festival gay

Publié le 26 Novembre 2014

Festival "Face à face" de Saint Etienne 2014

Du 27 au 30 novembre, le festival de cinéma LGBT de Saint-Etienne, Face à Face, offre une sélection sur quatre jours de films à voir (In the Family, Le Cercle) ou à redécouvrir (Xenia, Reaching For The Moon), sans oublier la Soirée Volt/Face avec la DJ Jennifer Cardini. Le festival Face à Face propose aussi pour la troisième année la Nuit du Court-Métrage: «C’est une séance assez originale et unique, explique le président de l’association organisatrice Antoine Blanchard. Nous sommes inscrit.e.s à l’Agence du court-métrage et toute l’année, nous visionnons plusieurs centaines de films pour préparer cette sélection. À l’issue de cette projection qui aura lieu samedi 29, des prix seront décernés par le public, mais aussi par un jury de professionnel.le.s. C’est un moment toujours très apprécié et très convivial.»

FACE A FACE, MOTEUR DE LA VIE LGBT STEPHANOISE
Le festival fête cette année sa dixième édition, l’occasion de dresser un premier bilan de cette décennie très fructueuse: «Le festival a évolué de façon spectaculaire, confirme Antoine Blanchard. Il faut savoir que la première année, nous étions quelques centaines dans un cinéma. L’an dernier, deux mille personnes ont assisté à Face à Face et nous proposons des séances dans plusieurs salles à Saint-Étienne et à Roanne». À cela se sont ajoutées la diffusion de films et l’organisation de projections-débats dans plusieurs villes de la région Rhône-Alpes, ainsi que les séances mensuelles Over The Rainbow. «Il y a dix ans, il n’y avait pas de vie gay à Saint-Étienne, affirme le président de l’association. C’était le désert. Avec Face à Face, on a montré qu’on n’est pas obligé de s’exiler à Paris ou à New York pour avoir accès à la culture LGBT. En 2009, nous avons aussi lancé lesPremières assises nationales du cinéma LGBT, puis l’Arc-LGBT, qui est un réseau européen pour fédérer les festivals LGBT. Toutes ces initiatives, elles viennent de Saint-Etienne.»

Pourtant Saint-Etienne n’était pas considéré comme une ville gay-friendly: «Surtout à côté de sa grande voisine Lyon, renchérit Antoine Blanchard. C’est vrai qu’il n’y a pas grand-chose au niveau des commerces. Mais au niveau culturel, c’est très vivant.» Antoine Blanchard cite le dernier classement des villes gay-friendly du magazine Têtu, dans lequel Saint-Étienne est effectivement remontée en flèche, gagnant neuf places pour devenir cette année la 13e ville du classement: «Face à Face y est pour beaucoup».

Publié par Maëlle Le Corre

Journaliste de Yagg.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay

Repost0

Publié le 2 Novembre 2014

Festival du Marais 2014

Le Nouveau Latina à Paris, qui programme occasionnellement des films LGBT, accueille un festival de films gays et lesbiens organisé avec l’équipe de l'éditeur et distributeur gay Outplay, intitulé Marais Film Festival.

Le moins que l'on puisse dire est que le programme de cette première édition est alléchant.

Pas mal de films inédits seront projetés. Ainsi, en ouverture "Something Must Break" , film suédois qui raconte une histoire d’amour entre deux garçons, mais aussi "Le Cercle", Teddy Award à Berlin, film très attendu, "Boys","Kill Your Darlings" avec Daniel Radcliff ou encore "Zomer".

Le téléfilm de prestige de la chaîne HBO "The Normal Heart" sera présenté, lui, en clôture, le 17 novembre. Il retrace les débuts de l'épidémie de sida dans les années 80 au sein de la commuanuté gay.

Une carte blanche au Porn Film Fest de Berlin, est prévue le 16 novembre à 22h.

Des courts métrages et des documentaires figurent aussi au programme.

Petit évènement à lui tout seul, le 14 novembre, la projection en version restaurée du film culte de Jacques Demy "Les Demoiselles de Rochefort" est également annoncée.

Voir la programmation du Marais Film Festival sur le site dédié.

source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay

Repost0

Publié le 2 Novembre 2014

Festival chéris-chéries 2014

Le 20e festival Chéries Chéris s’ouvrira le 25 novembre avec Praia do futuro, film germano-brésilien de Karim Ainouz. Le film de clôture, le 2 décembre, sera Pasolini, d’Abel Ferrara, avec Willem Defoe dans le rôle-titre.

