lesbien

Publié le 18 Mai 2020

Harley Quinn (saison 2)

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #dessin animé gay

Repost0

Publié le 15 Mai 2020

Dead to Me (saison deux) voit Natalie Morales rejoindre le casting en tant que Michelle Gutierrez, un nouvel amour pour Judy (Lina Cardellini).

Les fans de Dead to Me avait fait campagne pour Judy et Jen (Christina Applegate) afin de les voir céder leur alchimie indéniable quand la saison 1 est arrivée sur Netflix en 2019. Mais  il semble que les créateurs de la série aient eu un autre idée.

La saison 2 présente un tout nouvel intérêt amoureux pour Judy - une femme nommée Michelle Gutierrez, interprétée par Natalie Morales.

Judy rencontre Michelle au foyer de soins où elle travaille. Alors qu'elle triait les vieilles affaires d'Abe après la triste mort de son amie la saison dernière, Judy est interrompue par Michelle et sa mère, qui emménage.

Rapidement, un lien étroit se tisse entre elle, mais à mesure que leur relation progresse, Judy apprend un fait choquant sur Michelle qui menace sa sécurité et celle de Jen.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 15 Mai 2020

La saison actuellement en cours prendra fin brutalement au terme de l'épisode 7.

 

Même Diane Lockhart ne peut rien contre le Coronavirus ! La plateforme CBS All Access annonce que la saison 4 de The Good Fight actuellement en cours aux USA (à voir prochainement en France sur Amazon Prime Vidéo) sera plus courte que prévue. Elle ne comptera pas 10 épisodes, mais se terminera le jeudi 28 mai avec l'épisode 7. Les trois épisodes manquant, qui n'ont pu être filmés en raison de la production stoppée par la pandémie - ne seront pas tournés.

En revanche, CBS a commandé la suite à savoir une saison 5 pour The Good Fight, qui continuera bien, l'année prochaine. Ouf !

"C'était bizarre de ne pas pouvoir terminer la quatrième saison", ont reconnu Robert et Michelle King dans un communiqué. "La saison 4 laissera l'histoire dans un endroit encore plus absurde que d'habitude. Nous sommes ravis que CBS All Access veuille ramener The Good Fight pour une saison supplémentaire, et nous savons déjà quelle histoire nous prévoyons de raconter !"

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 14 Mai 2020

Une nouvelle fois reportée à cause du coronavirus, la sortie de "Les Nouveaux mutants" était redevenue incertaine. Disney allait-il faire une croix sur les salles obscures pour se débarrasser du film en digital ? On aurait pu le penser mais non, les jeunes mutants arriveront au cinéma et on sait à quelle date.

Sa conception chaotique et sa gestion paralysée par le rachat Disney/Fox ne l'ont pas aidé. Alors qu'il avait trouvé un point de chute qui lui allait à merveille (le 1er avril en France, savourez l'ironie), une pandémie est passée par là pour l'empêcher de sortir. Les Nouveaux mutants est un film maudit dans les règles de l'art, qui voyait son destin se flouter encore plus dans ces conditions.

Disney ne semblait pas y croire à ce projet hérité de la Fox qui mixe l'univers des X-Men et le cinéma d'horreur. Disons-le, on y croyait fort quand il a été annoncé mais la tournure que l'affaire a prise a totalement refroidi nos ardeurs. Suite à la dernière annulation de la date de sortie, le studio ne s'était pas empressé de lui en trouver une nouvelle. De quoi alimenter quelques rumeurs, notamment sur une sortie directement en version digitale ou en SVOD, à l'image du pauvre Artemis Fowl, relégué sur le petit écran.

