Articles avec #netflix tag

Publié le 19 Juin 2019

Des renouvellements pour tous!

Dans la foulée de FX annonçant le renouvellement de Pose et s’engageant pour une troisième saison, Netflix a annoncé le renouvellement de Queer Eye pour une quatrième et cinquième saison.

Le 19 juillet, les Fab Five reviendront à Kansas City sur Netflix

Lors de la cinquième saison, l’équipe se rendra à Philadelphie. Mais pas avant 2020.

Nous devrions retrouver les même Fab Five pour les deux saisons: Antoni Porowski pour la gastronomie et le vin, Bobby Berk pour la décoration, Jonathan Van Ness pour la coiffure, Karamo Brown pour la culture et Tan France pour la mode.

La série a connu un succès fulgurant avec les experts qui écrivent des livresIls ont également tourné un spécial pour la série que beaucoup attendent, intitulé Queer Eye: nous sommes au Japon !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #télé réalité gay, #Netflix

Repost0

Publié le 19 Juin 2019

La plateforme Netflix repartira à Las Encinas à la rentrée.

L'annonce vient de Lu et Guzman en personne. Netflix et les jeunes acteurs Danna Paola et Miguel Bernardeau ont annoncé ce mercredi la date de sortie de la prochaine saison 2 d'Élite. La série adolescente phénomène espagnole débutera en septembre prochain sur la plateforme américaine (la date exacte reste à préciser). On verra donc à la rentrée ce qu'il advient de Nano, mais aussi de Nadia, Guzman, Lu et tous leurs camardes, après le drama qui a secoué la première saison.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 10 Juin 2019

Bien avant leur déménagement sur Netflix, le personnage principal de Lucifer et son meilleur démon, Maze, ont a plusieurs reprise fait état de leur bisexualité. Mais cela n'était abordé que succinctement.

Le passage de la série sur Netflix  change cette perspective en particulier en ce qui concerne Maze. En fait, toute la saison est centrée  sur les sentiments de Maze pour Eve.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #bisexualité

Repost0

Publié le 10 Juin 2019

Jessica Jones (saison 3)

Designated Survivor (saison 3)

Les fans de longue date de Designated Survivor - le thriller politique mettant en vedette Kiefer Sutherland en tant que responsable du gouvernement qui succède à la présidence après une explosion - pourraient être surpris par la renaissance de la série sur Netflix, qui reprend la série pour une troisième saison après son annulation ABC.

Kiefer Sutherland joue toujours le rôle du président Thomas Kirkman - qui se bat maintenant pour être élu commandant en chef. 

Le président est peut-être toujours un homme blanc hétérosexuel, les personnes et les histoires autour de lui sont profondément liées aux identités LGBTQ. Sa belle-sœur, par exemple, est une femme transgenre - jouée par l' actrice de Sense8 , Jamie Clayton - et la controverse politique autour de son identité de genre occupe une place prépondérante dans un premier épisode.

 

Il y aussi Benjamin Charles Watson, qui incarne Dontae Evans, un as des médias sociaux au service de l'administration et de la campagne électorale de Kirkman.

Dontae est le point d’accès à de nombreuses questions LGBTQSon personnage est gay, mais son orientation sexuelle - révélée dans une scène par un baiser avec son partenaire - n’est pas sa caractéristique déterminante. Pour Watson, qui est homosexuel dans la vraie vie, ce traitement était un élément clé pour expliquer sa volonté de jouer Dontae.

  

 

Les Chroniques de San Francisco - Saison 1 (2019)

Mary Ann est de retour à San Francisco où elle retrouve sa fille Shawna et son ex-mari Brian, 20 ans après les avoir quittés pour poursuivre sa carrière. Fuyant la crise de la quarantaine provoquée par sa vie bien rangée dans le Connecticut, Mary Ann retourne auprès de la famille qu’elle s’est choisie constituée d’Anna Madrigal et des résidents du 28 Barbara Lane.

Elisa & Marcela (2019)

Quand Marcela et Elisa se rencontrent lors de leur première journée au lycée, c'est le coup de foudre. Une amitié profonde commence qui se transforme rapidement en relation amoureuse. Rien ne peut empêcher les sentiments des deux filles, pas même les parents de Marcela, qui ont fini par envoyer leur fille en pension. Des années plus tard, les deux femmes se retrouvent et décident de vivre ensemble. Elles sont devenues toutes les deux des enseignantes respectées, mais leur relation doit rester secrète. Pour cette raison, Elisa décide de se faire passer pour un homme et d’épouser Marcela. La photo de leur mariage représente deux jeunes femmes, l'une vêtue d'une robe noire coiffée des cheveux, l'autre coiffée d'une coupe courte et portant un costume ; elles envisagent l'avenir avec espoir. Mais leur amour reste exposé à de grands dangers.

