Articles avec #la vie d'adele tag

Publié le 5 Mars 2014

A la recherche de la vie d'Adèle Chapitre 3

Abdellatif Kechiche n’en a pas fini avec La Vie d’Adèle – Chapitres 1 & 2. Si elle est toujours d’actualité, la version longue de sa brûlante love story n'est pas pour cette édition DVD.

Pendant la promo de La Vie d’Adèle, Abdellatif Kechiche, qui a pour habitude de faire tirer des centaines d’heures de rushes, avait promis une version longue de son film – environ une heure de plus que la version « courte » (2 h 57) sortie en salles. Malheureusement, ce ne sera pas pour cette fois, le réalisateur n’étant pas encore retourné en salle de montage où l’attendent 250 heures d’images, « mais guère plus de 15 heures utilisables ». Le DVD qui sort le 26 février ne contiendra donc que trois scènes coupées en plus du film (deux de bouffe et un rêve érotique où Adèle se voit faire l’amour à Emma), qui apparaissent plus comme des moutures alternatives de ce qu’on a pu voir en salles que comme des séquences vraiment inédites. Autant dire pas grand-chose. La faute au manque de temps, mais aussi au fait que le cinéaste a justement en tête un autre long métrage, dont on peut se demander si on le verra lui aussi un jour.
On restera donc sur La Vie d’Adèle telle qu’on l’a vue (et vécue) en salles. Et c’est déjà pas mal.

De la suite dans les idées

Car la Palme d’or du dernier Festival de Cannes – une dizaine d’années de la vie d’une fille qui grandit à l’épreuve de la passion – reste l’un des plus beaux films de 2013 et l’une des histoires d’amour les plus fortes jamais vues sur grand écran. En cela, elle mérite donc qu’on y revienne. Surtout que le feuilleton polémique qui a parasité toute la promo a relégué le cinéma au second plan. C’est précisément cet aspect que s’attache à mettre en avant le sujet de vingt-cinq minutes proposé en bonus. Il y est question de vision, de méthode, de technique et de jeu, à travers des entretiens apaisés dont on ne peut s’empêcher de constater qu’ils ne donnent la parole qu’aux seuls Abdellatif et Adèle. « Finalement, je ne voulais pas la faire mourir (le personnage disparaît dans la BD de Julie Maroh dont est tiré le film). C’était très excitant de savoir que j’allais pouvoir l’éprouver encore plus par la suite », avoue Kechiche. On regarde, mais on attend toujours La Vie d’Adèle, chapitre 3.

Vanina Arrighi de Casanova

La vie d'Adèle en DVD et blu-ray le 26 février

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 25 Février 2014

César 2014 : La Vie d'Adèle

C’est quoi La Vie d’Adèle ? Et avec quels César pourrait repartir le film d’Abdellatif Kechiche le 28 février ? Analyse, décryptage, pronostics

Ça raconte quoi ? Une dizaine d’années de la vie d’Adèle, lycéenne en quête d’identité qui se trouve en découvrant l’amour avec Emma. Un coming of age moviedoublé d’une histoire d’amour brûlante.

C’est avec qui ? C’est le film d’Adèle Exarchopoulos, la révélation de l’année et, dans une moindre mesure, de Léa Seydoux. Le duo bouffe tellement l’écran que le reste du cast est presque fantomatique ; on y croise Salim Kechiouche, Jérémie Laheurte, Aurélien Recoing ou encore Benjamin Siksou.

Nominations ? 8. Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice pour Léa Seydoux, meilleur espoir féminin pour Adèle Exarchopoulos, meilleure adaptation, meilleur son, meilleure photographie, meilleur montage.

Pourquoi fallait le voir ? Au-delà du fait qu’il s’agit de la Palme d’or du dernier Festival de Cannes, au-delà, surtout, de toutes les polémiques, La Vie d’Adèle est rien moins qu’une des histoires d’amour les plus fortes jamais vues à l’écran. Abdellatif Kechiche transcende le parcours amoureux d’une fille ordinaire pour en faire l’alpha et l’omega de la love story et parvient accessoirement à rendre absolument secondaire le fait qu’il s’agisse d’une histoire d’amour lesbienne. Pour la claque émotionnelle donc, que le cinéaste faussement naturaliste transforme par la virtuosité de sa mise en scène en expérience physique. Pour Adèle Exarchopoulos, enfin, qui se donne entièrement à son rôle et insuffle une force et une sincérité inouïes à son personnage.

