Articles avec #coming out tag

Publié le 28 Juin 2018

Sacré 21 fois champion d'Espagne en natation, Carlos Peralta a choisi de sortir du placard en accordant une interview à "El Otro Crónica", le supplément d'"El Mundo". Le sportif de 24 ans, qui prépare activement les JO de Tokyo en 2020, dit vouloir aider les LGBT à s'assumer.

En ce mois de juin 2018, période des Pride (marches des fiertés) un peu partout dans le monde, Carlos Peralta apporte un peu plus encore de visibilité à la cause LGBT. Le jeune homme s'est déclaré ouvertement homosexuel au cours de son interview et veut être un modèle notamment pour les plus jeunes.

"J'encourage les gens à ne pas avoir peur, à se battre et à ne pas se sous-estimer, je reçois beaucoup de messages d'enfants dans les petites villes qui souffrent d'intimidation alors sortir publiquement du placard est un moyen de les aider", a-t-il ainsi confié. Et le demi-finaliste des JO de Rio d'ajouter : "Défaire de tels mythes archaïques dans notre société me rend plus fort et plus humain. (...) Les gens ne comprennent pas à quel point vous pouvez souffrir pour vous accepter vous-même. Je ne me suis pas senti très compris par les entraîneurs ou les collègues."

Carlos Peralta, qui dit avoir un temps eu une petite copine et s'être fait traiter de "pédé dans le placard" a reçu le soutien du sportif Víctor Gutiérrez, qui a lui aussi fait son coming out il y a quelques années. Il ajoute : "Il y a des gens qui vont me reprocher de le dire à un moment où je ne suis pas au top [il a notamment pris du poids et ses derniers résultats sont en baisse, NDLR]. Mais je viens de terminer mes examens de médecine et maintenant je vais me préparer pour les Jeux de 2020."

Source Thomas Montet  pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 26 Juin 2018

Quinn, le fils de Sharon Stone, âgé de 11 ans, lui a donné une leçon sur l'évolution du mouvement LGBT de ces dernières années.

L' actrice a raconté cette histoire à Debra Messing dans un épisode d' Actors on Actors -  une série produite par Variety Studio dans laquelle des personnalités de l'industrie du divertissement tentent de démontrer l'impact de Will & Grace sur la culture américaine.

"J'ai un fils qui va bientôt avoir 12 ans", a déclaré Stone à Messing. "Et nous étions en vacances, et il a dit, 'je veux faire une manucure.' Je suis comme, 'Oh ! C'est drôle ! OK.' Et il a dit : "Je veux avoir les ongles des mains et des pieds roses."
"Et j'ai dit, bien sûr," Est-ce que tu fais ton coming out ?, si tu fais ton coming out , tu devrais me le dire d'abord, tu devrais m'en parler d'abord, "continua Stone. Et il a dit :" Maman, je ne sais pas, ça n'a pas d'importance, et de toute façon, c'est une guerre qui a déjà eu lieu ".

Debra Messing semble étonnée par l'histoire de Sharon Stone. "C'est ton fils, il l'a appris de toi."
"Et de toi," répond Sharon Stone. "Je dois dire que j'apprécie tout le travail que vous faites, c'est précieux."

Lors de sa première diffusion en 1998, Will & Grace est une série centrée sur deux hommes gays, une femme bisexuelle, et une femme hétéro gay-friendly.
L'ancien vice-président Joe Biden a déclaré que la sitcom de NBC a su renverser la tendance dans l'acceptation publique des personnes LGBT. "Je pense que Will & Grace a probablement fait plus pour éduquer le public américain sur les questions LGBT que presque tout ce qui a été fait jusqu'ici."

