Articles avec #livre gay tag

Publié le 7 Janvier 2021

Certains cœurs lâchent pour trois fois rien,   Gilles Paris

date de sortie le 27 janvier 2021

 

L’auteur nous livre une histoire très personnelle et terrible. Mais loin de tomber dans l’auto-apitoiement, il nous montre le chemin de l’ombre vers la lumière. 


Certaines personnes détruisent leur vie ou celle des autres sous prétexte qu’ils ont eu une enfance malheureuse. Mais le vrai courage vient de ceux qui, malgré les drames, trouvent la force de se relever et de se construire une vie meilleure même si elle demeure toujours un peu bancale et fragile. 


Un livre qui fera sûrement écho à beaucoup d’entre-nous. On ne choisit pas sa famille, on compose avec. Ce sont nos rencontres et nos choix de vie qui sauront nous apaiser. 

date de sortie le 27 janvier 2021

L’auteur nous livre une histoire très personnelle et terrible. Mais loin de tomber dans l’auto-appitoiment, il nous montre le chemin de l’ombre vers la lumière. 

Certaines personnes détruisent leur vie ou celle des autres sous prétexte qu’ils ont eu une enfance malheureuse. Mais le vrai courage vient de ceux qui, malgré les drames, trouvent la force de se relever et de se construire une vie meilleure même si elle demeure toujours un peu bancale et fragile. 

Un livre qui fera sûrement écho à beaucoup d’entre-nous. On ne choisit pas sa famille, on compose avec. Ce sont nos rencontres et nos choix de vie qui sauront nous apaiser. 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 4 Novembre 2020

 Le PRIX DU ROMAN GAY 2020 a été attribué à…

« GOOD BOY » de ANTOINE CHARBONNEAU-DEMERS aux EDITIONS ARTHAUD

« Ici, de toute façon, je pourrais mourir tout de suite sur le trottoir, et personne ne viendrait se pencher sur mon corps. Personne. Ma famille est à huit heures de route ; les pigeons m'auront bouffé avant qu'elle ait le temps de débarquer. » Étudiant, arrivé de sa lointaine province, un jeune homme explore la grande ville et tente d'y découvrir son identité. Ce roman d'apprentissage cru, candide et poétique est celui des rêves d'une génération confrontée au sexe, au désir et à l'amour dans l'anonymat d'une grande métropole.

. Le Coup de cœur du prix du  roman gay 2020 a été attribué à

« Romance » de Arnaud Cathrine aux EDiTIONS ROBERT LAFFONT

C'est le mojito. C'est un léger accident. C'est parce qu'il n'a pas rencontré de fille.
C'est parce que je n'ai pas rencontré de garçon. C'était juste pour essayer. C'est pour avoir tout fait ensemble. C'est pour tous les amis pareil. C'est entre lui et moi. C'est la première et la dernière fois. C'est rien. Ça va passer.

. La Mention spéciale du jury a été attribué à

« CORDONS » de Gabriel Kevlec  aux Editions ex aequo.

Lors d’une fête d’anciens élèves du lycée Old Quay, Andrew Wells, enquêteur de la Criminelle à Londres, croise le docteur Milton Montgomery, un psychiatre récemment embauché par son chef. Dès le premier regard remontent à la surface des souvenirs au goût de peur, de sang… et une attirance irrépressible qui l’avait brisé. L’homme qu’il est devenu s’est enfermé dans un royaume de solitude et de coups d’un soir, courant après l’oubli et la jeunesse éternelle au fond des backrooms. Lorsqu’il apprend qu’ils vont devoir collaborer pour la résolution d’une série de crimes violents, Andrew craint que le cauchemar ne reprenne. Mais Milton a profondément changé lui aussi, il n’a plus rien du tourmenteur d’alors. Derrière les quêtes de pardon et de pouvoir, des sentiments vieux de quinze ans peuvent-ils reprendre vie ? Entre la colère ardente et la fournaise d’une attraction irrésistible des corps, les deux hommes se jettent l’un contre l’autre, au risque de se brûler les ailes. Explosion ou embrasement, après tout, ce n’est qu’une histoire de cordons à franchir…

. PRIX DU PREMIER ROMAN :

« CARPE NOCTEM » de Claudius Pan aux Editions Le Sélénite.