Pour fêter ces 20 ans, le festival aura pour marraine Arielle Dombasle, à l’honneur sur l’affiche avec Dita Von Teese. Une programmation «20 ans, 20 films» permettra de (re) découvrir les films qui ont fauit les belles heures de Chéries Chéris, de Mysterious Skin de Gregg Araki à Hustler White de Bruce LaBruce, de High Art de Lisa Cholodenko à Wild Side de Sébastien Lifshitz, et bien d’autres.

En compétition, onze longs métrages de fiction et neuf longs métrages documentaires, sans oublier les courts-métrages. Le jury fiction est composé d’Ava Cahen, rédactrice en chef de Clap Magazine et chroniqueuse au Cercle(Canal +), Sony Chan, humoriste et chroniqueuse (France 2, France Inter), l’écrivain/réalisateur/journaliste Arthur Dreyfus et l’acteur/réalisateur Gaël Morel. Les films en lice:
52 Tuesdays de Sophie Hyde (Australie)
Appropriate Behaviour de Desiree Akhavan (USA)
L’Art de la fugue de Brice Cauvin (France)
Je suis à toi de David Lambert (Belgique)
Nordland de Ingo J. Biermann (Norvège-Allemagne-Suisse)
Nuits d’été de Mario Fanfani (Italie)
Quick Change de Eduardo Roy (Philippines)
The Smell of Us de Larry Clark (France-USA)
Stand de Jonathan Taïeb (France-Russie)
Ye de Hao Zhou (Chine)
Yo soy la felicidad de este mundo de Julian Hernandez (Mexique)

Une carte blanche à Arielle Dombasle – «sur les traces de Jean Cocteau» – est prévue, de même qu’un hommage à Derek Jarman et une rétrospective des films de Gaël Morel à l’occasion des 20 ans des Roseaux sauvages d’André Téchiné.

Le festival Chéries Chéris se tiendra du 25 novembre au 2 décembre aux MK2 Bibliothèque et MK2 Beaubourg, à Paris.

Photo de l’affiche ALI MAHDAVI

par Judith Silberfeld pour yagg

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay, #chéris-chéries

Repost0

Publié le 29 Octobre 2014

Cineffable, 26e édition

Le festival Cineffable commence demain et propose notamment des documentaires sur Kathleen Hanna ou Alice Walker, une séance de courts-métrages et un hommage à l'artiste Maria Klonaris.

Pour sa 26e édition, le festival Cineffable propose une nouvelle fois une programmation de fictions et de documentaires réalisées par des femmes et pour des femmes, pour aborder ou questionner leur place dans la société, pour dénoncer des oppressions, ou mettre en valeur des personnalités fortes qui font bouger les choses. Cette année, le festival de cinéma lesbien et féministe, toujours non-mixte, s’installe à l’espace Reuilly dans le 12e arrondissement. Petit tour d’horizon des temps forts de cette nouvelle édition qui s’étend du 30 octobre au 2 novembre.

Jeudi, le festival s’ouvrira par un hommage à la vidéaste et plasticienne Maria Klonaris, décédée en début d’année, suivi d’un documentaire sur l’écrivaine féministe américaine Alice Walker, Alice Walker: Beauty in truth. Vendredi, la séance «Femmes en mouvement» ravira les plus sportives, avec entre autres la projection du documentaire Thokozani football club: team spirit, en présence de l’équipe des Dégommeuses, puis le documentaire Derby Crazy Love en présence d’équipes de roller-derby d’Île de France. Samedi, la séance «The Punk Singer» sera l’occasion de découvrir le documentaire éponyme sur la chanteuse Kathleen Hanna (ex Bikini Kill et Le Tigre) précédé notamment par Fille en aiguilles, en présence de la réalisatrice Chriss Lag.

A ne pas manquer non plus, la Séance «Au delà de la censure» avec Thérère(s) et Simone(s), de Adam M. avec Thérèse Clerc et Lucienne Deschamps, Centrefolds film d’animation étonnant signé Ellie Land, ou encore un documentaire sur l’écrivaine brésilienne Cassandra Rios, Cassandra Rios: une sappho à Sao Paulo. Dimanche la séance des courts sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir entre autres, Perruche, de Roxanne Gaucherand, Waterproof de Sophie Galibert, Walks Like A… de la canadienne Arlin McFarlane. Enfin, le stand de la librairie Violette and Co accueillera plusieurs auteures, dont Muriel Douru ou Marie Evkine durant toute la durée du festival.