Will & Grace a redémarré en 2017, en partie à cause de l'élection présidentielle de 2016. Pendant la campagne présidentielle, la série a eu un épisode spécial de soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton. Puis elle a été confirmée pour une saison complète peu de temps après sa défaite. « À cause de ce qui se passait dans notre pays et de ce qui s'est passé depuis les élections, cela m'a semblé nécessaire et urgent », a déclaré M. Messing

Sharon Stone ne fait jamais dans la demi-mesure  ! Si tous les enfants qui aiment se déguiser  ou mettre du vernis à ongle rose font leur coming out et bien on risque de devenir super nombreux (ah ! ah ! )

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 21 Juin 2018

Raphaël Gérard à gauche

Dans le milieu très fermé de la politique, les coming out sont encore trop rares. Pourtant, ils permettent de donner de la visibilité à la cause LGBT en montrant que l'on peut accéder à n'importe quel métier. Alors, quand un élu parle ouvertement de son homosexualité, cela fait avancer les choses. C'est le cas du député LREM Raphaël Gérard.

Député LREM (La République en Marche, parti du gouvernement) de la 4e circonscription de Charente-Maritime, Raphaël Gérard est l'auteur d'un rapport sur la lutte contre l'homophobie dans les Outre-Mer. Un texte rédigé conjointement avec Laurence Vanceunebrock-Mialon (Allier, LREM) et Gabriel Serville (Guyane, GDR). Interrogé par Têtu, le député évoque sa propre homosexualité.

"Je suis, en effet, homosexuel et marié avec mon compagnon. Je ne l'ai pas dit médiatiquement mais je n'en fais aucun mystère, ayant toujours plaidé pour un droit à 'l'indifférence'", confie sans détour Raphaël Gérard. Et le député de 49 ans, également membre de la Commission des affaires culturelles et de l'éducation à l'Assemblée nationale, d'ajouter : "Nous aurons gagné notre place dans la société lorsque nous n'aurons plus rien à revendiquer. Je reconnais que la route est longue et si un peu de visibilité peut aider, alors soyons visibles !"

Le député, qui appartient à une majorité présidentielle dont plusieurs membres ont été de farouches opposants au mariage pour tous et ont tenu des propos extrêmement offensants envers les homosexuels, affirme que le gouvernement s'engage. "Les services de l'État et l'Éducation nationale ont un vrai rôle à jouer. Les figures politiques locales ont une responsabilité dans cette libéralisation de la parole. (...) Il nous paraît important d'avoir une action volontariste de la part des services de l'État. On se rend compte que les fonctionnaires sont mal formés. Les policiers locaux rencontrent ces mêmes blocages culturels. Prendre sans jugement la déposition d'un ou d'une homosexuel.le qui viendrait porter plainte n'est pas évident pour eux non plus", dit-il.

Ce coming out médiatique de Raphaël Gérard intervient quelques semaines seulement après celui de Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargé du Numérique.

Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 17 Juin 2018

Invité sur le plateau de "Salut les Terriens" le 16 juin 2018, Jarry a fait une révélation surprenante sur sa première expérience homosexuelle. Avec beaucoup d'humour, l'humoriste de 40 ans est revenu sur cette rencontre qu'il n'oubliera pas.

Jarry était sur le plateau de Salut les Terriens sur C8 à 18h45, samedi 16 juin 2018. S'il est revenu sur sa carrière face à Thierry Ardisson, l'humoriste de 40 ans a fait une révélation étonnante sur sa vie privée. Avec beaucoup d'autodérision, il a donné des détails sur sa première expérience homosexuelle.

Homosexuel et père de famille, Jarry s'est lancé en précisant qu'il n'avait jamais raconté ce moment de sa vie. "J'ai vécu trois ans avec une femme, elle m'a dit : 'soit tu m'épouses, soit tu me fais un enfant.' Moi je n'avais pas envie de faire un enfant. Je lui dit : 'Ok, on va se marier !' Et son frère était légionnaire. Je ne l'avais jamais rencontré depuis le début de notre relation. Elle m'a dit : 'Ecoute, il a une permission, il peut venir à nos fiançailles, à notre mariage.' Il est venu à la maison et là, j'ai eu ma première expérience homosexuelle", a-t-il déclaré.

