cinema gay

Publié le 12 Janvier 2016

Les autorités du Qatar interdisent Danish Girl

Après quelques jours d’affiche, le film de Tom Hooper consacré à la transsexualité vient de se faire déprogrammer des cinémas qataris, jugé "dépravé" par les internautes

"Nous tenons à vous informer que nous avons contacté l’administration concernée et la projection de Danish Girl est désormais interdite dans les salles de cinéma" a annoncé lundi le ministère de la Culture qatari via Twitter."Nous vous remercions pour votre vigilance sans faille".

Au Qatar, le long-métrage de Tom Hooper, qui traite de l’une des premières femmes de l’histoire à avoir subi un changement de sexe dans les années 1920, faisait débat depuis sa sortie au début du mois. "J’ai vu la bande-annonce du film, il ne devrait pas être montré chez nous. Il contient, en revanche, suffisamment de dépravation morale pour être montré partout dans le monde" peut-on lire sur Twitter (via le site d’information Doha News), ou encore : "Non à tous les films qui vont à l’encontre de notre religion, de notre morale et de nos traditions. Nous espérons que les responsables de cette projection rendront des comptes".

Ce n’est pas la première fois que la censure qatarie sévit sur des films étrangers. Deux grosses productions au thème biblique ont récemment subi le même sort que Danish Girl, à savoir Noé, de Darren Aronofsky ainsi que le péplum de Ridley Scott, Exodus. Avant d’être montré dans les cinémas du Qatar, Le Loup de Wall Street s’est vu amputé de toutes ses scènes de sexe et dans lesquelles les personnages prennent de la drogue ou prononcent des injures, soit au total 50 minutes du film. Une enquête réalisée par la Northwestern University du Qatar en 2014 affirme que la population locale soutiendrait largement le gouvernement dans sa censure des films.

Danish Girl, avec Eddie Redmayne et Alicia Vikander, sortira le 20 janvier prochain sur les écrans français. Bande-annonce :

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #transexualité

Repost0

Publié le 10 Janvier 2016

Carol et The Danish girl nominés aux Bafta

"Carol", romance lesbienne élégante déjà en tête de la course pour les Golden Globes qui seront remis dimanche, est notamment nominé dans les catégories de meilleur film, meilleur réalisateur (Todd Haynes), meilleure actrice (Cate Blanchett) et meilleure actrice dans un second rôle (Rooney Mara).

"Le Pont des Espions" est également nominé dans les catégories meilleur film et meilleur réalisateur (Steven Spielberg) tandis que Mark Rylance est nominé pour la catégorie meilleur acteur dans un second rôle.

Au total, 38 films ont été sélectionnés cette année et la cérémonie de remise des prix aura lieu le 14 février à Londres, deux semaines avant celle des Oscars, le 28 février.

Le troisième film à recevoir le plus de nominations (8, dont meilleur film) aux Bafta est "The Revenant", réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu, avec Leonardo DiCaprio. Tous deux sont nominés respectivement pour meilleur réalisateur et meilleur acteur. Aux côtés de DiCaprio dans cette catégorie sont sélectionnés Eddie Redmayne ("The Danish Girl"), lauréat en 2015, Matt Damon ("Seul sur Mars"), Michael Fassbender ("Steve Jobs") et Bryan Cranston ("Trumbo"). Eddie Redmayne, acteur britannique 34 ans, avait remporté l'année dernière le triplé Globe-Bafta-Oscar dans la catégorie du meilleur acteur pour son interprétation de l'astrophysicien Stephen Hawking.

"The Danish Girl", film de Tom Hooper sur la pionnière du mouvement transsexuel Lili Elbe, décroche également une nomination dans la catégorie meilleure actrice, avec Alicia Vikander. Cette actrice suédoise de 27 ans est par ailleurs nominée pour la catégorie meilleure actrice dans un second rôle pour "Ex-Machina", un film de science-fiction sur la première intelligence artificielle.

L'actrice britannique Maggie Smith ("The Lady in the Van"), l'américano-irlandaise Saoirse Ronan ("Brooklyn") et l'américaine Brie Larson ("Room") viennent compléter la sélection pour le prix de meilleure actrice. Les deux autres nominés dans la catégorie meilleur film sont "The Big Short: le casse du siècle" et "Spotlight".