Découvrez toute la programmation de Cineffable.

Publié par Maëlle Le Corre

Journaliste de Yagg.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay

Repost0

Publié le 23 Septembre 2014

Festival "Everybody's Perfect" à Genève

Le festival genevois Everybody’s Perfect explore cette année la galaxie «queer», l’homophobie d’Etat et la sexualité du corps sportif.

Combien d’orientations sexuelles existe-t-il chez les humains? Ben… deux: hétéro ou homo. Ah, non, minute, on peut aussi être bisexuel: donc trois. Mais… les transsexuels et intersexes entrent-ils dans ces trois cases? Probablement pas… Et les queer, où se placent-ils? «Ils jouent avec tous les signes de l’identité sexuelle. Ils adoptent ces codes, qu’ils mélangent à souhait, de manière personnelle. Ils parlent d’un continuum qui s’étend entre les deux extrêmes de la polarité sexuelle», explique Agnès-Maritza Boulmer, coprésidente d’Everybody’s Perfect – Festival de cinéma LGBTIQ & A, dont la troisième édition se tiendra à Genève du vendredi 19 au dimanche 28 septembre.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay

Repost0

Publié le 18 Septembre 2014

Festival Chéries-chéris 2014

20e édition de Chéries-Chéris

Le Festival du film LGBT de Paris trouve refuge aux cinémas MK2

Le Festival du film gay et lesbien de Paris, qui a connu un imbroglio autour de sa présidence au primtemps dernier qui faisait douter de sa survie même, aura finalement lieu.

La 20e édition de Chéries-Chéris se tiendra dans les cinémas MK2 Bibliothèque, MK2 Beaubourg et dans plusieurs salles de la périphérie de Paris en novembre prochain.

Le Forum des Images aux Halles, devenu inaccessible du fait de prix de location élevés et de la réduction des subventions publiques, est abandonné au profit de salles "classiques" comme cela se pratique fréquemment dans les festivals de films LGBT de province.

C'est le réseau MK2, qui programme régulièrement la production gay courante et notamment le MK2 Beaubourg, qui accueillera principalement l'édition 2014.

Le festival ira ensuite à la rencontre du public dans toute la région Île-de-France en se poursuivant, les week-ends suivant l'événement à Paris, dans plusieurs cinémas de la périphérie.

Du 25 novembre au 2 décembre, la nouvelle équipe du festival présidée par Laurent Bocahut proposera une sélection du meilleur de la production internationale dans la section "Compétition" et récompensera des longs métrages de fiction, des longs métrages documentaires ainsi que des courts métrages.

La section "Panorama" permettra également des découvertes et des rencontres et des débats seront au rendez-vous.

Les membres des jurys, les invités et la programmation complète des films et des événements liés au festival seront annoncés prochainement, fait savoir l'équipe organisatrice.

> Plus d’informations à venir sur cheries-cheris.com

source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay, #chéries-chéris

Repost0

Publié le 11 Septembre 2014

Festival D'un bord à l'autre 2014

FESTIVAL DE FILMS LGBT
Les 26, 27 et 28 septembre 2014 - ORLEANS

L'association Ciné Mundi présente du 26 au 28 septembre 2014 le festival D'un bord à l'autre (festival de films LGBT) au cinéma Les Carmes.

Au programme : 5 séances de films inédits sur Orléans

Vendredi 26/09 à 20h : Séance de courts métrages
Samedi 27/09 à 20h : Free fall de Stephan Lacant
Dimanche 28/09 à 14h : Alata de Michael Mayer
Dimanche 28/09 à 15h45 : Avant-première Facing mirrors de Negar Azarbayjani

Dimanche 28/09 à 17h45 : Qui a peur de Vagina Wolf ? de Ana Margarita Albelo, en présence de la réalisatrice (sous-réserve)
Film précédé du court métrage Tsuyako

www.festivaldunbordalautre.com

source citegay

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay

Repost0

Publié le 27 Juillet 2014

Festival  Newfest 2014

Une petite sélection de films projetés au nouveau festival lgbt de New york.

Futuro Beach

Lorsqu’un sauveteur brésilien Donato tente de sauver un nageur de la noyade, il n’arrive pas à retrouver l'ami de la victime Konrad, un beau motard allemand. Les deux hommes commencent une histoire d'amour passionnée, et Donato décide bientôt suivre Konrad à Berlin. Des années plus tard, leur vie apparemment paisible est menacée par un visiteur du passé de Donato.

