netflix

Publié le 23 Juin 2021

Il y a une nouvelle équipe d'espions pour sauver le monde. Et ils sont gay !

Aujourd'hui, Netflix a dévoilé le premier aperçu et annoncé le casting de la nouvelle comédie animée pour adultes Q-Force , qui arrivera cet automne. La série suit un groupe d'espions queer alors qu'ils sauvent le monde.

Selon un communiqué de Netflix, la série suit Steve Maryweather, alias l'agent Mary.

Mary forme la Q-Force, et "après une décennie d'attente de leur première mission officielle de l'AIA, Mary est déterminée à faire ses preuves auprès de l'Agence qui lui a tourné le dos.

"Après avoir trouvé leur propre cas et l'avoir résolu selon leurs propres conditions, ils obtiennent l'approbation réticente de l'AIA et sont officiellement promus agents secrets actifs sur le terrain. Mais cette approbation s'accompagne d'une mise en garde majeure : ils doivent accepter un nouveau membre de l'équipe : l'agent hétéro, Buck.

L'agent Mary est interprété par la star de Will & Grace , Sean Hayes, qui sera rejoint dans le casting par Gary Cole, en tant que chef hétéro et dur de l'AIA.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #dessin animé gay, #Netflix

Repost0

Publié le 22 Juin 2021

Histoire de bien commencer l'été, Netflix pense à ses abonné·e·s LGBTQI+ avec une série inédite qui s'annonce très gay. La bande-annonce inclut déjà un bisou entre deux des personnages de ce drama adolescent royal.

Le Mois des fiertés sera un peu prolongé sur Netflix. À compter du 1er juillet prochain, le mastodonte du streaming ajoutera à son catalogue la première saison de Young Royals. Tout droit venue de Suède, cette production originale devrait s'imposer comme la nouvelle série pour ados, à ne pas manquer tant sa bande-annonce laisse présager presque autant de drama qu'une fournée d'épisodes caliente d'Élite.

Comme un Gossip Girl royal

Au croisement de Gossip Girl et Skam avec un zeste de The Crown, cette nouvelle fiction scandinave suivra les mésaventures de Wilhelm, le jeune prince de Suède. Après une altercation trop médiatisée nuisant à la réputation de sa famille royale, il est envoyé dans un internat huppé où se côtoie le gratin du pays. Là-bas, loin de la pression de ses parents, il se surprend à découvrir de nouvelles facettes de son identité… et, à en juger par ce trailer, son homosexualité. Les choses vont se corser dès lors qu'il se retrouve premier dans l'ordre de succession au trône. Un fait qui va chambouler son épanouissement.

Une chose est sûre : Young Royals, avec son pitch surprenant, trouve directement sa place dans notre planning estival de séries. Elle rejoint les autres séries queers de la plateforme de SVoD : Sex EducationFeel Good ou encore Élite, dont la quatrième saison tant attendue est enfin disponible.

Source Têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 12 Juin 2021

Le créateur de Hamilton et D’où l’on vient adapte pour Netflix la comédie musicale de l’auteur de Rent.

 

Ça y est, vous êtes remis de la bande-annonce de The Eyes of Tammy Faye, avec Jessica Chastain et Andrew Garfield grimés en escrocs télévangélistes over the top comme si demain n’existait pas ? Voici alors le teaser de tick, tick...BOOM!, adapté de la comédie musicale autobiographique de Jonathan Larson, auteur adoré du musical de Broadway Rent, qui a révélé une certaine Idina Menzel en 1996 -l’année du décès de Larson, à 35 ans. Bref, tout ça pour dire que la version cinéma de tick, tick...BOOM! est le premier long-métrage réalisé par l’autre prodige de Broadway Lin-Manuel Miranda, auteur d’Hamilton et de D’où l’on vient. Garfield incarne donc Jonathan, auteur de comédies musicales confronté à ses doutes et ses peurs et à l’absence de succès alors que les factures s’accumulent. Tout cela a l’air très excitant (saluons le retour de Vanessa Hudgens), mais un seul souci : si ce teaser promet une sortie américaine en salles et sur Netflix pour cet automne (ça se voit que le service de streaming vise des Oscars ?), pas de date précise pour le moment. Tic, tac…

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix

Repost0

Publié le 10 Juin 2021

Les films se déroulent sur trois périodes différentes. Le premier se déroule en 1994, où des ados se retrouvent face à face avec le mal. Ce dernier étant responsable d'une série de meurtres brutaux qui sévit dans leur ville depuis plus de 300 ans. Bienvenue à Shadyside."