(Source AFP)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #lesbien, #transexualité

Repost0

Publié le 7 Janvier 2016

Depuis que Star Wars, épisode VII est sortie au cinéma, vous avez probablement entendu toutes sortes de théories. La théorie la plus populaire semble être que les personnages de  Poe et Finn auraient une romance ?. Le fait que l'univers Star Wars version bd est acquis de son premier personnage queer laissait planer le doute sur la version film.

Oscar Isaac semblait même faire une allusion à l'histoire d'amour chez Ellen:

"Je pense qu'il y a une romance très subtil qui se passe. Vous savez, vous avez juste à y regarder de plus près. Vous devez faire attention à quelques reprises pour voir les petits trucs".

 

Hélas dans une interview qui va être publié dans Shortlist, John Boyega (Finn) dit que la romance entre Finn et Poe  "existe seulement dans la tête d' Oscar. "

Pour se consoler, on peut se dire que si cette romance existe dans la tête d'Oscar Isaac cela veut probablement dire que le personnage de Poe Dameron est probablement gay !

 

Pour preuve regardez ces deux photos. Pourquoi Poe a-t-il donné son blouson à finn ? n'est-ce pas une preuve d'amour (ah! ah!)

Star wars épisode VII : une romance gay ?
Star wars épisode VII : une romance gay ?

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Repost0

Publié le 5 Janvier 2016

Sortie ciné "Free Love"

Basé sur une histoire vraie, Free Love réalisé par Peter Sollett et écrit par Ron Nyswaner(Philadelphia), met à l’honneur Julianne Moore et Ellen Page dans un drame poignant.

Julianne Moore interprète le rôle de Laurel, une brillante inspecteur de police du New Jersey qui voit sa vie bouleversée par l’arrivée de Stacie (Ellen Page). Très vite, les deux femmes tombent amoureuses et décident d’acheter une maison ensemble.

Leur nouvelle vie s’effondre lorsque Laurel découvre qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale. Elle a néanmoins un dernier souhait : que sa pension de fonctionnaire revienne à la femme qu’elle aime. La hiérarchie policière refuse catégoriquement la requête des deux femmes.

Soutenues par une association pour la défense des homosexuels, Laurel et Stacie vont se battre jusqu’au bout pour faire triompher leur droit à l’égalité.

Présenté en septembre dernier au 40ème Festival International Du Film De Toronto 2015, les performances de Julianne Moore et d’Ellen Page avaient été saluées à l’unanimité.

Découvrez sans plus attendre la bande-annonce poignante :

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 29 Décembre 2015

Tangerine, la folle journée de deux transgenres filmée au smartphone

Un ovni cinématographique tourné au smartphone: remarqué aux festivals de Sundance et Deauville, le film indépendant américain "Tangerine", en salles mercredi, raconte le périple survitaminé de deux prostituées transsexuelles au cours d'une journée à Los Angeles.

Sortie ciné gay "Tangerine"

Cinquième long métrage de Sean Baker, 44 ans, "Tangerine" entraîne le spectateur dans les pas de Sin-Dee Rella, une Cendrillon ("Cinderella" en anglais) haute en couleurs, à la recherche de sa rivale.

Prostituée transgenre noire, Sin-Dee vient de sortir de prison la veille de Noël, quand elle rencontre son amie Alexandra, également transsexuelle. Apprenant que son homme l'a trompée avec une femme en son absence, Sin-Dee va partir bille en tête dans les rues de son quartier mal famé de Los Angeles pour la trouver et se venger.

A partir de ce scénario très simple, qui immerge le spectateur dans la vie de ces personnages pendant 24 heures hystériques, Sean Baker construit une oeuvre à l'atmosphère électrique et baignée de soleil.

Le film est porté par ses deux interprètes principales à la fois énergiques, drôles et touchantes, Kitana Kiki Rodriguez et Mya Taylor, elles-mêmes transgenres, dont c'est le premier film.

Sean Baker, qui avait filmé des personnages travaillant dans l'industrie du porno dans son précédent film "Starlett", s'est cette fois-ci intéressé à cet univers après avoir rencontré Mya dans un centre LGBT de Los Angeles. Elle lui a ensuite présenté son amie Kiki.

"Mya a été notre passeport pour ce monde-là", a-t-il raconté à l'AFP lors d'un passage à Paris.