Sans qu'on ne s'y attende, voilà que Les Nouveaux mutants dispose d'une date de sortie actualisée. Une affiche officielle a été postée avec la nouvelle échéance notée dessus :

Les Nouveaux mutants pour cet été

C'est le 28 août prochain que les écrans américains accueilleront enfin le film de Josh Boone. Bien que rien ne soit encore précisé pour la France, on peut raisonnablement l'attendre deux jours auparavant, le 26 août. Il faut simplement espérer que, d'ici à, tout soit rentré dans l'ordre au niveau sanitaire et que les salles puissent tourner comme avant. Si tel est le cas l'été 2020 sera partiellement sauvé. Le mois d'août accueillera également Wonder Woman 1984, un autre film de super-héros très attendu qui risque - on ne se mouille pas trop - de remporter un bien plus gros succès que Les Nouveaux mutants.

Après tant de péripéties et de bad buzz, personne ne sait vraiment à quoi attendre de ce film. Est-ce que la mauvaise pub va jouer en sa faveur au box-office en attirant du monde qui souhaite découvrir ce fameux projet maintes fois maltraité ? Ou, est-ce que comme Dark Phoenix, le bide est à prévoir ? On ne le saura qu'à sa sortie et, après tout, il reste quelques raisons (les dernières images notamment) de penser que Les Nouveaux mutants puisse ne pas être si catastrophique.

Source cinéséries

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 14 Mai 2020

Toujours aussi excitante, la série créée par Phoebe Waller-Bridge trouve un nouveau souffle cette année.

 

C'est important de le souligner d'entrée : chaque saison de Killing Eve est écrite par une scénariste différente. Si la géniale Phoebe Waller-Bridge (Fleabag) a créé la série anglaise et s'est occupée de la saison 1, elle avait confié son bébé à Emerald Fennell pour la saison 2. Le passage de flambeau fut pour le moins délicat et Killing Eve a largement perdu de sa superbe l'an dernier. Pour la saison 3, c'est Suzanne Heathcote qui a été nommée showrunner. Alors comment s'en sort-elle avec Villanelle et ses amies ?

Indéniablement, le début de la saison 3 - qui sera diffusé à partir de ce soir sur Canal + - apporte un nouveau souffle à l'histoire. Un souffle plus sombre, mais qui permet à Killing Eve de rester ce thriller à la fois élégant, choquant et amusant. Attention spoilers !

On retrouve Villanelle alors qu'elle s'apprête à se marier ! Des mois après avoir tiré sur Eve à Rome et l'avoir laissée pour morte, la tueuse a visiblement trouvé un pigeon dans un aéroport, une femme qu'elle a manipulé pour profiter de ses richesses. Pensant qu'Eve a succombé à son tir dans le dos, Villanelle veut visiblement tourner la page. Mais son passé - c'est à dire ses employeurs - va vite la rattraper. D'autant que Eve est bien vivante. Après un long séjour à l'hôpital, elle est rentrée à Londres et vit terrée, visiblement traumatisée...

La suite de Killing Eve débute donc par un bond dans le temps, comme pour marquer une rupture claire et nette avec la saison 2. On retrouve ici la finesse psychologique des personnages qui a tant fait défaut à la série l'an dernier. Jodie Comer et Sandra Oh sont toujours aussi impeccables, hypnotisantes mêmes, bien entourées par Fiona Shaw notamment. Les dialogues sont toujours aussi percutants. La "production value" demeure réjouissante, les lieux sont spectaculaires, les lumières sont belles et les séquences de meurtres sont plus brutales que jamais.

Cette saison 3 semble également bien décidée à explorer plus concrètement les "12" et leurs serviteurs venus d'URSS, à l'image de la terrifiante Dasha, prof de gym psychopathe. Mais aussi le passé de Villanelle, avec un épisode qui nous fera prochainement découvrir qui est sa mère, et son enfance pour le moins tumultueuse.