Ça repart avec quoi ? Farouchement anti-« système », Kechiche peut-il quand même être distingué par lui ? Ce fut le cas en 2005 (pour L’esquive) et en 2008 (pour La Graine et le mulet), où le cinéaste a réalisé le triplé meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario ou scénario adapté. Si l’Académie, composée de membres d’une profession dans laquelle il ne se reconnaît pas, n’est pas rancunière, Abdellatif Kechiche mérite les César du meilleur film ET du meilleur réalisateur. Un pied de nez serait de l’ignorer dans les catégories reines et de distinguer Léa Seydoux, enfant de la balle devenue symbole des tensions entre le cinéaste et le reste de la profession. Dans les deux cas, Adèle Exarchopoulos ne peut pas repartir sans le César du meilleur espoir féminin : elle méritait largement celui de la meilleure actrice. Pour l’adaptation en revanche, il aura du mal à concurrencer Guillaume Gallienne qui adapte dans Les Garçons et Guillaume à table son propre spectacle semi-autobiographique. Et côté photo, il devra se mesurer au très bel Inconnu du Lac ainsi qu’à Renoir, éclairé Mark Lee Ping Bin, directeur de la photo taïwanais multiprimé, notamment pour son travail sur In The Mood for Love. Verdict : seul le César d'Adèle est une certitude.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #César 2014, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2013

La Vie d'Adèle remporte le prix Louis Delluc

Abdellatif Kechiche avait déjà été lauréat en 2007 avec La Graine et le Mulet.

Après la Palme d'or et en attendant les Golden Globes, les César (et, peut-être, les Oscars), La Vie d'Adèle vient de remporter le prestigieux prix Louis Delluc, considéré comme le prix Goncourt du cinéma. Le drame brûlant de Kechiche coiffe notamment au poteau Le Passé d'Asghar Farhadi et L'Inconnu du lac d'Alain Guiraudie, deux sérieux concurrents.

Depuis 1937, le prix Louis Delluc distingue "le meilleur film français sorti dans l'année", à l'issue de la délibération d'un jury composé d'une vingtaines de critiques et de personnalités du cinéma sous la présidence de Gilles Jacob. Les Adieux à la Reine de Benoît Jacquot avait été récompensé en 2012.

La Vie d'Adèle, Palme d'or à Cannes donc, et déjà sacré deux fois meilleur film étranger outre-Atlantique, poursuit son parcours triomphal, malgré les polémiques qui ont entaché la promo. De quoi peut-être susciter un regain d'intérêt du public et permettre au film de passer la barre du million d'entrées. En attendant les César. Voire les Oscars.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 9 Décembre 2013

La Vie d'Adèle sacré meilleur film étranger

La Vie d'Adèle déjà sacré 2 fois meilleur film étranger

Le film d'Abdellatif Kechiche a beaucoup touché le Los Angeles Film Critics Association Awards et le New York Film Critics Online Awards. Prochaine étape les Oscars ?

Il n'y a pas qu'en France que La Vie D'Adèle, palme d'or cette année à Cannes, a marqué l'esprit des critiques. Les deux héroïnes d'Abdellatif Kechiche ont beaucoup ému le jury du Los Angeles Film Critics Association Awards (LAFCA) et du New York Film Critics Online Awards qui ont décerné en chœur à l'histoire de cette brûlante passion le prix du meilleur film étranger de l'année. Outre-Manche, La Vie d'Adèle a été sacré meilleur film indépendant étranger du coté du British Independent Film Awards. Un joli palmarès qui ne prend pas en compte le nombre de nominations, que ça soit au Boston Film Society ou au European Film Awards (le festival européen lui préférant la comédie dramatique italo-française La Grande Bellezza). A noter que le drame est également en compétition dans la catégorie meilleur film étranger aux Independent Spirit Awards qui se tiendra en mars 2014 et aux Satellite Awards (en février prochain). Bref, La Vie d'Adèle n'a pas fini de faire parler de lui en dehors de nos frontières.

Doit-on pour autant s'attendre à une nomination aux Oscars ? Oui et non. La date de sortie française du film (le 9 octobre) empêche le drame de concourir à l'Oscar du meilleur film étranger. Les long-métrages présentés dans cette catégorie devant être sortis dans leur pays entre octobre 2012 et septembre 2013 pour être éligibles aux Oscars 2014. En revanche l'oeuvre de Kechiche peut tout à fait concourirdans la catégorie du meilleur film s'il on en croit la réglementation. Mais là, il affrontera de sérieux concurrents, notamment 12 Years a Slave, le film sur l'esclavage de Steve McQueen qui domine déjà les premières séries de récompenses.