Le second se déroule dans un camp de vacances en 1978. "L'école est terminée et les activités au Camp Nightwing sont sur le point de commencer. Mais lorsqu'un autre habitant de Shadyside est possédé par l'envie de tuer, le plaisir au soleil devient un horrible combat pour la survie. "

 

Le troisième, vers 1666, déterre "les origines de la malédiction de Sarah Fier sont enfin révélées alors que l'histoire boucle la boucle une nuit qui change à jamais la vie des Shadysiders".

Dans la bande-annonce on peut voir deux jeunes femmes allongées sur un lit, se tenant la main et échangeant un baiser rapide. Survivront-elles à la vague de meurtres dans leur ville ?

Fear Street Part 1 : 1994 sera diffusé le 2 juillet 2021 sur Netflix, Part 2 : 1976 le 9 juillet et Part 3 : 1666 le 16 juillet. Regardez la bande-annonce ci-dessous :

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix, #lesbien

Repost0

Publié le 24 Mai 2021

Master of none (saison 3)

Cette nouvelle saison suit la relation de Denise et son épouse Alicia. Cette histoire d'amour moderne illustre intimement les hauts et les bas du mariage, la lutte contre l’infertilité et le développement personnel à la fois ensemble et séparément. Des hauts et des bas se succèdent avec des instants romantiques éphémères, des pertes personnelles dévastatrices, tandis que des questions existentielles se posent.

Sam Smith: Love Goes - Live at Abbey Road Studios

Special (saison 2)

Maintenant quasi séparé de sa mère, Ryan continue à explorer le monde de son côté, affrontant la vie et l'amour avec tous les hauts et les bas qu'ils ont à offrir.

Halston (saison 1 )

Halston s'est fait un nom dans les années 1980 en créant une grosse entreprise. Il a su innové par rapport aux autres créateurs de haute couture en gérant les licences et la stratégie de sa marque. Mais il s'est retrouvé à se battre pour son entreprise et même pour son nom à la fin de sa carrière alors que les dirigeants financiers le prenaient à la gorge. 

Le Bal des 41 (2020)

Titre Original: El Baile de los 41

Inspiré de faits réels. À la fin du XIXe siècle, Ignacio de la Torre épouse la fille du président du Mexique, Porfirio Díaz. Ignacio mène une double vie : il grimpe les échelons dans le monde traditionnel de la politique, tout en appartenant à une société clandestine. Il maintiendra cet équilibre délicat jusqu'à sa rencontre avec Evaristo, 42e membre de la société. Des secrets sont mis au jour et un scandale éclate lorsque la police débarque dans une de ses soirées, également connue sous le nom de "Bal des 41".

Action ou vérité (2018)

Un simple jeu innocent d’Action ou Vérité entre amis se transforme en cauchemar sanglant quand quelqu’un – ou quelque chose – commence à punir ceux qui mentent – ou refusent de jouer.

The Mitchells vs The Machines

Katie Michell, jeune fille queer passionnée à la créativité débordante, est acceptée dans l'université de ses rêves. Alors qu’elle avait prévu de prendre l’avion pour s’installer à l’université, son père Rick, grand amoureux de la nature, décide que toute la famille devrait l’accompagner en voiture pour faire un road- trip mémorable et profiter d’un moment tous ensemble. Linda, mère excessivement positive, Aaron, petit frère excentrique, et Monchi, carlin délicieusement joufflu, se joignent à Katie et Rick pour un ultime voyage en famille. Mais le programme des Mitchell est soudainement interrompu par une rébellion technologique : partout dans le monde, les appareils électroniques tant appréciés de tous – des téléphones aux appareils électroménagers, en passant par des robots personnels innovants – décident qu’il est temps de prendre le contrôle. Avec l’aide de deux robots dysfonctionnels, les Mitchell vont devoir surmonter leurs problèmes et travailler ensemble pour s’en sortir et sauver le monde !

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #VOD gay

Repost0

Publié le 24 Mai 2021

Halston est un biopic assez déroutant.

La vie du grand créateur de mode n'est pas très reluisante. Et c'est toute cette noirceur qui ressort de cette fiction.

On découvre l'ascension et la descente en enfer d'Halston sur fond de cocaïne, de scène de sexe débridée et de Sida.

Des 5 épisodes, c'est finalement le tout dernier que j'ai apprécié. C'est de loin l'épisode le plus éblouissant et le plus beau sur la fin de vie de l'artiste en forme de rédemption.