"Elle nous a surpris le lendemain matin", a-t-il ajouté. Jarry a relativisé la situation suite aux mines choquées de Sabrina Ouazani et de Chantal Ladesou (présentes sur le plateau de l'émission de C8) : "Je dis tout le temps aux gens que c'est bien, parce que j'aurais pu m'engager dans une vie qui ne me correspondait pas."

En couple et fou amoureux de son compagnon, l'humoriste de 40 ans est l'heureux papa de deux enfants nés en 2016 grâce à une GPA (gestation pour autrui).

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #Coming out

Repost0

Publié le 12 Juin 2018

La pop star, dit également, souhaité faire son coming out à nouveau

L'icône pop Ricky Martin a dit sur une chaîne de télévision américaine qu'il souhaitait que ses deux jeunes enfants soient gays, car c'était une «chose très spéciale» d'être gay.

Martin, qui a récemment joué dans la série The Assassination de Gianni Versace: American Crime, s'est entretenu avec Peter Travers, de la chaîne américaine ABC.

Au cours de l'entrevue, Martin a dit à l'animateur d'ABC qu'il aimerait avoir l'occasion de faire à nouveau son coming out..

 Parce que je me sentais vraiment génial. Et après cela, les gens venaient me voir et me disaient merci pour l'avoir fait. Grâce à vous, je comprends mieux mon père. Je comprends mieux ma sœur. C'est donc une chose importante à faire.

Comme Travers félicitait Ricky Martin pour son coming out, Martin a dit: «Je ne sais pas, mes enfants sont trop jeunes, mais j'aimerais qu'ils soient gays. C'est une chose très spéciale.

La star de Livin 'la Vida Loca a deux enfants, les jumeaux Matteo et Valentino, nés en 2008. Martin s'est déclaré comme homosexuel la même année.

Il a dit qu'il voulait persuader les autres de suivre son exemple et ne pas cacher qui ils étaient vraiment aux yeux du monde. "La sensibilité, la façon dont je vois les choses, je n'ai pas à cacher de quelque manière que ce soit."

Il a continué: "Je vois des couleurs. Et puis vous voyez l'arc-en-ciel. Je comprends pourquoi le symbole gay est l'arc-en-ciel. C'est juste réel. Tout est tangible. Cela fait de moi une personne plus forte.

En même temps, quand tu es super beau, super riche et super connu, tu m'étonnes que tu voies la vie en couleur !!!!

Je ne suis pas certain que tous les homos le voient bien l'arc-en-ciel ? 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out, #homoparentalité

Repost0

Publié le 12 Juin 2018

Lors de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, le 17 mai 2018, Mounir Mahjoubi était sorti du silence en faisant part ouvertement de son homosexualité. Un geste fort et encore trop rare dans le milieu très fermé de la politique. Il s'en explique.

C'est par un tweet, inattendu, posté aux dernières minutes de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, que Mounir Mahjoubi (secrétaire d'État au Numérique) a évoqué son homosexualité. Un message sobre mais touchant repris par plusieurs sites étrangers. Invité de Bonjour la France sur Europe 1, le 11 juin 2018, il est revenu sur le sujet.

Mounir Mahjoubi (34 ans) a relaté pourquoi il avait tardé à poster son message. "Il est minuit, je rentre seul dans ma très belle chambre de la préfecture de Guéret, car j'étais en déplacement dans la Creuse, et je lis tous les messages de la journée. Je vois que tous mes collègues du gouvernement et des gens très connus font des messages de lutte contre l'homophobie, et je me suis dit qu'il manquait un truc, la perspective de ceux qui le vivent. Je me disais que je pouvais apporter ça dans mon gouvernement", a-t-il expliqué.

Alors, pour apporter sa pierre à l'édifice, celui qui est pacsé avec son compagnon depuis 2015, poste le message suivant : "L'homophobie est un mal qui ronge la Société, envahit les collèges et les lycées, contamine les familles et les amis perdus. Pire, elle hante les esprits des homosexuels et nous oblige parfois, souvent, à nous adapter et mentir pour éviter la haine, pour vivre. #IDAHOBIT2018."