Endeuillé par la disparition de son premier amour, un jeune Français trouve refuge chez les Fées, une communauté d’artistes qui vit au fin fond d’une forêt du Tennessee.
À coups de rites sexuels, d’orgies païennes et de discours politiques, une foule de marginaux queers l’y aide à s’épanouir et à se révéler; le jeune garçon comprend qu'il doit accepter de devenir ce qu’il a toujours été, un être à part, inspiré par la magie et l’art total, un « Grand Vivant ».
Bientôt, guidé par Jacob, le Pirate vagabond, le jeune initié découvre, en marge des grandes villes de la Cité, d’autres Royaumes secrets...
 

 « CE QU’IL AURAIT FALLU DIRE » de Alexis Anne-Braun chez Fayard

Victor n’est pas le premier à avoir fait tout ce qu’il pouvait pour échapper à la province. Mais tandis qu’il achevait ses études à Paris, qu’il y avait désormais des amis et même rencontré l’amour, le voilà nommé enseignant au Lycée Polyvalent de Friville-Escarbotin. Ennui, mépris, mélancolie des zones commerciales et déprime des ronds-points, tout lui revient avec violence. Victor parviendra-t-il à faire de ce parcours à rebours de tant de romans une aventure ? Une aventure dans laquelle il ne serait pas un salaud ?

. Prix découverte du Prix du roman gay : à

« MES AMOURS SOUTERRAINES » de Olivier Sourisse aux EDITIONS ORIZONS.

Fin des classes. À l’issue d’une année scolaire, Léo et Siegeer ont vécu charnellement leur amour. Voici venu le temps des vacances et chacun suit sa famille. Avec la promesse audacieuse de gagner Paris à leur retour. Certes, il y a l’épreuve de leur séparation. Mais un défi lancé par Siegeer ― mettre en jeu leur fidélité ― jette Léo dans la consternation.


« CONTRE TOUTE ATTENTE » de Michaël Brice aux EDITIONS EDILIVRE

Salut ! Je m'appelle Fabien. Comme tout jeune immature, je croyais avoir tout pour moi : un travail passionnant, une famille aimante et Loïc, un copain merveilleux. Si vous pensez que je suis sur le point de vous raconter mon histoire, vous vous trompez. Je vais vous raconter Notre histoire. Paris, Manchester, Bruxelles, Munich, Nice... Comme vous tous, j'ai perdu un être cher lors des attentats : ma mère. Celle-ci, pour me protéger avant de mourir, a fait promettre à Loïc de toujours veiller sur moi. Elle ne savait pas à quel point elle me mettait en danger... Pour que nos enfants comprennent ce que notre génération a enduré, je vais me confier comme jamais : je vais vous décrire ma descente aux Enfers, ma traversée et enfin, le chemin vers la paix. Je vous l'avais dit. Ce récit, c'est vous, c'est moi. C'est Notre Épopée. " L'auteur nous invite à lire par-dessus son épaule ce que l'attentat de Nice lui a légué : une promesse qui le marquera au fer rouge. L'amour peut nourrir comme détruire. Mais ne dit-on pas que l'enfer est pavé de bonnes intentions ? Contre toute attente en est la preuve.

. PRIX D’honneur pour l’ensemble de son œuvre

MICHEL BELLIN .

. Prix du Dico : 

« UNE BIBLIOTHEQUE GAY IDEALE » chez l’Harmattan

. Prix du Roman érotique :

« LES AMANTS » de Lucien Burckel de Tell aux éditions cœur de lune.