Halston est une production qui ne s'auto-censure pas, on peut lui reconnaître ce mérite. Mais du coup, c'est une vision très sombre des années avant Sida qui est montré sans fard (débauche sexuelle, sexe, drogue et rock'n roll). Le personnage est absolument antipathique entre arrogance et complexe de supériorité. Ewan McGregor l'incarne à la perfection. 

Une reconstitution effroyablement convainquante.

À voir sur Netflix 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 21 Mai 2021

"Bienvenue dans cette nouvelle ère à Las Encinas". Le nouveau teaser de la saison 4 d'Élite remplit son rôle à la perfection… Diffusées ce jeudi par Netflix sur les réseaux sociaux, les nouvelles images de la saison qui démarre le 18 juin 2021 ont déjà provoqué des sueurs à bien des fans. "Ça va être chaud", leur confirme d'ailleurs le malicieux community manager français de la plateforme de streaming.

Les aficionados peuvent notamment découvrir dans cette vidéo les abdos d'un nouvel élève prometteur, Patrick, incarné par le sublime acteur twink Manu Ríos (également influenceur à ses heures perdues, il est suivi par plus de 5 millions d'abonnés sur Instagram).

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 18 Mai 2021

La deuxième saison commence avec Mae en cure de désintoxication après une rechute lors de la saison dernière. Mais la Mae que nous connaissons et aimons est, malheureusement, loin d'être parfaite et se remet rapidement en difficulté et retombe dans son comportement destructeur. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 17 Mai 2021

Netflix nous réserve une grande surprise pour amorcer le lancement de la saison 4 de "Élite" le 18 juin prochain. Quatre épisodes spéciaux vont être mis en ligne avec le retour de plusieurs personnages emblématiques, dont la populaire Carla.

 

Élite prépare sa révolution

Pour sa quatrième saison, Élite fait le dangereux pari d'ouvrir une nouvelle ère. Pas forcément dans l'esprit car on imagine que la série espagnole sur Netflix gardera ce qui fait son charme. Mais en ce qui concerne les personnages, un sacré renouvellement est à l'ordre du jour.

Pendant trois saisons, on a pu suivre les aventures de Samuel (Itzan Escamilla) lors de son arrivée à Las Encinas, une école privée réservée à des enfants de familles riches. Ce qu'il n'est pas et qui n'allait pas tarder à causer des problèmes. Il sera toujours présent dans les prochains épisodes, pendant qu'un turn-over de grande ampleur a été décidé. Exit Polo (Álvaro Rico), Malik (Leïti Séne), Nadia (Mina El Hammani), Carla (Ester Expósito), Lu (Danna Paola) et Valerio (Jorge López) et on souhaite la bienvenue à Phillippe (Pol Granch), Ari (Carla Díaz), Patrick (Manu Rios) et Mencía (Martina Cariddi). Que l'on se rassure, quelques anciens seront toujours là.

Quatre épisodes spéciaux

Le lancement de la saison est prévue le 18 juin prochain et les fans d'Élite vont être heureux d'apprendre qu'ils auront quelques amuses bouches à déguster avant cette date. Netflix vient d'annoncer avec différents teasers que quatre épisodes spéciaux vont sortir. Le premier sortira le 14 juin et mettra en scène Guzmán, Caye et Rebe lors d'une petite fête qui tourne mal. Les adolescents ingurgiteront des champignons hallucinogènes et vont vivre ensemble une mauvais trip.

Le second arrivera le 15 juin et mettra encore en scène Guzmán. Il sera question cette fois de sa relation avec Nadia, alors que les deux sont séparés par la distance. Pour rappel, la jeune femme a décidé de partir pour poursuivre ses études. De ce que l'on comprend, son ami va décider de la rejoindre pour partager un peu de temps avec elle.

Le troisième arrivera le 16 juin et aura des chances de vous émouvoir en s'attardant sur Omar et Ander, tout en ramenant Alexis, un adolescent brièvement aperçu dans la saison 3. Touché par une maladie grave, il va trouver du soutien auprès des deux autres personnages.

Le meilleur pour la fin avec l'épisode 4, prévu le 17 juin, qui va ramener la star d'Élite, Ester Expósito ! Son départ est un coup dur pour la série. On pourra profiter encore un peu de sa présence avec cet épisode qui évoquera son amour impossible avec Samuel.

Source cinéséries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 17 Mai 2021

Un joli biopic, bien qu'un peu engourdi, qui nous fait découvrir un couturier américain de légende, incarné avec fougue par l'acteur écossais.