Rapidement, le message a été aimé et partagé des milliers de fois. Le tweet de Mounir Mahjoubi a suscité beaucoup de réactions et "a eu des effets qui [l']ont complètement dépassé", dit-il. Et le secrétaire d'État d'ajouter, sur les conséquences : "C'est très beau et ça m'émeut, mais je ne peux plus aller à un seul événement sans qu'une personne vienne me voir, très émue, en m'expliquant ce que ça a fait chez elle. Rien que pour ça, c'est formidable. Vous êtes peut-être dans un entourage qui vous regarde mal, mais à un moment, vous allez pouvoir choisir votre vie et ça se passera très bien. Si j'ai pu aider à ça, c'est formidable."

Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 3 Juin 2018

« Love, Simon », Voilà le film de 2018, que j’attendais de voir avec impatience, et c’est chose faite ! Je confirme, c’est un excellent film sur l’adolescence et sur l’acceptation de soi.


La bande-son vous donne envie de vous trémousser sur votre fauteuil et rythme l’histoire. La réalisation est impeccable, les dialogues savoureux et pleins d’humours.
On s’attache à Simon et à sa recherche de l’être aimé. Ce qui n’est pas une chose facile lorsque l’on est un jeune gay perdu au milieu d’une majorité d’ado hétéro.


Love, Simon est une fable des temps modernes sur la difficulté de s’assumer en tant que jeune gay à l’air des réseaux sociaux. Alors que le coming out est quelque chose de personnel, voir d’intime. On se révèle d’abord à soi puis aux personnes les plus proches. Comment arriver à s’afficher sans crainte dans un monde de hâter, à une époque où chaque potin devient viral. 
Autrefois, on se faisait casser la gueule dans les cours de récré ou nos prénoms s’affichaient sur les tables et les murs des établissements scolaires accolés d’insanités. À présent, nos Smartphones et autre tweeter peuvent devenir des armes de destructions massives à grande échelle sous couvert d’anonymat.


Le film qui traite de ce douloureux problème est avant tout très positif (peut-être trop beau pour être vrai). On est loi du film coup de poing 1 : 54 qui traite du même sujet, mais complètement différemment. 
Dans l’univers de Simon, ses parents sont super compréhensifs et l’acceptent immédiatement. Ses meilleurs amis, après avoir été un peu fâché reviennent vers lui et leur apporte tout leur soutien. Et une happy end…

 C’est vrai que ça fait du bien de voir un film sur l’adolescence d’un jeune homme pour qui tout va bien à la fin. Mais c’est difficile de s’identifier vraiment à Simon, car on est bien loin de la réalité. 
Mais le cinéma est là aussi pour nous faire rêver. Alors oui, « Love, Simon » est une réussite, car pendant 1 h 50, la magie fonctionne.

En salle de 27 juin 2018

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Coming out, #homophobie

Repost0

Publié le 20 Mai 2018

C'est sur Twitter, choix logique pour celui qui au gouvernement est chargé des dossiers numériques, que Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, a fait son coming out médiatique. Si son homosexualité était connue de ses proches et qu'il ne l'a jamais cachée, en l'évoquant publiquement, il participe ainsi à la visibilité des LGBT. Un acte encore trop rare dans le monde politique...

"L'homophobie est un mal qui ronge la Société, envahit les collèges et les lycées, contamine les familles et les amis perdus. Pire, elle hante les esprits des homosexuels et nous oblige parfois, souvent, à nous adapter et mentir pour éviter la haine, pour vivre. #IDAHOBIT2018", a-t-il écrit sur son compte Twitter en utilisant le hashtag "International Day Against Homophobia, Biphobia, Intersexism and Transphobia".

