Articles avec #homophobie tag

Publié le 22 Mai 2020

Welcome to Chechnya, le troisième film du documentariste gay David France, débutera le 30 juin sur HBO.

La bande-annonce du film met en lumière les efforts d'évasion furtifs des LGBTQ + de Tchétchénie, une région russe semi-autonome. Ces dernières années, des responsables tchétchènes ont pris pour cible des personnes LGBTQ + , enlevant, emprisonnant, torturant et même tuant certains.  

David France - qui a récemment réalisé The Death and Life of Marsha P. Johnson  en 2017 et a été nominée aux Oscars pour son film en 2012  How to Survive a Plague  -  met en évidence la terreur exercée par l'État et présente un clip tristement célèbre de l'ancien président tchétchène Ramzan Kadyrov, où il affirme que les homosexuels n'existent pas en Tchétchénie.

Welcome to Chechnya a été salué l'année dernière dans les festivals de cinéma, rapporte IndieWire . Non seulement le film capture intimement les efforts de vie ou de mort pour sauver les homosexuels, mais il utilise la nouvelle technologie d'échange de visage afin de donner un visage anonyme aux victimes qui ne peuvent pas afficher leur identité face caméra. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Documentaire, #homophobie

Repost0

Publié le 18 Mai 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 18 Mai 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #homophobie

Repost0

Publié le 18 Mai 2020

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Documentaire, #programmes télé gay, #homophobie

Repost0

Publié le 3 Mars 2020

Depuis la parution de son livre "Karl et moi" où il évoque sa relation singulière avec Karl Lagerfeld, Baptiste Giabiconi dit avoir été la cible d'insultes homophobes. L'ancien top model français s'est défendu sur Instagram, évoquant des "horreurs".

La relation de Karl Lagerfeld et Baptiste Giabiconi était singulière. Tantôt père-fils, tantôt artiste-muse, le créateur et le mannequin français ont longtemps été indissociables. Un lien si complexe que Baptiste Giabiconi a décidé d'en faire un livre, Karl et moi (éditions Robert Laffont), sorti le 27 février dernier. Depuis la parution de cet ouvrage – et bien que la nature romantique de leur relation n'ait jamais été établie –, le mannequin est victime d'attaques homophobes.

 

Sur Instagram, il a tenu à répondre à ces attaques nauséabondes. Le 2 février 2020, il a publié un message depuis sa story, comme l'a repéré 20 Minutes. "Vous n'avez pas honte ? Depuis la sortie de mon livre sur mon histoire avec Karl, je peux lire certaines horreurs... J'ai toujours refusé d'entrer dans une case, alors, continuez à vous cacher derrière des pseudos pour vomir vos injures homophobes ! Vous me dégoûtez et sachez que je continuerai à faire de la lutte contre l'homophobie l'un de mes plus grands combats ! Apprenez à aimer au lieu de haïr !", a-t-il déclaré, tout en signant son message d'un "Baptiste G."

Ce n'est pas la première fois que Baptiste Giabiconi accepte d'en dire plus sur sa relation complexe et platonique avec le créateur de mode, décédé le 19 février 2019. "Karl était possessif, mais de manière bienveillante et protectrice. Pas comme une petite amie jalouse. Avant lui, personne n'avait jamais posé le regard sur moi. On s'aimait. Profondément. D'un amour qui n'existe pas, qu'on s'est créé", avait confié le mannequin à Têtu en août dernier.

Source purepeople 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 20 Février 2020

Bollywood sort sa première grande comédie romantique avec un personnage gay principal.

Shubh Mangal Zyada Saavdhan (traduction: Soyez extrêmement prudent à propos du mariage ) met en vedette Ayushmann Khurrana en tant que jeune homme combattant la stigmatisation anti gay dans la société et sa famille.

la bande - annonce, qui a accumulé plus de 50 millions de vues, présente un Khurrana torse nu portant un drapeau arc-en-ciel comme cape et dénonçant la "maladie" de l'homophobie de son père. 

