. Mais Tom, dont la mère est malade, va devoir venir habiter chez Damien, et leur relation va évoluer. André Téchiné a co-écrit ce film avec la réalisatrice Céline Sciamma ("Tomboy"), dont il dit apprécier "le regard neuf sur l'adolescence et la représentation des minorités".

Le projet est né "de l'idée de deux garçons immatures, qui manifestent en permanence leur agressivité", a-t-il expliqué dans un entretien à l'AFP au dernier Festival de Berlin, où son film était présenté en compétition. "Mon intention était de faire un film physique et de raconter un corps-à-corps entre ces adolescents, avec au milieu un personnage de mère", ajoute le cinéaste. "Je voulais aussi essayer de l'envisager comme un film d'action, d'aventures, où va se construire un apprentissage de la vie".

Après "Les Roseaux sauvages" en 1994, André Téchiné aborde à nouveau l'adolescence, "un thème qui l'intéresse", dit-il, soulignant que "tous ses films sont des films d'émancipation".

Un film simple et droit


Le film montre ensuite l'évolution de cette agressivité vers l'attirance, le désir ou l'amour, au fur et à mesure que les personnages identifient et expriment ce qu'ils ressentent, par des gestes puis par des mots.Découpé en trois parties, correspondant aux trois trimestres de l'année scolaire, "Quand on a 17 ans" suit pas à pas la violence qui se développe entre les deux lycéens. Le titre fait référence au premier vers du poème "Roman" de Rimbaud, "figure emblématique de l'adolescence" pour le cinéaste.

"Je voulais que le film soit le plus simple et le plus droit possible. C'était ça mon obsession, faire un film simple et droit où l'on suit vraiment un parcours sans brûler les étapes, sans faire d'ellipses", résume le réalisateur d'"Hôtel des Amériques" et de "Rendez-vous".

La montagne, qu'il a conçue comme "un personnage à part entière" offre un cadre grandiose à cette explosion de sentiments. "Le rapport de proportion, de taille entre ces adolescents et ces immenses montagnes, c'était quelque chose de très visuel, sensible", explique le cinéaste.

Quant au thème de l'homosexualité, régulièrement présent dans ses films, des "Roseaux sauvages" aux "Témoins", André Téchiné se contente de dire qu'il est "aussi important que l'hétérosexualité" pour lui.

"L'hétérosexualité prend quand même dans les fictions beaucoup de place, donc peut-être qu'on peut aussi laisser un peu de place pour montrer autre chose qui n'a pas l'habitude d'être regardé", ajoute-t-il, soulignant que son film "montre le temps qu'il faut à des adolescents programmés pour l'hétérosexualité pour se déprogrammer".

Avec ce film sensible, qui évolue dans le registre de l'intime, André Téchiné quitte momentanément l'adaptation de faits divers qu'il avait suivie dans "La Fille du RER" (2009) et dans son dernier opus, "L'Homme qu'on aimait trop" (2014), sur la disparition en 1977 d'Agnès Le Roux.

Pour la suite, il dit travailler sur "un projet qui se passe pendant la guerre de 14-18", avec Adèle Exarchopoulos et Pierre Deladonchamps ("L'Inconnu du lac").

"C'est une histoire vraie, celle d'un soldat qui déserte et qui, pour se cacher, aidé par sa compagne, se travestit en femme", raconte-t-il. Le tournage est prévu à l'été prochain.

(Source AFP)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 14 Mars 2016

A venir au ciné : "Hate crime"

Hate Crime

John Schneider tient le rôle d'un père de famille endeuillé (John Demarco). Il a perdu son fils, Kevin, victime d'un acte homophobe.

Ce meurtre a été commis par son amant qui n'assumait pas d'être homosexuel, et qui est en attente de son éxécution.

Plus que toute autre chose, Schneider dit,  que ce film parle de l'amour des parents pour leurs enfants."Nous ne parlons pas nécessairement de la façon dont un homme aime un autre homme, ou comment une femme aime une autre femme», dit l'acteur. "Nous parlons de la façon dont les parents aiment leurs enfants et ce que chaque parent veut vraiment, en fin de compte, c'est  que quelqu'un aimera leur enfant. Qu'ils aimeront en retour. "

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 13 Mars 2016

L’Eglise italienne censure un film sur l’homosexualité

Week-end, du britannique Andrew Haigh, a été interdit dans 1100 salles transalpines cette semaine.