(Source AFP)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #transexualité

Repost0

Publié le 13 Décembre 2015

Carol et The Danish Girl nominés aux Golden Globes

Ce film de Todd Haynes, nommé dans la catégorie meilleur réalisateur, est talonné par "The Big Short: le Casse du siècle", "The revenant" et "Steve Jobs", avec chacun quatre nominations.

Chez les interprètes, Leonardo di Caprio est cité dans la catégorie meilleur acteur dramatique pour "The revenant", d'Alejandro Inarritu, aux côtés de Bryan Cranston ("Dalton Trumbo"), Michael Fassbender ("Steve jobs"), Will Smith ("Seul contre tous (Concussion)") et Eddie Redmayne ("The Danish Girl"), lauréat l'an dernier.

Les Golden Globes, décernés par les quelque 90 membres de l'Association des journalistes étrangers d'Hollywood (HFPA), font partie des prix les plus prestigieux du cinéma avec les Oscars.

Ils récompensent à la fois le cinéma et la télévision, et séparent les comédies des drames.

L'an dernier, "Boyhood" (meilleur film dramatique) et "The Grand Budapest Hotel" (meilleure comédie) avaient été récompensés.

Deux coproductions françaises, "Mustang" (tournée en turc) et "Le tout nouveau testament", ont été nommées pour le Golden Globe du meilleur film étranger cette année.

Ces films sont aussi en lice pour l'Oscar du meilleur film étranger, représentant respectivement la France et la Belgique.

L'annonce des nominations a été faite jeudi à Beverly Hills par le président de la HFPA Lorenzo Soria ainsi que par les acteurs Dennis Quaid, America Ferrera, Chloe Grace Moretz et Angela Bassett.

(Avec AFP)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #lesbien, #transexualité

Repost0

Publié le 4 Décembre 2015

1. Carol

Superbe et captivant, Rooney Mara et Cate Blanchett rayonnent hors de l'écran.Il sera peut-être votre film préféré de l'année ?

2. Tig

Si vous n'avez pas vu Tig sur Netflix, Il est encore temps. Ce documentaire est basé sur la vie de la comédienne lesbienne Tig Notaro. Entouré de son fils qui la soutiendra lors de l'annonce du diagnostic de son cancer. Un docu pleins d'émotions. 

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

3. Freeheld

Avec Julianne Moore et Ellen Page. Deux femmes en couple vont lutter pour l’égalité des Droits après que l'on ai diagnostiqué un cancer en phase terminal à l'une d'elle.

4. Grandma

Une vieille poète lesbienne apprend que sa petite fille de dix-huit ans est enceinte. Toutes deux entament alors un voyage, pour se réconcilier avec leur passé douloureux.

5. Dope

Malcolm, jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec ses deux amis Diggy et Jibs, ils jonglent entre musique, lycée et entretiens pour entrer à l'université. Une invitation à une soirée underground va entrainer Malcolm dans une aventure qui pourrait bien le faire passer du statut de « geek » à celui de mec cool, un « dope ».

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

6. Boy Meets Girl

Ricky, une serveuse transexuelle de 21 ans qui rêve de devenir designer à New York, voit son monde bouleversé par l'arrivée d'une nouvelle collègue...

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

7. All About E

Une jolie DJ est forcée de s'enfuir lorsqu'elle découvre de l'argent planqué.

8-Liz in september

 

Synopsis:

Chaque année, Liz (Velasquez), une fille de party et coureuse de jupons, fête son anniversaire avec ses amies sur une plage des Caraïbes. Cette année, tout est différent. Liz est malade et déteste la pitié… Elle décide donc de cacher sa condition et les détails de sa maladie en phase terminale. Elle désire garder le secret & profiter du temps avec ses amies.

Quand une jeune femme de l’extérieur arrive, les amies de Liz osent la séduire. Profondément blessée par la mort récente de son jeune fils, rien ne se passe comme prévu.

9. The Duke of Burgundy

Quelque part, en Europe, il n’y a pas si longtemps… Cynthia et Evelyn s’aiment. Jour après jour, le couple pratique le même rituel qui se termine par la punition d’Evelyn, mais Cynthia souhaiterait une relation plus conventionnelle. L’obsession d’Evelyn se transforme rapidement en une addiction qui mène leur relation à un point de rupture…

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

10. The Summer of Sangaile

Sangaïlé, jeune fille de 17 ans, passe l’été avec ses parents dans leur villa au bord d’un lac de Lituanie. Comme chaque année, Sangaïlé se rend au show aérien. Cette fois, elle y fait la connaissance d’Austé, une fille de son âge, aussi extravertie que Sangaïlé est timide et mal dans sa peau.