 

Peut-on jouer une icône gay en 2021, sans être gay soi-même ? Le dilemme chiffonne Hollywood depuis quelques temps, mais Ewan McGregor ne se pose pas la question. Lui qui avait déjà brillé en amant tendre et insouciant de Jim Carrey dans I Love Phillip Morris au cinéma, incarne pour Netflix un Halston lumineux, attachant mais aussi sombre et torturé, portant sur ses épaules ce biopic classique et efficace, bien qu'un peu routinier. Une mini-série originale en 5 épisodes, à découvrir sur la plateforme dès ce vendredi.

Pour ceux qui ne connaissent rien à la mode (et c'est mon cas), Roy Halston fut le premier couturier star de la l'Amérique. Après avoir coiffé Jackie Kennedy de son bibi rose légendaire en 1961, lors de l’investiture de JFK,  le tout jeune Halston, 29 ans, commence à gravir les échelons du milieu, bien aidé par sa muse et amie Liza Minnelli, dont il conçoit les tenues de scène. Considéré comme l'enfant prodige de la mode US, en opposition aux légendaires designers français et italiens, Halston va se faire une place sous les strass et les paillettes, aux côtés des stars des 70's que furent Lauren Bacall, Elizabeth Taylor et tant d'autres.

Après avoir peint Gianni Versace avec brio dans la saison 2 de son American Crime Story, mêlant thriller macabre et ambiance rococo réjouissante, le prolifique Ryan Murphy signe pour Halston un biopic nettement plus conventionnel. Le scénariste (qui n'est pas crédité comme créateur mais qui a co-écrit la plupart des scripts avec son camarade de toujours, Ian Brennan) déroule son histoire de Cendrillon avec une forme de classicisme qu'on ne lui connaissait guère. Une narration linéaire quelque peu paresseuse, depuis sa jeunesse miséreuse au fin fond du très conservateur état d'Indiana, puis ses débuts prometteurs à New York, avant la gloire et la fortune dans les années 70, et la déchéance dans les années 1980.

Un parcours des plus romanesques, sur lequel brode la série avec insistance, quitte à romancer ostensiblement, mais qui explore avec passion les coulisses de la mode américaine. Le clou du spectacle étant sans aucun doute l'épisode 2, qui raconte la méconnue "bataille de Versailles" de 1973, chapitre mythique de l'histoire du stylisme mondial, quand les couturiers américains sont venus défier les couturiers français sur leur terrain, sous couvert d'une levée de fonds pour rénover le palais en train de sombrer. Une bataille de créateurs légendaire, qui a permis aux designers complexés de l'Oncle Sam de prendre une certaine revanche face au mépris des Pierre Cardin et autres Hubert de Givenchy. La série y va avec de gros sabots manichéens, déclarant une guerre Europe vs. USA, au cours de laquelle on entend quand même des "Yves Saint-Laurent, ce fils de pute..." Mais le spectacle devient vite envoûtant, notamment quand Liza Minelli monte sur scène et fait basculer l'événement dans une autre dimension.

C'est d'ailleurs certainement la partie la plus réussie de Halston. Les auteurs décrivent avec soin la relation que le couturier a entretenu avec la légende du music-hall. Krysta Rodriguez, ancienne star de Broadway, vue aussi dans Smash, fait la démonstration de tout son talent scénique et campe une Liza solaire et terriblement attachante. Son duo avec Ewan McGregor sonne merveilleusement juste. Parce que l'acteur écossais livre également une performance éblouissante. Avec un charisme dévorant, il prend toute la place dans chaque plan, caché derrière les énormes lunettes noires du designers pétri de souffrances intérieures. Avec son sourire carnassier, il rayonne comme à ses plus belles heures de Big Fish.

"S'il s'agissait davantage d'une histoire centrée sur la sexualité de Halston, alors peut-être qu'un acteur homosexuel aurait dû jouer ce rôle. Mais j'y ai beaucoup réfléchi et en fin de compte, j'ai l'impression que cela n'était qu'une petite partie de celui qu'il était", se défend l'Ecossais dans le Hollywood Reporter. Et indéniablement, Ewan McGregor est bluffant en Halston. Pas de débat. Mais comme le disait avec tellement de pertinence et une pointe d'amertume l'acteur de Pose, Billy Porter, en 2019, "les hommes hétérosexuels qui jouent aux homosexuels, tout le monde a envie de leur donner des prix !"

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0