A cause de son histoire d’amour homosexuelle, la Conférence des Evêques Italiens (CEI) a fait interdire dans plus de 1100 salles transalpines le film Week-End, du Britannique Andrew Haigh, qui, quatre ans après sa sortie en France, devait cette semaine conquérir le public italien. Il ne sortira finalement que dans une dizaine de salles.

Cette sortie en salle tardive entendait surfer sur le dernier film du cinéaste anglais, 45 Years, qui a valu une nomination à Charlotte Rampling à la dernière cérémonie des Oscars. L’organisme de régulation gouvernementale en Italie avait prévu de faire interdire la romance gay d’Andrew Haigh aux moins de 14 ans. Selon l’AFP, la commission d’évaluation de la Conférence des évêques italiens a jugé le film "déconseillé, inutilisable et scabreux", si bien que Week-End a été interdit dans le millier de salles obscures appartenant à l’Eglise, qui forment l’essentiel du réseau des salles indépendantes de la Botte , et n’est plus qu’à l’affiche d’une dizaine de salles.

"Normalement, un film comme ça aurait été diffusé par beaucoup de ces salles. Mais en fait on n'a pas pu le sortir dans des régions entières et des villes comme Florence, Bergame ou Padoue. Et la seule raison c'est que les personnages principaux sont gays", a dénoncé le distributeur du film, Cesare Petrillo, président de Teodora à l'AFP.

Le sort que rencontre actuellement Week-End en Italie fait écho à celui des films La Vie d’Adèle,Antichrist ou Love, dont les visas d’exploitation français ou les classifications ont été récemment revues à cause des recours en justice de l’association Promouvoir. La nouvelle ministre de la Culture Audrey Azoulay a néanmoins prévu une réforme préconisant certaines modifications des critères qui permettent l’interdiction des films aux moins de 18 ans.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 9 Mars 2016

Sortie ciné gay 9 mars 2016

C'est l'amour

De Paul Vecchiali

Avec Pascal Cervo, Astrid Adverbe, Julien Lucq plus

Odile soupçonne Jean, son mari, de la tromper. Elle décide de lui rendre la pareille et accomplit sa vengeance dans les bras de Daniel, qui, lui, partage la vie d’Albert. Un amour irrépressible naît entre Odile et Daniel : il aura des conséquences inattendues. Aux dépens de Jean comme d’Albert.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 4 Mars 2016

Bruce LaBruce : "The Misandrists"

Le plus provoc' des réalisateurs canadiens causera féminisme et terrorisme dans son prochain long-métrage tourné à Berlin.

Sulfureux activiste queercore au Canada, Bruce LaBruce a signé un certain nombre de films pornographiques résolument trashs et undergrounds (L.A Zombie, Hustler White) avant de se lancer dans un cinéma plus accessible mais non moins sulfureux avec Gerontophilia. Cette comédie romantique subversive sur un jeune-homme blanc qui tombe amoureux d'un vieil homme noir fait de lui un cinéaste imprévisible et original à suivre de près.

Initulé The Misandrists, son nouveau projet de long-métrage attire forcément l'oeil. D'après le site d'Amard Bird Films, cette prochaine bobine sera tournée en avril à Berlin et retracera l'histoire d'un groupe de féministes armées et prêtes à affronter le patriarcat pour aider les femmes à s'émanciper et à fonder un Nouvel Ordre Féminin. "Ce groupe est encadré par Big Mother qui dirige une école de campagne de jeunes filles rebelles pour monter une cellule terroriste féministe. Quand un jeune homme de la gauche radicale se réfugie dans leur bastion pour fuir la police, une des militantes prend pitié de lui et le cache dans les sous-sols. Sa présence finit par troubler le ménage et révéler un certain nombre de secrets..."

