Articles avec #homophobie tag

Publié le 5 Mai 2018

Retrouvez le témoignage poignant d'un jeune homme victime de harcèlement scolaire du fait de son homosexualité. On entend avec effroi, le parcours jalonné de violences physiques et verbales de ce jeune garçon qui le mènera jusqu'au suicide. Mais de toute cette douleur, il finira par en faire une force afin de militer contre toutes les formes de harcèlement. 

Vous pouvez aller directement à 1h10 mn.

Un témoignage très intense et une belle leçon de courage et de résilience. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #homophobie

Repost0

Publié le 26 Mars 2018

L'animateur de TF1 se livre sur cette violence malheureusement "bien réelle".

Alors qu'il se mobilise, notamment sur les réseaux sociaux, afin de récolter des dons pour le Sidaction, association luttant contre le VIH/sida, Christophe Beaugrand a été la cible d'attaques virulentes à caractère homophobe.

Sur Twitter, l'animateur de TF1 a tenu à partager l'un des messages d'insultes reçus. "Pauvre mec tu n'es qu'une merde et un PD d'homo, un PD de putain d'homo, les homosexuels iront en enfer avec le diable, eh oui (sic)", peut-on lire. "Voilà ce que je reçois en réponse à mes appels aux dons du @Sidaction Voilà voilà... il faut que les gens sachent", précise-t-il.

Largement soutenu sur le site de micro-blogging, Christophe Beaugrand, qui file le parfait amour avec son chéri Ghislain, souhaite "que les gens prennent conscience que l'homophobie crasse violente pernicieuse existe toujours". Ainsi, il le montre "noir sur blanc" dans un but précis : "que la honte change de camp", "qu'on ne nous dise pas qu'on se victimise pour rien", explique-t-il.

Fatigué par les attaques sur sa sexualité, celui qui a succédé à Benjamin Castaldi aux commandes de Secret Story (TF1 et NT1) aimerait "que les autres comprennent et se scandalisent", qu'ils aient "conscience de ce qui se passe" et qu'ils sachent que la violence subie par les homosexuels n'est pas le fruit d'une quelconque "imagination" mais est "bien réelle" !

 

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 5 Février 2018

Le chanteur s'est expliqué sur C8.

Slimane livre des messages de paix et de tolérance dans ses chansons mais la haine et la violence, il n'arrive malheureusement pas à passer au travers.

Invité de Thierry Ardisson dans Salut les terriens ! le samedi 3 février, dans le cadre de la promotion de son nouvel album Solune, le gagnant de The Voice 5 est revenu sur une facette peu sympathique de la notoriété : les insultes dont il fait régulièrement l'objet.

Comme le chanteur l'a rappelé sur le plateau de C8, il s'est déjà retrouvé confronté à des haters virulents qui s'en sont pris à sa religion ou l'ont qualifié de "PD", sur Twitter notamment. Affecté par ces comportements, "mais aujourd'hui beaucoup moins", l'interprète de Viens on s'aime a pris l'habitude de réagir, comme ce jour d'août 2017 où il avait posté : "Arabe, 'pd', black, musulman, juif, français, hétéro, amoureux des fleurs ! Qui que je sois, je suis bien heureux de ne pas être vous" sur Twitter.

 

Interrogé par Laurent Baffie sur les raisons qui le pousse à répondre "aux cons", Slimane lui a expliqué ses motivations. "Parce que des gens n'ont jamais répondu à certains cons qu'on a vécu les pires misères de la terre et je ne veux pas faire partie de ceux qui se taisent", a-t-il déclaré. Thierry Ardisson a ensuite rappelé que Slimane a également été victime d'un contrôle au faciès dans le train, c'était en octobre dernier alors que le chanteur rentrait de Bruxelles après avoir enregistré The Voice Belgique.

Ce nouveau numéro de Salut les Terriens ! a attiré plus d'un million de téléspectateurs, soit 5,3% de part de marché sur les 4 ans et plus.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 23 Novembre 2017

L’émission présentée par Elise Lucet livre ce soir un documentaire synthétique sur la « purge silencieuse » dont l’opinion publique a appris l’existence il y a six mois.

 

Paris, Grozny, Saint-Pétersbourg. Des planques françaises aux prisons tchétchènes présumées. France 2 a embarqué sa caméra jusqu’au confins de l’Europe pour mettre des images sur les récits des réfugiés et établir l’ampleur des persécutions qui s’abattent sur les homosexuels (et présumés) en Tchétchénie depuis le printemps dernier. Lesquelles auraient frappé jusqu’à une centaine de personnes d’après les militant·e·s défenseurs des droits de l’homme.