 

Black Mirror - Saison 5 (2019)

Chaque épisode de cette anthologie montre la dépendance des hommes vis-à-vis de tout ce qui a un écran...

S5 E1 ‐ Striking Vipers


 

RuPaul's Drag Race - Saison 11 (2019)

 

 

Dans leur regard - Saison 1 

La série est adaptée de l’histoire vraie des Central Park Five, cinq adolescents de couleur accusés à tort d’avoir violé une joggeuse blanche en 1989. 

Dans l'épisode quatre de la minisérie, on peux voir l'histoire déchirante de Korey, l'un des adolescents accusé. Pour se protéger des autres prisonniers, Korey a demandé à être placé en isolement cellulaire. C’est là qu’il rêve de son ancienne vie, et un flash-back nous fait rencontrer sa sœur, Marci, qui est transgenre.

Marci était une sorte de mentor pour son petit frère, même avant sa transition. Hélas  elle a été assassinée par la suite.

Marci est jouée par l'actrice Isis King qui était la première concurrente transgenre dans un concours de télé-réalité.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 7 Juin 2019

"Pénible, moralisateur et un peu morbide même !"

25 ans après, Les Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin font leur retour sur Netflix. Un nouveau chapitre de Tales of a City arrive ce vendredi sur la plateforme. On y retrouvera Mary Ann Singleton (Laura Linney), qui renoue avec sa fille adoptive Shawna (Ellen Page) et son ex-mari Brian (Paul Gross), qu'elle avait quittés vingt ans plus tôt pour poursuivre sa carrière. Alors le 28 Barbary Lane est-il toujours une adresse branchée ? Que valent ces nouvelles Chroniques de San Francisco ? La presse américaine est franchement mitigée.

Le magazine Rolling Stone est l'un des plus positifs et écrit : "Même si on lève les yeux au ciel et même si on se gratte la tête face à certains développements, les performances et l’esprit optimiste (et très Maupin) nous portent tout au long du processus. Laura Linney peut déployer ses talents comiques sous-estimés... Ces nouvelles Chroniques sont imparfaites, mais suffisamment belles pour être regardables."

Variety de son côté reconnaît que "la nature du lien fracturé entre Mary Ann et sa fille est suffisamment bien écrite pour que les téléspectateurs qui ne sont pas familiers avec la série précédente puissent se sentir concernés. Pour les autres, ils seront certainement surpris par l’approche quelque peu fastidieuse de la narration, fondamentalement démodée, qui contraste avec les éléments nouveaux de l’histoire".

TV Guide a vu une série "sentimentaliste, avec 10 épisodes inégaux (...) qui donnent le sentiment d'être dans une série soap de Freeform (Pretty Little Liars) dès qu'elle se concentre sur ces millennials égocentriques".

Le Hollywood Reporter a trouvé cela "poignant mais sans saveur. La série, toujours aussi mouvementée et théâtrale, reste malgré tout une capsule temporelle, portrait d'un San Francisco en roue libre".

CNN est plus sévère et constate que "cette version Netflix est malheureusement inégale et cela donne aux Chroniques de San Francisco un air obsolète. Ce qui prouve que même avec le très mystique 28 Barbary Lane, il n'est pas toujours possible de retourner à la maison."

Le New York Times tacle finalement : "Il n’y a ni énergie ni conviction dans la narration, et même si le casting fait parfois des étincelles, quand ils sont ensemble à l’écran, scène après scène, la série ne montre aucun enjeu dramatique ou émotionnel intéressant. Les histoires qui impliquent les jeunes personnages passent systématiquement par des conversations plates et bateau sur le genre et l'homosexualité. Pénible, moralisateur et un peu morbide même !"

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 6 Juin 2019

Black Mirror entame sa cinquième saison avec 'Striking Vipers', un épisode qui suit deux hommes hétérosexuels explorant leur sexualité à travers un jeu vidéo.

L'anthropologie d'horreur technologique Netflix est revenue mercredi 5 juin avec trois nouveaux épisodes, dont le plus discuté est «Striking Vipers». Avertissement - légers spoilers à venir.



Anthony Mackie, l'acteur de  Avengers: Endgame, joue Danny, un homme qui tente d'avoir un deuxième bébé avec sa femme lorsqu'il renouera avec un vieil ami, Karl (Yahya Abdul-Mateen II).