Quant à Adèle Exarchopoulos - Palme d'or avec Léa Seydoux et Abdellatif Kechiche - elle fait partie des 5 actrices de talents de 2013 selon le magazine américain Variety. Il faut dire que la jeune comédienne passe beaucoup de temps outre-Atlantique à assurer la promo du film. Le distributeur américain (IFC/Sundance Select) pense d'ailleurs qu'une nomination dans la catégorie Meilleure Actrice est tout à fait possible pour la star. Après tout, l'année dernière une autre française était en lice pour cette statuette : Emmanuelle Riva pour Amour de Michael Haneke.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 14 Octobre 2013

Bientôt une suite à La vie d'Adèle ?

Abdellatif Kechiche promet une version plus longue de son film, d'environ 40 minutes. Avant de raconter le troisième chapitre de La vie d'Adèle ?

Lors d'une rencontre à New York, Abdellatif Kechiche a laissé entendre qu'il n'en avait pas fini avec Adèle. Déjà, il prévoit de monter une autre version du film événement, plus longue, sans doute pour le DVD : « Au cinéma, c'est la version courte du film. Il y en aura une autre plus tard. Pas beaucoup plus longue. Même pas une heure. » Des propos un peu modifiés par la traductrice, qui évoque de 40 minutes de scènes supplémentaires. De quoi parleront-elles ? Pour l'instant, mystère, mais l'on sait que le réalisateur a pas mal de rushes sous la main : ses deux comédiennes ont révélé lors du festival de Cannes qu'elles avaient été étonnées par ses choix. Elles pensaient que d'autres plans seraient conservés car de nombreuses séquences avaient été tournées.

Au cours de la même conférence de presse, Abdellatif a évoqué la possibilité d'une ou plusieurs suites à La vie d'Adèle. Sous titré Chapitre 1 et 2, le film ne raconte qu'une partie de la vie de l'héroïne et sa fin reste ouverte. « En faisant le film j'avais le sentiment de raconter une histoire romanesque, l'initiation d'une jeune fille qui va traverser la vie et j'ai imaginé le film comme un roman, sous forme de chapitres. J'ai imaginé ce personnage qui reviendrait dans le futur, tous les 3, 4 ans, 10 ans... je ne sais pas encore. Je l'ai imaginé même jusqu'à un âge avancé. Donc j'espère qu'il sera un personnage que je suivrai si je suis en vie encore très longtemps. J'aime ce personnage, cette femme forte courageuse et surtout libre, généreuse. Je ne peux pas faire un film de 20h mais j'imagine plusieurs histoires, plusieurs aventures qu'elle vivrait. Tout cela est de l'ordre de l'utopie, mais pourquoi pas. »

Adèle Exarchopoulos, qui incarne cette héroïne, serait visiblement elle aussi partante pour une suite : « J'aime aussi le fait que les gens s'approprient cette histoire. Chacun comprend la fin du film à sa manière. J'aime l'idée qu'Adèle marque les gens, elle existe dans leur esprit et si on trouve une bonne idée pour raconter la suite de sa vie, je signerai, c'est sûr. » Ce à quoi le réalisateur répond en riant : « Je n'ai pas dit que je ne changerai pas d'actrice. »

La Palme d'or La vie d'Adèle est sortie en France mercredi.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 9 Octobre 2013

« C’est la fin »
L'impressionnante distribution de This is the End (le titre en V.O) composée de Jay Baruchel, James Franco, Craig Robinson, Danny McBride, Seth Rogen, Jonah Hill et d'une accumulation démesurée de caméos (Rihanna, pour ne citer qu'elle…), tous dans leur propre rôle - laissait présager une comédie irrévérencieuse à souhait. Soulagement : This is the End est aussi bon qu'on l'espérait. Drôle, audacieux, visuellement ambitieux, le film, réalisé par les complices Rogen et Evan Goldberg, ne manque pas une occasion d'étonner. Car tout ce petit monde décide de faire la fête…le jour de l’apocalypse ! Avec zombies en prime. Avec beaucoup d’humour et une belle dose d’homo érotisme, Rogen et Goldberg s'amusent à dynamiter de l'intérieur la culture du vedettariat et de la pop culture hollywoodienne. Les acteurs gardant leur véritable nom pour l'occasion, le procédé se révèle redoutablement efficace !

Un film d'Evan Goldberg et Seth Rogen avec Seth Rogen, Jay Baruchel, James Franco et Jonah Hill. Comédie. 1h47.