Entendre le discours froid des autorités se cogner contre les témoignages sanglants des rescapés, filmer les rues de Grozny qui furent le théâtre d’arrestations sommaires. Envoyé Spécial résume la situation en donnant la parole à Azamat, réfugié en France depuis 6 mois et dont nous avions les premières nouvelles grâce à l’association Urgence Tchétchénie, qui a aidé son arrivée dans l’Hexagone avec SOS homophobie; à Sasha, 47 ans et père de famille, victime d’électrocution et du chantage des geôliers puis des menaces de mort de ses proches.

« Rien que de prononcer le mot gay ça me dégoûte » – le chef de la police de Grozny

« Pourquoi s’en prendre à ceux qui se cachent et ne revendiquent aucuns droits ? Pourquoi tenter d’effacer ce qui ne se voit pas ? » L’émission est allée cherchée la réponse auprès d’Igor Kotchetkov, le président du réseau LGBT qui a été le premier à proposer d’aider les hommes en danger, via une adresse mail glissée en pied d’article de Novaya Gazeta; média russe indépendant qui fut le premier a révéler l’arrestation d’une centaine d’homos. C’est aussi sous la protection de l’association qu’une des victimes de cette purge a pris la parole à visage découvert, pour la première fois, en demandant des comptes aux forces de l’ordre lors d’une conférence de presse historique.

Source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #homophobie

Repost0

Publié le 26 Octobre 2017

Cinéma

Epouse-moi mon pote taxé de film homophobe

La comédie de Tarek Boudali et Philippe Lacheau est accusée d'être homophobe. Et de fait, le film enchaîne les caricatures de l'homosexualité. 

Résumons en quelques mots l'argument qui sert de trame au film. Yassine est marocain et pour remédier à son statut irrégulier il va se marier son meilleur ami, Fred.

A peine sorti mercredi 25 octobre au cinéma, "Epouse-moi mon pote"est est accusé de caricaturer l'homosexualité.

De nombreuses affiches du métro parisien ont été taguées "Homophobe" avant même la mise en salles. Pour Act Up-Sud Ouest aussi, cette comédie est un "Film certifié homophobe".

Mais les critiques ont été plus argumentées dans les médias ou les réseaux sociaux.

Pour Didier Roth-Bettoni, auteur de "L'Homosexualité au cinéma", "on en revient toujours à la caricature de l'homosexuel efféminé et obsédé sexuel". L'ancien rédacteur en chef d'Illico parle de "paresse intellectuelle et des clichés identiques à ceux d'il y a quarante ans" dans le journal 20 Minutes.

Sur BFMTV, le président de SOS Homophobie, Joël Deumier, a estimé que "les blagues qui sont faites tendent à surfer sur les stéréotypes qu'on a sur les homosexuels". "On ramène par exemple beaucoup les situations au sexe. Il y a une réplique où on dit aux deux personnages, 'ce soir vous allez sabrer le champagne', et ils répondent 'non on va plutôt sabrer des bites'. Il faut bien se rappeler qu'un des stéréotypes associés à l'homosexualité, c'est l'hyper-sexualisation. Et ça, ce n'est jamais associé à l'hétérosexualité", a-t-il expliqué. 

Côte critique, relevons celle de L'Obs: "Sous ses atours progressistes et pacifiques, 'Epouse-moi mon pote' véhicule ainsi l’idée assez rance que l’homosexualité s’implante par la pratique (en  jouant au gay, on peut le devenir !). (...- Reste une absence de marque : la position d’un gay qui s’assume depuis plus de cinq minutes, et qui permettrait au film de rire avec lui". 

Source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #homophobie

Repost0

Publié le 26 Septembre 2017

« Footballeur et Homo : l’un n’empêche pas l’autre » : Financez le film pour en finir avec l’homophobie dans le monde du football ! Rendez-vous sur @KissKissBankBank pour soutenir le projet et découvrir les nombreuses stars du ballon rond qui y participent déjà !

« Footballeur et Homo : l’un n’empêche pas l’autre » est un documentaire qui veut faire bouger les lignes dans le monde du football, encore trop coincé sur la question de l’acceptation des différences et de l’homophobie. Avec la Coupe du Monde de juin et juillet 2018 en Russie, -un pays particulièrement homophobe-, et les Gay Games qui se tiennent en août à Paris, la question va revenir à l’ordre du jour. Dans cette actualité, le film veut sensibiliser les milieux amateurs et professionnels, et en particulier les jeunes, face à l’omerta, aux injures et à l’exclusion dont sont encore victimes les homos, à commencer par les joueurs, dans la planète foot ».

 

Destiné à être diffusé largement sur les réseaux sociaux, le film servira de support à des rencontres et modules pédagogiques. Il pourra connaître, sous une forme développée, une diffusion sur une chaîne de télévision.