Alors que le sujet queer est véhiculé par la comédie, il était important pour l'écrivain et réalisateur Hitesh Kewalya de ne pas se moquer des homosexuels, comme cela a été le cas historiquement dans les films indiens. Le film est réalisé "de manière à le rendre accessible, et l'humour semblait être le choix naturel pour y parvenir", a déclaré Kewalya à l' Agence France-Presse .

En 2018, la Cour suprême de l'Inde a finalement annulé son interdiction de l'homosexualité, bien que les personnes LGBTQ soient toujours confrontées à la stigmatisation et au manque de protections juridiques. Bhushan Kumar, le président de T-Series, qui a coproduit le film, a déclaré que  Shubh Mangal Zyada Saavdhan est prêt à défier ces tabous, en particulier pour les publics plus âgés.

"Nous avons un message intéressant - d'acceptation sociétale - quoique d'une manière beaucoup plus amusante afin qu'il atteigne plus de personnes et les aide à réévaluer leurs pensées pré-conditionnées", a déclaré Saavdhan à l'AFP.

Shubh Mangal Zyada Saavdhan sera projeté vendredi en Inde, et il reste à voir comment il sera reçu par le public. Fire, un film de 1996 sur une relation amoureuse entre femmes indiennes, avait déclenché des protestations et un questionnement nationale sur la liberté d'expression et la visibilité LGBTQ.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #homophobie

Repost0

Publié le 4 Février 2020

Simon Porte Jacquemus profite de vacances bien méritées au Mexique ! Une admiratrice a tenté de les gâcher avec un commentaire homophobe, publié sur Instagram. Pourquoi le créateur ne serait pas heureux avec une femme ? Il lui a répondu...

Grâce aux réseaux sociaux, les célébrités sont plus proches de leurs admirateurs. À cause d'eux, elles sont plus exposées aux commentaires parfois déplacés des internautes. Simon Porte Jacquemus en a fait la triste expérience sur Instagram. Le créateur de mode français a répondu à une question homophobe d'une de ses abonnés...

Des followers, Simon Porte Jacquemus en compte près de 2 millions sur l'application. Mercredi 29 janvier 2020, il les informés de son arrivée à Sian Ka'an, près de Tulum, au Mexique, pour des vacances bien mérités. Simon y a posé ses valises avec son petit ami, Marco Maestri, le frère du rugbyman Yoann Maestri.

Dimanche 2 février 2020, Simon Porte Jacquemus a publié une photo de leur couple, profitant d'un après-midi ensoleillé à la plage. Une de ses abonnés, Dana Abil, l'a commentée d'une question étonnante, mais tout de même likée par près de 200 utilisateurs : "Vous êtes deux mecs beaux, pourquoi vous ne vous trouvez pas des filles et êtes heureux ?"

Simon lui a répondu : "Je trouve ça très inapproprié et homophobe. C'est aussi la raison pour laquelle je publie ça. Trop de gens pensent encore que c'est un problème." Une réponse approuvée par près de 9000 internautes.

"Simon a décidé de shooter mon frère [le rugbyman Yoann Maestri, joueur du Stade français, NDLR] pour ses premières images de l'homme Jacquemus et Yoann lui a beaucoup parlé de moi. À son retour de Marseille, nous avons décidé de déjeuner ensemble...", a révélé Marco Maestri à Vogue.fr. au sujet de sa relation avec Simon Porte Jacquemus. Depuis ce déjeuner, il vit avec Simon Porte Jacquemus une histoire d'amour ensoleillée !

Simon et Marco ont attendu la fin de la Fashion Week pour s'envoler au Mexique. Jacquemus y a présenté sa collection automne-hiver 2020-2021, baptisée "L'Année 97", le 18 janvier 2020 à la Paris La Défense Arena. La chanteuse Aya Nakamura, Camélia Jordana et Christine and the Queens (de son vrai nom Héloïse Letissier) avaient assisté au défilé. Les top models Gigi et Bella Hadid, Doutzen Kroes et Laetitia Casta y avaient participé.