Avec ce synopsis très "années 70", Bruce LaBruce prouve qu'il aime toujours les sujets qui fâchent et les révoltés hauts en couleur qui peuplent la plupart de ses films. Conçu comme le long-métrage jumeau moins voyeuriste de The Raspberry Reich, un de ses précédents méfaits, The Misandrists sera porté par l'actrice allemande Susanne Sachsse qui jouait déjà dans cette satire de l'activisme queersortie en 2004.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 27 Février 2016

Sorties ciné gay mars 2016
Zoolander 2

Un film de et avec Ben Stiller, Owen Wilson, Will Ferrell

Nationalité : Etats-Unis

Distributeur : Paramount

Sortie en salles le 02 Mars 2016

Année de production : 2015

Sorties ciné gay mars 2016
Fille ou Garçon, mon sexe n'est pas mon genre

Un film de Valérie Mitteaux

Nationalité : France

Duree : 1H01 mn

Distributeur : Cinéma Saint-André des Arts

Sortie en salles le 02 Mars 2016

Année de production : 2016

Au travers du parcours de 4 personnes trans FtoM (Female to Male), ce documentaire de Valérie Mitteaux est un pavé dans la mare face aux obscurantismes anti-genre. Il éclaire la question du masculin/féminin d'une lumière émancipatrice. Car se libérer du carcan du genre bénéficie à tout le monde.

Sorties ciné gay mars 2016
Boulevard

Un film de Dito Montiel avec Robin Williams, Bob Odenkirk, Kathy Baker...

Titre original : BOULEVARD (Etats-Unis)

Duree : 1H28 mn

Distributeur : Zelig Films distribution

Sortie en salles le 23 Mars 2016

Année de production : 2014

Un sexagénaire voit sa vie changer et ses certitudes balayées par une rencontre avec un jeune homme.

Quand on a 17 ans

Un film d'André Techiné

Nationalité : France

Distributeur : Wild Bunch Distribution

Sortie en salles le 30 Mars 2016

Année de production : 2015

L'histoire de deux garçons qui se battent tout le temps, que les familles respectives n’arrivent pas à séparer. L’éducation scolaire intervient pour les séparer pour éviter qu’ils se battent. La question est de savoir comment tout ça va évoluer, s’ils vont rester ennemis jusqu’au bout ou s’ils vont parvenir à se rapprocher.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 21 Février 2016

Une histoire d'amour gay  Star Wars ?

John Boyega et le réalisateur Rian Johnson encouragent une histoire d'amour homosexuelle dans les suites du Réveil de la Force.

Dans Star Wars : Le Réveil de la Force (on suppose que vous l'avez vu), lorsque Finn et Poe Dameron se retrouvent après la bataille de Takodana, c'est limite chaud entre ls deux héros, pas vrai ? "Tu peux garder mon blouson", dit Poe à Finn. "Il te va bien." Une belle scène qui a allumé chez certains spectateurs l'espoir de voir pour la première fois une histoire d'amour homosexuelle dans un film Star Wars.

Premiere vidéo du tournage de Star Wars 8

Et hier, le journaliste du Huffington Post Curtis M. Wong, a publié une tribune (lisible ici) dans laquelle il estime que John Boyega et le réalisateur Rian Johnson semblent prêts à creuser l'idée dans Star Wars Episode 8 -qui vient de commencer son tournage et qui sortira en décembre 2017. Dans une interview à Radio Times, Boyega a rappelé comment les fans sont devenus fous lorsqu'il a posté une vidéo de lui en train de faire de la corde à sauter pour sa muscu, avec la voix d'Oscar Isaac (alais Poe) en train de l'encourage ("yeah, baby, yeah !"). Boyega a dit qu'ils ont travaillé la relation entre les deux héros comme "une bromance", mais que à l'instar de Luke découvrant que Dark Vador est son père, on ne sait jamais ce qui peut arriver dans la nouvelle trilogie Star Wars. "On ne sait pas ce qu'ils vont inventer, alors qui sait ?" conclut John. Et Rian Johnson, réalisateur de l'Episode 8, a retweeté en janvier dernier ce dessin d'un fan montrant Finn en train d'embrasser Poe.

Une histoire d'amour gay  Star Wars ?