Reste que Killing Eve n'est plus vraiment la fabuleuse série qu'elle fut au moment de la saison 1. Elle donne cette impression de toujours essayer de reproduire ce niveau d'excellence passé. Mais les aspérités sont désormais plus ternes, les lignes moins nettes. Il faut donc se contenter aujourd'hui d'une sorte de copie, parfaitement exécutée, mais pas tout à fait le chef d'oeuvre original.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 12 Mai 2020

Un Sex and the City ibérique qui n'a pas totalement emballé la critique.

 

Dans le top 3 des programmes les plus vus en France sur Netflix cette semaine, devant The Eddy, la saison 2 de Dead to Me et les récentes surprises Mes Premières Fois et Outer Banks, on trouve Valeria, une série espagnole totalement inconnue au bataillon.

Cette adaptation d'un best-seller d’Elisabet Benavent, intitulée Dans les pas de Valeria, est emmenée par Diana Gómez. L'actrice qui incarne la Valeria en question est bien connue des abonnés de la plateforme, puisqu'elle a joué Tatiana, la femme de Berlin (Pedro Alonso), dans les dernières saisons de La Casa de Papel. Elle incarne ici une  écrivaine souffrant du syndrome de la page blanche, parlant sexe et conquêtes avec ses meilleures copines Lola (Silma López), Carmen (Paula Malia) et Nerea (Teresa Riott). Mais que veut cette série écrite par Maria Lopez Castano, qui a tout d'une variation ibérique de Sex and the City ?

Le site espagnol CNet évoque un "plaisir coupable" et la rédactrice confie : "Je n'exclus pas que cela ait été accentué par mon ennui pendant le confinement monotone des dernières semaines, mais la série m'a semblé particulièrement colorée et vivante (...) Valeria recèle des conversations franches sur l'orgasme féminin, le sexe insatisfaisant, les relations à plusieurs, la crise du couple... Et oui, il y a aussi beaucoup de scènes de sexe dans Valeria !"

Le journal argentin La Nacion estime que la série "a beaucoup à dire mais ne le dit pas très bien (...) Valeria a l'intention d'être une version madrilène moderne de Sex and the City avec quelques tentatives pour se rapprocher de The Bold Type. Mais la réalisation technique est inégale. Le soin esthétique évident apporté aux images se heurte à un montage bâclé et une incohérence narrative surprenante (...) La série est écrite et dirigée par des femmes qui semblent comprendre le féminisme uniquement comme un slogan de campagne."

Le site américain The Review Geek traite carrément Valeria de "Sex and the City du pauvre". Il explique que, "sur le papier, cette série torride ambition d'explorer des relations modernes avec suffisamment de romance et de drame pour rendre les choses excitantes. L'exécution laisse cependant beaucoup à désirer."

De son côté, Decider résume en quelques mots : "Il n'y a rien de nouveau ou de particulièrement profond dans Valeria, mais le casting est attrayant et l'écriture est efficace, ce qui en fait une série très regardable."

Valeria, saison 1 en 8 épisodes de 50 minutes, sur Netflix depuis le vendredi 8 mai.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #lesbien

Repost0

Publié le 11 Mai 2020

Le long métrage de Paul Verhoeven repousse sa date de sortie d'un an en raison de l'épidémie de Coronavirus et de la fermeture des salles françaises.

C'était définitivement l'un des candidats les plus probables à une sélection cannoise cette année, avant que le festival ne soit impacté par l'épidémie de COVID-19. Ce sera sans doute pour la prochaine édition. Le très attendu Benedetta de Paul Verhoeven, emmené par Virginie Efira, est repoussé d'un an et sera visible en mai 2021. L'information a été annoncée sur Twitter par le producteur Saïd Ben Saïd.

Coécrit par David Birke, scénariste de Elle, ce biopic est adapté de la pièce Soeur Benedetta, entre sainte et lesbienne de Judith C. Brown, et relate le destin de la mystique Benedetta Carlini, figure de la religion catholique du XVIIe siècle dotée de visions et nonne ostracisée pour son homosexualité. On retrouve également au casting Lambert WilsonCharlotte Rampling ou encore Clotilde Courau.