Festival  Newfest 2014

Boys
Après avoir intégré ​​l'équipe d'athlétisme, Sieger, 15 ans se sent instantanément attiré par Marc un coureur. Sieger, a des problèmes familiaux, et avec Marc, ils tombent amoureux au cours d'un été passé à faire la course, de la natation, et des baisers volés dans la forêt.

Festival  Newfest 2014

Blackbird

Un lycéen nommé Randy (Julian Walker) et sa bande d'amis queers se battent pour une vie en dehors des contraintes de leur petite ville Southern Baptist. Blackbird est un film puissant, avec Mo'Nique ( Precious ) et Isaiah Washington ( Blue Caprice ). Les parent les conséquences parfois tragiques de grandir comme des étrangers.

Festival  Newfest 2014

I Am Happiness on Earth

Julián Hernández, l'un des premier cinéastes queer du Mexique ( Raging Sun, Raging Sky ), revient avec cette histoire. Celle d'un réalisateur aux prises entre une réalité sexuellement chargé d’émotion et la création cinématographique. Emiliano sera-t-il en mesure d’assumer sa relation, ou sa soif de beauté et ses sens le conduiront-ils ailleurs? Accouplements furieusement magnifiques entre les hommes comprenant un jeu-dans-un-jeu grisant et explicite. Roman poétique Hernández compare son films avec des films tels que Fellini 8 ½ , de Godard l'outrage , et d'autres pour explorer les liens entre l'amour, le sexe, la créativité et le cinéma.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay, #Newfest 2014

Repost0

Publié le 13 Juillet 2014

Petite sélection du festival Outfest 2014

Back on Board: Greg Louganis

Cheryl Furjanic explore les triomphes publics et les luttes personnelles du champion olympique gay Greg Louganis. Ce dernier réapparaît sur ​​la scène mondiale pour lutter contre les préjugés, promouvoir la tolérance, et revient dans le monde de la plongée après une longue période d'absence dans le film documentaire Back on Board: Greg Louganis. Le film suit Louganis sur une période de trois ans qui se bat avec des problèmes financiers, retourne au sport qu'il dominait autrefois alors qu’il n'y était pas le bienvenu, et une réflexion sur les choix, les relations et les occasions manquées de sa carrière. Ce portrait intime de l'athlète révèle la vie compliquée d'une légende américaine dont le talent a suscité un intérêt mondial dans le sport du plongeon et montre le courage et la persévérance d’un homme séropositif.

Petite sélection du festival Outfest 2014

Bad Hair

Alors que de nombreux films queer se concentrent sur l'expérience du passage à l'âge adulte, il est rare de voir un film sur la prise de conscience de l'identité dès l'âge de 9 ans, et encore plus rare de voir cette histoire du point de vue d'un ouvrier dans une famille au Venezuela. Bad Hair, qui a été acclamé à Toronto et San Sebastián Festivals International du Film, l'a fait avec excellence. Le drame du film tourne autour de la tension entre Marta (Samantha Castillo), qui nettoie des maisons pour les riches, après avoir perdu son emploi d'agent de sécurité, et son fils Junior (Samuel Lange), dont l'obsession pour les cheveux et la beauté défie la conception de sa mère de la façon dont un homme doit se comporter.

Petite sélection du festival Outfest 2014

Boulevard

Un conte sur le réveil sexuel d'un homme d'âge mûr. La star Robin Williams est Nolan Mack, un homme qui a joué la sécurité toute sa vie en travaillant dans la même branche de la banque depuis des décennies et a une vie confortable dans la même maison avec sa femme, Joy (Kathy Baker). Cependant, Mack voit bientôt son monde secoué quand il entre dans une relation troublante avec Leo, un jeune prostitué.

Petite sélection du festival Outfest 2014

Girltrash: All Night Long

Un film musical Rock « Girltrash: All Night Long » parle d’un groupe de lesbienne rock’n roll. Il retrace une nuit épique où le casting va chercher l'amour, la luxure, et les stars du rock, mais ne trouve au final que des bandes rivales, et des escrocs minables.

Petite sélection du festival Outfest 2014

Lilting

La mort a une étrange façon de rapprocher les gens, comme c'est le cas dans « Lilting », un film calme mais puissant sur ​​la relation entre un jeune homme gay britannique (Ben Whishaw, Skyfall ) et la mère chinoise (Cheng Pei-pei , Tigre ) de son partenaire décédé. Réalisé par Hong Khaou, qui lui-même est né au Cambodge, mais vit maintenant à Londres. Lilting oblige ces deux personnages centraux à combler les barrières culturelles, générationnelles, et même de la langue, puisqu’ils communiquent par le biais d'un interprète, pour partager leur douleur et l'amour du défunt.