Bref, tout semble en place pour que Finn et Poe roucoulent dans l'Episode 8 ou 9. C'est d'autant plus crédible que la relation entre Finn et Rey est une relation d'amitié. Ce serait une première pour Disney qui n'a jamais inclus de personnage explicitement homosexuel dans un des ses blockbusters. Le problème est industriel : en 2014, une étude du GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation) américain sur 102 gros films sortis en 2013 montrait que seulement 17 de ces films incluaient des personnages homosexuels et que la majorité d'entre eux étaient montrés de manière négative. "Les studios ont l'attention de millions de spectateurs et devraient refléter la vraie nature de notre société au lieu de nourrir la haine et les préjugés envers les LGBT", estimait alors la présidente du GLAAD Sarah Kate Ellis. Si Finn et Poe passent à l'acte dans l'Episode 8 ou l'Episode 9, ça serait même une première pour une franchise hollywoodienne. Et ça marquerait plus l'histoire que n'importe quelle révélation finale à la "je suis ton père". Disney, à vous de jouer.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 14 Février 2016

«Quand on a 17 ans», le nouveau Téchiné

Plus de 20 ans après Les Roseaux Sauvages, André Téchiné se penche à nouveau sur l'adolescence et sur la relation trouble entre deux garçons. Le film se nomme Quand on a 17 ans et sortira le 30 mars.

L'histoire: Damien (Kacey Mottet Klein), 17 ans, fils de militaire, vit avec sa mère médecin (Sandrine Kiberlain), pendant que son père est en mission. Au lycée, il est malmené par un garçon, Tom (Corentin Fila, photo ci-dessus, au centre), dont la mère adoptive est malade.La violence dont Damien et Tom font preuve l'un envers l'autre va se troubler lorsque la mère de Damien décide de recueillir Tom sous leur toit.

Source yagg

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 11 Février 2016

Le nouveau film de Jacques Martineau et Olivier Ducastel, Théo & Hugo sans dans le même bateau, se dévoile à travers une première bande-annonce sulfureuse. Le film, présenté à la Berlinale 2016, sortira le 27 avril dans les salles.

amour passionnel entre deux hommes à Paris

 

Olivier Ducastel et Jacques Martineau, s'apprêtent à sortir leur nouveau long-métrage, Théo & Hugo sont dans le même bateau.

Cette fois, le tandem raconte l'histoire de Théo & Hugo, deux jeunes hommes qui se rencontrent dans un sex-club et qui vont déambuler dans les rues nocturnes de Paris, se laissant aller à leur désir et leur amour naissant.

Le film a été sélectionné au Festival de Film de Berlin 2016 dans la section Panorama. Les deux jeunes comédiens Geoffrey Couet et François Nambot se glissent dans la peau de Théo & Hugo. Sortie prévue le 27 avril 2016.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 31 Janvier 2016

Sorties ciné gay février 2016
Free Love

Un film de Peter Sollett, avec Julianne Moore, Ellen Page, Steve Carell, Michael Shannon

Titre original : FREEHELD (Etats-Unis)

Duree : 1h30 mn

Distributeur : BAC Films

Sortie en salles le 10 Février 2016

Année de production : 2015

Années 2000. Laurel, la quarantaine est une brillante inspecteur du New Jersey. Sa vie de célibataire endurcie bascule le jour où elle rencontre la jeune et belle Stacie. Les deux femmes vivent leur amour cachées mais finissent par acheter une maison ensemble. Leur nouvelle vie s’effondre quand Laurel découvre qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale. Laurel a un dernier souhait : elle veut que sa pension de fonctionnaire revienne à la femme qu’elle aime. La hiérarchie policière refuse catégoriquement la requête des deux femmes. Soutenues par une association pour la défense des homosexuels, Laurel et Stacie vont se battre jusqu’au bout pour faire triompher leur droit à l’égalité.

Sorties ciné gay février 2016
Beira-Mar ou l'âge des premières fois

Un film de Filipe Matzembacher et Marcio Reolon, avec Mateus Almada, Maurício José Barcellos, Elisa Brites...

Nationalité : Brésil

Duree : 1h23 mn

Distributeur : Epicentre Films

Sortie en salles le 17 Février 2016

Année de production : 2015

C’est l’hiver au Brésil. Lorsque Martin doit rejoindre le littoral et rencontrer pour la première fois la famille de son père, il propose à son meilleur ami de l’accompagner. Tomaz accepte, voyant ce séjour comme l’occasion de raviver leur amitié. Dans cette maison faisant face à une mer froide et déchainée, les deux adolescents passent leurs journées ensemble, à l’écart du monde. Sur fond de quête identitaire et d’attraction mutuelle, ils vont découvrir le doute, la jalousie et l’amour.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Repost0