 

Le film aura pour guide Yoann Lemaire, « le seul footballeur gay »  en activité, ou plutôt le seul, parmi les 2 millions de licenciés français, qui ait rendu publique sa différence.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #homophobie, #sport gay

Repost0

Publié le 4 Septembre 2017

L'ex-candidat de télé-réalité a été victime d'une agression homophobe.

Des images choc pour dénoncer la violence de l'agression dont il a été victime le week-end dernier. Dimanche 3 septembre, Morgan Ouatta s'est emparé de sa page Twitter pour révéler à ses 62 000 abonnés qu'il a été sauvagement pris à partie par deux individus alors qu'il se baladait avec son petit ami, poussant un virulent coup de gueule au passage. "J'emmerde bien profondément les deux mecs qui m'ont agressé ainsi qu'à mon copain avec une bouteille. Crevez en enfer bande de merdes", a-t-il ainsi posté, message illustré par deux photos de lui.

A l'hôpital, sur l'une d'entre d'elles, l'ancien candidat de Secret Story 5 apparaît avec le tee-shirt et la chemise ensanglantés, preuve de l'extrême violence de l'agression. L'ancien colocataire d'Ayem et Aurélie Van Daelen, dont le secret était "Je suis pom-pom girl", a été blessé au front, sur la joue et sous l'oreille droite. Morgan Ouatta dit avoir craint pour sa vie. "Mais j'ai bien failli y passer, à 5cm il aurait pu toucher ma gorge et j'aurais pu crever...", a-t-il également posté.

Pas question pour autant de s'apitoyer sur son sort, Morgan Ouatta compte bien reprendre le cours de sa vie malgré le traumatisme provoqué par cette agression. "La vie reprend c'est pas ce genre d'avortons qui vont me gâcher la vie. Même avec des cicatrices je resterais bg (oui je perds pas le nord)", a-t-il témoigné sur Twitter. Soutenu par sa communauté, l'ancien candidat de télé-réalité a tenu à remercier tous ceux qui lui ont envoyé des messages de soutien : "Merci pour votre soutien ça me va droit au coeur #stophomophobie."

En couple avec un jeune homme prénommé Félix, Morgan Ouatta fêtait il y a quelques jours leurs 7 mois ensemble, assumant pleinement son homosexualité, qu'il n'a jamais cachée. Et ce n'est pas près de changer.

Source purepeople

Morgan Ouatta (Secret Story) violemment agressé : "J'ai failli y passer"

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #homophobie, #people

Repost0

Publié le 30 Août 2017

Reese Witherspoon est en train de tourner un film sur l'histoire vraie de Megan Phelps-Roper, une ancienne membre de l'église baptiste de Westboro.

Witherspoon a signé ce film, intitulé « This Above All » , en tant que productrice et jouera le rôle de Phelps-Roper, la fille de Fred Phelps, fondateur de l'église baptiste anti-gay Westboro. 

Après " des échanges avec des opposants sur Twitter qui l'ont amenée à remettre en question son système de croyance ", Phelps-Roper a commencé à douter de ses pratiques et de son éducation et a quitté le groupe de haine avec sa sœur en 2012. Les sœurs ont été rapidement désavouées par leur famille.

"L'histoire extraordinaire de Megan parle tellement de tant de choses dans l'Amérique contemporaine et je suis très enthousiaste à l'égard de ce projet", a déclaré l'écrivain Nick Hornby à  Variety . Le film sera réalisé par Mark Webb ( Amazing Spider-Man ) et au scénario Par Hornby ( Brooklyn, An Education). 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #homophobie

Repost0

Publié le 10 Juin 2017

Les propos de l'attaquant star de l'équipe de France et de l'Atlético ne sont pas passés inaperçus.

 

Embrasser un coéquipier, "ces choses-là se font...". Il n'en fallait pas beaucoup plus pour que les mots d'Antoine Griezmann interpellent et soient largement repris. Emblème d'un renouveau dans le monde très médiatisé du football, celui qui s'est imposé comme chouchou des Français après sa participation réussie à l'Euro 2016 se positionne ouvertement sur un sujet encore tabou dans l'univers du ballon rond : l'homosexualité.

C'est au cours d'une interview pour à ICON (magazine masculin édité par El Pais) que l'attaquant français de 26 ans s'est montré conscient de la pression qui règne encore aujourd'hui sur la communauté homosexuelle dans les stades. "Je pense que dans le football, ce n'est pas habituel parce que nous faisons les durs et les forts. Et nous avons peur de ce qui pourrait se dire. Je n'ai rien contre, je respecte tout le monde. Il y a beaucoup de mauvaises personnes dans le football. Ils [les homosexuels, NDLR] peuvent avoir peur d'aller dans les stades et qu'on les insulte. Je crois que je le ferais (aller au stade), mais bien sûr, c'est facile de le dire quand tu n'as pas à passer par là", confie Antoine Griezmann.