Entre Paris et Madrid, l’éveil semé d’embûches d’un jeune homme délicat, à une époque un rien cynique qui n’épargne décidément jamais la passion. La jeunesse s’affirme et s’évade avec gourmandise, quand l’amour se heurte aux fidèles travers de l’Autre. Le portrait des amants s’étiole au rythme sensuel des errances d’un cœur insatiable ; alors au bout des jours d’espoir, à la fin des nuits de plaisir, les émotions trouveront-elles enfin un sens ?

. PRIX du Livre numérique :

« PIEGE » de Christa aux Edition TEXTES GAIS

— Parce que je veux que tu couches avec lui. Prends-moi au sérieux parce que je vais mourir, répondit-elle tranquillement. Et avant de mourir, je veux faire ce que je désire le plus. Et je désire ça. Je veux que tu fasses l'amour avec Philippe pour moi. Tu vas le faire, pour moi, parce que tu m'aimes et parce que tu ne peux rien me refuser...
Julia, mariée, violoniste, apprend qu'elle n'a plus que quelques semaines à vivre. Or depuis des années, elle aime en secret le chanteur avec lequel elle travaille. Mais ce chanteur n'aime que les hommes...
Elle demande à son mari de faire pour elle ce qu'elle n'a jamais pu faire.

. Prix du roman court 

 « LE BLOCKHAUS » de Stéphane Couppez aux EDITIONS LE BUISSON NOIR

. Prix du Recueil de nouvelles

« FRAGMENTS D’AMOUR » de S.M. GERHARD chez Homoromance Editions

Au travers de sept nouvelles de romance MM, ce recueil vous présente des fragments de vie qui montrent la complexité de l’amour et les multiples formes qu’il prend. Les circonstances, les connaissances, les surprises, un petit rien et tout change... mais il n’y a que deux constances dans l’éternelle quête de ce sentiment : le temps et l’aboutissement. On peut le trouver dans un bar, au détour d’une salle de réunion, grâce à un site de rencontre ou lors d’une soirée. Parfois, il se révèle par le biais de lettres ou de carnets oubliés. Un minuscule détail et la romance commence. Il n’y a pas qu’une recette pour atteindre le bonheur.

. Prix de la maison d’édition 

Le Collectif POU

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 2 Octobre 2020

 

Battlefields

François-Marie Banier

Editions Steidl

 

 

Ma feuille de route : La route de tout son long entre villes, champs, jambes, leurres, fumées du ciel, rayons du soleil, gesticulations, Gay Prides où lueurs de l’âme, du corps, des cœurs transpercent transes et raideurs des imageries du monde. Les gays, pour dire très vite hommes et femmes, autrefois homme ou femme, dépassaient les genres, je n’y ai jamais prêté attention jusqu’à la maladie appelée AIDS puis SIDA qui au regard de la mortalité à venir m’a cloué de chagrin.

Ils mourraient les uns, les unes après les autres. Guerre d’un virus insaisissable, démoniaque. Avant j’avais vu des morts. Pas autant, pas si jeunes. Pas à la chaîne. J’avais vu des accompagnements, des chambres mortuaires, parents, frères, amis en pleurs. Autour, avec, auprès des homosexuels, hommes femmes, où d’autres touchés par l’épidémie, je n’ai vu que des anges. Plus que des anges. Ferveurs délicates aux inventions, ô fidélité, si touchante, bouleversante. Le bourgeois de chez bourgeois n’en revenait pas et racontait le placement à la messe, la dignité au cimetière comme à la volée des cendres, la chaleur de tous. Adieux de géants de sensibilité hors pair. D’accompagnements d’une douceur, de ferveurs inimaginables. Infirmières, médecins, voisins, le monde enfin gentil.

Voilà que j’entre dans une Gay Pride à Paris. Je photographie la poésie, la drôlerie, l’affrontement avec les idées reçues des caparaçonnés. New York, Londres, Rome, Bruxelles, je suis et peins comme d’habitude au déclic, le plus souvent en noir et blanc. Fauves, enfants de chœur, couronnés de pastilles Valda, notaires en cornettes, mômes de Gala et Salvador Dali, conteurs de tous pays, tout un monde qui sait rire et prier. – François Marie Banier.