Le jour de son anniversaire, Karl remet à Danny une copie du jeu de réalité virtuelle Striking Vipers X, qui promet de «reproduire toutes les sensations physiques».

Plongés dans leurs personnages, Lance et Roxette, les deux hommes commencent à avoir des relations sexuelles virtuelles, les incitant à s’interroger sur la nature de leur relation.

 
Le réalisateur de "San Junipero" retourne à Black Mirror

"Striking Vipers" est réalisé par Owen Harris, qui a également dirigé l'épisode de la saison trois "San Junipero".

L'épisode a remporté deux Emmy Awards. il  mettait en scène deux femmes qui se rencontrent, et tombent amoureuses.

Les fans ont déjà établi des parallèles entre les deux épisodes sur le thème LGBT.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 4 Juin 2019

Netflix a enfin dévoilé quelques images et infos concernant la prochaine saison de « Glow », disponible sur la plateforme très prochainement ! Nous retrouverons les « Gorgeous Ladies Of Wresling » pour une aventure dans le Nevada, comme l’indiquait la fin de la saison 2.

On attendait leur retour en tapant du pied. Les reines des paillettes, des lycras 80’s et du ring seront de retour dès le 9 août prochain sur Netflix, pour notre plus grand plaisir ! La série GLOW a signé pour une troisième saison, avec ses protagonistes habituels. Debbie Eagan, Ruth Wilder, le gang de filles mais également Sam Sylvia et Bash Howard embarqueront pour une résidence à Las Vegas.

Lors de la fin de la saison 2, on voyait toute l’équipe délurée de « Gorgeous Ladies Of Wresling » sur les routes direction le Nevadapour prendre leurs appartements à Vegas, le temps d’une résidence. Le tout sur une B.O signée Starship que l’on connaît si bien « Nothing’s Gonna Stop Us Now ». Netflix a dévoilé quelques images de cette troisième saison, avec quelques informations concernant la suite de l’histoire.

Entre le show et la dure réalité

À peine arrivées à Vegas, à l’affiche de l’hôtel casino Fan-Tan, les héroïnes seront « prêtes à prendre d’assaut » la ville. Seulement, la réalité de ce monde fait de paillettes s’avère plus dure que prévue. Le personnage de Ruth verra sa vie devenir de plus en plus complexe, ayant du mal à la mêler à son travail. Quant à Debbie, être loin de son fils la rongera. Au fil des épisodes, la frontière entre la vie des personnages sur le ring et la réalité s’effacera. Elles iront à la recherche de leur identité.

La série GLOW a su combler à la fois le public et la critique durant ses deux premières saisons sur Netflix. Alison Brie a été nommée au Golden Globes 2018 et 2019 pour son interprétation du personnage de Ruth. Le show a quant à lui été nommé aux Emmy Awards dans la catégorie meilleure série comique l’année dernière.

Rendez-vous le 9 août sur Netflix pour découvrir la suite des aventures hilarantes et loufoques des « Gorgeous Ladies Of Wresling ».

Source cinéséries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 31 Mai 2019

Le 14ème et dernier épisode de la saison 11 de «RuPaul's Drag Race» a été diffusé jeudi. Les quatre reines encore en lice - A'Keria C. Davenport ,  Brooke Lynn Hytes ,  Silky Nutmeg Ganache et  Yvie Oddly- se sont disputées  le titre de «America's Next Drag Superstar» et le grand prix de 100 000 $. 

Christine and the queen est venue pour chanter la chanson «Sissy That Walk», tandis que des reines d'autres saisons sont venues sur la scène. 

 À la fin, RuPaul déclare que la gagnante est Yvie Oddly !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #drag queen, #Musique gay

Repost0

Publié le 27 Mai 2019

THE PERFECTION  (2018)

Le sens de la perfection qui anime deux génies de la musique, Charlotte et Elizabeth, va peu à peu les mener vers le chemin de l'opposition.

 

THE SOCIETY  (saison 1)

Lorsque la ville idyllique de West Ham en Nouvelle Angleterre devient irrespirable à cause d'un nuage de pollution toxique, les parents décident d'envoyer leurs enfants loin de là pour les protéger. Mais, des heures après que le bus soit parti, les centaines d'ados reviennent mystérieusement à leur point de départ, au beau milieu de la nuit. Les adultes ont tous disparu, la pollution aussi, mais toutes les routes sont bloquées. Il n'est plus possible de s'enfuir : des forêts denses les ont remplacées. Sans possibilité de contacter le monde extérieur, les ados n'ont plus d'autres choix que de survivre par leurs propres moyens...