Son coming out a été largement salué, notamment par l'animateur Marc-Olivier Fogiel, et Mounir Mahjoubi, également élu député En marche ! dans le 19e arrondissement de Paris, s'en est expliqué auprès de France Info. "Ce qui était important, c'était de parler du sujet : hier, c'était la journée de lutte contre l'homophobie. Il fallait rappeler les conséquences de l'homophobie dans le quotidien, notamment des plus jeunes. Et elle a aussi eu des conséquences pour moi. Nous sommes en 2018, je vis ma vie, même publique, de manière tranquille. Mais si, ce jour-là, je pouvais passer le message en le renforçant par mon expérience personnelle, je pense qu'il fallait le faire. (...) Je le vis assez sereinement, je n'en ai jamais fait un sujet, mais si cela peut aider à lutter contre l'homophobie, je le fais", a-t-il confié.

Mounir Mahjoubi, qui est l'un des rares hommes politiques à assumer son homosexualité (il y a aussi Bertrand Delanoë, Roger Karoutchi ou Franck Riester), a révélé être en couple avec "un homme formidable" et pacsé depuis 2015.

Thomas Montet pour purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 17 Mai 2018

« J’ai décidé de m'af­fir­mer tel que je suis », a expliqué l'humoriste Océan, anciennement connu sous le nom d’Océanrosemarie.. 

Une date symbolique ! À l’occasion de la Journée inter­na­tio­nale contre l'homophobie et la trans­pho­bie ce jeudi, l’humoriste Océan, anciennement connu sous le nom d’Océanerosemarie, a partagé une vidéo sur YouTube, mise en ligne par le site d’actualité LGBT Komi­tid, pour annoncer avoir « pris la décision de changer de genre, de m’affirmer tel que je suis, un homme trans ». 

« Il y a deux ans, après avoir compris que le mascu­lin en moi avait toujours été contrôlé, écrasé, contenu, parce que j’avais peur de le lais­ser surgir, j’ai décidé que ça suffi­sait », a expliqué l’artiste. « J’ai compris que j’étais épuisé d’être une femme parce que ce n’était pas en adéqua­tion avec qui je me sentais inté­rieu­re­ment », précise Océan, précisant que son geste est « aussi intime que poli­tique ». 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Trans&transgenre, #Coming out

Repost0

Publié le 16 Mai 2018

Le jeune acteur américain se livre pour la première sur son homosexualité. L'ancien comédien de la série "Glee" est amoureux et ne se cache pas même s'il n'avait jamais publiquement évoqué sa sexualité auparavant.

Kevin McHale, qui incarnait le personnage d'Artie Abrams dans la série Glee, a récemment exposé son homosexualité. L'acteur américain de 29 ans, en couple, s'est exprimé sur le sujet à l'occasion d'une interview avec Marc Malkin.

L'acteur s'est montré franc et honnête sur son homosexualité. "Je vivais dans cette bulle en mode : 'Ce n'est pas pas parce que les gens ne savent pas que je ne vis pas ouvertement ma vie.' (...) Si quelqu'un était un fan et me suivait sur les réseaux sociaux, voyant par exemple les gens avec lesquels je parle sur Twitter au quotidien, je pense qu'il y avait zéro surprise. Les gens savaient. Et puis il y a toutes ces associations que je soutiens et ce travail militant qui me paraît assez évident, en tout cas pour moi. J'ai toujours soutenu des associations LGBT et des choses dans ce genre car je sentais que j'avais un intérêt direct dans ce domaine", a-t-il expliqué.

Kevin McHale, en couple avec l'acteur Austin McKenzie, dit n'avoir jamais publiquement parlé de son homosexualité car personne ne lui avait posé de questions. S'il n'était pas spécialement secret sur sa sexualité, l'acteur confesse tout de même comprendre la difficulté qu'il peut y avoir à faire son coming out. Ainsi, il a vécu une précédente longue histoire d'amour avec un garçon qui n'avait rien dit à sa famille et avait ainsi gardé sous silence cette romance par respect pour lui.

Par Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0