Une amitié va s’épanouir dans la sensualité de l’été…

Les 12 meilleurs films lesbiens de 2015

11. Bare

Dianna joue une femme qui vie dans une petite ville tranquille à la recherche de changements, et Paz joue une vagabonde qui vie de trafic de drogue prête à lui en donner du changement.

12. The Girl King

Le film raconte l'histoire au 17ème siècle de la Reine de Suède Kristina et sa dame de compagnie qui deviendra bientôt beaucoup plus

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 17 Février 2015

Cinéma

Saint Laurent contre Yves Saint Laurent, duel de biopics aux César

Saint-Laurent ou Yves Saint Laurent? Le face à face entre les deux biopics, l'un officiel, l'autre non autorisé, consacrés au légendaire couturier français, constituera le point fort vendredi de la 40e cérémonie des César.

Sélectionné au dernier festival de Cannes, d'où il est rentré bredouille, éliminé de la course à l'Oscar, le "Saint Laurent" de Bertrand Bonnello se classe premier au nombre des nominations, dix à lui seul, dont deux des plus prestigieuses, meilleur film et meilleur réalisateur.

Version sulfureuse, et non autorisée, de la vie du mythique styliste français, ce biopic devance de trois citations le "Yves Saint Laurent" signé Jalil Lespert, sorti quelques mois avant lui sur les écrans.

Ce dernier, plus sage et adoubé par Pierre Bergé, l'homme d'affaires qui fut le compagnon d'une vie de Saint Laurent, peut aussi se prévaloir d'avoir attiré près de quatre fois plus de spectateurs que son concurrent, 1,5 million contre 400.000 entrées seulement pour le "Bonnello".

Bataille dans la bataille, celle qui opposera pour le titre suprême de meilleur acteur de l'année Pierre Niney et Gaspard Ulliel, les deux interprètes principaux des deux films biographiques.

Autre lutte attendue, pour le meilleur second rôle masculin celle-là, entre Jérémie Rénier et Guillaume Gallienne, qui incarnent Pierre Bergé.

La soirée sera diffusée en clair sur Canal + à partir de 21H00 et présidée par Dany Boon.

Le comédien Édouard Baer en sera le maître de cérémonie et appellera une quarantaine personnalités sur la scène du Châtelet pour remettre un prix, dont l'actrice Julie Gayet.

Le trophée de la meilleure actrice sera disputé entre sept comédiennes dont Karine Viard pour "La famille Bélier", Juliette Binoche pour "Sils Maria", Adèle Haenel pour "Les Combattants" ou encore Marion Cotillard pour "Deux jours, une nuit" des frères Dardenne.

(Avec AFP)

source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Repost0

Publié le 29 Janvier 2015

Franck Gastambide raconte les coulisses d'une scène intime... pas si intime ! Découvrez les secrets de tournage de la scène de nu du comédien dans Toute première fois.

Comment se déroule le tournage d'une scène "intime" sur un plateau de tournage ? Il y a semble-t-il des (fausses) idées reçues !

Avec beaucoup d'humour, Franck Gastambide, avec Pio Marmai, son partenaire sur Toute première fois, raconte comment le tournage d'une scène de nu ne s'est pas tout à fait déroulé comme il l'avait imaginé !

Toute première fois, premier long métrage de Noémie Saglio et Maxime Govare, avec Franck Gastambide, Pio Marmai, Camille Cottin et Adrianna Gradziel, est sorti sur les écrans ce mercredi.

source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Repost0

Publié le 25 Janvier 2015

Sorties ciné gay "Imitation game" & "Toute première fois"

Imitation game

Peu connu du grand public jusqu'il y a peu, Alan Turing est considéré comme l'un des pères de l'intelligence artificielle. Avec son équipe de cryptanalystes, il travaille en secret pendant des années dans la baraque 8 de Bentchley Park, une propriété du sud-est de l'Angleterre qui abritait les recherches de décryptage d'Enigma, le code mis au point par les Allemands pour communiquer pendant la guerre.