Lors de célébrations, les footballeurs sont amenés à partager une certaine proximité qui peut parfois aller jusqu'à l'échange de baisers. Un geste qu'il pourrait lui-même avoir en certaines circonstances assez précises : "Moi je n'aime pas, mais peut-être que je le ferai dans un an, quand j'aurai gagné un Mondial ou la Champion's. Ça dépend de la joie que tu peux avoir." Une porte est ainsi laissée ouverte.

En attendant de décrocher ces titres tant convoités qu'il n'a pas encore eu l'occasion de remporter, c'est auprès des siens qu'il trouve le plus large soutien, sa belle Erika, à qui il serait marié depuis le 27 mai dernier selon les rumeurs, sa soeur Maud, son frère Théo, ou encore ses parents dont il est très proche.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 18 Mai 2017

L'histoire :

Nathan, 16 ans, vit seul avec son père Stéphane. Nouveau venu au lycée, il est invité à une soirée. Il tombe alors sous le charme de Louis, un garçon de de sa classe. Celui-ci, en couple avec Laura, n'assume pas son attirance pour Nathan. Ils se retrouvent néanmoins à l'abri des regards et s'embrassent. Laura les surprend et les photographie. La photo est vite publiée sur Internet. L'effet boule de neige est immédiat. Stéphane découvre l'homosexualité de son fils Nathan. Il refuse dans un premier temps de lui parler. Si Nathan ne cherche pas à cacher ses sentiments, Louis pour sa part, nie son homosexualité. Il va même jusqu'à participer aux brimades et aux violences infligées à son ami...

Rencontre avec Patrick Timsit

 

"À l'époque de 'Pédale Douce', le débat c'était 'annoncer être homo', confie-t-il au HuffPost. J'ai eu des retours bouleversants sur des coming out qui ont été faits suite au film. Mais déjà dans cette comédie, on voyait la solitude, l'isolement", énumère Patrick Timsit.

 

"C'est comme un enfant qui part à la guerre"

Ces thèmes on les retrouve dans le téléfilm diffusé en cette journée mondiale contre l'homophobie. "Après une projection, une femme est venue me voir. Elle m'a expliqué avoir pleuré quand elle a appris que son fils était homosexuel. Pas pour son orientation sexuelle, mais pour ce qu'il allait endurer... C'est comme un enfant qui part à la guerre", soupire le comédien, lui même papa.

"Je joue un papa policier, ouvert d'esprit, qui peut dire dans les dîners qu'il accepterait sans problème l'homosexualité de son fils, raconte Patrick Timsit. Mais il l'apprend de façon brutale, sur les réseaux sociaux. Il se demande alors ce qu'il a raté pour l'apprendre comme ça..."

 

"Parler à ceux qui rejettent leurs enfants"

"S'il y a deux choses qui m'ont poussé à faire ce film, c'est d'abord l'envie de parler de l'homosexualité chez les adolescents, évidemment. Mais j'ai aussi voulu parler du rejet familial. Il faut qu'on parle à ceux qui rejettent leurs enfants par peur. Il faut que les parents réalisent la détresse qu'ils créent. C'est toute la cellule familiale qui est concernée par ce film. Ça serait formidable de le voir en famille", souhaite l'humoriste.

Et avant même la diffusion sur petit écran ce mercredi, Patrick Timsit se réjouit que le téléfilm fasse son bout de chemin à l'étranger. Même si c'est illégalement!

"Le film a été projeté en Suisse et piraté. Depuis il a été traduit en russe et en allemand. Il y a une page Facebook. Il circule. Et ça, c'est un piratage positif", se félicite celui qui a reçu le soutien des associations SOS Homophobie et Le Refuge.

Source 

Le HuffPost

Baisers cachés, le replay

Personnellement j'ai beaucoup aimé ce téléfilm. France 2 nous a offert une vraie comédie dramatique avec deux acteurs très touchant de sincérité. Même si le scénario n'est pas très original, il a le mérite de décrire de façon très sobre le drame que rencontrent beaucoup de jeunes ados gays face à leur famille et face à leurs camarades d'école. Le téléfilm aborde peu le problème du harcèlement sur internet et je trouve que les professeurs ont le beau rôle. Je ne  suis pas convaincu que ce soit une réalité, à mon époque, les profs se contentaient de faire leur cours et se moquaient bien de nous voir en souffrance. En tout cas bravo pour cette diffusion mais il ne faudrait pas se contenter d’une visibilité un jour par an à l’occasion des journées mondiales.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #homophobie, #Coming out

Repost0