Petite sélection du festival Outfest 2014

Match

Patrick Stewart offre une superbe performance en jouant Tobias un instructeur de ballet à l’institut Julliard. Tobias débute sa vie sexuelle dans les années 60 - où le jeune danseur a eu de nombreux amants masculins et féminins – Il va rencontrer Lisa (Carla Gugino) et son mari, Mike (Matthew Lillard). Cette rencontre laissera chacun d'entre eux changé à jamais comme il devient évident qu'aucun de ces trois personnes sont qui ils semblent être dans ce drame plein d'esprit et poignant.

Space Station 76

Space Station 76, est une farce amusante et nostalgique qui se déroule dans l'espace.

Bénéficiant d'un super casting qui comprend Matt Bomer, Liv Tyler, Patrick Wilson, et Marisa Coughlan, L'histoire se passe dans l’hyper-espace dans l'hilarité quand Jessica (Tyler) arrive sur la Station spatiale 76, déclenchant de nombreuses révélations parmi l'équipage.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #festival gay, #Outfest

Repost0

Publié le 6 Avril 2014

Du 4 au 11 avril, la toute première édition du Festival en Nord proposera une sélection de films LGBT à découvrir ou à redécouvrir dans plusieurs salles de cinéma de la région Nord-Pas-de-Calais. À l’origine de l’événement, il y a deux étudiantes: «Il s’agissait d’un projet tuteuré dans le cadre de notre formation à l’université de Cambrai, explique Mylène Eudeline. On s’est rendu compte qu’il n’y avait pas de festival de films LGBT à Lille. Cela nous semblait vraiment dommage qu’une des grandes agglomérations françaises n’ait pas d’événement de ce genre. On a donc contacté l’Égide qui nous a dit qu’on tombait à pic car c’est quelque chose qui était réellement envisagé de leur côté.»

Le festival s’installe donc dans l’ensemble de la région, dans les villes de Lille, Calais, Dunkerque, Cambrai, Villeneuve d’Ascq et Douchy-les-Mines: «L’objectif est d’être accessible à tout le monde, et aussi de représenter l’ensemble de la communauté LGBT». Chaque projection sera présentée par une association et suivi d’un débat: «À travers le festival, nous voulons aussi créer du lien social, faire venir des gens qui se posent des questions, leur donner les moyens d’exprimer leur avis et de créer des échanges. Nous nous adressons à tout le monde, autant aux jeunes, qu’aux personnes âgées.» Chaque film permettra ainsi d’aborder une thématique, l’homoparentalité avec Tout va bien – The Kids are all right, la transidentité avec Transamerica, l’homophobie avec Harvey Milk.

Le Festival en Nord débutera donc ce soir à Lille avec le vernissage de l’exposition Supers Heros Art Gay présentée par l’artiste Feather Art à l’Égide. Une exposition sur le suicide des jeunes LGBT sera organisée par l’association l’Arc en Ciel Dunkerquois au cinéma Studio 43 de Dunkerque du 8 au 12 avril, dans le cadre de la projection du film Presque Rien de Sébastien Lifshitz. Enfin, le festival se terminera par la Soirée Bears Party de l’Odéon, le Vendredi 11 avril à Lille.

Voir toute la programmation.

 

Du 5 au 13 avril, le festival LGBT s'invite dans les lieux culturels de Bordeaux.

Pour sa 15e édition, le festival LGBT bordelais propose une programmation culturelle particulièrement riche à travers plusieurs lieux culturels de la ville du 5 au 13 avril: «Cinémarges a toujours été un festival ouvert sur la ville, explique la coordinatrice Esther Cuen. La colonne vertébrale se passe au cinéma Utopia dans le cœur de Bordeaux, mais aussi dans des lieux publics comme la bibliothèque de Bordeaux, l’université ou encore le théâtre La Manufacture atlantique. La programmation est élaborée en concertation avec chacun des lieux tenant compte de leurs spécificités pour croiser les publics et diversifier les propositions.» Côté cinéma, la programmation propose aussi plusieurs sorties récentes comme GerontophiliaLittle Gay BoyBreathe mais aussi quelques films cultes,Mysterious Skin, ou Hide and Seek, regroupés sous la thématique «Pas-sages Adolescents».

 

source yagg

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay

Repost0