Avec ce report conséquent, Benedetta prend clairement rendez-vous avec le Festival de Cannes 2021, écartant d'emblée les rendez-vous majeurs que sont Venise ou Berlin. Rappelons par ailleurs que l'édition 2020 du Festival de Cannes n'est pas encore annulée, Thierry Frémaux et Pierre Lescure explorant toutes les pistes pour cette 73e quinzaine alors que le Marché du Film sera entièrement virtuel. Le festival en ligne We Are One, soutenu par vingt grands festivals internationaux dont Cannes, sera, lui, organisé du 29 mai au 7 juin prochain... sans Benedetta a priori.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 6 Mai 2020

Betty (saison 1)

Nationalité U.S.A.

Chaîne d'origine HBO

A New York, la vie d'un groupe de jeunes femmes évoluant dans l'univers, à prédominance masculine, du skateboard. Elles s'appellent Janay, Honeybear, Kirt, Indigo et Camille. Très différentes les unes des autres lesbiennes, hétéros, afro-américaines, riches et pauvres , elles partagent une passion commune.

D'après le film de Crystal Moselle, Skate Kitchen (2019).

Sur OCS city à partir du 7 mai 2020

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #programmes télé gay

Repost0

Publié le 5 Mai 2020

Le film de Josh Boone pourrait (enfin) être diffusé.

 

L’arlésienne Les Nouveaux Mutants pourrait bien débarquer prochainement en VOD. Le film, qui se déroule dans l’univers des X-Men, était jusqu’à ces dernières heures disponible en précommande sur Amazon.com au tarif de 25,99 dollars. Depuis, le site a retiré la page, qui reste tout de même accessible sur amazon.co.uk (le film est proposé à 13,99 £). Disney n’a pas encore officialisé cette sortie en VOD (et encore moins donné de date), alors que beaucoup spéculent sur une diffusion sur Disney+. La firme de Burbank a peut-être décidé de proposer Les Nouveaux Mutants à l’achat durant quelques semaines, avant de le passer sur sa plateforme de streaming.

À l’origine prévu pour le 13 avril 2018, le long-métrage de Josh Boone a été repoussé plusieurs fois, avant de voir sa sortie en mars 2020 de nouveau annulée pour cause de Covid-19.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #dvd gay, #Vod gay, #lesbien

Repost0

Publié le 4 Mai 2020

La comédie adolescente de Mindy Kaling est actuellement numéro 1 en France sur Netflix.

 

Peut-être que la voix de John McEnroe porte chance à Mindy Kaling ! Mes Premières fois (Never Have I Ever) est un carton sur Netflix et même déjà numéro 1 en France, une semaine après sa mise en ligne. Alors la comédie romantique adolescente du moment aura-t-elle une saison 2 ?

L'actrice Maitreyi Ramakrishnan, qui incarne Devi Vishwakumar, confie dans Variety ne pas encore savoir si la série sera renouvelée par la plateforme. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir des envies pour Devi :

"Trois choses essentiellement : Devi doit comprendre qu'elle doit être plus reconnaissante envers sa famille et ses amis. Aussi comprendre d'où vient sa mère. C'est une chose importante, comprendre d'où viennent nos parents. Et enfin embrasser sa culture parce que nous vivons dans un monde où l'identité est tout. C’est avec elle que vous vous décrivez. C'est comme cela que vous vous montrez au monde et que le monde vous voit. Mais c'est aussi comme cela que vous vous acceptez. Et je pense que si Devi tout cela, elle pourrait être un peu plus en paix avec elle-même".

En tout cas, la saison 1 s'achève sur un cliffhanger et Ramakrishnan précise dans Stylecaster que "Tout est entre les mains de Lang Fisher. J'espère qu'il y aura une saison 2 pour que l'histoire continue. Je veux voir Devi commencer à s'aimer et à s'apprécier..."

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #lesbien

Repost0