L’amour égorgé

Patrice Trigano –

A l’occasion du centenaire du surréalisme Editions Maurice Nadeau

 “Le plus beau des surréalistes” Un matin de juin 1914, à son réveil, René âgé de quatorze ans découvre le corps pendu de son père à la poutre centrale du salon de l’appartement familial. Ce traumatisme alimentera un besoin de révolte qui ne quittera pas le poète qu’il devint.

Tourmenté par sa bisexualité, tour à tour amoureux d’un peintre américain puis d’une jeune berlinoise adepte du triolisme, dégoûté par son corps atteint de tuberculose, René Crevel conjurait son mal de vivre en cherchant dans les abus de la drogue, du sexe, et des frivolités mondaines l’apaisement de ses maux. Jusqu’à son suicide en 1935 il rêva à une version régénérée du monde en devenant tour à tour membre du mouvement Dada, du groupe surréaliste et enfin du Parti communiste.

En une épopée passionnante, d’une plume alerte, Patrice Trigano fait revivre les moments d’exaltation, les sentiments de craintes, d’angoisses, les douleurs morales et physiques de René Crevel. Il dresse une peinture des milieux intellectuels des années vingt et trente, alors que le fascisme était en embuscade, à travers des portraits saisissants des amis du poète: Gide, Nancy Cunard, Breton, Éluard, Aragon, Tzara, Cocteau, Dali, Giacometti

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 26 Juillet 2020

 

Piège 

 

 

— Parce que je veux que tu couches avec lui. Prends-moi au sérieux parce que je vais mourir, répondit-elle tranquillement. Et avant de mourir, je veux faire ce que je désire le plus. Et je désire ça. Je veux que tu fasses l'amour avec Philippe pour moi. Tu vas le faire, pour moi, parce que tu m'aimes et parce que tu ne peux rien me refuser...
Julia, mariée, violoniste, apprend qu'elle n'a plus que quelques semaines à vivre. Or depuis des années, elle aime en secret le chanteur avec lequel elle travaille. Mais ce chanteur n'aime que les hommes...
Elle demande à son mari de faire pour elle ce qu'elle n'a jamais pu faire.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 24 Juillet 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 11 Juillet 2020

 

MES AMOURS SOUTERRAINES

Olivier Sourisse

Editions Orizons

 

 

 

Siegger et Léo. Deux ados, dans une cité, s'apprêtent à se séparer pour vivre leurs vacances en famille. L'un ira sur l'océan. L'autre, dans les Alpes.
Fous l'un de l'autre, ils se font la promesse qu'après l'été, ils vivront leur amour au grand jour.
C'était sans compter les défits. Et leurs pièges.
D'après une histoire vraie.

L'histoire porte en elle l'écho intemporel des combats singuliers, indispensables, d’une jeunesse minoritaire, au destin parfois sacrifié, trop souvent ignoré.

http://editionsorizons.fr/index.php/mes-amours-souterraines.html

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 14 Juin 2020

 

L'amant fantasmatique

de Guy Bordin
ISBN: 978-2-7916-326-5

Editions Maïa

19,00

Les Esquimaux croient en l’existence d’amants fantasmatiques. Le narrateur l’apprend de son cousin historien du Canada, dont il est discrètement épris, quelque temps après leur arrivée dans une maison isolée entre lande et forêt bretonnes, où tous deux se sont retirés pour travailler.
Mais le séjour prend bientôt une tournure inattendue, avec d’hallucinantes flambées de désir, entre Finistère et étendues arctiques.

Guy Bordin est ethnologue et réalisateur. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur le monde inuit ; il a également co-réalisé huit films. L’amant fantasmatique est son premier texte de fiction.