Grâce à l'invention d'une machine, ancêtre de l'ordinateur, il parvient à briser ce code et contribue ainsi à raccourcir le conflit. Turing a apporté "la contribution individuelle la plus importante" à la victoire des Alliés face aux Nazis, déclarera plus tard Winston Churchill.

Ce qui n'empêchera pas la justice britannique de poursuivre le mathématicien en 1952 pour homosexualité, interdite par la loi à l'époque. Il opte pour la castration chimique pour éviter la prison et sera retrouvé mort deux ans plus tard, à 41 ans, probablement un suicide.

De ce destin hors du commun d'un héros "borderline", le réalisateur norvégien Morten Tyldum et le scénariste américain Graham Moore tirent un film classique, doté des qualités nécessaires pour plaire à Hollywood.

"Imitation game", en salles mercredi, a d'ailleurs été nommé pour huit oscars, dont ceux du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur masculin.

Les excuses du gouvernement

Le Britannique Benedict Cumberbatch (Sherlock Holmes dans la série "Sherlock", et l'acteur qui monte outre-Manche) habite son personnage et parvient à rendre sa complexité: un homme déterminé, sûr de son intelligence, impatient avec ceux qui ne suivent pas ses raisonnements fulgurants, qui n'hésite pas à passer par-dessus la tête de ses supérieurs pour demander des financements à Churchill. Mais mal à l'aise avec les autres, fragile en raison de son secret.

Un autre scientifique de génie, l'astrophysicien Stephen Hawking, a vu lui aussi sa vie portée à l'écran en 2014, avec "Une merveilleuse histoire du temps". Son interprète, le Britannique Eddie Redmayne, est lui aussi en course pour l'Oscar du meilleur acteur.

Outre ses comédiens (Keira Kneightley, seule femme de l'équipe de chercheurs, Matthew Goode, le beau gosse de la troupe, Mark Strong, chef des services secrets...) et malgré son classicisme un peu lisse, le film séduit car il célèbre la personnalité unique de cet homme hors norme, en évitant - presque - le côté larmoyant qu'aurait pu susciter la fin tragique et injuste d'Alan Turing.

"Imitation Game" entremêle avec habileté trois moment de la vie du scientifique: son enfance dans un pensionnat où son premier amour, Christopher, lui fait découvrir la cryptographie, ses recherches pendant la guerre, son arrestation par la police après la révélation de son homosexualité.

En 2009, le Premier ministre de l'époque Gordon Brown avait présenté ses excuses au nom du gouvernement britannique pour le traitement "déplorable" dont avait été victime le mathématicien. La reine Elizabeth II a accordé sa grâce royale en 2013. Un geste fustigé par certains qui estiment que Alan Turing n'a pas à être gracié, puisqu'il n'a rien commis de condamnable.

(Source AFP) et e-llico

Toute première fois

Premier film de Noémie Saglio, 32 ans, et Maxime Govare, 34 ans, "Toute Première fois", raconte l'histoire d'un homosexuel trentenaire, joué par Pio Marmaï ("Le Premier jour du reste de ta vie", "La Ritournelle") qui, à la veille de son mariage avec son compagnon de toujours (Lannick Gautry) va tomber amoureux d'une femme (Adrianna Gradziel).

Récompensé par le Grand Prix du 18e Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez, ce film revendique sans complexe son statut de comédie romantique avec, aux côtés des acteurs principaux, Franck Gastambide ("Les Kaïra"), Camille Cottin ("Les Gazelles") ou encore Frédéric Pierrot ("Les Revenants").

"On voulait faire une comédie romantique parce qu'on adore ça, et on cherchait l'obstacle le plus important qui puisse exister entre les deux amants, le plus drôle, le plus visuel, le plus impactant", a expliqué Noémie Saglio, déjà réalisatrice d'un téléfilm pour Canal+ en 2012 avec son complice Maxime Govare.

"On s'est dit qu'un changement de sexualité, c'était un gros obstacle, et que ça pouvait être drôle". Si le film traite d'un sujet d'actualité, le mariage gay, en l'abordant de manière décalée à travers le "coming out" hétérosexuel d'un homosexuel, "le but n'était pas d'être à contre-courant mais de faire un film qu'on aime avec des personnages qui nous plaisent", explique la réalisatrice. "C'est une comédie romantique de réconciliation un peu utopiste", estime-t-elle.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Repost0