« La vie d’Adèle »
On oublie la polémique autour de Kechiche qui n’a jamais été un grand lecteur du code du travail. On oublie les polémiques récentes autour des déclarations des actrices. Les libertés de l’adaptation de ce film tiré d’une BD Le bleu est une couleur chaude, créée par la Française Julie Maroh à l'âge de 19 ans. On oublie aussi la frilosité du distributeur qui vante « une histoire d’amour universelle » alors qu’il s’agit, ben oui, d’une love story lesbienne ! Et on ne retient que la force, l’esprit, la démesure et l’intensité de cette éducation sentimentale d’une durée de trois heures qui capte le désir grandissant entre deux jeunes femmes qui, en se rencontrant, s’engagent aussi dans une intense expérience de transmission. D’Emma (Léa Seydoux), la jeune Adèle (Adèle Exarchopoulos) apprendra l’abandon, mais elle s’initiera aussi à la peinture et à la pensée de Sartre. D’Adèle, la rebelle Emma gagnera une certaine maturité par rapport aux contraintes sociales et calmera sa révolte. On pourra reprocher sa longueur, une certaine lenteur, mais quelle poésie au final et quelle communion entre les deux actrices! Au-delà de toutes les polémiques, difficile de ne pas comprendre l’emballement du jury cannois et des palmes accordées au film et aux actrices.

Un film de Abdellatif Kechiche avec Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos et Salim Kechiouche. Drame. 3 h

source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2013

Adèle Exarchopoulos : "Je suis tombée amoureuse de ma meilleure amie"

Alors que le magnifique La Vie d'Adèle s'apprête à sortir dans deux semaines sur nos écrans, la promotion du film continue, loin des polémiques qui l'ont éclaboussé ces dernières semaines.

Si la superbe Léa Seydoux est surmédiatisée à cette occasion, apparaissant sur une dizaine de couvertures de magazines, sa jeune partenaire - Adèle Exarchopoulos, véritable premier rôle du film que l'on retrouve de tous les plans et qui explose de fraicheur, de talent et de naturel dans le film d'Abdellatif Kechiche - est plus discrète, mais elle n'a pas non plus la langue dans sa poche.

Ainsi, la jolie brune de 19 ans à la beauté sauvage désarmante, en couple depuis le tournage du film avec le comédien Jérémie Laheurte - qui incarne son premier petit copain dans La Vie d'Adèle - pose aujourd'hui topless et en couverture des Inrockuptibles, mais c'est dans le magazine de mode Vogue que la jeune femme se confie sur sa vie privée.

Elle déclare en effet dans les pages du mensuel, revenant sur les mots durs qu'elle a pu avoir avec Léa Seydoux à l'encontre de leur réalisateur : "C’est un piège de nous poser des questions sur les difficultés du tournage. Surtout dans le cas du cinéma d’Abdel qui est un cinéma de création. (…) La dureté du tournage et la beauté du film vont ensemble." Et le moins que l'on puisse dire à la vision de La Vie d'Adèle, c'est que les méthodes ont eu raison de tout le reste, tant le film est une histoire d'amour ultime, un chef-d’œuvre passionnel habité par ses deux protagonistes.

Dans les pages du mensuel LGBT Têtu, la charmante brune - bientôt en tournage du premier film de Sara Forestier - revient également sur son "dérapage" dans la Boîte à Questions qui clôture le Grand Journal de Canal+ où elle était invitée il y a quelques jours et où elle avait lâché à l’attention de Christine Boutin un désormais célèbre "grosse pute", en réponse au tweet homophobe posté par la femme politique quelques minutes après la remise de la Palme d'Or en ami dernier.
Adèle, en bonne fille ayant la tête sur les épaules, regrette naturellement cette vulgaire sortie, mais l'explique ainsi : "Je n'aurais pas dû l'insulter. Mais t'es un peu bourrée et après l'émission, on t'enferme dans une boîte où on te dit : 'Lâche-toi'. Alors je me suis lâchée."

On mettra donc ça sur le bon dos d'une erreur de jeunesse. Une jeunesse sur laquelle la jeune femme revient dans les pages de Vogue, confiant un secret d'adolescente encore frais : "Je suis tombée amoureuse de ma meilleure amie quand j'avais 14 ans. Je lui ai juste fait deux ou trois bisous sur la bouche, c'était une période où je me cherchais, j'étais dans ma période rebelle. Un jour, mon père m'a demandé si j'avais quelqu'un et, un peu pour le provoquer, j'ai dit oui, il s'appelle Christine."