Un premier livre où se mêle homo-érotisme, fantastique et une dose de suspens. Si vous êtes sensible à cet univers entre rêve fantasmatique et récit du quotidien d'une époque lointaine, alors ce livre pourrait vous séduire. Pour un public averti.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 15 Mai 2020

 

La vie apporte ce qu’on attend d’elle (2020)

Marc Detingry (Auteur)

Deux hommes de la soixantaine se rencontrent de manière tout à fait improbable et tombent rapidement amoureux l’un de l’autre malgré leur identité de genre.
Au cours du récit ils croisent d’autres personnages tous en questionnement par rapport à leur propre sexualité.
Le narrateur estime que l’amour -y compris physique- est une question de sentiments avant tout.

Edition999

Une histoire bien écrite et très agréable à lire. 

Vous pouvez télécharger ce premier roman de Marc Detingry gratuitement.

Si vous aimez les tranches de vie et les histoires d'amour atypiques, passionnées et contrariées ce livre pourrait vous séduire.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 10 Novembre 2019

La proclamation du palmarès 2019 a eu lieu ce samedi 9 novembre 2019 au Centre LGBT Paris-Ile de France.

Prix organisé par Les Éditions Du Frigo, Le Centre LGBT Paris-ÎdF, La M.A.C. Liège, La librairie « Les Mots à la Bouche », Le Salon Du Livre Gay Paris et L’Association Verte Fontaine

 

 

PRIX DU ROMAN GAY :

"Comment tout a commencé" de Philippe Joanny aux EDITIONS GRASSET

 

Paris, rue d’Austerlitz, 1979. A l’Hôtel de Bourgogne, la vie s’écoule, rythmée par les allées et venues des clients, des voisins, des employées  : M.  Boulanger, occupant à vie de l’hôtel, Maria, femme de chambre épouse d’un braqueur, les filles qui tapinent au coin de la rue, Jacky, barman au célèbre cabaret de travestis Chez Michou…
Complexée par son poids, colérique, Annick tient comme elle peut son hôtel et son mari, Gérard, une brute alcoolique et raciste qui baise tout ce qui bouge. Sans oublier ses enfants, Rémi et puis l’aîné, qu’elle surnomme Jean de la Lune. Celui-là n’est pas le fils espéré, toujours ailleurs, pas dans les clous, ce garçon qui rêve de devenir majorette…
Un mercredi de septembre, à l’heure du déjeuner, la police embarque la patronne pour proxénétisme. Il voit sa mère monter dans le panier à salade. C’est le déclic. La fin de l’enfance. Son père, devenu groupie de Jean-Marie Le Pen, le fils le hait si fort qu’il souhaite et planifie sa mort.
Comment faire lorsqu’on découvre que l’on n’est pas dans la norme virile imposée et qu’au même moment l’homosexualité devient synonyme du «  cancer gay  », le sida  ? Comment affronter l’homophobie de l’époque ? Comment se construire quand on ne se demande pas ce que sera sa vie, mais à quoi ressemblera sa mort ?
La peinture émouvante et terrible d’une période charnière, dont les drames croisent ceux d’une adolescence pas comme les autres. Et une bouleversante voix d’enfant, sa mue poignante et, malgré tout, vitale.

MENTION SPÉCIALE DU JURY :

"La vie lente" d'Abdellah Taïa aux EDITIONS DU SEUIL

 

Dans la France d'après les attentats de 2015, Mounir, parisien homosexuel de 40 ans d'origine marocaine, vit dans une situation précaire. Il vient d'emménager dans un appartement rue de Turenne. Madame Marty, une vieille dame de 80 ans, survit difficilement au-dessus de chez lui dans un minuscule studio.

L'amitié entre ces deux exclus de la République s'intensifie jusqu'au jour où elle vire au cauchemar. Les affrontements et les déchirements s'enchaînent. Excédée, madame Marty appelle la police pour arrêter Mounir.

Antoine, le commissaire qui interroge le jeune homme, le soupçonne de liens avec les djihadistes.Mais Antoine existe-t-il vraiment? Où passe la frontière entre le vrai et l'imaginaire?

Un roman de rupture.