Le créateur français avait ensuite assisté au Dîner de la Mode du Sidaction, célébrant la fin de la semaine consacrée à la Haute Couture.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 12 Janvier 2020

FX a publié la première bande-annonce de Mrs. America, une mini-série sur la lutte contre l'égalité des droits dans les années 1970, mettant en vedette Cate Blanchett en tant qu'antiféministe et homophobe Phyllis Schlafly.

La série, qui sera diffusée sur le service de streaming Hulu, explore comment la bataille sur l'ERA encore non ratifiée, qui modifierait la constitution pour interdire la discrimination sexuelle, a donné lieu aux guerres culturelles qui se poursuivent aux États-Unis concernant les droits LGBTQ, l'avortement, et d'autres problèmes.

Le sujet "n'aurait pas pu être plus pertinent" pour la politique d'aujourd'hui, a déclaré Blanchett. Les trois premiers épisodes seront diffusés le 15 avril.

Schlafly, décédée en 2016 à 92 ans, était surtout connue pour sa résistance à l'ERA, mais elle était également une fervente opposante aux droits LGBTQ, malgré le fait qu'elle avait un fils gay, John. Elle a dit un jour que le mouvement pour l'égalité du mariage «ne vise pas à garantir l'égalité des droits de l'homme» mais «à se débarrasser des valeurs et des institutions traditionnelles qui ont guidé le monde occidental, y compris l'Amérique». 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #homophobie

Repost0

Publié le 8 Janvier 2020

Dans un nouvel entretien accordé à "Télérama" en ce début d'année, Angèle est revenue sur la médiatisation de sa prétendue romance avec une jeune femme. Sans démentir les rumeurs, la chanteuse belge dénonce le harcèlement des paparazzi.

Séparée du danseur Léo Walk depuis le printemps 2019, Angèle ne serait plus célibataire et aurait retrouvé l'amour dans les bras d'une femme dont elle préserve l'identité. Dans une nouvelle interview accordée au magazine Télérama du 4 janvier 2020, la chanteuse Belge est revenue sur la médiatisation de cette idylle. En novembre dernier, des photos publiées en couverture du magazine Public l'avaient montrée bras dessus bras dessous avec celle qui serait aujourd'hui sa compagne.

"Je m'attendais à des ragots, mais pas à ça. C'est très violent de réaliser que des paparazzi se sont cachés en bas de chez soi et ont attendu des heures pour attraper, de façon préméditée, l'image qui ferait vendre. J'ai eu la très désagréable sensation d'être traquée, a ainsi commenté celle qui a vendu le plus d'albums en 2019. Cela dépasse tout ce que j'avais déjà compris et connu. En quoi ma vie privée pourrait-elle intéresser à ce point ?" Selon la jeune interprète de 24 ans, sa notoriété fulgurante aurait déjà eu raison de son couple avec Léo Walk.

Celle qui évoque ouvertement des amours lesbiennes dans les chansons Ta reine et Tu me regardes, issues de son album à succès Brol, ne souhaite pas devenir un porte-parole de la lutte contre l'homophobie pour autant : "En ce qui me concerne, je sens une très grande bienveillance de la part du public (...). Cela ne me dérange pas de porter des drapeaux, mais je ne peux pas le faire seule. Je ne vais pas parler au nom de toutes les femmes. Ni au nom de toutes celles qui vivent des relations homosexuelles, a expliqué la soeur de Romeo Elvis. Je refuse que, demain, toutes les interview tournent autour de ce sujet (...). Je ne veux pas être définie ainsi. Je suis avant tout musicienne."

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien, #bisexualité, #homophobie

Repost0

Publié le 2 Décembre 2019

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay, #homophobie

Repost0