Mais toute cette folie n’empêche pas les hormones adolescentes - ou l’amour - de remonter à la surface, et nous le voyons avec Sam et Grizz, une romance subtilement révolutionnaire qui captive les fans de la série. 

Sam, qui est sourd, se rapproche de plus en plus de Grizz au cours de la saison et commence lentement à lui apprendre la langue des signes. La tension amoureuse entre les deux garçons se fait sentir. 

Grizz pose prudemment une question à Sam. "Peux-tu m'apprendre une phrase de plus en langue des signes?" Sam hoche la tête et se penche alors que Grizz murmure presque: "Comment dit-on tu peux m'embrasser ?"

What/if (saison 1)

Une série anthologique qui s'intéresse chaque saison à des gens bien qui sont poussés à faire des choses moralement inacceptables.

Booksmart (2019)

Deux jeunes filles de terminale prennent conscience qu'elles auraient dû profiter davantage des " années lycée " afin de s'amuser et décident de se trouver un petit ami avant la fin de l'année scolaire.

Wine country (2019)

Un groupe d'amies se rend à Napa le temps d'un week-end pour fêter le cinquantième anniversaire de l'une d'entre elles.

 

Lors de leur première soirée, Val commence à flirter avec Jade (Maya Erskine), leur serveuse charismatique en vins millénaires et artiste. 

A SINGLE MAN  (2009)

Los Angeles, 1962. Depuis qu'il a perdu son compagnon Jim dans un accident, George Falconer, professeur d'université Britannique, se sent incapable d'envisager l'avenir. Solitaire malgré le soutien de son amie la belle Charley, elle-même confrontée à ses propres interrogations sur son futur, George ne peut imaginer qu'une série d'évènements vont l'amener à décider qu'il y a peut-être une vie après Jim.

All in My Family (2019)

Hao Wu, documentariste, décrit avec sincérité la manière dont il a créé une famille profondément moderne en Amérique. Il fait face au dilemme de présenter son partenaire de même sexe et leurs enfants à ses parents profondément traditionnels et à leurs proches en Chine.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix

Repost0

Publié le 25 Mai 2019

"Elle bouffe l’écran avec une condescendance royale, livrant chaque réplique dans un murmure aéré à couper le souffle..."

Thriller mystère de Netflix, What / If arrive ce vendredi sur la plateforme. Une série noire, portée par l'actrice oscarisée Renée Zellweger, et qui raconte comment va réagir un jeune couple qui s'aime, face à une "proposition indécente". Alors est-ce que ça vaut le coup ? La presse est relativement partagée.

Variety a vu dans la série un "sens vertigineux et sans honte du fun. C’est un délicieux show cheesy et captivant, porté par une star qui profite au maximum d’un moment très étrange..."

Entertainment Weekly vote pour aussi et explique que "tout est fait pour mettre en valeur la performance glorieuse de Renée Zellweger. Elle dévore le décor autant qu’elle l'absorbe par tous les pores. Comme Madeline Stowe dans Revenge, elle bouffe l’écran avec une condescendance royale, livrant chaque réplique dans un murmure aéré à couper le souffle..."

The Atlantic tempère cependant : "Renée Zellweger avale tout cru le décorum de cette série, et le déchire avec ses dents blanches, digère chaque scène face à la caméra, pendant que tous les autres sont là, mollement assis dans son ombre."

The Independent n'a pas détesté mais estime que "le problème de What / If, c'est qu'il a été vendu comme une fausse promesse. Ce n’est pas une profonde méditation sur le libre arbitre - c’est un soap. Un gros feuilleton. Toutes les scènes de sexe sont accompagnées par le scintillement romantique d'un piano (...) et au bout du coup, tous ces accents mélodramatiques finissent par affaiblir le drama."

The Guardian est moins tendre et juge : "C’était le Renee Zellweger Show, parfait ! Mais c’est aussi la seule chose qui sauve la série de la médiocrité absolue !"

Créé par Mike Kelly ( Revenge ),  What / If  a du plaisir trash, savonneux à revendre tandis qu'Anne manipule tout le monde autour d'elle, exploitant les insécurités et les secrets de chacun dans la vie de Lisa et Sean. Cela inclut un couple gay fringant (Juan Castano et John Clarence Stewart) qui font de l’exploration sexuelle en dehors de leur propre relation.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0