COUP DE CŒUR :

"J'aime le sexe mais je préfère la pizza" de Thomas Raphaël aux EDITIONS FLAMMARION

"Demain, on reprendrait le bateau, le train, puis Hélène un taxi et l'avion, on quitterait l'odeur de citron. Mais là, seul avec Hélène sur le port de Procida, j'ai eu l'impression que j'étais amoureux. Elle n'avait pas besoin d'un confident, j'ai réalisé, elle avait besoin de quelqu'un qui mangerait ce qu'elle commandait pour lui. Hélène était facile à aimer : il suffisait d'avoir faim. C'était simple et je me sentais important de l'avoir compris. Il y aurait pour Hélène d'autres hommes, qui auraient plus faim que moi, mais ce soir j'étais fier du privilège, dans le cliquetis des bateaux, couteau et fourchette à la main, de terminer avec elle le dernier quart de sa première pizza."

PRIX DU ROMAN POLICIER – Prix du roman gay 2019 :

"Le cercueil farci" de Dieter Moitzi aux EDITIONS CIPP

Après s’être séparé de son petit copain, Damien Drechsler a besoin de vacances. Le village grec de Levkos semble l’endroit idéal – endormi, ensoleillé, bucolique, avec des plages isolées et des bars où il pourra noyer son chagrin.Mais le premier soir, Damien rencontre Nikos, un jeune homme séduisant, qui le fait tout de suite palpiter. Puis, il faillit se faire renverser par un chauffard. Le lendemain, il apprend que quelques minutes après sa propre mésaventure, un vieil homme est mort dans un accident de la route qui a l’air très suspect.À partir de là, tout semble se détraquer. Un nudiste très bien doté essaie de le séduire ; un beau jeune homme déclenche un malentendu aux conséquences insoupçonnées ; et enfin, Damien commence à tomber amoureux de Nikos. Pire, une touriste décède dans la piscine alors qu’elle semblait en parfaite santé la veille. Encore un accident ? Ou peut-être… un meurtre ?Intrigué, Damien essaie de démêler les énigmes qu’il a découverts. Mais avec ce commissaire de police belliqueux qu’il doit affronter, avec la disparition soudaine d’une animatrice et avec Nikos qui le laisse tomber pile au moment où il commence à espérer à nouveau, il se retrouve avec plus de questions que de réponses… Se pourrait-il que la phrase « et ils vécurent heureux » n’existe que dans les contes de fée?

 

"Les invertis" de Annabel aux EDITIONS EX AEQUO

Depuis un mois, des corps déguisés et travestis auxquels on a greffé des morceaux prélevés sur des animaux sont abandonnés dans Pigalle.

PRIX DU ROMAN COURT – Prix du roman gay 2019 :

« Le Héros et les autres » de Antonin Crenn aux EDITIONS LUNATIQUE

 

 

 

« Planètes » de Mario Cyr aux EDITIONS ANNIKA PARANCE EDITEUR

 

 

 

PRIX DECOUVERTE – Prix du roman gay 2019 :

« Le ventre de mes yeux » d’Anthony McFly aux  EDITIONS AMAZON FULFILLMENT

 

 

 

 

 

"Sobek, confession d’un meurtrier" de Michto Rex aux EDITIONS ATRAMENTA

 

 

 

 

 

"Le salon marocain" de Djalil Djezzar aux EDITIONS TEXTES GAIS

 

 

 

PRIX DU PREMIER ROMAN – Prix du roman gay 2019 :

« Le syndrome de Mendelssohn » de Pascal Estève aux EDITIONS INDEPENDETLY PUBLISHED 

 

 

 

 

 

 

« Retrouver Gabrielle » de Jean-Benoît Dumonteix aux EDITIONS FAUVES

 

 

 

 

 

 

PRIX DU ROMAN HISTORIQUE – Prix du roman gay 2019 :

« La Vénus d’albâtre » de Pierre Forni aux EDITIONS TAUTEM

 

 

 

 

 

 