Mais si c'est bien sur le tournage de La Vie d'Adèle que l'actrice a finalement trouvé l'amour, c'est plus du côté de Jérémie qu'il faut le chercher, que de celui de Léa.

L'histoire de La Vie d'Adèle :À 15 ans, Adèle ne se pose pas de question : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s’affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2013

La vie d'Adèle en avant première

Amis cinéphiles, à l'occasion de l'Ouverture de saison du Cinéma Le Trianon, (la 60ème !), qui a lieu du 18 au 24 septembre, profitez-en pour découvrir en avant-première de nombreux films, dont la Palme d'Or du Festival de Cannes La Vie D'Adèle - Chapitre 1 Et 2, mais aussi le Prix du Jury Tel Père, Tel Fils, le Prix du scénario A Touch Of Sin ou encore Les Garçons Et Guillaume, à Table !.

Au programme :
Pas moins de 9 films présentés en avant-première, 4 films en exclusivité pour les plus jeunes spectateurs du Trianon avec animations et rencontres, et aussi un chef d’œuvre sur version restaurée, présenté dans le cadre de La Nouvelle Soirée, organisée avec BNP Paribas : Les Sept Samouraïs de Kurosawa !

Vous savez quoi faire ce week-end ! Plus d'informations ainsi que le programme de l'évènement sur le site du Trianon => par ici.

source commeaucinéma

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 3 Septembre 2013

Les deux actrices illuminent La Vie d’Adèle et la couverture du numéro de Première. Coulisse d’un shooting exceptionnel.

C’est le film de la rentrée, l’histoire d’une passion entre deux filles, un film de première fois (premiers baisers, premier amour, premier job et première rupture), une expérience de cinéma qui submerge et qu’on ne v(o)it que rarement dans les salles obscures. Une Palme aussi, forcément. Un chef d’œuvre. Et la naissance d’un duo estomaquant.

Dans La Vie d’Adèle, Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux sont d’une justesse inouïe. On les voit à poil, amoureuses, tristes, déchirées, vivantes… et il est rigoureusement impossible de lister les moments de grâce qu’elles donnent à la caméra. Kechiche voleur d’âme ? Cinéaste tyrannique ? Génie de la direction ? Pour tenter de comprendre la magie mystérieuse de ce film sidérant, on a mis les deux actrices face à face pour une interview exclusive et, surtout, en couverture du magazine, histoire de célébrer l’alliance du feu d’Adèle (Exarchopoulos la novice) et de la grâce de Léa (Seydoux)…

Pour l’objectif d’Eva Sakellarides, elles se sont prêtées à un shooting où les éclats de rire le disputent aux moments d’intensité (sexy mais pas que). Moments de désir et de sensualité qui s’imposent immédiatement - à la manière de ce film évident. Terrassant.

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #La vie d'Adèle

Repost 0

Publié le 1 Juillet 2013

"La Vie d'Adèle" n'ira pas aux Oscars !

La Palme d'Or "La Vie d'Adèle" ne pourra pas concourir pour l'Oscar du Meilleur Film étranger. En cause, sa date de sortie tardive et contraire aux règles fixées par l'Académie.

Il n'est pas rare de voir les films ayant reçu la Palme d'Or concourrir pour l'Oscar du Meilleur film étranger. Dernier exemple français en date, Entre les murs en 2008. C'est donc tout naturellement que l'on imaginait déjà La Vie d'Adèle, Palme d'Or 2013, en lice pour la statuette. Sauf que, selon Deadline, cela n'arrivera pas. Pour deux raisons. La première, c'est qu'un film "sur une histoire d'amour homosexuelle contenant des scènes de sexe très explicites" aurait plus de mal à séduire les membres de l'Académie. La deuxième - et très propablement la principale raison - c'est la date de sortie du film : pour pouvoir soumettre leur candidature, les films doivent sortir sur leur territoire avant le 30 septembre. Or La Vie d'Adèle sortira sur nos écrans le 9 octobre prochain. Vincent Maraval, représentant de Wild Bunch qui distribue le film, aurait qualifié cette règle de "stupide" et refuserait de changer la date de sortie du long métrage d'Abdellatif Kechiche, considérant le mois d'Octobre comme plus favorable pour la visibilité du film. Reste à savoir si l'Académie des Oscars est prête à faire une petite entorse à la règle... La réponse dans les prochains mois !

avec Deadline

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #La vie d'Adèle

Repost 0