PRIX DU RECUEIL DE NOUVELLES – Prix du roman gay 2019 :  « Confidences d’un H. » de Bakry Diarra aux EDITIONS OZECLA

« Les cendres muettes » de Guy Torrens aux EDITIONS EDILIVRE

 

PRIX DE LA ROMANCE GAY– Prix du roman gay 2019 :

« D’autres horizons » de Tan Hagmann et Angie Le Gac aux EDITIONS D’ AUTRES HORIZONS

"En aller simple" de Cédric Hermann aux EDITIONS COEUR DE LUNE

 

PRIX DU RECUEIL DE NOUVELLES EROTIQUES – Prix du roman gay 2019 :

"Chaud devant" de Tom Blade aux EDITIONS H&O

"Entre hommes" de Frank du Japon aux EDITIONS VEUVE POIGNET

 

PRIX DE LA BIOGRAPHIE – Prix du roman gay 2019 :

« Montgomery Clift, L’enfer du décor » de Sébastien Monod aux EDITIONS LETTMOTIF 

PRIX DU RECIT AUTOBIOGRAPHIQUE– Prix du roman gay 2019 : "ZAM" de Martino Ebale aux EDITIONS M.E.O.

PRIX DU RECUEIL DE POESIE - Prix du roman gay 2019 :

"Délices et Infamie" de Michel Bellin aux EDITIONS CHAPITRE.COM

 

PRIX DE L’ESSAI - Prix du roman gay 2019 :

"Les dires des nuages qui pleurent ou l'histoire de Tayyib et Tahir" de Nev’î-zâdeAtâyî et Laurent Baudoin aux EDITIONS UNICITE

 

PRIX DE LA SAGA GAY – Prix du roman gay 2019 :

"Sangs-mêlés" de Jean-Philippe Fresnoy aux EDITIONS PUBLIBOOK

---

PRIX D’HONNEUR POUR L’ENSEMBLE DE SON ŒUVRE - Prix du roman gay 2019 : à Jean-Paul Tapie aux EDITIONS H&O et aux EDITIONS TEXTES GAIS

PRIX DE LA MAISON D’EDITION - Prix du roman gay 2019 : aux EDITIONS GAY KITSCH CAMP

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay

Repost0

Publié le 22 Octobre 2019

DRAG, la folle histoire illustrée des vraies Queens

par  Simon Doonan
 

Edition Cernunnos
En librairie le 8 novembre 2019 240 pages - 19x25,8 cm - 26,95 €

" Elles fascinent, elles enchantent, elles surprennent depuis plusieurs centaines d’années. Qu’elles soient pop stars glamours ou meneuses de revues, militantes engagées ou animatrices de télévision, les drag queens réveillent la nuit en robes fourreaux et escarpins vertigineux. De Bambi à Conchita Wurst, de Michou à RuPaul, de la Cage aux folles à Priscilla, retrouvez les plus grandes de ces reines qui ont écrit la folle histoire de cette contre-culture joyeuse et festive."

 

Billy Beyond, Top model

 

Simon Doonan est une figure emblématique de la mode. Critique, écrivain, il est aujourd’hui directeur artistique du géant du luxe Barneys New York. Véritable icône, il sera récompensé à plusieurs reprises par le Conseil des créateurs de mode américains. En 2009, ses talents seront mêmes sollicités par la famille Obama pour redécorer la Maison Blanche.

Radical Fearies 2010

 

Un très beau livre bien documenté avec de magnifiques illustrations.

À travers cet ouvrage, l'auteur nous fait découvrir l'univers du travestissement à la fois coté King et coté Queen.

Il retrace l'histoire de ce phénomène à travers les époques, de l'antiquité à nos jours. 

De la Drag artiste, en passant par la Drag star, la Drag glamour et la Drag vue à travers le cinéma.

Un livre complet, qui met à l'honneur la vie méconnue de ces artistes.

La mauvaise éducation
Tootsie

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay, #Drag Queen, #Drag King

Repost0